Posez vos questions – Rester conscient quand on vous attaque

Note : cet article est une traduction de l’article Ask Steve – Staying Conscious While Under Attack de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Calme dans la tempêteComment puis-je garder une estime personnelle élevée à la lumière des fréquents retours négatifs que je reçois ? J’essaye de garder une attitude positive, mais je suis si facilement rabaissé par les gens qui m’entourent. Leurs mots et leurs actions déclenchent souvent chez moi des sentiments d’irritation, de colère, de stress, de dépression, etc. Il semble que je ne puisse pas échapper à ce cycle quelle que soit la force que je mets dans le fait de rester positif. Qu’est-ce que je peux y faire ?

Beaucoup de livres de développement personnel répondent à cette question en disant que vous avez toujours la capacité de choisir votre réponse émotionnelle quelle que soit la situation. Il y a un fossé entre le stimulus et la réponse, et au sein de ce fossé vous avez le pouvoir de choisir. Donc si quelqu’un vous insulte, choisissez de ne pas vous sentir insulté, et continuez votre journée comme si rien ne s’était passé.

D’un certain point de vue, c’est en fait la bonne réponse, mais l’application pratique est bien plus complexe. Cette solution ne fonctionnera qu’une fois que vous aurez atteint un certain niveau de conscience, et si vous avez actuellement ce problème, c’est que vous ne l’avez pas encore atteint. Sa façon de fonctionner est plus une question de degré que d’essence. En devenant plus conscient et éveillé, votre fossé s’élargit de plus en plus, ce qui vous permet d’augmenter votre capacité à choisir votre réponse consciemment au lieu de la laisser venir de votre inconscient.

Cette solution revient un peu à dire que si vous voulez faire un homerun en baseball, vous devez frapper la balle très fort. Évidemment c’est une façon de voir les choses, mais cela passe sous silence tout l’entraînement qui entre dans l’apprentissage de cette compétence. Devenir immunisé contre la négativité fonctionne de la même façon ; c’est une compétence qui peut prendre des années pour la maîtriser.

Au fur et à mesure que vous devenez plus résistant, le fossé entre le stimulus et la réponse ne devient en fait pas plus large en temps linéaire. Il pourrait continuer à ne durer que quelques secondes. Mais pendant ces quelques secondes, vous avez la capacité de rassembler davantage de vos ressources conscientes. Vos réactions subconscientes motivées par l’ego deviennent de plus en plus calmes, et votre Moi conscient devient de plus en plus clair.

Au début, c’est un cap à atteindre de simplement devenir conscient de ce fossé… de remarquer que cela existe bel et bien. La prochaine fois que vous subissez un stimulus négatif, vous pourriez commencer à remarquer les pensées qui émergent de votre subconscient : J’ai été insulté ! Comment ose-t-il ! Pourquoi ferait-elle quelque chose comme ça ? C’est sans espoir ! Je déteste ça ! Et alors vous foncez et réagissez en adéquation avec ces pensées comme vous le feriez normalement. Vous pourriez vous sentir un peu impuissant, comme si vous regardiez tout cela jouer en pilote automatique mais que vous ne pouviez pas en contrôler le résultat.

Mais au fur et à mesure que vous continuez à pratiquer le fait d’être conscient de ce fossé, finalement le hurlement du subconscient va se modérer de lui-même pour devenir un grognement sourd. En fond, vous commencerez à entendre la voix calme de votre conscience. Elle sera floue et indistincte dans un premier temps, et vous pourriez pas réussir à saisir clairement ce qu’elle dit : Débarasse t… C’est leur p…, pas le t… T… es m…eur q… …a. La voix aura encore des petits relents d’ego, mais elle semblera très différente de la voix réactive du début. Mais même en entendant cette voix calme, vous obéirez quand même généralement à la voix subconsciente. Suivre la voix de la conscience demanderait une énorme quantité de retenue – l’équivalent du fait de se mordre la langue – et cela pourrait ne pas sembler bon de faire cela.

En pratiquant encore plus, les voix vont bientôt être de force égale et plus distinctes. À ce moment-là vous commencerez à choisir la voix la plus consciente une partie du temps, mais selon la situation, vous pourriez choisir l’autre. Vous deviendrez petit à petit plus résistant. Les offenses mineures vont rebondir sur vous, mais les insultes majeures vont quand même déclencher une réponse émotionnelle négative. Votre attitude est « vivre et laisser vivre. »

Continuez à pratiquer, et la voix de la conscience finira par prendre le dessus sur la voix subconsciente. Les messages conscients deviennent plus clairs au fur et à mesure que l’ego en est extirpé. Maintenant il n’est pas simplement question de répondre de façon neutre – la réponse suggérée est le pardon et l’amour inconditionnel. Vous cèderez parfois à la colère et à la peur, mais cela demande une incroyable quantité de pression de vous faire descendre à ce niveau. Votre réponse par défaut et de rester positif et conscient. Vous percevez une attaque comme un appel à l’aide de la part de quelqu’un qui se sent en manque d’amour, il est donc sensé de répondre avec amour. En faisant cela, vous commencez à transformer graduellement beaucoup de personnes autour de vous. Vous recevez de moins en moins d’attaques parce que les attaquants ne tirent aucun avantage en termes d’ego quand ils essayent sans succès de vous blesser. Ce n’est pas inhabituel pour des gens qui semblent avoir la peau dure de craquer et de pleurer quand ils sont seuls avec vous. Ceux qui ne peuvent supporter votre nouveau niveau de conscience vont simplement sortir de votre vie, et vous allez commencer à attirer des gens positifs qui sont davantage sur votre longueur d’ondes.

Pratiquez encore un peu plus. Maintenant la voix subconsciente est à peine audible et très floue, et la voix consciente est forte et claire. À l’étape précédente vous avez appris à pardonner aux autres et à laisser aller. Mais maintenant vous percevez l’interconnexion entre tous les gens. Vous voyez que tout pardon est en réalité un pardon de soi. Vous commencez à remarquer que vous avez attiré ces attaques de façon subconsciente tout ce temps. Quand vous percevez une attaque, vous l’étudiez pour apprendre à quelle partie de vous-même vous résistez, et alors vous vous pardonnez comme vous le faites pour l’autre personne. Les attaques deviennent moins fréquentes et moins sévères au fur et à mesure que vous continuez à pratiquez cette forme de pardon. Votre vie devient alors très harmonieuse. Vous cessez d’attirer les attaques que vous percevez parce que vous n’avez plus besoin de ces leçons pour évoluer. Votre fossé est maintenant tellement large qu’il intègre tous les moments où vous êtes éveillés. Vous vous sentez totalement conscient, centré dans le moment présent, capable de choisir votre réponse dans n’importe quelle situation sans envie de riposter.

C’est un long processus qui peut prendre une vie entière. La plupart des gens n’arrivent pas au bout en une seule vie. Une chose qui vous aidera beaucoup est de détenir l’intention de devenir plus conscient et éveillé.

Vous pourriez espérer une solution rapide au lieu de la réponse ci-dessus, mais il n’y en a pas. Mais vous le saviez déjà, non ?

La souffrance n’est rien de plus d’un manque de conscience. Plus vous devenez conscient, moins vous souffrez. Le fait d’élever votre conscience est véritablement un processus consistant à laisser aller chaque pensée qui vous cause de la souffrance. Ce processus peut prendre un temps considérable, mais il fonctionne. Chaque pas dans cette direction provoquera une amélioration.

Si vous pensez que c’est trop de travail, réalisez que ce temps va passer de toute façon. Cette compétence ne prend pas de temps sur votre journée pour pratiquer. C’est une conscience que vous apprenez à intégrer dans votre vie de tous les jours. Donc quand vous vous retrouverez à un certain moment dans le futur, vous pourriez tout aussi bien vous retrouver plus conscient et profitez de nombreux bienfaits. Au final vous découvrirez qu’élever votre conscience est le vrai travail que vous êtes censé faire ici, au contraire des tâches insignifiantes que vous prenez par erreur pour votre travail.

Crédits photo : © Nejron Photo – Fotolia.com

Un commentaire

  • Said dit :

    Bonjour,

    C’est très clair la démarche, mais c’est un sacré boulot. Le travail consiste à transformer l’injonction parentale de “fais vite” de l’analyse transactionnelle en intention de prendre son temps avant de réagir au stimulus. N’y aurait il pas un raccourci de ce coté là?

    Merci,

    Chabane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *