Le développement personnel pour les gens intelligents

Faire face à ses faiblesses personnelles

liste de faiblesses personnellesDes années avant que je commence à tenir mon blog sur le développement personnel, j’étais mécontent de la personne que j’étais. Pendant longtemps, j’ai eu du mal à me motiver à faire ce que j’estimais que je devrais faire. À l’époque, j’ai fait une liste de ce que je percevais comme étant mes faiblesses personnelles (j’ai récemment retrouvé cette liste dans mes anciens dossiers).

Voici les faiblesses personnelles que j’ai trouvées à l’époque :

  • manque de discipline personnelle
  • procrastination
  • éviter les travaux difficiles ou fastidieux
  • mauvaise gestion de mon temps
  • socialisation excessive
  • mauvaise hiérarchisation des tâches (difficulté à travailler sur la tâche la plus importante jusqu’à son achèvement)
  • incapacité de m’en tenir à une seule tâche jusqu’à ce qu’elle soit achevée à 100%
  • problèmes d’intégrité
  • peur (éviter de prendre des mesures qui suscitent en moi la peur ou le malaise)
  • manque d’initiative (ne pas profiter immédiatement des nouvelles opportunités)
  • manque de clarté
    • objectifs flous ou incertains
    • absence de plan pour atteindre les objectifs que je me suis fixé
    • absence de date limite claire pour l’atteinte de mes objectifs
    • manque de spécialisation (nécessité de devenir compétent dans un domaine particulier)
    • Incapacité de me concentrer sur un seul objectif très important
    • manque d’exactitude dans la définition du résultat souhaité
    • réflexion peu claire (essayer de trouver un raccourci pour aboutir au succès)
  • contexte émotionnel non propice au travail
    • manque d’inspiration
    • absence de récompenses claires pour l’accomplissement de chaque tâche
    • absence de but
    • manque de passion pour le travail
    • manque de certitude
    • problème de liberté créative une fois la tâche entamée (sentiment d’être piégé)
    • sentiment de ne pas être au meilleur de mes capacités quand je fais des tâches importantes
    • manque d’envie
    • manque d’enthousiasme
  • mauvais conditionnement
    • aucun plan d’amélioration/de croissance continue
    • aucune consolidation d’objectifs à court et à long terme
    • aucune habitude de méditation dirigée
    • mauvaise connexion corps-esprit
    • manque d’actions concrètes pour développer certaines habitudes (conditionner de nouvelles habitudes positives jusqu’à ce qu’elles deviennent automatiques)
  • absence d’une routine ordonnée
    • mauvaise façon de gérer les tâches importantes
    • règles imprécises
    • repas irréguliers
    • pas de récompenses claires (quand voir des films, socialiser, prendre des congés, etc.)
    • ne pas savoir quand il faut accorder de l’attention au travail, aux finances, aux tâches ménagères, etc.
    • commencer à travailler trop tard dans la journée
    • absence d’un programme clair d’exercice physique
  • faible endurance mentale
  • manque d’attention et de concentration
    • être facilement distrait
    • fatigue mentale
    • difficulté à me concentrer sur mes tâches
  • mauvaise situation financière
  • absence d’activités génératrices de revenus sur une base continue
  • manque d’argent
  • petit cercle d’influence
    • manque d’esprit de compétition (pas d’objectifs compétitifs)
    • manque de soutien
    • absence de groupe de réflexion
    • manque de nouveaux amis
  • manque de particularité
    • difficulté à exprimer correctement ma propre créativité et mon caractère unique à travers mon travail
    • ne pas exploiter mes plus grands atouts
gérer ses faiblesses personnelles

Ce n’était pas un exercice agréable. Je m’étais trouvé un grand nombre de faiblesses personnelles et les affronter toutes ensemble me semblait intimidant. Il y avait tant de problèmes entremêlés à résoudre.

En parcourant cette liste aujourd’hui, je souris un peu tout en ressentant une certaine compassion pour la personne que j’étais à l’époque. Ma vie est bien plus focalisée, disciplinée, heureuse, pleine d’abondance et épanouie aujourd’hui qu’elle ne l’était à l’époque.

Cela m’amène à m’interroger sur les principaux éléments qui m’ont permis de faire des changements majeurs en cours de route. Et même s’il y en a eu un certain nombre, ce long voyage n’a pas uniquement consisté en des changements majeurs. Les résultats sont venus progressivement à partir du moment où je me suis engagé à suivre la voie du développement personnel. Les facteurs les plus importants sont donc la persévérance, la ténacité, la résilience et la détermination.

Cela exigeait une perspective à long terme. L’avantage de dresser une longue liste de mes faiblesses personnelles, c’est que cela m’obligeait à faire face et à me rendre à l’évidence : je ne pouvais tous les corriger en un an, peu importe les efforts que je ferais. Il fallait beaucoup d’efforts étalés sur plusieurs années, probablement des décennies pour y parvenir. Et c’est ce qui s’est produit.

Quand j’ai fait cette liste de mes faiblesses personnelles, je me consacrais déjà au développement personnel. Je savais qu’il n’allait pas être facile de travailler sur mon caractère. J’avais aussi le sentiment que si je continuais à investir année après année, je verrais au fur et à mesure les changements positifs, comme c’était le cas les années précédentes.

Une dizaine d’années avant que je dresse cette liste de mes faiblesses personnelles, les problèmes auxquels j’étais confronté étaient encore pires. Ainsi, le fait de me trouver confronté à ces nombreux problèmes m’a permis de connaitre une certaine évolution par rapport à mon point de départ.

Si je devais seulement retenir un seul élément clé, ce serait l’engagement à vie à continuer d’investir dans le développement personnel — à continuer à apprendre, à explorer, à expérimenter, à chercher à m’améliorer et à ne jamais abandonner quoiqu’il arrive.

Cependant, lorsque je faisais un progrès significatif dans un laps de temps relativement court, la cause était généralement sociale. C’est généralement en investissant dans un cercle social axé sur la croissance que je réalisais les progrès les plus importants. Cela m’a également aidé à voir les choses sous un angle différent en constatant que mes problèmes n’étaient pas uniques. Beaucoup de gens sont en effet confrontés à des problèmes similaires, et il est plus facile — et souvent plus amusant et gratifiant — de lutter ensemble que de lutter seul.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Pour réussir, il faut certes identifier ses faiblesses personnelles, mais tout ne s’arrête pas là ! En effet, il vous faut également recenser vos forces et atouts. Pour vous aider dans cet exercice, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous. À travers elle, je partage avec vous d’autres astuces qui peuvent être des facteurs de motivation.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *