Votre parcours de héros

Votre parcours de héros pour réalilser des défisUne tendance que j’ai observée chez mes lecteurs, c’est que chacun progresse suivant sa propre version du parcours de héros. Dans ces cas, il ne s’agit pas de vaincre un ennemi personnifié par des méthodes violentes. Il s’agit plutôt d’un voyage intérieur que nous commençons en vivant comme tout le monde dans un premier temps. Plus tard, nous sommes très vite insatisfaits de la vie « normale », et nous progressons à travers des phases d’exploration, de découverte, de création consciente et finalement de leadership.

Résister au voyage

À l’instar de plusieurs héros réticents qui résistent d’abord au voyage qu’ils s’apprêtent à entreprendre, nous avons des modèles de résistance similaires qui nous maintiennent coincés. Une chose généralement observée, c’est que nous résistons à ce que nous ne voulons pas, pensant à tort que cela nous aidera d’une façon ou d’une autre à progresser.

Résister au manque ne crée pas l’abondance.

Résister à la solitude ne crée pas de flux social.

De même, résister à un travail sans intérêt ne crée pas un travail épanouissant.

Bien que nous en sommes conscients, nous continuons de tomber dans ces pièges. L’une des raisons qui expliquent cela est que nous résistons à quelque chose de plus grand, et c’est ce plus grand défi qui nous effraie et nous fait reculer.

Chaque étape de notre parcours comporte ses propres défis qui ont tendance à prendre de l’ampleur et à devenir de plus en plus éprouvants au fur et à mesure que nous progressons.

La vie ne devient pas parfaite simplement parce que vous avez atteint l’abondance financière. Vous êtes simplement qualifié pour relever toute une série de nouveaux défis.

D’une certaine façon, il est plus facile de souffrir du manque que de vivre dans l’abondance. Le manque vient avec plusieurs petites distractions, comme chercher le moyen de payer ses factures, faire face aux frais de retard, l’incapacité de s’offrir ce que l’on veut, l’obligation de classer ses dépenses par ordre de priorité, trouver des moyens d’économiser de petites sommes d’argent et passer à côté de certaines expériences. Ces problèmes peuvent parfois sembler stressants, mais dans l’ensemble, ils sont assez faciles à régler. En effet, vous arrivez à les gérer. Vous vous y habituez. Ils deviennent familiers. Vous croyez pouvoir relever ces défis.

Toutefois, vous n’êtes peut-être pas certain de pouvoir relever les défis qui viennent avec l’abondance. Quels sont certains de ces défis ? Voici quelques questions pour vous faire comprendre de quoi il s’agit.

Que ferez-vous du reste de votre vie ? Comment rester en bonne santé alors que vous vieillissez ? Quel est l’état de votre vie de couple et comment pouvez-vous l’améliorer ? Comptez-vous faire quelque chose d’utile pour le monde ? Si oui, comment pensez-vous procéder pour donner vie à ce désir ? Comment pensez-vous vous motiver si vous n’avez pas besoin de travailler beaucoup pour payer vos factures ? Que comptez-vous faire pour décupler votre chiffre d’affaires ? Qu’allez-vous créer cette année ? Que ferez-vous pour le bien de l’humanité ?

Le manque vous permet de vous en tirer à bon compte. Il vous donne une excuse socialement acceptable pour ne pas investir de sérieux efforts dans le prochain niveau de défis. Vous n’avez pas besoin d’affronter des démons beaucoup plus grands quand vous êtes occupé à repousser des vagues interminables de bébés démons.

Les problèmes liés au manque sont « confortables » en partie parce qu’ils sont très courants. Si vous travaillez sur de tels problèmes, vous aurez toujours pas mal de compagnies. Vous trouverez toujours beaucoup de gens dans le même bateau que vous.

Le manque est une excuse pratique, socialement acceptable et excusable. Tant que vous continuez de vous en servir comme excuse, vous vous trouvez des raisons pour ne pas vous engager dans votre parcours de héros. Autrement dit, vous choisissez de rester à la ferme.

Se préparer pour la phase suivante

Si vous voulez aller au-delà de la première partie de votre voyage de héros, il est sage de commencer à vous préparer aux problèmes et aux défis de la phase suivante.

N’entrevoyez pas seulement les parties amusantes de la phase suivante, comme jouer avec votre nouveau sabre laser. Pensez aussi aux plus grands défis. Demandez-vous où se trouve votre propre Étoile de la mort sur ce chemin ?

Pour bien de gens, je pense que cela a quelque chose à voir avec le rôle du leadership. Il y a plusieurs aspects du leadership auquel nous pouvons résister.

Pensez à n’importe quelle personne qui joue selon vous un rôle de leadership aujourd’hui. Imaginez ensuite que vous avez soudainement changé de place avec cette personne. Son travail est maintenant le vôtre. Quels aspects de ce rôle vous effraieraient ? Qu’est-ce qui vous empêcherait de jouer votre rôle immédiatement ?

Est-ce l’examen du public ? Une perte potentielle de liberté ? Un manque de confiance en soi ou de compétences ? Est-ce le fait que vous ayez beaucoup de responsabilités ? Est-ce le défi de prendre de bonnes décisions sous pression ?

Une bonne façon de progresser, c’est de commencer à céder devant les plus grands défis de votre parcours de héros. Abandonnez-vous à la possibilité que vous pourriez devoir vous tenir sur une scène et parler de temps en temps. Abandonnez-vous au défi de trouver quelque chose de plus important à faire avec votre vie que de simplement travailler pour couvrir vos dépenses. Acceptez le défi de trouver votre vraie tribu au lieu de tolérer un cercle social qui ne vous soutient pas et qui ne vous comprend pas vraiment.

Inviter l’inconfort

Pour embrasser votre parcours de héros, vous devez quitter votre zone de confort — encore et encore.

Être un héros, c’est exigeant. Parfois, cela peut être terrifiant. Il est bien plus facile d’être fermier.

Préféreriez-vous côtoyer des fermiers ou des Jedi ?

Côtoyer des Jedi est plus effrayant. Ils vous mettent toujours au défi de faire mieux. Ils ne vous laissent pas faire du surplace. Vous vous sentirez souvent mal à l’aise en leur présence et vous aurez l’impression que vos efforts sont insuffisants.

À un certain niveau, vous devrez rechercher ce genre de défi. Vous devez inviter ce genre de défi dans votre vie. Si vous n’y arrivez pas, c’est que vous y résistez toujours, et vous resterez probablement fermier. Par conséquent, vous continuerez de faire face aux divers problèmes de votre vie de fermier, année après année. Comment paierez-vous les réparations du tracteur ?

Une grande partie de mon propre parcours de héros a été inconfortable. C’était inconfortable de démarrer une entreprise au début de la vingtaine alors que je ne savais pas vraiment ce que je faisais. C’était inconfortable de rejeter des sources de revenus qui étaient contraires à mes valeurs, ne sachant pas comment je pourrais les remplacer. J’ai eu du mal à commencer à partager en ligne des détails intimes de ma vie. C’était inconfortable de divorcer et de chercher une relation plus alignée avec mes valeurs. Il y a beaucoup d’inconfort sur ce chemin, mais aussi beaucoup de plaisir.

Cet inconfort s’accompagne de beaucoup de croissance. Cet inconfort s’accompagne d’une véritable connexion qui vient remplacer les interactions superficielles. Il s’accompagne de beaucoup de changements de caractère et de développement de compétences. Cet inconfort s’accompagne de force.

L’un des aspects les plus inconfortables de ce voyage, c’est la volonté de se réveiller et de faire quelque chose de significatif dans votre vie pendant que vous constatez qu’une grande partie du monde veut simplement que vous vous rendormiez. Et pourtant, il y a aussi de l’intérêt à inviter ce genre de défi. Cela peut être assez puissant lorsque vous décidez de vivre selon vos propres valeurs, quelle que soit la façon dont le monde réagit. Finalement, vous vous rendez compte que vous pouvez faire en sorte que le monde se plie à votre volonté au lieu de l’inverse. C’est peut-être un tour de passe-passe des Jedi. Ou peut-être que l’univers vous testait tout ce temps pour voir à quel point vous étiez sûr de vous.

Je sais qu’il y a un héros en vous, et qu’il veut que vous alliez au-delà de votre vie de fermier. Il veut que vous embrassiez délibérément l’inconfort afin de progresser vers de plus grands défis. Il veut que vous vous sentiez fort et que vous soyez plus fort. Ce héros veut aussi que vous vous tourniez vers les défis qui vous effraient pour que vous deveniez encore plus fort.

Quels types de défis êtes-vous prêt à relever ? Et quels sont les plus grands défis que vous êtes prêt à éviter ?

Quand vous ne savez plus quoi faire ensuite, arrêtez-vous et posez-vous la question suivante : Qu’est-ce que le héros qui sommeille en moi veut que je fasse ensuite ?

Et chaque fois que vous êtes bloqué sur un problème ou un défi pas très important, voici une question encore meilleure à vous poser : Sur quoi mon héros intérieur préfère-t-il travailler plutôt que sur ce problème ?

Article original écrit par Steve Pavlina.

En guise de complément, je vous invite à suivre la vidéo suivante qui peut vous être très utile. Vous y trouverez en effet plusieurs conseils intéressants sur comment trouver votre voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *