Le développement personnel pour les gens intelligents

Jouer à suivre le suiveur

suivre le suiveur
suiveur physique : des logos du mention j’aime

Combien de gens passent leur vie à jouer au suiveur ? Continuez-vous à continuer, à ne pas vous soucier que cette voie puisse ne mener nulle part (ou pire) ?  Où vous mène votre chemin actuel ? Suivez-vous le chemin d’un autre, peut-être même pas une personne spécifique mais un archétype ? Où jouez vous à suivre le suiveur ?  Suivez-vous le chemin de l’étudiant, de l’avocat, du programmeur, du père de famille, du cinéphile, de l’accro à internet ?

Est-ce que cela vous réconforte de savoir que vous êtes des milliers sur ce même chemin ? Tirez-vous un sentiment de sécurité de ces chiffres ?

Jouez vous à suivre le suiveur

Et si vous étiez le seul à suivre ce chemin ? Et si il n’y avait personne d’autre à suivre, et que vous deviez tracer votre propre route ? Est-ce que cela vous donnerait plus ou moins confiance en votre chemin ? Le suivriez-vous seul, prendriez-vous la responsabilité d’inviter les autres à vous suivre , ou préfèreriez-vous que quelqu’un d’autre prenne les rênes ?

le chemin à suivre
kryptonite protection : les traces de pas rouge et vert

Êtes-vous un suiveur ou un meneur ? Votre chemin de vie est-il un choix conscient ou un ensemble de modèles préexistants ?

Article original écrit par steve pavlina
Avant de prendre congé de nous, nous vous proposons une vidéo complémentaire sur “3 raisons pour suivre vos héros sur le long terme (ft Tim Ferriss)”

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
2 commentaires
  1. je suis un meneur, le destin m’a mis ds un environnement ou je n’avais point de model ni de référence a suivre, j’ai du choisir ma route moi meme, avec quelques fois des coups de pied dans le deriere qui me les donnait, je n’en sais rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *