Posez vos questions – Le sexe

Note : cet article est une traduction de l’article Ask Steve – Sex de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

CoupleCeci est un exemple spécifique d’un domaine particulier de ma vie dans lequel je lutte actuellement, pour donner suite à cet article de la série d’articles « Questions à Steve ».

Le troisième domaine dans lequel je lutte est le sexe… en particulier le rôle de la sexualité dans ma vie. Là encore, c’est une question de définition. Je ne suis pas vraiment sûr de ce que je veux.

Sans vous faire un dessin je dirais juste qu’Erin et moi avons une vie sexuelle très saine. Je pense que nous avons un avantage du fait que nous travaillons tous deux de chez nous, donc nous pouvons simplement le faire quand nous le voulons. 🙂 Mais bien qu’il y ait un aspect physique évident dans le sexe, j’aime vraiment son aspect de lien émotionnel. Je remarque que j’ai tendance à me sentir bien plus proche d’elle pendant les heures après qu’on ait fait l’amour.

Pourtant cela n’a pas toujours été le cas. À l’âge de 17 ans, Erin a vécu une relation malsaine de 3 ans et demi dans laquelle elle était sexuellement et émotionnellement abusée. Avec le support de ses sœurs de sororité, elle a fini par trouver le courage de quitter l’auteur de ses sévices. Elle a eu des relations sporadiques à court-terme après cela, mais rien de très profond. Elle et moi nous sommes rencontrés quand elle avait 24 ans, et les jeunes années de notre relation ont nécessité de passer beaucoup de temps à guérir ces vieilles blessures. C’étaient des moments frustrants pour nous deux, mais nous avons fini par nous en sortir. En fait, un bénéfice majeur a été que j’ai appris à me connecter à mon intuition, étant donné que la logique ne nous menait nulle part.

Le sexe peut être un excellent véhicule de développement personnel, en particulier pour les relations à long terme. Évidemment c’est bon aussi, mais le bienfait à long terme est que le sexe peut révéler les blocages émotionnels sur lesquels vous avez besoin de travailler. Vos problèmes émotionnels les plus profonds font faire surface pendant le sexe, y compris une faible estime personnelle, une peur de l’inaptitude, ou une mauvaise relation avec votre corps. La façon dont vous voyez le sexe est aussi un indicatif de votre vie dans son ensemble. Une vie sexuelle vide et dénuée de sens ? Vous ne trouvez certainement pas beaucoup de sens à votre vie en ce moment. Une vie sexuelle confuse ou frustrante ? Une vie confuse ou frustrante. Une vie sexuelle épanouie et gratifiante ? Votre vie est probablement comme ça aussi. Vos récentes expériences sexuelles, quand on les examine consciemment, peuvent vous indiquer la direction d’un cap à passer dans votre évolution émotionnelle.

Donc ma question est, une fois que vous avez travaillé sur ces problèmes émotionnels et que vous profitez d’une vie sexuelle monogame riche et gratifiante, comment continuer à évoluer sexuellement ? Une fois que le sexe vous a aidé à guérir vos blessures émotionnelles, quel rôle devrait-il continuer à jouer dans votre vie ?

Voici quelques possibilités que j’ai envisagées :

  • Aller plus profond. Rester monogame et étudier quelque chose comme le tantra. Traiter le sexe comme un moyen d’expression continue du plaisir. J’ai lu un livre sur le tantra plus tôt dans l’année, mais je ne suis pas vraiment allé plus loin. Cela semble parler en grande partie de l’approfondissement du plaisir physique, mais c’est moins important pour moi que d’approfondir la connexion émotionnelle. C’est en partie parce que toute ma vie est devenue tellement source de plaisir que le plaisir du sexe ne présente pas un contraste si grand par rapport à mon état émotionnel de base. Comme l’a dit un moine tibétain, « Quand vous jouissez à chaque instant, il [le sexe] ne fait pas beaucoup de différence. » Je n’en suis pas encore à ce point, mais j’en suis assez proche pour être capable de comprendre ce point de vue.
  • Voir plus grand. Est-ce que la monogamie limite les opportunités de développement personnel ? Bien que je n’aie aucun intérêt à avoir des mœurs légères, je me demande bel et bien à quoi cela ressemblerait de partager une intimité physique avec d’autres, en particulier avec des personnes qui voient cela comme une connexion émotionnelle/spirituelle et non comme un simple exutoire physique. Erin ressent la même chose. Nous ne sommes pas possessifs sexuellement l’un envers l’autre, donc nous sommes tous deux ouverts à cela dans de bonnes conditions. Et puis j’imagine que nous pourrions apprendre beaucoup d’autres personnes par l’expérimentation directe. J’adorerais entendre la vision de gens qui ont suivi cette voie. Est-ce que cela s’est avéré une énorme erreur ? Ou est-ce que cela a généré une expansion positive de votre relation existante ?
  • Le recanaliser. J’ai remarqué qu’en vieillissant, j’ai été capable de canaliser plus consciemment mon énergie sexuelle dans des recherches créatives au lieu d’être préoccupé par le sexe comme je l’étais quand j’avais 20 ans. J’ai trouvé intéressant que Napoleon Hill y consacre un chapitre entier dans son livre Réfléchissez et devenez riche. Il a trouvé que les gens riches qu’il avait étudié étaient très fortement sexués et avaient appris à recanaliser leur énergie sexuelle dans leur travail.
  • Enseignez-le. Je pourrais écrire à propos du sexe et de la façon de profiter d’une vie sexuelle saine ainsi que sur la façon de profiter d’une relation épanouissante. Cela pourrait à son tour générer des réponses utiles, du même genre que je vais sûrement recevoir pour cet article.
  • Tout cela en même temps. Un combo créatif de tout cela.
  • Maintenir le statu quo. Pas vraiment une option sérieuse pour moi, mais je me suis dit que je devais le mentionner.
  • Le célibat. Vous plaisantez, non ? Même si je suis sûr que c’est un choix positif pour certaines personnes, cela ne me convient pas personnellement.

Où est-ce que je vais à partir de là ? Quel est le meilleur paradigme pour définir le rôle du sexe ?

Crédits photo : © Abundzu – Fotolia.com

Un commentaire

  • j’ai bien aimé la façon dont Steve met en parallèle qualité de la vie sexuelle et qualité de la vie quotidienne…à dire vrai je n’y avais encore jamais pensé et c’est une piste de réflexion passionnante !
    je lui suis reconnaissant de partager avec nous certaines tranches de vie intimes, et sa vision large, très inspirante…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *