Votre marque personnelle

Note : cet article est une traduction de l’article Personal Branding de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

IdentitéLe branding personnel – ou marque personnelle – est fondamentalement la façon dont vous vous vendez au monde. Votre marque personnelle est ce que les autres pensent de vous. D’une certaine manière, c’est hors de votre contrôle, mais vous avez clairement des façons de l’influencer.

Le branding personnel est inévitable. Quand les autres interagissent avec vous, ils forment automatiquement des associations qui vous collent certaines étiquettes, souvent pendant les premières secondes. Vous ne pouvez pas ne pas être catalogué, et les autres ne peuvent pas ne pas vous cataloguer. Cela arrive automatiquement parce que notre cerveau est fait pour reconnaître des schémas et former des associations. Les étiquettes que les gens vous collent font partie de votre marque personnelle.

Si vous tapez un mail, vous faites du branding personnel. Si vous avez une conversation avec un ami ou un membre de votre famille, vous faites du branding personnel. La façon dont vous vous habillez, ce que vous mangez, et comment vous parlez contribue dans tous les cas à votre marque. Voyez votre marque comme la somme de toutes les associations vous concernant qui sont stockées dans la tête des gens.

Un test de branding personnel

Ce paragraphe a été retouché depuis qu’il a été tapé à l’origine. Dans la version d’origine, j’incluais un rapide test de branding, mais ce test est maintenant terminé, et les résultats ont été publiés. Voici ce que le texte d’origine disait, si vous êtes curieux :

Avant de continuer j’aimerais vous demander de m’accorder une simple faveur. Cela ne devrait honnêtement vous prendre moins d’une minute. Allez dans l’onglet pour me contacter, et envoyez-moi un rapide message de 3 mots. Tapez simplement 3 adjectifs pour me décrire. Vous lisez peut-être ce site depuis un moment, ou peut-être que c’est votre première visite. Peu importe. Dites simplement ce qui vous passe par la tête. Tapez simplement ces 3 mots dans l’encart de message, et envoyez. Ne vous souciez pas que les mots soient dans l’ordre alphabétique ou par priorité ou qu’ils semblent positifs ou négatifs. Envoyez-moi simplement 3 mots qui pour vous décrivent qui je suis. Vous n’avez pas besoin de taper quoi que ce soit d’autre dans le message à part ces trois mots, même si vous pouvez en taper plus si vous voulez. Je saurai que les messages de 3 mots sont envoyés dans le cadre de cet exercice.

Prenez s’il-vous-plaît un moment pour faire ça avant de continuer à lire si vous pensez vraiment le faire. Autrement, ce que vous lirez ensuite pourrait influencer ce que vous tapez, et je préfèrerais avoir votre première impression sur ce sujet avant de commencer à remplir votre tête d’autres objectifs. Je vais attendre… 🙂

Dans un jour ou deux, je vais compiler ce que j’aurai reçu et je vais voir si je peux y donner un sens. Si j’y arrive je partagerais les résultats avec vous dans un futur article, pour que nous puissions tous voir ce que vous pensez collectivement de ma marque personnelle et s’il y a des leçons intéressantes que nous pourrons en tirer.

Pour le bien de cet exercice, je n’ai aucun contrôle sur ce que vous pourriez dire, et je ne sais vraiment pas quels seront les adjectifs qui reviendront le plus. Mais j’ai très certainement eu une influence sur votre opinion, en particulier si vous lisez mon blog depuis longtemps.

Votre marque extérieure

Votre marque extérieure est la façon dont vous vous projetez au monde. Il y a du choix là-dedans. Vous pouvez décider de ce que vous allez dire ou écrire pour envoyer une certaine image. L’image que vous projetez va influencer ce que les autres pensent de vous et la façon dont ils pourraient choisir d’interagir avec vous. Vous pourriez tomber sur cette image accidentellement, ou vous pourriez viser volontairement un certain type d’image.

Je pense que la meilleure image à projeter est celle dont vous pensez qu’elle reflète le mieux qui vous êtes vraiment. Être vous-même signifie simplement être honnête.

D’après moi, cela n’a pas beaucoup de sens de faire semblant d’être ce que vous n’êtes pas. Je ne fais pas semblant d’être un médecin avec un doctorat en psychologie parce que ce n’est pas qui je suis. Je pourrais choisir un doctorat dans une de ces universités non accréditées qui sont de véritables usines à diplômes et me faire appeler Dr Pavlina, mais dans quel but ? Cet état d’esprit part du fait que pour obtenir ce que je veux, je dois faire semblant d’être ce que je ne suis pas. Mais comment puis-je obtenir ce que je veux si je dois me déconnecter de qui je suis pour l’obtenir ? Pour moi la notion même de projeter une fausse image de moi n’a aucun sens. Cela ne peut mener qu’à un manque d’acceptation de qui je suis.

Quand les gens projettent une image clairement fausse d’eux-mêmes, cela a pour seul effet de me faire les cataloguer négativement… avec des étiquettes comme imposteur, charlatan, pas sincère, déconnecté, pas authentique, superficiel, etc. Ces étiquettes déclenchent automatiquement des associations comme : veut probablement me vendre quelque chose, je ne vais pas tarder à vomir, où est la sortie de secours ?

D’un autre côté, je pense qu’il y a quelque chose de valable à projeter une image qui correspond à qui vous êtes réellement. Par exemple si vous êtes quelqu’un de très rangé et organisé, mais que vous avez une barbe hirsute, vous envoyez un message incohérent, que vous soyez d’accord avec cela ou non. C’est pourquoi les barbes et les commerciaux ne vont pas vraiment de pair. Beaucoup de gens pensent que si vous avez de la barbe, vous essayez de cacher quelque chose, et ce n’est pas bon dans un travail qui nécessite que vous établissiez un rapport de confiance. Il y a des années j’ai entendu parler d’un commercial qui a augmenté ses ventes simplement en se rasant la barbe.

Faire attention à votre image extérieure n’est pas nécessairement un délire d’autosatisfaction. En réalité c’est tout le contraire. Être conscient de la façon dont les autres vous voient vous aide à identifier des angles morts en vous-même. Puis vous pouvez travailler sur ces angles morts pour vous aider à être plus cohérent intérieurement. Par exemple, nous commercial barbu pourrait réaliser qu’il (ou elle, mais espérons que non) sabordait ses résultats parce qu’il ne voulait de toute façon pas travailler dans la vente.

Parfois il y a des problèmes pratiques pour faire coïncider votre marque extérieure et votre image personnelle. C’est pourquoi je ne peux pas décider seul comment m’habiller. Si j’étais vraiment moi-même, je m’habillerais probablement comme un personnage de Star Trek qui ne serait pas en service, mais comme je ne sais pas non plus acheter ces habits, je m’habille encore comme en 1989 au lieu de la date stellaire 42523.7. Mais quand je me penche davantage sur ce problème, je vois que cela m’indique un problème plus grand : le fait que j’ai encore besoin d’apprendre à déléguer. La bonne personne, comme un consultant en image par exemple, pourrait probablement résoudre ce problème pour moi. Donc cette incohérence intérieur-extérieur est en réalité là pour m’aider à m’indiquer la direction d’une évolution positive.

Votre marque intérieure

En plus de votre marque extérieure, qui est la façon dont la plupart des gens pensent au branding personnel, vous avez également une marque intérieure. C’est ce que vous pensez de vous-même.

Quels sont les 3 adjectifs que vous utiliseriez pour vous décrire ? Prenez un moment pour penser à cela, et notez-les. Est-ce une marque qui vous fait vous sentir bien ? Est-ce que cela résonne en vous ? Est-ce la même image que vous projetez au monde ? Si vous pouviez changer ces adjectifs, en quoi les changeriez-vous ?

Si je devais faire cet exercice, je choisirais probablement intelligent, curieux, et direct. D’autres mots que je pourrais utiliser pour me décrire seraient : honnête, axé sur le développement, heureux, indépendant, non-conventionnel, profond, compatissant, motivé, ambitieux, conscient, concentré, discipliné, stratégique, responsable, minutieux, persévérant, pratique, marrant, holiste, malin, créatif, enclin à l’acceptation, et inspiré. Demandez-moi demain, et je pourrais choisir des adjectifs différents, mais ce sont ceux qui me sont venus en tête tout de suite. Vos choix pourraient être totalement différents des miens, mais c’est comme ça que je me vois à ce moment particulier.

Maintenant demandez-vous si votre marque personnelle intérieure correspond à la marque extérieure que vous projetez aux autres. Vous ne savez pas forcément ce que les autres pensent de vous, mais vous devriez au moins savoir s’il y a des aspects de vous que vous n’acceptez pas totalement et que vous essayez de cacher aux autres. Si vous trouvez d’autres domaines que vous cachez, envisagez que votre manque d’acceptation personnelle puisse vous aveugler et vous empêcher de voir ces aspects comme les atouts qu’ils sont en réalité.

Par exemple, si vous vous voyez comme introverti, vous pourriez voir cela négativement (timide, asocial) ou positivement (intelligent, profond). Si vous vous décrivez parfois en termes négatifs, voyez si ces termes ont également un côté positif. Envisagez de vous concentrer plutôt sur ces aspects positifs.

Je suis daltonien, donc je pourrais certainement voir cela négativement. Je pourrais me cataloguer intérieurement comme limité, défectueux, ou diminué. Mais à la place je choisis de me concentrer sur les aspects positifs. Je vois le monde différemment de la plupart des gens, donc cela me donne l’opportunité d’être original, perspicace, et pas superficiel. Mon daltonisme m’aide aussi à me connecter avec les gens, étant donné que j’ai toujours besoin d’aide pour choisir un fruit mûr, et que quand j’essaye de le faire tout seul, cela fait souvent bien rire les autres.

L’interaction de marque

On peut s’attendre à ce que votre marque intérieure et votre marque extérieure ne coïncident pas totalement, et ce n’est pas grave, mais ces incohérences peuvent créer des interactions intéressantes qui vous aident à évoluer de façon inattendue.

Par exemple, les gens m’envoient parfois des mails qui indiquent qu’ils me trouvent un peu bizarre ou excentrique. C’est la façon dont ils me voient, mais ce n’est pas vraiment la façon dont je me vois. Cependant, je peux comprendre pourquoi les gens me voient de cette façon parce que je suis vraiment curieux à propos de tout un tas de choses, j’aime apprendre via l’expérimentation directe, et j’aime particulièrement les entreprises créatives. Donc même si je n’essaye pas d’être intentionnellement bizarre, je dois admettre que c’est un effet secondaire de mon approche générale de la vie. En comprenant que c’est comme ça que les autres me voient, cependant, je peux le reconnaître à l’avance, par exemple en me moquant de moi-même pour avoir entrepris une nouvelle expérience étrange, même si ce n’est pas l’impression que j’en ai. Quand je fais quelque chose d’étrange et que je ne reconnais pas son étrangeté, les gens peuvent se sentir déconnectés par rapport à moi, mais quand je montre que je suis conscient de leurs perceptions, cela nous permet de rester connectés.

Une fois que quelques adjectifs vous ont été assignés dans l’esprit de quelqu’un d’autre, il peut être très difficile de changer cela. Donc tirez simplement le maximum des adjectifs qu’on vous a assignés. Quand vous apprenez comment les autres vous voient, vous pouvez « le leur jouer » en reconnaissant leurs attentes. Au lieu d’essayer de combattre votre propre marque, jouez avec et transformez-la en force. Cela vous aide en fait à reconnecter votre marque extérieure avec votre marque intérieure.

Si je me vois comme étant curieux, même si les autres me voient comme étant bizarre, je peux accepter l’étiquette de l’étrangeté et jouer avec. Je peux voir comment l’étrangeté s’aligne encore avec ma marque intérieure. L’étrangeté correspond bien avec le fait d’être créatif et non-conventionnel. Cela peut aussi correspondre avec l’intelligence parce que certaines personnes associent l’étrangeté avec le génie. Les génies sont des gens étranges avec de drôles de petites manies, non ? En reconnaissant et en acceptant ce que les autres pensent de moi, je peux faire en sorte que l’image projetée soit plus en adéquation avec ma propre image personnelle. Cela aide les autres personnes à se connecter avec moi tel que je suis au lieu de se connecter avec une mauvaise projection de qui ils pensent que je suis.

Ce matin j’ai fait passer un test de branding personnel spontané à ma famille. Erin me décrit comme « perspicace, courageux, et passionné. » Ma fille de 7 ans, Emily, me décrit comme « grand, fort et solide. » Je lui ai dit que je la voyais « adorable, créative et sournoise. » Erin voit Emily comme « amusante, espiègle et attentionnée. » Emily voit son petit-frère de 4 ans comme « petit, propre et chaotique. » Tout le monde a raison parce que ces marques existent toutes dans nos esprits.

Le branding personnel nous apprendre beaucoup de choses sur le développement personnel. C’est un riche endroit à explorer. Je vous encourage à tester l’exercice précédent avec vos amis, votre famille et vos collègues. Demandez à tout le monde de vous décrire en 3 adjectifs. Cela vous apprendra beaucoup de choses.

À propos, la date stellaire que j’ai mentionnée plus haut (êtes-vous suffisamment geek pour l’avoir déjà googlée ? Ou pire… reconnue de mémoire ?) est tirée d’un épisode qui aborde vraiment l’importance du branding personnel. Si vous n’êtes pas un trekkie et que vous n’avez aucune idée de ce dont je peux parler, eh bien, moi pense que vous avoir plus gros problèmes que branding personnel.

Si jamais je me lasse du sous-titre « Le développement personnel pour les gens intelligents », je pense que je partirai sur « Grand, fort et solide. »

Crédits photo : © cupoftea – Fotolia

Un commentaire

  • Mardiyath dit :

    Mercii infiniment Olivier pour ce que tu fais. C’est extraordinaire.

    j’adore ces textes de Pavlina, Ils sont monstrueusement inspirants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *