L’autodiscipline : Application

Note : cet article est une traduction de l’article Self-Discipline: Industry de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Application et gestion du tempsL’application, c’est un travail difficile. Mais comparé au fait de travailler dur, être appliqué ne nécessite pas forcément travailler sur quelque chose qui représente un défi ou qui est difficile. Cela signifie simplement prendre le temps. Vous pouvez être aussi appliqué en faisant un travail facile que difficile.

Imaginez que vous avez un bébé. Vous allez passer beaucoup de temps à changer ses couches. Mais ce n’est pas vraiment un travail difficile, il est simplement question de le faire encore et encore plusieurs fois dans la journée.

Dans la vie il y a de nombreuses tâches qui ne sont pas nécessairement difficiles, mais mises toutes ensemble elles représentent un investissement de temps conséquent. Si vous ne vous disciplinez pas pour garder le contrôle sur elles, elles peuvent mettre un grand désordre dans votre vie. Pensez simplement à toutes les petites choses que vous avez besoin de faire : courses, cuisine, ménage, lessive, taxes, factures, maintenance domestique, enfants, etc. Et tout cela seulement pour la maison ─ si vous ajoutez le travail la liste s’allonge encore. Ces choses ne sont peut être pas en tête de liste niveau importance, mais elles ont quand même besoin d’être faites.

L’autodiscipline requiert que vous développiez la capacité d’investir du temps quand c’est nécessaire. Beaucoup de désordre est créé quand nous refusons d’investir le temps nécessaire pour ce qui doit être fait ─ et pour le faire correctement. Un tel désordre s’étend d’un bureau en désordre ou d’une boîte de réception surchargée au fonctionnement des plus grandes entreprises. Petit désordre ou grand désordre ─ faites votre choix. Dans tous les cas un facteur majeur y contribuant est le refus de faire ce qui doit être fait.

Parfois ce qui doit être fait est clair. Parfois ça ne l’est pas du tout. Mais ignorer le désordre n’aidera en rien de toute façon. Si vous ne savez pas ce qui doit être fait, la première étape est de le découvrir. Cela peut vous demander de rechercher l’information et de l’apprendre par vous-même. Pour lancer ce blog, j’ai du découvrir comment faire. Cela m’a pris du temps d’apprendre en lisant d’autres blogs et d’évaluer les différents outils de blogging. Ca n’était pas difficile pour moi, mais cela a demandé un investissement de temps conséquent.

Parfois nous permettons à de petites perturbations de s’attarder un peu trop longtemps. En janvier ma femme et moi avons acheté une nouvelle maison. Mais c’est seulement le week-end dernier que nous avons finalement ouvert le dernier carton. Nous nous étions occupés de la majeure partie des cartons les premières semaines suivant le déménagement, mais quelques cartons avaient été fourrés dans un coin, et aucun de nous n’a voulu s’en occuper. Pourquoi ? Nous ne savions pas où mettre les trucs que contenaient ces cartons. Cela paraissait plus facile de simplement ignorer le problème et d’espérer que ces cartons se rangeraient tout seul. Finalement nous les avons ouverts le week-end dernier et nous sommes occupés de quelques autres petits travaux dans la maison qu’on avait également laissés de côté.

Ce n’était pas difficile ni cher de s’occuper de ces choses. Il était simplement question de prendre le temps nécessaire pour les faire. Cela ne demandait pas particulièrement de talent ou d’intelligence. Tout ce que nous devions faire était simplement d’accepter qu’ils devaient être faits, prendre quelques minutes pour trouver comment les faire, puis les faire.

Prenez le temps

Il y a beaucoup de problèmes dans la vie pour lesquels une des principales solutions est un investissement de temps sans réflexion. Si votre boîte de réception mail est surchargée, ce n’est pas un problème stimulant. Croyez-moi ─ il y a de plus grands défis dans la vie que la gestion de vieille correspondance. Je garantis que vous avez l’intelligence nécessaire pour vous en occuper. Vider sa boîte de réception une purement une question de temps. Peut-être que cela vous prendra plusieurs heures de le faire. Si cela demande quelques heures de s’en occuper, alors prenez le temps. Profitez peut-être d’un peu de musique relaxante ce faisant. Sinon un simple Ctrl+A suivi d’un Suppr, et vous en êtes débarrassé.

Combien de problèmes sur votre liste de choses à faire peuvent être résolus avec simplement un peu d’application ? Parfois vous n’avez pas besoin d’être particulièrement créatif ou de vous y connaître ─ une solution de force brute fera l’affaire. Mais il est facile d’être coincé dans un fonctionnement dans lequel vous espérez que la force brute n’est pas nécessaire. C’est fastidieux. C’est ennuyeux. Ce n’est pas si important de toute façon. Et pourtant cela doit quand même être fait.

Par tous les moyens, si vous pouvez trouver un moyen d’éviter une solution vorace en temps et trouver un moyen plus rapide ou meilleur de contourner ou d’éliminer le problème, tirez-en profit. Déléguez-le, supprimez-le ─ faites tout ce que vous pouvez pour vous libérer de ce fardeau de temps. Mais si vous savez que c’est quelque chose qui ne sera pas fait sinon en investissant personnellement de votre temps, comme les méchants cartons chez moi qui refusent de s’ouvrir tout seul, alors acceptez-le simplement et dégagez-le du chemin. Ne vous plaignez pas. Ne pleurnichez pas. Faites-le simplement.

Développez votre productivité personnelle

Trouver la discipline pour être appliqué vous permet de valoriser davantage le temps que vous utilisez. Le temps est une constante, mais votre productivité personnelle ne l’est pas. Certaines personnes vont utiliser les heures de leur journée bien plus efficacement que d’autres. C’est incroyable de voir que les gens dépensent tant d’argent pour acheter un ordinateur plus rapide ou une voiture qui consomme moins, mais qu’ils n’accordent presque aucune attention à leurs capacités personnelles. Votre productivité personnelle en fera beaucoup plus pour vous sur le long terme qu’un ordinateur ou qu’une voiture. Donnez à un programmeur appliqué un ordinateur vieux de 10 ans, et il ou elle en tirera davantage en un an qu’un programmeur fainéant avec un chef d’œuvre de technologie dans les mains.

Malgré toute la technologie et les gadgets dont on dispose qui peuvent potentiellement nous rendre plus efficace, votre productivité personnelle reste votre meilleur levier. N’attendez pas de la technologie qu’elle vous rende plus productive. Si vous considérez que vous n’êtes pas productif sans technologie, vous ne le serez pas plus avec ─ cela ne servira qu’à masquer vos mauvaises habitudes. Mais si vous êtes déjà appliqué sans technologie, cela peut vous aider à l’être encore plus. Pensez à la technologie comme à une force multiplicatrice ─ cela multiplie ce que vous êtes déjà.

Si vous voulez utiliser votre temps de meilleure manière, je vous recommande de commencer avec l’approche décrite dans cet article : Triplez votre productivité.

L’idée de base de cet article est d’abord de mesurer votre niveau actuel de productivité (l’article explique comment faire cela avec le calibrage de votre temps), de mesurer votre ratio d’efficacité actuel, puis de l’accroître graduellement.

J’ai écrit cet article il y a longtemps (bien que publié plus tard), et je reviens continuellement à cette méthode au fil des ans, au moins une fois tous les six mois. Cela me fait prendre conscience de la façon exacte dont j’utilise mon temps. Je m’en suis servi la dernière fois il y a quelques mois, pour analyser l’usage que je fais de mon temps sur une période de plusieurs jours, et j’ai été surpris de constater qu’il y avait peu de place pour l’amélioration. Cela m’a pris cinq ans depuis l’écriture de cet article pour atteindre ce point, mais j’ai finalement la sensation que j’utilise mon temps efficacement. J’ai toujours des jours non productifs de temps à autres, mais ce sont des exceptions. La plupart du temps je jette un coup d’œil  à mes journées une fois finies et je pense, « J’ai vraiment fait beaucoup de choses aujourd’hui. Cela aurait été difficile de faire mieux. »

Il y a cinq ans je savais ce que j’avais besoin de faire. Cela m’a pris aussi longtemps de développer la force et la discipline nécessaires pour pouvoir le faire de façon constante. CELA N’A PAS ÉTÉ FACILE !

Quand vous cherchez à développer votre productivité personnelle, cela risque de vous valoir quelques jours de tirage de cheveux et de grincage de dents, mais ça finit vraiment par payer. Je pense que beaucoup de gens sont attirés par l’idée de devenir plus productif sans se servir de leur sens commun. Cela ne nécessite pas beaucoup de cervelle de deviner que si vous utilisez votre temps plus efficacement, vous accomplirez plus de tâches, et que vous accumulerez donc les résultats plus rapidement. La productivité personnelle vous permet de créer assez de place dans votre vie pour faire toutes les choses que vous sentez devoir faire : manger sainement, faire du sport, travailler dur, approfondir vos relations, avoir une vie sociale merveilleuse, et faire une différence. Autrement, certaines chosent devront être laissées de côté. Sans un haut niveau de productivité personnelle, il y a des chances que vous deviez abandonner quelque chose d’important pour vous. Vous aurez des conflits entre santé et travail, travail et famille, famille et amis. L’application peut vous donner la capacité de profiter de toutes ces choses, de sorte que vous n’ayez pas à choisir entre travail et famille ou vice versa. Vous pouvez avoir les deux.

Évidemment l’application n’est qu’un bon outil parmi tant d’autres. Cela vous permet de terminer votre travail efficacement, mais cela ne vous dira pas sur quoi travailler dans un premier temps. L’application est un outil de petit niveau. Travailler dur ne signifie pas forcément travailler intelligemment. Mais cette faiblesse de l’application ne remet pas en cause sa place puissante dans votre boîte à outils de développement personnel. Une fois que vous avez décidé d’un plan d’action et que vous voyez vos plans prêts à l’usage devant vous, rien d’autre que l’application ne peut faire le boulot. Sur le long terme vos résultats viendront de vos actions, et l’application n’est rien d’autre que de l’action.

 

Cet article est la cinquième partie d’une série en six parties sur l’autodiscipline : partie 1 / partie 2 / partie 3 / partie 4 / partie 5 / partie 6

 

Crédits photo : Maribaben

2 commentaires

  • J dit :

    Bonjour Olivier!
    Tout ceci est tellement vrai et semble si évident….. et pourtant!
    Merci de m’avoir rappelé ces quelques principes très simples qui rendent la vie plus facile quelquefois :

    • Sylvie Bélanger dit :

      Merci Olivier de nous partager les excellents articles de Steve Pavlina. Cette série sur l’Autodiscipline est une perle précieuse dans un trésor de bons articles.Ton choix de les traduire est un excellent coup. Je n’aurais jamais pu en profiter autant, même si je lis très bien l’anglais. Avec le français, ça me rejoint plus profondément. Merci de cette initiative.
      Ces articles que je lis sur ton blog, sont en train de changer ma vie… en profondeur. Je suis une autodidacte qui s’intéresse à une multitudes de sujets, mais je procrastinais beaucoup sans comprendre pourquoi. Ça fait plusieurs années que je cherchais mes vraies motivations, pas celles qu’on me dit que je devrais avoir… Cet article m’a particulièrement frappé. J’ai trouvé la chose la plus importante pour moi en ce moment : ma productivité personnelle. C’est ce qui va me permettre de faire toutes les choses que je veux faire. Enfin !! Mais surtout, dans cette série d’articles (l’Autodiscipline) il est expliqué comment y arriver. Je développe mon autodiscipline depuis 3 mois et c’est fantastique. Je ne suis plus la même. Wow!!! C’est le jour et la nuit. Et sans sauter les étapes !! Je comprend enfin que la progression est nécessaire, et je me suis trouvée plein de petits trucs pour y arriver. Je retrouve ma créativité et le courage de l’appliquer. Je tenais à te dire mon appréciation, c’est pas souvent qu’on peut remercier les gens qui nous sauve la vie. Chapeau Olivier !! Je prévois faire une série de blogs qui expliqueront tout ce cheminement en détails…
      Avy (surnom donné par des petites filles incapables de prononcer Sylvie) ;-))
      Montréal, Québec

2 Trackbacks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *