La résistance sociale

Note : cet article est une traduction de l’article Social Drag de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Résistance socialeLa résistance sociale est ce qui arrive quand vous vivez un changement personnel significatif, mais que tout le monde autour de vous continue à vous traiter comme avant. Supposez que vous avez décidé de changer de carrière. Même si vous travaillez toujours dans votre ancien travail, mentalement vous avez déjà passé le cap vers le nouveau, et ce n’est qu’une question de temps avant que votre réalité extérieure ne reflète cela. Mais les gens autour de vous n’ont pas encore intégré votre changement. Il n’est pas encore réel pour eux, donc ils continuent à interagir avec vous comme si vous n’aviez pas fait de changement du tout. Est-ce que cela vous est déjà arrivé ?

Chaque changement significatif que j’ai vécu a eu un niveau correspondant de résistance sociale. Chaque fois qu’une personne fait un changement important dans sa vie, cela peut demander quelques années d’adaptation au reste du monde. C’est particulièrement vrai avec la famille et les amis que vous ne voyez pas souvent. Le modèle mental qu’ils ont de vous a des chances d’avoir un peu de retard sur la personne que vous êtes réellement.

Chaque fois que je vis un changement personnel important, cela demande toujours un moment à ma famille étendue et à mes amis pour qu’il « pigent ». Après l’université, quand j’ai lancé Dexterity Software, mes parents se comportaient encore comme si je cherchais un travail (comme beaucoup d’étudiants sont censés le faire après leur diplôme). Ils m’envoyaient des offres d’emploi et des pistes professionnelles, mais je les balançais. Cela leur a pris deux bonnes années d’intégrer l’idée que je gérais ma propre entreprise, même si j’avais déjà pris cet engagement depuis le premier jour et que je n’avais aucun intérêt à travailler pour quelqu’un d’autre. Je pense que c’est à peu près à l’époque où j’ai reçu un chèque de 50 000 $ d’un publiciste qu’ils ont finalement compris. Plus récemment quand je leur ai dit que je participais à un spectacle d’improvisation comique, ils ont réagi avec surprise. Pour le Steve d’il y a 2 ans, ce comportement aurait été un peu surprenant, mais faire de l’impro est assez cohérent avec le comportement du Steve actuel. Mes amis du coin n’étaient pas vraiment surpris. Je fais des conférences teintées d’humour depuis un an et demi.

Une autre cause de résistance sociale est quand il y a des artefacts de votre ancien vous qui traînent, et qui donnent aux gens un aperçu de qui vous avez été mais pas de qui vous êtes aujourd’hui. Par exemple, pendant que je bâtissais activement Dexterity Software, j’ai écrit des articles sur le développement de jeux et le marketing, la plupart entre 1999 et 2002. Ces articles sont devenus très populaires, et j’ai décidé de les laisser en ligne dans l’espoir que des gens puissent y trouver de la valeur. Les dates de copyright étaient listées en bas de chaque article. Malheureusement, les gens qui lisent ces vieux articles aujourd’hui réagissent souvent comme si je venais de les écrire hier, et les gens qui me connaissaient il y a deux ans semblent partir du fait que je donnerais les mêmes conseils aujourd’hui que je l’ai fait il y a plusieurs années. Bien sûr que non. La scène du jeu vidéo indépendant a beaucoup changé depuis. Si j’étais actif dans cette industrie aujourd’hui, je ferais les choses très différemment. Mes vieux articles servent de conseils sur la façon de gérer une entreprise de jeux indépendants il y a des années, pas sur la façon de la gérer aujourd’hui. Nombre des supers idées restent vraies, mais les détails plus spécifiques sont largement obsolètes. Le modèle de distribution du shareware a nettement changé depuis que j’ai écrit ces articles. Un développeur indépendant d’aujourd’hui devrait surfer là où est la vague, pas là où elle était.

Grâce à la résistance sociale, il y a cette version fantôme de Steve Pavlina qui erre encore dans l’industrie des jeux indépendants longtemps après que je m’en sois retiré. Les gens débattent périodiquement de ses vieilles idées comme si elles étaient modernes. Certaines des choses que les gens lui attribuent sont amusantes, mais d’une façon assez triste. Le temps passant, il s’éloigne de plus en plus, jouant le rôle social qu’on lui assigne, quel qu’il soit. La résistance sociale le garde en vie. Certaines personnes le conjurent de l’aider. D’autres le méprisent pour leur avoir donné de mauvaises idées. Pourtant il n’existe que dans leur esprit. Le véritable être humain qui a engendré ce fantôme a depuis longtemps continué à avancer.

La résistance sociale est principalement une nuisance, mais cela peut être plus sérieux si la résistance menace de vous ralentir ou d’effacer vos progrès. Vous pouvez choisir de l’accepter ou de l’ignorer, ce qui fonctionne souvent bien quand vous traitez avec des connaissances, comme les collègues que vous vous apprêtez à laisser derrière vous de toute façon. Mais si vous traitez avec des amis ou des membres de la famille qui seront présents pendant un moment, je recommande de faire quelque chose pour mettre fin à leur ancienne façon de se comporter avec vous, comme ça vous leur donnez la place nécessaire pour qu’ils apprennent à connaître qui vous êtes aujourd’hui.

Quelle est la meilleure façon d’interrompre leur façon obsolète de se comporter avec vous ? L’approche la plus évidente est de corriger verbalement la personne et de lui rappeler votre changement. Cela fonctionne bien avec certaines personnes, mais je trouve que souvent cela ne tient pas – cela n’a pas le pouvoir de briser l’ancien fonctionnement de la personne. Je trouve que l’humour est plus efficace. Un petit choc de valeurs peut aussi aider si c’est utilisé de façon appropriée. Il n’est pas nécessaire de brûler une poupée à l’effigie de l’ancien vous, mais libre à vous de vous moquer de la façon dépassée dont cette personne s’adresse à vous jusqu’à ce qu’elle finisse par piger. Une de mes approches préférées est de renverser la situation. Vous faites savoir à l’autre personne que son modèle de pensée est dépassé en vous adressant à eux de manière humoristique et dépassée vous aussi, ce qui fait que vous lui renvoyez son erreur et l’exagérez. Par exemple, vous pourriez traiter un ami divorcé comme s’il était encore marié. Cela va attirer l’attention de l’autre personne et l’encourager à mettre à jour le modèle mental de qui vous êtes aujourd’hui. Un peu de taquineries fonctionne bien sur les gens avec un bon sens de l’humour, comme pour le développeur de jeux typiquement désagréable. Mais une explication ouverte et à cœur ouvert a tendance à mieux fonctionner avec les gens qui sont plus sensibles aux émotions des autres. Je ne me souviens pas avoir rencontré de développeur de jeux comme ça cependant. 🙂

Crédits photo : © Kudryashka – Fotolia.com

2 commentaires

  • FROMENT dit :

    Ah non mais c’est typique!!
    Mon père a du être présent à ma 1ère date d’intermittence du spectacle où j’avais attiré à moi la chance de jouer avec mon prof de musique et remplacer sa chanteuse ponctuellement!
    Que j’étais payé correctement et déclaré là, ça commençait à devenir concret pour lui surtout que ça a été dur car un conflit prenant entre lui et moi datait de mes 12 ans et je le fais à 24 ans!!
    Il y avait une certaine résistance sociale dans ma famille à ce que je pratique cet art de la musique!!
    Il y a aussi une résistance sociétale générale à ce que je construise ma propre entreprise!
    Je me sens a 10000 lieues des gens dépendant des aides de Pôle Emploi quand à moi , je suis capable d’attirer argent et bonheur et j’ai payé ta formation de blogueur Pro par un prêt de deux amis car je sentais que j’en avais besoin maintenant et que j’ai inspiré à ces deux amis la confiance!!
    Et je trouve l’argent pour investir dans ma sono à côté et devenir libre, un argent que j’économise et je vit seulement avec 600 euros par mois mais depuis que j’ai enfin ouvert mon coeur à l’amour, je vit dans une vieille maison de famille avec mon ami que l’on garde occupé!
    Depuis que j’ai fini mon BAC ES, j’ai toujours imaginé que je pourrais être indépendante sans m’en laisser le droit d’y croire! Tout le monde dit, il faut de l’expérience!

    On me dit aussi il faut un diplôme mais il se trouve que je suis arrivé dans le commerce sans diplôme dans le domaine et avec un historique d’ancienne timide caché derrière un ordinateur à traiter des données statistiques!
    J’ai vécu une aventure superbe de commercial VRP et depuis, je ne travaille plus qu’à la mission, encore en CDD mais plus qu’à la mission car j’aime ça pour des boites de force de vente tant qu développe mon site et change de vie!!

    Une copine me trouve super et me dit merci de lui communiquer les vidéos inspirantes de david laroche mais ne comprend pas dans quel monde je vit!

    Je peux paraitre, bizarre, illuminé et faire des excès de positivisme mais au fond de moi, je prévois, je tombe et je remonte toujours plus vite!

    Je ne peux pas continuer de vivre selon cette ancienne image de moi car j’étais une dépressif chronique!

  • FROMENT dit :

    Oui, ya une résistance social au changement!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *