Comment les intentions se manifestent-elles ?

réflexion alpha et intentionsLe présent article est une description du modèle général que j’expérimente lorsque je manifeste des intentions.

Créer l’intention

Pour commencer, je clarifie ce que je veux manifester. À travers la méditation, je me mets dans un état d’esprit très détendu, et j’implante ma nouvelle intention en me concentrant sur elle pendant au moins 60 secondes. La méditation n’a rien de compliqué ; pour ma part, je ne fais généralement que quelques minutes de respiration profonde et de relaxation musculaire progressive.

J’imagine mon intention visuellement. Par conséquent, dans mon esprit, j’imagine ce que sera ma vie une fois l’intention manifestée. J’injecte aussi beaucoup d’émotions positives dans ces visualisations. Si je ne parviens pas à créer de fortes émotions positives, alors je sais que je n’ai pas de désir réel. Dans ce cas, j’abandonne ou je modifie l’intention. Les intentions sans désir ont très peu de pouvoir pour se manifester. Si je ne veux pas vraiment manifester une intention, il n’y a aucune raison d’aller plus loin. Par exemple, chercher à manifester l’intention d’acheter un grand écran de télévision sera inutile dans mon cas, car je ne me soucie pas vraiment de ce genre de choses.

Réflexion alpha

Habituellement, dans les 24 à 72 heures qui suivent la manifestation d’une nouvelle intention, j’expérimente la réflexion alpha. Je reçois la confirmation que l’intention s’est mise en place. Normalement, cela prend la forme d’une synchronicité très perceptible. Parfois, la synchronicité fait partie de la manifestation des résultats. D’autres fois, elle semble simplement être une confirmation que l’intention a été reçue. De nombreux participants à l’expérience du million de dollars ont avoué avoir pratiqué la réflexion alpha dans les deux premiers jours suivant leur adhésion.

Il y a quelques années, j’ai fait part de mon intention de doubler mon revenu mensuel. Quelques jours plus tard, un article que j’avais écrit longtemps auparavant a été promu de manière inattendue par un grand média. Cela a boosté mon trafic. En une journée, j’ai reçu près de 300 $ en dons, sans parler d’une augmentation importante des revenus publicitaires (plus du double de ma moyenne quotidienne de l’époque). Cette explosion temporaire était en phase avec mon intention initiale, et c’est un bon exemple de l’utilisation de la réflexion alpha. L’intention n’était pas encore manifestée — c’était simplement la façon de l’univers de dire, « Merci d’avoir compris ! ».

Curieusement, j’ai remarqué que plus j’ai confiance en mes intentions et plus je m’attends à ce qu’elles se manifestent, plus la réflexion alpha est faible (en termes d’intensité). Je pense que c’est en partie parce que je me suis tellement habitué à travailler sur la manifestation de l’intention que je n’ai plus besoin de me prendre la tête avec la validation. Je suis juste capable d’y croire. J’expérimente toujours la réflexion alpha, mais elle n’est normalement pas aussi chaotique. Je ne me souviens pas d’avoir émis une intention et de ne pas avoir expérimenté une réflexion alpha claire dans la semaine qui a suivi, alors je suis presque certain qu’elle est toujours là quand l’intention est correctement formée. Récemment, j’ai manifesté plus d’une douzaine de nouvelles intentions, et j’ai aimé voir tous les clins d’œil créatifs de l’univers pour accuser réception.

Le calme avant la tempête

La réflexion alpha s’atténue assez rapidement, puis il y a une accalmie qui peut durer entre quelques jours et plusieurs semaines. Cette période me frustre parce que j’ai l’impression que mes intentions ne bougent pas. Beaucoup de gens abandonnent à ce stade. Grosse erreur ! C’est juste le calme avant la tempête. C’est aussi la période où il est le plus crucial de continuer de maintenir l’intention et d’éviter soigneusement d’exprimer des intentions contradictoires.

Si je commence à me dire : « Pourquoi cela ne marche-t-il pas ? » ou « Je me demande si cela va marcher », je tue l’intention. Je dois savoir que tout ira bien. Parfois, je tue intentionnellement des intentions pendant cette période quand je réalise que je n’en veux pas vraiment ou si je pense à quelque chose de mieux. Il m’a fallu des années de pratique pour développer la discipline mentale qui me permet de contrôler mes pensées assez bien pour rester concentré sur ce que je veux et ne pas me permettre le luxe de contempler ce que je ne veux pas. Je suis loin d’être parfait à cet exercice, mais je m’en sors plutôt bien et cela fait une grande différence.

Réflexion bêta

Quand je continue de maintenir l’intention et d’attendre fidèlement sa manifestation, j’expérimente finalement la réflexion bêta. Généralement, cela commence plus d’une semaine après que l’intention ait été formée pour la première fois. Alors que la réflexion alpha n’est qu’une confirmation que l’intention a été reçue, la réflexion bêta est le début concret de la manifestation réelle.

La réflexion bêta est beaucoup plus longue, plus forte et plus lente que la réflexion alpha. C’est un peu comme un orage. Si la réflexion alpha est un éclair, la réflexion bêta est le tonnerre qui arrive beaucoup plus tard. Les deux proviennent du même évènement, mais elles se manifestent à des moments différents.

La réflexion bêta prend généralement trois formes : idées, opportunités et ressources.

Tout d’abord, j’éprouve une poussée notable d’idées liées à mon intention initiale. Ces idées peuvent venir sous forme d’inspiration spontanée, ou elles peuvent provenir d’autres personnes. Par exemple, je pourrais avoir une nouvelle idée d’optimisation qui ne prend que 20 minutes à mettre en œuvre et qui augmente instantanément mon revenu. Parfois, une bonne idée est tout ce dont j’ai besoin pour manifester ce que je veux. Ensuite, je me charge de l’exécution moi-même. Toutefois, si l’intention est assez forte, alors les idées et l’action directe ne suffiront pas à elles seules.

La réflexion bêta apporte également de nouvelles opportunités. Souvent, elles semblent surgir de nulle part. Quelqu’un que je ne connais même pas peut m’apporter une opportunité juteuse liée à mon intention, même si je n’en ai encore parlé à personne.

Enfin, la réflexion bêta apporte de nouvelles ressources qui peuvent inclure des informations, des personnes, de l’argent, etc. Tout ce qui est nécessaire pour manifester l’intention finit par entrer dans ma vie. Souvent, je rencontre trois personnes ou plus qui me recommandent le même livre le même jour ; je lis ce livre et je constate qu’il contient exactement les réponses dont j’ai besoin pour manifester mon intention.

réflexion bêta et intentions

Il est toujours important de maintenir l’intention pendant la réflexion bêta, mais ce n’est pas aussi difficile que pendant l’accalmie pré-bêta, car vous avez maintenant une véritable dynamique. Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de foi pour voir que l’intention commence à se manifester. Même l’esprit logique est capable de la voir se concrétiser. L’important, c’est d’éviter que votre esprit logique ne gâche tout en essayant de trop contrôler le processus.

Selon la complexité de l’intention, la réflexion bêta peut durer des mois ou des années. En fait, je crois que nos résultats globaux dans la vie peuvent être interprétés comme la somme à long terme de nos réflexions bêta d’une vie remplie d’intentions. Tout ce que vous imaginez avec assez d’énergie finira par se manifester. Si vos pensées sont claires et concentrées, vous manifesterez vos désirs assez rapidement et facilement. Si vos pensées sont confuses et chaotiques, vous aurez une vie apparemment aléatoire et désordonnée.

Manifestation

Avec l’expansion de la réflexion bêta, la manifestation ultime se produit d’une manière assez simple. Habituellement, il y a une certaine forme d’action directe, mais les actions qui suivent sont fluides et faciles. Il n’y a pas d’ennui ou de lutte. L’univers fait 80 à 90% du travail. La combinaison finale d’idées, d’opportunités et de ressources est un levier important, permettant d’obtenir des résultats fantastiques avec un investissement minimal de temps et d’énergie.

Il y a environ 10 ans, ce processus de manifestation d’intention n’était qu’une curiosité pour moi. Je me souviens quand j’ai remarqué pour la première fois : « Wow, je peux créer des synchronicités ! » Je suis devenu très bon pour créer des réflexions alpha, mais c’est tout. Au début, j’étais frustré parce que je n’arrivais pas à rester concentré assez longtemps sur mes désirs. Je continuais de retomber dans mes vieux schémas de pensée et, par inadvertance, je tuais mes meilleures intentions en quelques jours, parfois en quelques heures.

Je me disais : « je vais bâtir mon entreprise et ensuite, je vais m’inquiéter de la façon dont je vais m’y prendre pour la gérer » ou encore « je vais améliorer mon mariage après quoi seulement je me donnerais le droit de penser à une possible rupture ». Il n’y avait pas de résultats si ce n’était le statuquo. C’était incroyablement frustrant d’être trahi par mes propres pensées.

L’une des clés pour moi était d’accepter pleinement que le fait de rester concentré sur mes désirs était absolument essentiel, et non facultatif. Que l’univers soit objectif ou subjectif, je sais que mes pensées dominantes sont les principaux déterminants de mes résultats dans la vie. Mes pensées contrôlent mes décisions, et mes décisions au fil du temps contrôlent mes résultats. Quand j’ai vraiment compris cela, j’ai pris la responsabilité de chaque pensée qui me traversait l’esprit. J’ai décidé de consciemment prendre le contrôle de mes pensées quoiqu’il arrive. J’ai compris que je ne pouvais plus me permettre de laisser mon esprit s’attarder de façon aléatoire sur des choses que je ne voulais pas.

Dernièrement, j’ai développé un immense respect pour le pouvoir de l’intention. Plus cette expérience se poursuit, plus je suis certain qu’il se passe quelque chose de très puissant dans les coulisses. J’atteins mes objectifs plus facilement que jamais. Je fais plus de méditation et de réflexion et j’agis beaucoup moins directement. De même, je fais ce qui me semble le plus naturel, et cela a l’air de marcher parfaitement. Je laisse l’univers s’occuper de la plupart des détails pendant que je me concentre sur les résultats plus importants.

Je vais surement continuer d’expérimenter le pouvoir de l’intention. Actuellement, je passe environ 30 minutes par jour à tenir mes intentions et à les laisser tourbillonner dans mon imagination. Ensuite, je m’assois et j’observe ma réalité extérieure changer peu à peu pour m’aligner sur ces intentions. L’effet cumulatif m’étonne toujours. Si j’ai raison sur la direction que les choses prennent, je devrais assister à des changements extrêmement positifs dans ma vie au cours des prochaines années. Je ne sais pas combien de temps ces réflexions bêta prendront pour se dérouler complètement, mais j’ai certainement hâte de le découvrir.

N’abandonnez pas !

Il faut une grande discipline mentale pour manifester à la fois les réflexions alpha et bêta de vos intentions. Sans la capacité de rester mentalement concentré sur ce que vous voulez, le bavardage mental bruyant et conflictuel détruira vos meilleures intentions avant qu’elles ne naissent. Cela peut prendre des années de pratique pour développer la capacité de rester concentré sur ce que vous voulez. Toutefois, le temps va passer de toute façon, alors autant en faire bon usage. J’ai même trouvé utile d’avoir simplement l’intention de m’améliorer en matière de manifestation. N’abandonnez pas !

Article original écrit par Steve Pavlina.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à suivre la vidéo ci-dessous. Elle explique comment accomplir vraiment vos objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *