Aller faire une “marche de présence”

Note : cet article est une traduction de l’article Go for a Presence Walk de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Promenade en natureUne exercice que j’ai trouvé utile pour s’entraîner à vivre dans le moment présent est d’aller faire ce que j’appelle une marche de présence. C’est juste une chose que j’ai inventée, mais je doute que l’idée soit originale. Voici comment cela fonctionne :

1. Allez marcher seul(e) – là où vous voulez, aussi longtemps que vous le voulez.

2. Pendant que vous marchez, gardez votre attention totalement et entièrement centrée sur le moment présent. Ne laissez aucune pensée sur le passé ou sur l’avenir traverser votre esprit. N’imaginez rien. Ne subvocalisez pas une de vos pensées (autrement dit ne pensez pas avec des mots). Centrez toute votre attention sur la perception du moment présent aussi pleinement que possible. Voyez ce que vous voyez. Entendez ce que vous entendez. Sentez ce que vous sentez. Ressentez ce que vous ressentez.

C’est tout. Ca semble facile, mais c’est très difficile à maîtriser.

La première fois que je suis allé faire une marche de présence était en 1997 environ. Je vivais à Marina del Rey à cette époque, et j’avais l’habitude de faire de longues marches le long de la plage et des docks. J’ai remarqué que mon esprit vagabondait tout le temps pendant mes balades, et une fois je me suis demandé à quoi cela ressemblerait d’arrêter de penser pendant un moment et de simplement concentrer toute mon attention sur mes perceptions.

Cela a été une expérience incroyable. J’ai eu la sensation d’entrer dans une nouvelle dimension. Tout devenait plus vif et vivant. J’étais tellement habitué à vivre dans le futur, préoccupé par les évènements du lendemain, de la semaine prochaine, ou du mois prochain. J’ai noté la sensation de mes pieds sur le sol, de l’air qui entra et sort de mes poumons, et l’odeur de l’air salé de l’océan. Je me souviens avoir regardé un arbre et avoir pensé que je le voyais finalement pour la première fois comme il était vraiment.

À l’époque j’avais beaucoup de facteurs extérieurs de stress dans ma vie, mais dans le moment présent ces problèmes cessaient d’exister. C’était une grande leçon pour apprendre à utiliser ma conscience.

Au cours des mois suivants, j’ai commencé à faire ces marches de présence plus fréquemment, et depuis lors c’est devenu une pratique régulière pour moi. J’en fais même sur le Las Vegas Strip à l’occasion, même si parfois l’énergie peut être un peu écrasante. Je suppose que cela peut être considéré comme une forme de méditation, mais c’est différent de toute autre sorte de méditation que j’ai déjà fait en raison du décor (vue, sons, odeurs) changent en cours de route.

Au début c’était un vrai défi de garder mon attention concentrée sur le présent. Je me surprenais invariablement à penser au passé ou au futur. J’ai commencé à me mettre au défi de voir combien de temps je pourrais rester dans le moment présent. Au début je ne pouvais tenir que quelques minutes, mais petit à petit je me suis amélioré. Cet entraînement m’a aidé à développer ma capacité au calme et à reconcentrer mon esprit chaque fois que mes pensées devenaient trop chaotiques.

Si vous êtes préoccupé par des pensées déplaisantes ou qui défilent, vous pouvez réussir à les couper en centrant votre attention sur autre chose. Dans la méditation vous pourriez faire cela en vous concentrant sur votre respiration ou sur un koan, mais je trouve souvent que mon esprit est trop fort pour que ces simples méthodes le gardent tranquille. Une marche de présence donne à mon esprit tout l’afflux sensoriel nécessaire pour le faire, donc je trouve plus simple de garder ma conscience concentrée sur le moment présent sans l’apparition d’un brouhaha mental.

Essayez de faire une marche de présence aujourd’hui, et voyez combien de temps vous pouvez garder votre attention totalement centrée sur le moment présent. Je pense que vous trouverez que c’est une expérience éclairante et agréable. Vous pouvez aussi vous entraîner à être entièrement dans le moment présent en étant assis, en train de manger, de conduire, et de faire d’autres activités quotidiennes. Sur le long terme, je crois que cet entraînement aide à améliorer sa concentration et sa stabilité émotionnelle, et cela permet à coup sûr de mettre en avant des sensations de paix intérieure et de bien-être.

Crédits photo : © Jürgen Fälchle – Fotolia.com

2 commentaires

  • Bougeard dit :

    Excellent exercice à faire durant une marche et également à faire en tout moment de la journée, parce que ce moment présent est là tout le temps. En faisant cet exercice, les pensées sont plus calmes, le stress est réduit.
    Bon article
    Merci

  • Je pratique la “marche de présence” depuis deux ou trois ans et je voudrai dire que cela me procure un bien fou ! j’ai la sensation de me ressourcer, d’être en communion avec la Nature et…moi-même ! A ces occasions je remarque rapidement si je suis préoccupé, du fait que, littéralement je ne “vois” pas vraiment ce qui m’entoure, ou j’ai la sensation d’avoir un champ visuel plus restreint.
    En plus de ce qui est proposé ici, j’essaie de générer au fond de moi un sentiment très fort de GRATITUDE pour ce que je vis et ce qui m’entoure……c’est très très important et, en plus, envoie de belles énergies dans le monde et à soi-même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *