30 jours à Disneyland — Jour 16

DisneylandNous avons enfin dépassé la moitié du chemin pour ce qui est de cette expérience. J’ai l’impression qu’il y a très longtemps que nous l’avons démarré, comme si nous vivions à Disneyland depuis un mois déjà.

Astro Blasters

J’ai encore amélioré ma stratégie à Astro Blasters. Cela m’a permis de battre mon précédent record et de marquer 762 500 points il y a quelques jours. Pour obtenir ce score, j’ai roulé seul dans un véhicule pour deux personnes au lieu d’être avec Rachelle. Je n’ai donc pas eu à m’inquiéter qu’elle bloque mes tirs. Il n’y avait pas non plus de conflit sur le sens dans lequel faire tourner le véhicule. Un joueur peut le tourner dans le sens horaire ou antihoraire.

Une chose que j’ai faite différemment pour obtenir ce score a été de me retourner dans mon siège et de continuer à tirer sur des cibles qui étaient derrière moi. Je tirais même dans les pièces que je venais de quitter si celles-ci comportaient les cibles de plus grande valeur. J’avais décidé de me concentrer sur les meilleures cibles dans un rayon de 360 degrés, pas seulement sur le champ de 180 degrés qui se dressait devant moi. Je faisais cela même lorsqu’il était difficile de tourner dans mon siège et de tirer en arrière.

Comme les véhicules se déplacent relativement lentement, j’ai pu accumuler beaucoup plus de points en tirant sur des cibles de grande valeur derrière moi plutôt que sur les cibles de faible valeur qui se trouvaient devant moi. Je regardais à nouveau devant moi lorsque les cibles de grande valeur entraient dans ma ligne de mire. Je suis certain que cela avait l’air un peu obsessionnel pour les autres joueurs, mais peut-être que ça va devenir contagieux.

Le tableau d’affichage des scores du jeu n’a que six chiffres et ne dépasse que de peu le million de points. Par conséquent, avec un peu plus d’entrainement et un peu de chance, je pourrais potentiellement y arriver. Cependant, je ne m’en soucie pas vraiment.

L’absurdité totale

Une chose qui m’a trainé vers le bas ces derniers temps, c’est le sentiment que toute cette expérience à Disneyland est complètement inutile. Faire du manège n’est pas une chose importante. Les spectacles ne sont pas importants. Tout cela n’est qu’un divertissement duveteux, chaotique et impulsif — une série infinie de déclencheurs émotionnels. La valeur de divertissement diminue en raison de la sursaturation.

Après avoir à maintes reprises profité des attractions de Disneyland, la plupart d’entre elles sont devenues assez ennuyeuses. Même si nous faisons des efforts pour rendre les choses plus stimulantes (chose pour laquelle nous sommes devenus très bons), à quoi bon ? C’est inutile de toute façon.

Rachelle et moi avons glandé à travers les parcs dernièrement. Nous arrivons un peu plus tard et nous avons du mal à décider si nous continuerons de profiter des manèges. Nos déjeuners sont plus longs.

Les repas servis sont également nuls. Dernièrement, nous nous sommes rendus dans un Starbucks de Downtown Disney pour prendre une salade de légumes pour le déjeuner. Ce genre de repas est plus sain que tous les repas que nous pouvons trouver à Disneyland. Parfois, nous allons d’abord chez Whole Foods pour le petit-déjeuner. C’est vraiment agréable d’avoir au moins quelques légumes verts chaque jour. Je pense que nos niveaux d’énergie respectifs baisseront si nous ne consommons que des repas proposés par Disney pendant 30 jours.

Après 16 jours, je n’ai plus vraiment envie de passer encore 14 jours ici. Aller au même endroit chaque jour commence à sembler ridicule. Nous y passons 80 heures par semaine, sans salaire ni avantages sociaux. Pire, l’endroit est envahi de souris, de chiens, d’écureuils et d’enfants qui tirent des bulles.

Hier, nous avons regardé en direct le spectacle de « La Reine des neiges ». Il était très réussi, même si nous l’avons déjà vu lors d’un précédent voyage. En gros, le film a été transformé en pièce de théâtre. Le comédien qui interprétait Olaf était très bon, et bien sûr tout le monde aime la chanson « Let It Go ». Nous aurions pu mieux profiter de l’expérience s’il n’y avait pas de nombreux enfants qui criaient dans le public. Je me demande si mon ouïe n’a pas été endommagée pendant ce voyage par les cris de tant de gens à proximité.

Le pire aspect de cette expérience, c’est l’interminable musique de Disney qui tourne en boucle. Nous l’entendons tous les jours, et cela ne s’arrête jamais. Cette musique passe dans les deux parcs, y compris dans les magasins, les restaurants, les toilettes et les lignes de sécurité. Par conséquent, les chansons tournent maintenant en boucle dans nos têtes à presque tous les autres moments, y compris dans nos rêves. Hier soir, Rachelle n’arrivait pas à bien dormir parce que la musique de Haunted Mansion n’arrêtait pas de tourner dans sa tête. Pour moi, c’était des chansons de « La Petite Sirène » et de « La Reine des neiges ». Au moment même où je fais cette mise à jour, plusieurs chansons de Disney se disputent le temps d’antenne dans mon subconscient.

Imaginez passer 30 jours d’affilée à écouter de la musique Disney pendant 11 heures chaque jour. Peu importe à quel point vous pensez que cela sera grave, c’est encore pire.

J’ai de la peine pour les gens qui travaillent là tous les jours et qui ne peuvent pas échapper à l’exposition sans fin à la musique de Disney. Je ne sais pas comment ils font pour rester sains d’esprit… ou même s’ils le sont.

Après cette expérience, je vais devoir faire une sorte de détoxification musicale, afin d’assainir mon esprit.

Zut !

Foules nombreuses

Les quatre prochains jours, l’affluence sera probablement très grande. En effet, c’est le weekend du « Jour des anciens combattants ». Cela signifie qu’il y aura des foules énormes, des files d’attente interminables et beaucoup plus de fusils à bulles.

Je devrais préciser que Disney ne commercialise pas les pistolets à bulles comme étant des armes. Ils sont vendus sous l’étiquette de baguettes à bulles. Le problème, c’est que ces baguettes tirent quand même des bulles dans le visage des gens.

Hier, Rachelle a remarqué que lorsqu’elle entre dans le parc, les contrôleurs l’appellent souvent Princesse, mais ils ne m’appellent jamais Prince. Ils m’appellent Steve parce que mon nom se trouve sur le laissez-passer annuel.

Il fait étonnamment chaud ici. Hier, il faisait 35 degrés Celsius. En comparaison, le record à Vegas est d’environ 22 degrés en ce moment. Heureusement, je suis habitué aux étés chauds de Vegas, et une température de 35 degrés n’est rien par rapport aux normes de Vegas. Cela ne me dérange pas si la chaleur persiste, car cela réduira peut-être un peu la foule. La chaleur ne me dérange pas de toute façon…

Élection

Apparemment, une autre élection américaine a eu lieu pendant que nous étions ici. J’ai été surpris par le résultat, même si, de mon point de vue actuel, cela est tout à fait logique. Les États survolés n’ont pas Disneyland, alors naturellement ils ont voté pour plus de stimulation et de divertissement. La Californie et le Nevada ont déjà un accès facile à Disneyland, alors ils ont voté pour la légalisation de la marijuana récréative.

Quand j’ai appris les résultats, j’ai été vraiment amusé. C’est peut-être dû à ma récente surexposition à l’univers Disney, mais ces résultats m’ont fait sourire de la même façon que je souris quand je vois des gens poser pour des photos avec Chip et Dale à l’entrée de Disneyland.

C’est difficile de prendre au sérieux un mec déguisé en écureuil, mais vous pouvez vous sentir un peu triste pour lui quand la chaleur atteint 35 degrés.

Note : Cet article est une traduction de l’article 30 Days of Disneyland — Day 16 de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *