Surmonter la dépression

Note : cet article est une traduction de l’article Overcoming Depression de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Plus tôt dans la semaine j’ai écrit sur la façon d’aider les gens négatifs. Mais si vous étiez celui dont les sentiments sont négatifs de manière chronique ? Dans cet article je vais vous donner un processus pour vous aider à sortir des états émotionnels négatifs, pas seulement de façon temporaire mais de façon permanente. Pour des raisons de simplicité, je vais utiliser l’exemple de la dépression, mais le processus fonctionne pour d’autres émotions négatives chroniques comme la colère, l’inquiétude, le ressentiment, etc.

Comprendre la dépression

Les personnes déprimées semblent souvent avoir de bonnes raisons de se sentir mal, et vu de l’extérieur, ces raisons pourraient paraître parfaitement valables. Si vous faites face à une pénurie d’argent, à des problèmes de santé, ou à d’autres défis non désirés, alors toute personne raisonnable pourrait facilement regarder votre situation et être d’accord, « Ouaip, c’est déprimant. »

Je ne vais pas insulter votre intelligence en disant que vos problèmes ne sont pas douloureux. Au contraire j’imagine que votre situation pourrait être franchement mauvaise, et vous donner tous les droits de vous sentir déprimé(e). Je peux avoir de l’empathie avec ce que vous traversez parce que je suis moi-même passé par là. Je sais à quel point c’est horrible de se sentir mal la majeure partie du temps, d’avoir une vie remplie de résultats négatifs, et d’avoir la sensation que vous n’avez pas le pouvoir d’y changer quoi que ce soit. Je vais partager une histoire personnelle à ce propos plus tard.

Si vous vous trouvez actuellement dans ce genre de situation, vous avez ma compassion. Mais plus important encore, j’ai une solution à partager avec vous. Je pense que vous êtes assez intelligent pour savoir qu’il n’y a aucune solution rapide et superficielle pour ce que vous traversez, mais il y a une solution qui fonctionne. Votre dépression n’est en aucun cas permanente. Cette solution fonctionnera si vous prenez le temps de la comprendre et de l’appliquer, en utilisant toute l’énergie que vous êtes capable de rassembler. Ce n’est pas une solution tout ou rien, donc même une mise en œuvre partielle génèrera des résultats partiels. Et mieux que tout, vous n’avez même pas besoin d’entreprendre la moindre action physique directe. Vous pouvez tout faire en restant immobile sur votre lit.

Le bon côté est qu’une fois que vous avez surmonté votre dépression de façon permanente, vous serez capable de vous servir de votre expérience pour aider beaucoup d’autres personnes. Donc aussi difficile à supporter que cela puisse paraître aujourd’hui, il viendra un jour où vous verrez rétrospectivement ces moments comme un immense cadeau. Cela a certainement été vrai pour moi.

Cette citation du livre Le Prophète de Kahlil Gibran contient quelques vérités profondes :

Plus profond cette peine entaille votre chair, plus vous pouvez contenir de joie.

La coupe qui contient votre vin n’est-elle pas la même que celle qui brûlait dans le four du potier ?

Et le luth qui adoucit votre esprit n’est-il pas le même que celui qui a été creusé par des couteaux ?

Quand vous êtes joyeux, regardez au fond de votre cœur et vous trouverez que ce n’est que ce qui a provoqué votre peine qui vous donne votre joie.

Quand vous êtes en peine regardez dans votre cœur, et vous verrez en vérité que vous pleurez pour une chose qui a été source de tant de délices.

La véritable cause de la dépression

Laissez-moi être très direct. Ce n’est pas votre situation qui fait que vous vous sentez déprimé. Ce qui vous déprime, c’est l’attention que vous accordez à cette situation. Votre vie pourrait en effet être surchargée de situation non désirées, mais ce n’est pas la véritable source de votre dépression. Les situations négatives ne peuvent engendrer une dépression que quand vous concentrez votre attention sur elles. Si vous ne lui accordez pas d’attention, vos situation n’ont aucun pouvoir pour vous affecter, aussi terribles qu’elles puissent paraître.

Prenez un exemple simple. Supposez que vous êtes profondément endetté, sans lumière au bout du tunnel, et que vous détestez être endetté. La dette n’est dépressive que quand vous y penser. Si vous pensez à autre chose qui vous rend heureux, quelque chose de bon dans votre vie, alors, au moins temporairement, vous ne serez pas déprimé. Donc ce n’est pas l’existence de cette dette qui vous déprime. Ce n’est que le fait de remarquer cette dette et de ne pas en vouloir qui vous déprime.

Autre exemple : supposez que vous vous sentez seul. Vous remarquez que vous n’avez pas de relation intime, et que vous vous sentez seul. Mais est-ce l’absence de relation qui fait que vous vous sentez seul ? Ou ne vous sentez-vous seul que quand vous accordez de l’attention au fait que vous n’avez pas la relation que vous désirez ? Quand vous êtes absorbé dans un excellent film ou un super livre, vous oubliez totalement que vous êtes seul, non ? Mais si vous levez le nez et que vous remarquez que vous êtes seul, ou si vous remarquez un couple heureux et que cela contraste avec votre propre situation, alors votre solitude revient rapidement.

Je sais que cela semble un peu trop simpliste et peut-être même inutile, mais si vous voulez bien, faites-moi plaisir un moment. Je pense que vous pouvez être d’accord que vous ne vous sentez déprimé que quand vous accordez de l’attention aux situation négatives, comme votre manque d’argent, de relation amoureuse, ou de santé. Mais voilà l’important : vos situation ne sont PAS la véritable source de votre dépression. La véritable source de votre dépression est votre attention… en particulier votre habitude d’accorder de l’attention à ce que vous ne voulez pas. Dans le cas de la dépression chronique, il y a des chances que ce que vous ne voulez pas soit ce que vous êtes actuellement en train de vivre. Donc le simple fait de remarquer ce que vous vivez actuellement est source de dépression pour vous.

Comprendre le piège insidieux de la dépression

C’est la raison pour laquelle la dépression est un piège aussi insidieux. Une fois que vous sombrez au point de ne plus obtenir ce que vous voulez, et que vous faites attention au fait que vous n’obtenez pas ce que vous voulez, votre dépression se renforce d’elle-même. Vous êtes sérieusement coincé.

Vous voyez… l’erreur que vous faites et qui fait que vous restez coincé dans la dépression est tellement sournoise que vous allez probablement penser que vous êtes simplement intelligent, alors que vous vous comportez en fait de façon assez idiote. Vous pensez probablement que c’est du simple bon sens de devoir observer les situations, de remarquer ce que vous obtenez, et de réagir raisonnablement. Et vous auriez tort. Si vous êtes déprimé, c’est peut-être la pire stratégie que vous puissiez utiliser. Je sais que cela semble totalement contre-intuitif, mais c’est la raison pour laquelle la dépression est un tel poids pour des millions de personnes. La réflexion de sens commun fait partie du piège. C’est pourquoi certaines personnes parmi les plus intelligentes peuvent rester coincées dans une dépression à long terme et même se suicider. Leurs meilleures tentatives d’utilisation de leur intelligence pour sortir de la dépression via le raisonnement ne fait que les faire tomber encore plus profondément dans le piège. Plus vous luttez pour sortir de la dépression par le raisonnement, pire sera votre dépression.

Après une frustration sans fin à essayer de sortir de la dépression par le raisonnement, beaucoup de gens choisissent un exutoire temporaire, par les médicaments, l’alcool, la drogue, la télé, les jeux vidéo, ou d’autres habitudes qui diminuent leur conscience. Bien sûr aucune de ces choses ne résout les situations négatives sous-jacentes. Elles ne font généralement que les empirer. Fuir vos problèmes ne vous aidera pas à sortir de la dette, à bâtir une relation amoureuse, ou à améliorer votre santé.

La solution à la dépression

La solution à la dépression est en fait assez simple, mais c’est totalement contre-intuitif pour la plupart des gens (à moins que vous ne soyez plongé dans une vie cohérente avec la Loi de l’Attraction, cela dit). La solution est de retirer votre attention de ce qui vous déprime et de la placer sur ce qui vous rend vraiment, vraiment heureux. Si vous êtes dépressif chronique, cependant, il est possible que quasiment rien dans votre vie ne vous fasse vous sentir bien. Toute votre situation pourrait être déplaisante de A à Z. Donc dans ce cas vous avez besoin de retirer votre attention de votre environnement externe et de la concentrer sur votre imagination. Avec votre œil spirituel, vous devez construire entièrement des situation imaginaires qui vous font vous sentir bien quand vous y pensez. Puis passez plus de temps à concentrer votre attention sur vos créations imaginaires et moins à observer la réalité extérieure.

Cela pourrait ressembler à de l’évasion, mais vous n’essayez pas de vous échapper. Votre objectif est de construire des situations nouvelles et réalistes en imagination qui sont attirantes pour vous. Visualisez-vous en train de vivre une abondance financière, des relations aimantes, une bonne santé, une carrière épanouissante, et plus encore.

Au début cela pourrait être très difficile, mais vous vous améliorerez avec la pratique. Évidemment vous devrez quand même répondre à vos besoins basiques et gérer certains problèmes extérieurs du mieux possible, mais allouez-y le moins d’attention possible. N’accordez pas plus d’attention à vos problèmes qu’il n’est absolument nécessaire pour garder votre tête hors de l’eau. Et passez le reste de votre temps à vous retirer dans votre imagination.

Dans votre imagination vous êtes libre de faire tout ce que vous voulez. Il n’y a absolument aucune limite. Ayez toutes les pensées qui vous rendent heureux. Imaginez-les comme étant réelles, et appréciez-les. Bâtissez votre maison de rêve imaginaire. Voyagez autour du monde. Créez vos amis idéaux. Imaginez la relation parfaite pour vous. Accordez-vous des superpouvoirs et sauvez le monde.

Soyez patient avec vous-même. Si vous vous attrapez à vous inquiéter de vos problèmes, revenez à vos créations mentales positives et développez-les. Je trouve qu’il est mieux de se concentrer d’abord sur la construction de lieux. Plus je pense à eux, plus j’ajoute de détails. Je les modifie sans cesse pour les améliorer.

En imagination j’ai construit un immense domaine de 10 acres dans lequel je peux mentalement me promener. Je peux nager dans la piscine imaginaire, jouer au tennis, faire du sport en salle, m’asseoir dans mon bureau privé, courir le long du mur d’enceinte, me relaxer dans la salle de méditation, flâner dans les somptueux jardins, ou tremper mes pieds dans la rivière. Je peux même avoir des conversations intéressantes avec des personnages persistants qui y vivent. L’endroit est devenu tellement stable dans mon imagination que je m’en souviens de façon plus vivace que la plupart des endroits dans lesquels je suis réellement allé. Et il m’est accessible chaque fois que je le veux. Je le charge souvent quand je médite et je passe du temps à le construire un peu plus.

Comment est-ce que cela résout la dépression ?

En écartant votre attention des situations négatives extérieures et en la reconcentrant sur des pensées positives imaginaires, vous passerez bien plus de temps à vous sentir bien qu’à vous sentir mal, donc votre dépression va bientôt s’envoler. Plus vous changez vos pensées, plus vite votre dépression décollera. C’est une conséquence plutôt évidente du fait de passer plus de temps à penser à ce qui vous fait vous sentir bien et moins de temps à penser à ce qui vous déprime.

Maintenant, il est bon de se sentir à nouveau bien, mais qu’en est-il de votre situation négative ? Même si vous vous sentez mieux, vous pourriez quand même être coincé sous une pile de problèmes. Ne vous inquiétez pas. Cette approche va vous aider à améliorer aussi votre situation.

Votre situation va s’améliorer de deux façons. Déjà, comme vous vous sentirez mieux, vous serez plus motivé par le fait de passer à l’action pour vous aider directement. La dépression est incapacitante, mais les émotions positives sont capacitantes. Donc vous avez bien plus de chances d’agir de façon appropriée pour vous sortir de la dette quand vous vous sentez bien que quand vous êtes déprimé. Les gens déprimés s’éternisent sur leurs problèmes, mais quand votre dépression s’envole, vous commencez à penser aux solutions.

Ensuite, vous trouverez que quand vous vous sentez bien, avec la Loi de l’Attraction vous allez commencer à manifester des résultats plus positifs dans votre vie quasiment sans effort. Je ne peux pas prétendre comprendre son mécanisme de fonctionnement, mais je l’ai vu fonctionner trop de fois pour en douter. C’est le même processus qui est derrière l’expérience du million de dollars. Quand vous pensez à ce que vous désirez et que cela vous fait vous sentir bien, vous l’attirez à vous de façons qui ne peuvent pas être expliquées comme un simple résultat de votre action directe. C’est comme si vous deveniez plus chanceux.

Par la combinaison de votre action directe et l’activation de la Loi de l’Attraction, votre situation dépressive va complètement se renverser. Pour que cela fonctionne vous devez penser à ce que vous voulez ET vous sentir bien à ce propos.

Un exemple de la vie réelle

Voici une histoire vraie issue de ma vie qui explique comment fonctionne tout ce processus.

À l’âge de 19 ans, j’ai été arrêté pour vol aggravé. Après avoir passé trois jours en prison, je suis revenu à la maison pour apprendre que j’avais été également exclu de l’université. Ma date de procès était dans des mois, et le résultat probable serait que je passe l’année ou les deux prochaines années de ma vie derrière des barreaux, étant donné que c’était ma troisième infraction en moins de 18 mois. Si je m’en souviens bien, j’étais encore en probation de ma dernière infraction.

Ce n’était pas une période heureuse de ma vie. J’ai eu du mal à gérer le stress de la situation. Le fait que je m’attende à passer une bonne partie de ma vie en prison m’avait provoqué un grand choc émotionnel. J’ai glissé dans une période de noirceur et de dépression. Je dormais tous les jours jusqu’à 14 heures, je mangeais essentiellement au fast-food, et je consacrais mes heures de veille à m’échapper dans les jeux vidéo, l’alcool, et le poker.

Mais au fur et à mesure que la date de mon procès approchait, j’ai commencé à changer de façon de voir. J’ai arrêté de résister à ce qui allait arriver et j’ai finalement capitulé face à l’idée. J’ai commencé à aller faire de longues marches pour contempler ma situation. Je me suis dit « Bon, je vais aller en prison, et ça va vraiment craindre. » Mais comme c’était trop désagréable d’imaginer à quoi ressemblerait la prison (trois jours avaient été plus que suffisants pour que je n’aie jamais envie d’y retourner), j’ai commencé à imaginer au-delà de ce point, à penser à ce que je ferai une fois que je serai sorti. J’ai vu cet évènement comme une remise à jour totale de ma vie. Après la prison, je commencerais fondamentalement ma vie d’adulte de zéro. Je me suis imaginé retourner à l’école pour obtenir une licence de sciences informatiques. Je me suis vu finir par travailler comme programmeur informatique, ce qui est ce que je voulais faire pour gagner ma vie depuis que j’avais appris la programmation BASIC à l’âge de 10 ans.

Ce que j’imaginais paraissait tellement positif que j’ai commencé à y penser de plus en plus, à passer moins de temps à me soucier de ce qui allait arriver avec ma peine de prison imminente. Dans mon esprit j’effaçais presque l’expérience imminente de la prison et je faisais une avance rapide mentale sur l’endroit où je voulais être. Comme je n’étais pas à l’université et que je n’avais pas d’emploi, j’ai passé une bonne quantité de temps à penser à ce à quoi cela ressemblerait de retourner en vous et de devenir programmeur. Je me suis dit que même si j’étais en prison, au moins j’aurais une chose positive future vers laquelle me tourner.

Quand j’ai fini par passe devant la cour, ce qui est arrivé était quasi miraculeux. Par erreur la cour a traité mon cas comme si c’était une première infraction alors que c’était en fait ma troisième. Ils n’avaient aucune trace de mes antécédents. Même mon propre avocat pensait que l’affaire était ma première infraction. Quand j’ai réalisé ce qui arrivait et que je me suis demandé si je devrais dire quelque chose, je jure que j’ai entendu une voix dans ma tête qui disait « Garde ta maudite bouche fermée ! » J’ai dû vérifier le registre de la salle d’audience pour m’assurer qu’ils avaient la bonne affaire, mais tout le reste était exact. Je savais par expérience qu’une première infraction ne provoquerait sûrement qu’une petite tape sur l’épaule, donc cela ne m’a pas surpris de me voir proposer un marché dans lequel les charges seraient réduites à un simple délit de vol mineur au lieu d’un vol aggravé, et ma peine serait de 60 heures de travaux d’intérêt général et aucune peine de prison. J’ai essayé de retenir mon enthousiasme en plaidant « non contestation », et l’affaire était close. J’étais juste un peu trop heureux pendant les semaines suivantes que j’ai passées à ramasser les ordures.

Ce n’est que lorsque j’ai entendu parler de la Loi de l’Attraction que j’ai vraiment compris ces évènements. Même si j’étais dans une mauvaise situation, en concentrant mes pensées sur ce que je voulais et en trouvant un moyen de me sentir bien, toute ma situation s’est transformée d’une façon que je ne pensais pas objectivement possible. Après ces évènements j’ai pris une année sabbatique pour trouver un travail, économiser une jolie somme, me reconnecter avec mes amis, guérir ma cleptomanie, et reconstruire ma vie. Puis je suis retourné à l’université, j’ai recommencé en première année et j’ai obtenu une licence à la fois en sciences informatiques et en mathématiques en seulement trois semestres. J’ai écrit sur cette expérience dans les articles Lancez-vous et 10 astuces pour les etudiants à l’université. Après cela j’ai bel et bien réalisé mon rêve de travailler comme programmeur informatique et j’ai même lancé ma propre entreprise de développement de jeux vidéo.

Ma vie a été complètement transformée pour le mieux, et j’ai laissé mes pensées négatives dans le passé. Cette expérience apparemment sombre s’est avérée être un des plus grands cadeaux que j’aie jamais reçus. Cela m’a rendu bien moins craintif et plus enclin à prendre des risques (légaux). Tant que je ne finis pas en prison si j’échoue, le risque paraît minime. J’ai commencé à sauter sur des opportunités qui avant m’intimidaient. Je profite encore de ces bienfaits aujourd’hui. Si je n’avais pas traversé cette épreuve il y a 15 ans, je suis sûr que je serais une personne bien plus timide aujourd’hui, assujetti à des peurs imaginaires au lieu d’être inspiré par des merveilles imaginaires.

Je frissonne rien qu’en pensant à ce qu’il aurait pu advenir de moi si je n’étais pas tombé par hasard sur la Loi de l’Attraction en 1991. Pour ce que j’en sais, je pourrais être assis en prison en ce moment. Peut-être que dans un univers parallèle, j’y suis.

De la dépression chronique à la joie qui dure toute une vie

Réalisez-vous l’incroyable cadeau qu’est votre liberté ? Quelle que soit votre liberté physique, vous avez toujours votre liberté mentale. Vous êtes libre d’imaginer n’importe quelle pensée – tellement libre que vous pouvez transformer votre vie en enfer dépressif si vous n’arrivez pas à comprendre votre pouvoir… ou en paradis empli de joie si vous le maîtrisez.

Vous faites-vous toujours du mal en pensant à ce que vous ne voulez pas ? Même le simple fait d’observer et de remarquer la présence de ce que vous ne voulez pas dans votre vie peut vous piéger dans un état négatif. Éloignez votre attention de ce genre de pensées, et concentrez-vous sur ce que vous voulez vraiment, même si votre seule option viable est de vous retirer dans votre imagination. Laissez votre imagination devenir votre refuge privé de pensées positives. Utilisez votre imagination créative pour vous mettre dans un état de bien-être, quelles que soient votre situation extérieure. Cela activera la Loi de l’Attraction, et ce ne sera pas long avant que votre réalité extérieure s’améliore pour correspondre à votre schéma de pensée. Votre situation finira par devenir tellement bonne que le simple fait de remarquer ce que vous avez vous fera vous sentir merveilleusement bien. Au lieu d’une spirale négative de dépression, vous ferez passer votre vie dans une spirale positive de joie.

Si vous voulez changer votre réalité extérieure, vous devez d’abord changer votre réalité intérieure.

Crédits photo : © hikrcn – Fotolia.com

Recherches utilisées pour trouver cet article :

la prison surmonter la dépression

Un commentaire

  • danielle dit :

    je ne peux que vous féliciter pour votre parcours et pour votre article
    on a souvent du mal à croire au pouvoir de la loi d’attraction et votre message est une bonne piqure de rappel (faisons nous confiance et faisons lui confiance) même si on peut se surprendre et prendre conscience que certaines pensées négatives subsistent. mais il faut..les observer et les laisser passer pour porter notre attention ailleurs ,sur ce qui est bon pour nous
    merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *