Maîtrisez les bases

Note : cet article est une traduction de l’article Master the Basics de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Voyez-vous comme le meilleurSi je pouvais dire que j’ai un super-pouvoir  ce serait celui d’apprendre très vite. Plus que tout autre capacité, celle-ci a été celle qui m’a le plus apporté sur le long terme. Même quand je ne suis pas particulièrement bon dans quelque chose à l’origine, je suis généralement capable de l’apprendre et de l’assimiler rapidement. Cela vient d’habitudes spécifiques que j’ai développées qui m’aident à apprendre rapidement, et la plus importante de ces habitudes est celle-ci :

Commencez avec l’attitude de quelqu’un qui s’attend à devenir un maître.

Chaque fois que vous essayez d’apprendre quelque chose de nouveau, allez-y avec l’attente que vous arriverez un jour à le maîtriser, quel que soit le temps que cela prendra. Attendez-vous à devenir un expert. Voyez-vous comme un super pro à l’entraînement.

Si vous apprenez à jouer au golf, voyez-vous comme un futur golfeur professionnel. Si vous apprenez des techniques de leadership, voyez-vous comme un futur leader mondial. Si vous apprenez les arts martiaux, imaginez que vous êtes le prochain Bruce Lee. Peu importe que vous atteigniez un jour ce niveau de maîtrise. Ce n’est pas le sujet. Le truc c’est que vous concentrer sur le but de cette maîtrise ultime va aiguiser votre concentration actuelle. Si vous imaginez qu’un jour vous allez diriger le pays, vous allez être beaucoup plus attentif à l’apprentissage de la façon de mener et gérer les gens sur de petits projets.

Quand j’ai commencé à apprendre le métier de conférencier, j’ai commencé avec l’attente que je finirais par devenir un des meilleurs orateurs du monde, même si cela me prendrait des décennies d’y arriver. Cela m’a donné un contexte pour travailler très dur sur les bases toute l’année dernière parce qu’un super pro doit être capable de maîtriser les bases quasi parfaitement.

Une autre façon d’appliquer cette idée est d’imaginer que vous aurez un jour à enseigner à quelqu’un d’autre ce que vous apprenez. Si cela fonctionne mieux pour vous, super ─ servez-vous-en.

Pensez à la façon dont cette habitude va aiguiser vos actions au moment présent. Supposez que vous êtes sur le point d’apprendre quelque chose de totalement nouveau pour vous. Disons que c’est apprendre à jouer aux échecs. Dans le premier scénario, imaginez que vous ne vous souciez pas du niveau que vous atteindrez et que vous voulez simplement essayer pour voir comment vous vous en sortez. Dans le second scénario, voyez-vous comme le prochain champion du monde d’échecs, éclipsant même l’incroyable carrière de Gary Kasparov. Vous voyez comme la seconde attitude va aiguiser votre concentration pour apprendre les échecs aujourd’hui ─ dès maintenant ─ même si vous ne devenez jamais un grand maître ? Que feriez-vous différemment avec la seconde attitude que vous ne feriez pas avec la première ?

Cette attitude de maîtrise vous pousse à avoir une approche stratégique à long terme de l’apprentissage. Vous comprenez que chaque faiblesse de débutant sera augmentée au fur et à mesure que vous progresserez, donc vous prenez le temps de poser une base solide, sans faille. Si vous apprenez à jouer au golf, vous prendrez le temps de perfectionner votre prise et votre position très tôt, en sachant que si vous essayez de passer à des techniques avancées trop tôt, vous ne ferez que renforcer de mauvaises habitudes.

Une des raisons pour lesquelles les gens échouent à apprendre rapidement est qu’ils ne bâtissent pas des bases assez solides. Ils estropient leurs progrès en se poussant à passer par-dessus des concepts qu’ils ne maîtrisent pas encore.

Si vous ne pouvez pas obtenir un 20 en arithmétique, vous ne devriez pas passer à l’algèbre ─ si vous le faites, alors vous serez bloqué en essayant d’apprendre le calcul.

Maîtrisez d’abord les bases, peu importe le temps que ça prendra. Obtenez un 20 dans chaque compétence de base avant de passer aux compétences avancées. C’est le moyen le plus rapide d’apprendre sur le long terme. Gagnez le droit de franchir chaque échelon de débutant à intermédiaire puis expert.

Maintenant, si il vous arrive un jour d’être coincé à essayer d’apprendre quelque chose de nouveau, que vos progrès semblent vraiment lents, et que vous avez l’impression de ne pas y arriver, alors dites-vous ceci : Y a-t-il un pré-requis que je n’ai pas encore maîtrisé ? La réponse sera presque toujours oui. Si vous avez du mal à apprendre l’écriture créative par exemple, maîtrisez-vous la grammaire basique, l’écriture de phrases, l’écriture de paragraphes, etc.

Revenez en arrière et renseignez-vous sur les compétences de base aussi souvent que nécessaire. Les super pros, quel que soit leur domaine, passent beaucoup de temps à faire cela. Les golfeurs professionnels frapperont des centaines de balles sur le practice. Les joueurs d’échecs vont s’entraîner aux ouvertures et aux scénarii de fin de jeu encore et encore. Les joueurs de football professionnels (américain ou européen, choisissez) vont faire des entraînements physiques exténuants pour garder un corps en bonne condition. Un de mes collègues conférenciers me dit souvent que le meilleur moyen d’améliorer un de mes discours est « la pratique x 3 »… c’est-à-dire la pratique, la pratique, la pratique.

Si vous avez eu une mauvaise éducation plus tôt dans votre vie, prenez la responsabilité de changer cela en tant qu’adulte. Revenez en arrière et réapprenez ce que vous auriez du apprendre enfant jusqu’à ce que vous maîtrisiez toutes les bases. Si vos compétences en lecture, écriture, et mathématiques ne sont pas de niveau bac après votre diplôme universitaire, alors faites qu’elles le soient.

Le succès dans nombre de tentatives vient souvent non pas de l’application de quelque nouvelle technique sophistiquée et compliquée mais plutôt de la maîtrise continue des bases. Vous n’avez pas besoin d’acheter un nouveau matériel d’exercice sophistiqué pour perdre du poids si vous maîtrisez chaque exercice de base. Vous pouvez perdre tout le poids que vous voulez simplement en courant ou en faisant du vélo.

Cela marche également avec les habitudes de développement personnel. Vous pouvez injecter toutes sortes de technologie sophistiquée dans votre vie pour essayer d’être plus organisé, mais ça ne vaudra pas un clou si vous n’avez pas maîtrisé la compétence de base qu’est l’autodiscipline. Entasser de la technologie supplémentaire sur une personne indisciplinée ne créera qu’un bazar plus important encore.

S’il vous arrive de penser que la solution à vos problèmes est quelque chose de sophistiqué et de compliqué, je vous mets au défi de remettre en question cette hypothèse. Pouvez-vous réduire le problème à un manque de compétences de base ? La nouvelle technologie ne fera que renforcer ce que vous êtes déjà. Si vous êtes naturellement désorganisé, la technologie ne fera que transformer votre désordre physique en désordre technologique. Si vous ne savez pas cuisiner, la réponse n’est pas d’avoir plus d’outils de cuisine.

Il n’y a pas de raccourcis ici. Quand vous voulez apprendre quelque chose de nouveau, adoptez l’attitude de maîtrise qui convient, puis investissez du temps pour maîtriser les bases. C’est ce qui est nécessaire pour obtenir un succès durable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *