Les quêtes secondaires : Explorer la tentation

la tentationIl existe une conception (tirée de l’hindouisme, je crois) selon laquelle si vous désirez vous consacrer à un chemin d’éveil spirituel, mais qu’une tentation apparemment inférieure vous titille, vous devriez d’abord la satisfaire avant de pouvoir la sortir de votre esprit. Même si cela prend des années, ce n’est pas grave. Vous vous sentirez mieux à long terme si vous laissez cette tentation suivre son cours, de sorte qu’elle ne détournera plus votre attention plus tard.

Peut-être aimeriez-vous centrer votre vie autour d’activités spirituelles et passer outre les activités que d’autres personnes trouvent intéressantes. Par contre, si vous suiviez ce chemin dès maintenant, n’auriez-vous pas des regrets quant aux choses que vous n’avez pas explorées ? N’auriez-vous pas l’impression d’avoir manqué quelque chose ?

Avez-vous envie de connaitre du succès dans votre vie, par exemple en ayant une belle carrière ou une entreprise prospère ?

Avez-vous envie d’être riche ou de posséder des biens de luxe ?

Avez-vous envie de voyager davantage et de faire de nouvelles expériences ?

Avez-vous envie de faire plus d’expériences sexuelles ?

Avez-vous envie de vivre dans une belle maison étant entouré d’une famille aimante et solidaire ?

Avez-vous envie de profiter de délicieux repas et boissons ?

Avez-vous envie de voir plus de films ou de jouer à plus de jeux ?

Avez-vous envie de faire l’expérience de la vie avec des amis différents ou un nouveau cercle social ?

Avez-vous envie d’acquérir de nouvelles compétences dans des domaines tels que la musique, l’art, la programmation, etc.

Quelle envie continue de vous tenter ? Qu’est-ce que vous voulez encore explorer et expérimenter ?

Explorer vos tentations

Plus vous résistez à une tentation récurrente, plus elle a tendance à rester. Vous êtes coincé avec un sentiment d’incomplétude. Vous pourriez vous retrouver à vous battre avec vous-même pour savoir si vous devez ou non vous lancer dans cette exploration.

Quelquefois, vous pouvez résister à une tentation qui finira par s’estomper avec le temps. Dans ce cas, vous pouvez vous passer de l’idée de l’explorer. Cette tentation n’est en fait qu’une vague pensée dans votre esprit, et vous n’avez pas besoin de l’explorer.

Par contre, si la tentation revient sans cesse vous hanter, même après avoir essayé de vous en débarrasser, le mieux à faire serait peut-être d’arrêter de lui résister. Et si vous arrêtiez sciemment de résister à cette tentation et décidiez de l’explorer ? Si vous plongez complètement dans l’exploration de cette tentation, elle pourrait être en mesure de suivre son cours normal. Cela peut prendre des années, mais la tentation finira par vous ennuyer, et vous serez enfin en mesure de passer à autre chose. Ensuite, vous pourrez progresser vers d’autres explorations.

Il est également possible qu’après avoir exploré complètement la tentation en question, elle refasse surface sous une forme différente. Une fois de plus, vous pouvez choisir d’y résister ou de continuer à l’explorer.

Au début, il se peut que vous ayez des croyances qui vous empêchent d’explorer une tentation. Vous pouvez avoir l’impression que c’est mal ou mauvais de le faire. Cependant, pouvez-vous imaginer une lumière au bout de ce tunnel ? Pensez-vous que vous pouvez apprendre quelque chose d’important à travers cette exploration ? Y a-t-il la moindre chance que l’expérience vous fasse grandir ? Est-il possible que cette exploration fasse de vous une meilleure personne ?

Je suis souvent confronté à de potentielles explorations qui me font hésiter au début, mais à long terme, je regrette rarement de les avoir explorées sciemment. L’une des raisons qui expliquent cela, c’est que même si une exploration ne se déroule pas bien, je peux toujours partager ce que j’y ai appris avec d’autres personnes, par exemple en écrivant un article sur cette expérience. Au début, cette seule raison suffisait à me convaincre de faire plus d’explorations que je n’aurais faites autrement, mais désormais je n’ai plus vraiment besoin de m’appuyer sur cette perspective. Je trouve aujourd’hui qu’il est plus facile de faire confiance à ce processus étant donné que je l’ai trouvé très efficace à maintes reprises.

Comme moi, vous avez peut-être grandi avec un sens moral assez rigide, ce qui peut représenter un gros obstacle pour vous quant à l’expérimentation de certains types d’explorations. Si on vous a enseigné qu’explorer une tentation donnée est un péché, le simple fait d’y penser un peu trop peut entamer votre estime de soi, car vous en conclurez que vous êtes une mauvaise personne, autrement vous n’auriez pas de telles pensées. Je vous invite instamment à vous rendre compte à quel point il serait insensé (et inconscient) de faire cela pour le reste de votre vie.

Explorer sciemment une tentation semble plus raisonnable que de prétendre qu’elle est indigne de vous alors qu’elle occupe constamment vos pensées. Parfois, c’est le seul moyen que vous avez de progresser.

Les désirs s’estompent

L’exploration de certains désirs prend des années. D’autres prennent très vite la forme de nouveaux désirs lorsque vous en débutez l’exploration. Cependant, une chose est sure, tous les désirs finissent un jour ou l’autre par s’estomper. Tout ce que vous voulez aujourd’hui vous ennuiera un jour.

L’un des désirs que beaucoup de gens ont en commun, c’est celui de parvenir à un certain degré de réussite dans le monde. Parfois, l’argent et la notoriété y sont aussi inclus. Vous devez faire vos preuves, laisser votre marque dans le monde, faire une brèche dans l’univers.

Je nourrissais ce même désir à l’époque de mes 20 ans. Je voulais créer et diriger ma propre entreprise. Je voulais avoir un impact positif sur le monde. Après plus de 20 ans sur ce chemin, j’ai comme l’impression que ce désir s’est finalement estompé. Aujourd’hui, penser au succès et à l’accomplissement ne me procure plus aucune motivation significative. Je n’arrive plus à me soucier du succès que je pourrais obtenir dans le monde. Et si jamais j’essayais d’en faire le centre de ma vie, je me sentirais sans aucun doute vide et creux à l’intérieur de moi-même — et je m’ennuierais beaucoup.

Étant donné que je m’ennuyais du déclin qu’il y avait au niveau de mes désirs, j’ai supprimé en 2010 les droits d’auteur de la plupart de mes travaux et j’ai fait don de tous mes articles, podcasts et vidéos qui pouvaient dorénavant être publiés partout. Au cours des cinq dernières années, des personnes ont créé, écrit et publié de nombreux livres, produits, sites Web, applications, etc. en s’inspirant de mes travaux. Je suis aujourd’hui reconnu comme étant auteur ou coauteur de plus de 100 livres (vous pouvez le vérifier en cherchant mon nom sur Amazon.com). Et ce nombre continuera probablement d’augmenter avec le temps. Peut-être que je finirai par atteindre la limite des 500 ou 1 000 livres au cours de ma vie. Pour cette raison, je considère qu’il est aujourd’hui ridicule d’essayer de réussir en tant qu’auteur.

Je ne dirais pas que j’ai tiré un avantage financier considérable en supprimant les droits d’auteur de mes travaux. Toutefois, cette décision m’a aidé à me défaire de tout autre besoin de réussite dans le monde. Cela m’a également aidé à moins me soucier de ma réputation. Que dois-je faire de plus s’il y a déjà plus de 100 livres publiés en mon nom dans plusieurs langues et que davantage d’ouvrages sont publiés chaque année ?

Cela ne veut en aucun cas dire que j’ai fini de travailler. Cela sous-entend plutôt que je n’ai plus l’impression d’avoir quoi que ce soit à prouver. Je me sens libéré. Je me sens libre de travailler et de vivre sans être distrait.

Lorsqu’un tel désir s’estompe, il est aussi possible qu’un sentiment de tristesse ou de perte naisse. Au fur et à mesure qu’un désir perd son pouvoir de motivation, vous pouvez être tenté de continuer à le presser, mais vous obtiendrez moins de jus à chaque fois. Vous devez donc désormais trouver votre jus ailleurs.

Lorsque vous explorez vos tentations avec minutie, vous constaterez peut-être que vos désirs deviennent plus simples et plus purs au fil du temps. Il vous est plus facile de vous sentir heureux et comblé. Un sentiment de satisfaction et un mode de vie et de travail plus paisible viendront remplacer l’envie pressante que vous aviez de faire vos preuves.

Transformer vos explorations

Parfois, il arrive que vos explorations changent de forme pour devenir de nouvelles explorations au fur et à mesure que vous les explorez.

J’ai vu cela se produire dans mes explorations sociales. Il y a plusieurs années, j’avais une vie sociale active et chargée, aussi bien en ligne que physiquement. J’étais actif au sein de l’association Toastmasters et j’étais connecté avec d’autres blogueurs, auteurs et conférenciers. J’avais des comptes sur les réseaux sociaux avec des milliers d’amis et/ou de followers. De 2006 à 2011, j’ai été l’administrateur d’un populaire forum de discussion sur StevePavlina.com qui a finalement généré plus d’un million de publications. J’envoyais et recevais un nombre incalculable de messages par jour. J’avais beaucoup de stimulations sociales dans ma vie à cette époque.

Avec le temps, cette exploration s’est estompée et s’est progressivement transformée en quelque chose d’autre. Je voulais réduire le nombre de messages, afin de pouvoir explorer des connexions moins nombreuses, mais plus profondes avec une meilleure compatibilité. J’ai donc quitté Toastmasters, supprimé les forums de discussion et réduit le temps que je consacrais aux réseaux sociaux et aux courriels. Je me suis concentré sur les relations 4D, le jeu D/s, les étreintes, l’affection et d’autres explorations relationnelles. J’ai vécu une séparation et un divorce au cours de mon exploration. J’ai aussi donné beaucoup d’allocutions sur les relations et le mode de vie pendant cette période.

Après plusieurs années à faire ce type d’exploration, j’ai enfin le sentiment que je n’ai plus rien à tirer de ce genre d’expériences. J’apprécie toujours cette facette de ma vie, mais je ne me sens plus assez inspiré pour explorer la connexion et l’intimité comme je le faisais en 2010. Les anciens désirs ont déjà été suffisamment explorés de sorte qu’ils se transforment en quelque chose de différent aujourd’hui.

Vous remarquerez peut-être que ces changements se produisent dans votre vie lorsque les désirs qui vous motivaient semblent avoir perdu leur jus. Vous vous attendez à être motivé, mais vous ne l’êtes pas. C’est un signal que votre désir s’est probablement estompé, et qu’il est temps de passer à quelque chose de nouveau.

Je sens que cette exploration continue de la relation et de l’intimité prend de plus en plus un aspect spirituel. Récemment, j’ai passé plus de temps à méditer, notamment sur le lien spirituel que nous partageons tous, en envoyant des messages d’amour à l’intention de tout le monde et en m’évertuant à évacuer tout sentiment négatif à l’égard des autres. Je veux aussi approfondir l’exploration et la compréhension de la nature de la réalité. J’ai constaté qu’il y avait beaucoup d’étrangetés dans le chevauchement entre les relations sociales et la façon dont la réalité se simule, et j’aimerais explorer cela plus en profondeur. Cela semble flou et imprécis parce que je n’ai pas d’objectifs spécifiques dans le cadre de cette nouvelle exploration. Je reconnais juste que mes désirs changent et que de nouvelles portes et fenêtres commencent à s’ouvrir. Je ne saurais dire où cela mènera. En ce moment, je me sens en phase avec l’idée de faire cette exploration et de voir ce qui se passe.

Pour moi, cette dernière partie ressemble à une quête plus élevée et plus pure que mes autres explorations, mais quand j’avais essayé de la poursuivre plus tôt, le moment ne s’y prêtait pas. Je me sentais distrait par d’autres tentations. En consacrant quelques années à l’exploration de ces autres chemins, je me suis rendu compte qu’ils étaient importants et peut-être même nécessaires pour la suite. Ce nouveau changement est également une autre étape, et il y en aura encore d’autres par la suite.

Aller au bout de vos quêtes secondaires

Je pense qu’une tentation forte et récurrente est en fait une invitation à aller au bout d’une quête secondaire qui vous sera utile dans votre long voyage d’apprentissage et de croissance. Vous avez la possibilité de résister à ces quêtes secondaires en les considérant comme des contretemps ou des distractions, mais cette attitude ne vous sera probablement pas aussi bénéfique que si vous remplissiez sciemment vos quêtes secondaires une par une.

Même si votre quête secondaire est une invitation à explorer un aspect de votre personnalité que vous jugez sombre, comme des plaisirs sensuels, des actes criminels ou la dépendance, je ne vous qualifierais pas de mauvaise personne pour avoir délibérément exploré un tel chemin. Certes, je ne suis pas en mesure de prédire les conséquences de votre exploration ni de vous expliquer comment procéder, mais je peux tout de même vous dire que personnellement je ne regrette pas d’avoir fait ces explorations.

Me livrer à des actes criminels à la fin de l’adolescence, et me faire arrêter quatre fois a été une quête secondaire qui a façonné mon point de vue sur l’autorité, le crime, la loi, la prison et j’en passe. Si je n’étais jamais allé au bout de cette quête secondaire, je pense que je serais plus effrayé que je ne le suis aujourd’hui, et je pense que je comprendrais moins bien le comportement criminel. Il me manquerait des connaissances pratiques importantes. Grâce à cette quête secondaire, j’ai eu de merveilleuses relations avec des gens, dont des criminels et des policiers. À certains égards, c’était comme apprendre une nouvelle langue. C’était aussi un tremplin vers l’exploration des valeurs et le développement du caractère.

Si vous vous sentez constamment attiré par une quête secondaire qui vous effraie, peut-être que vous feriez mieux de vous-y pencher un tant soit peu. Quelles sont vos alternatives ? Voulez-vous que cette tentation continue de vous hanter pour le reste de votre vie ? Ne serait-il pas mieux de l’explorer sciemment et de la laisser suivre son cours, de sorte que vous puissiez le sortir de votre tête et passer à autre chose ?

Note : Cet article est une traduction de l’article Completing Your Side Quests de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *