Trouver une maison à Nemo : Sauver les récifs coralliens

devenir végétalient et sauver les récifs coralliens Saviez-vous que 29% des récifs coralliens de la Grande Barrière de corail sont morts l’année dernière ?

Imaginez une forêt de la taille de l’Allemagne, dont près d’un tiers meurt en un an. C’est ce qui s’est produit dans l’océan près de l’Australie. Et cela s’est produit également partout dans le monde.

Le corail est très sensible au réchauffement climatique et commence à mourir lorsque la température de l’eau dépasse un certain point. L’on s’attend à ce que la plus grande partie des récifs coralliens du monde disparaisse d’ici 30 ans. Étant donné qu’un très grand nombre de poissons dépendent des récifs coralliens, cela signifierait en fin de compte l’effondrement d’une énorme branche de notre arbre de vie. Et oui, nous les singes en sommes responsables.

Il y a un documentaire assez éloquent sur ce sujet, intitulé « Chasing Coral ». Il a été produit il y a un an par la même équipe qui a réalisé « Chasing Ice » il y a quelques années. Si vous n’avez vu aucun de ces documentaires, je vous recommanderais les deux. Les images peuvent être émouvantes à regarder. En effet, vous serez peut-être surpris de vous retrouver en train de pleurer. Toutefois, je pense qu’en fin de compte, ces images vous inspireront plus qu’elles ne vous décourageront.

Voici pour vous une bande-annonce de « Chasing Coral ».

Quelle est la chose la plus utile que vous pouvez faire pour apporter une solution au problème ? Elle est simple : Devenir végétalien si vous ne l’avez pas déjà fait. Supprimez les viandes de votre alimentation, et manger plus léger et plus sain.

À moins que vous n’exploitiez une centrale thermique au charbon et que vous décidiez de la fermer du jour au lendemain, ou que vous réalisiez des documentaires comme ceux-ci pour sensibiliser les gens, rien d’autre de ce que vous puissiez changer n’aura autant d’impact que de changer votre régime alimentaire pour gaspiller le moins possible de ressources. En raison de toutes les répercussions négatives sur l’environnement de la consommation de produits d’origine animale, y compris une contribution massive à la production des gaz à effet de serre, le choix de ce que vous mangez chaque jour est votre principal levier en tant qu’individu. Devenir végétalien aura un impact positif plus important que tous les autres changements combinés que vous pourriez faire.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *