Rêve lucide – Étude d’un érable

Note : cet article est une traduction de l’article Lucid Dreaming – Studying a Maple Tree de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ErableLa nuit dernière pendant une sieste de 20 minutes, j’ai fait un rêve lucide. C’est le quatrième depuis que j’ai commencé le sommeil polyphasique il y a 64 jours. Cela a commencé comme un rêve normal, puis à un certain moment, j’ai réalisé que je portais une gargouille, ce qui m’a paru bizarre.

Je me suis dit, « Mais pourquoi est-ce que je me balade avec une gargouille ? C’est inhabituel… même pour moi. Et elle est tellement légère par rapport à son poids. Hmmm… Est-il possible que je sois en train de rêver ? Nan. Tout semble trop réel. Regarde ces arbres et ce building. Et puis, je viens de discuter avec Gandhi dans sa tente il y a peu de temps, et il semblait plutôt réel. Mais cette gargouille ? Je ne transporte pas ce genre de choses d’un endroit à un autre d’habitude. Peut-être que je devrais demander à la gargouille. Elle n’a pas l’air de parler anglais. Je me demande s’il y a un moyen de lui parler en langue gargouille. Il y a vraiment quelque chose de bizarre dans cette situation. Suis-je absolument certain que ce n’est pas un rêve ? Attends une minute… Je me souviens m’être dit que si jamais je me posais cette question, alors c’est que j’étais clairement en train de rêver. Alors ça doit, en fait, être un rêve. »

À ce moment je suis devenu lucide. J’avais déjà traversé un rêve plutôt long à ce moment-là, donc j’ai senti qu’il ne me restait plus beaucoup de temps avant de me réveiller. Mon réveil était défini sur 25 minutes – ce serait pas mal que j’aie une interface pour voir le décompte dans mes rêves. Comme il faisait nuit dans le monde de mon rêve, il faisait sombre, donc j’ai fait mon truc « que la lumière soit », et le soleil s’est levé. Alors j’ai décidé d’essayer de courir hyper vite comme Flash, et cela a été très amusant pendant un temps. Au final j’ai sauté dans les airs et j’ai volé un moment, et pour une raison inconnue j’ai vu un arbre qui paraissait inhabituellement réaliste, donc j’ai volé jusqu’à lui pour y jeter un coup d’œil de plus près.

Je l’ai identifié comme étant un érable, et j’ai passé quelques minutes à l’étudier pour voir si je pouvais trouver le moindre défaut qui différencierait cet arbre rêvé d’un arbre réel. J’ai flotté dans les branches et j’ai étudié leur motif fractal, qui ressemblait à un arbre normal, pas à un faux généré par ordinateur. J’ai examiné les feuilles et noté à quel point elles paraissaient vivaces et réelles. Il avait l’apparence, le toucher et l’odeur d’un arbre. Il semblait plus réel que la réalité. En étudiant cet arbre, je me suis dit : « C’est remarquable. Il avait l’air incroyablement réel. Pourtant cet arbre n’est même pas censé exister. » Donc même si je regardais un arbre qui était censé n’exister que dans mon imagination, je ne pouvais trouver aucune preuve sur cet arbre lui-même qui indiquerait qu’il n’était pas aussi réel et aussi solide qu’un arbre du monde réel.

Maintenant que je suis assis à mon bureau, que je suis censé être bien éveillé, et que je regarde par la fenêtre les arbres de ma cour, je dois me demander si ces arbres sont aussi réels. Quelle preuve ai-je que toute la réalité n’est pas simplement une expérience qui se déroule dans ma propre conscience ? Il n’y a vraiment aucun moyen de le savoir. Je ne peux pas m’échapper de ma propre conscience (je peux ?), donc toute preuve de la réalité objective qui vient à moi n’est pas différente du type de preuve présenté dans le monde de mes rêves. J’ai même des lieux persistants et stables dans mes rêves qui semblent évoluer dans le temps au fil d’années de multiples visites en rêve, tout comme la réalité physique.

En partie à cause de cette énigme, je vois ma réalité éveillée de la même manière que mes rêves au sens où tout a lieu dans la conscience. Je ne suis pas les personnages (autrement dit les corps physiques) de ces réalités ; je suis l’être conscient qui vit ces expériences mentales. Une fois que j’ai commencé à penser de cette façon, j’ai noté que mes rêves devenaient bien plus vifs. Cela coïncidait également avec mon changement de sommeil polyphasique. Mes rêves sont si réalistes et complexes maintenant qu’il est difficile de les différencier de la réalité éveillée. Cela doit être déclenché par quelque chose qui sort de l’ordinaire, comme noter que je transporte une gargouille.

La matière physique de mes rêves parait tellement solide et réel. La seule différence serait qu’il y a une sensation différente en termes d’énergie… comme si cela vibrait sur une fréquence différente. J’ai la sensation d’une énergie radiante qui sortirait de la matière du rêve et serait différente de celle du monde physique. Peut-être que c’est une réalité alternative où les lois de la physique sont un peu différentes.

Une chose que je devrais mentionner est que quand je suis allé me coucher pour cette sieste de minuit, j’ai en fait exprimé l’intention de faire un rêve lucide. Je n’avais pas fait cela depuis longtemps, mais c’était bon de voir que cela a fonctionné immédiatement. Je pense que je vais essayer cela plus souvent, car les rêves lucides sont un moyen très excitant d’explorer des réalités alternatives. C’est assez incroyable d’être totalement conscient dans le monde de vos rêves, en sachant que votre corps réel est en fait en train de dormir.

Si vous voulez en apprendre plus à propos des rêves lucides et essayer personnellement, je vous recommande de lire les livres de Stephen Laberge, Le rêve lucide : Le pouvoir de l’éveil et de la conscience dans vos rêves et S’éveiller en rêvant : Introduction au rêve lucide. Ce sont les meilleurs livres que j’ai lus sur les rêves lucides, et ceux qui m’ont aidé à me lancer il y a plus de 11 ans. Le rêve lucide est une compétence qu’il est totalement possible d’apprendre.

Crédits photo : © JulietPhotography – Fotolia.com

3 commentaires

  • delphine dit :

    Merci pour cet article,

    Comme je pratique le sommeil polyphasique, mais depuis bien moins longtemps!! j’attends avec impatience d’avoir des rêves lucides. J’ai déjà rêvé durant mes siestes mais comme je n’ai aucune habitude du rêve lucide j’ignore si c’était cela (je vais voir si le livre qu’il renseigne existe en français)
    Merci pour cet article qui tombe à pic

    A bientôt
    Delphine

  • jean elien dit :

    j’en ai fais l’expérience

  • samira dit :

    Bonjour
    Je fais des rêves lucides depuis toujours et je pensais que tout le monde faisait de même. Quand j’ai réalisé cela et depuis “mon éveil” je peux dire qu’effectivement on peut s’interroger sur ce que nous appelons le “réel” à notre “réveil”. Je décris ainsi ce que je perçois, dans mes rêves lucides il y a au dessus du rêve qui se joue, la conscience que j’appelle conscience universelle, elle ne juge pas, n’intervient pas, ne parle pas, elle est immensité du Tout. Elle regarde avec bienveillance le “scénario qui se produit, l’expérience expérimentée. Je décide souvent de ce que je veux rêver, mais parfois non. Quand je suis dans le rêve, le scénario et que je ne saisi pas ce qui se passe, je lui parle et demande “pourquoi je vis ça, je ne saisis pas, explique moi ? que dois je comprendre ?”, mais encore une fois elle ne me répond pas par contre ce qu’elle fait, c’est qu’elle me fait revivre “la scène” (comme ds le réel ou une “leçon” non saisie se répète !) bref elle me remet en scène en ajoutant des éléments et parfois je saisi et parfois non et ds ce cas dans ce même rêve qui se joue je me dis “ok je vais comprendre peut être cela demain”…amusant non ? et c’est vrai au réveil je décortique le tout, avec de l’envie et de la patience ça s’éclaire, ça c’est ma guidance intérieure qui m’y amène….quand j’ai réalisé que dans mes rêves lucides je faisais un tas de choses comme répéter une séquence de formation que j’avais à animer, et bien dans le rêve je peaufinais mon travail !!! Dans les rêves lucides je distingue 3 états : le plus important ma pleine conscience juste et bienveillante et qui vots le tout puis moi au prise avec mon scénario et puis la conscience de mon personnage qui parle à la pleine conscience. Je raconte cela assez brièvement mais c’est puissant en terme de développement. Nous avons tous ces capacités, pour certains enfouis et d’autres en friches…A chacun de travailler à VOIR. C’est merveilleux. Je suis arrivée à saisir que le monde extérieur n’est que la projection de mon monde intérieur. Mes pensées font ma réalité. Je pense et cela se concrétise. Pas dans le linéaire, cela est dans le registre de la matière la 3D. Par contre ce que tu dis dans d’autres articles, tout se produit quand cela vient du cœur, du Number one, la conscience, pas du mental de l’ego le number 2 qui prend hélas chez beaucoup trop de place. En tout cas bravo pour tes écrits. La où mon âme tic, c’est le mot “intelligent”, moi je parle du cœur. Je suis aussi psychologue de formation et maintenant avec une grande dimension spirituelle. et j’aide à l’ouverture du cœur. C’est easy à qui à envie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *