Prendre soin de votre esprit

votre espritLa qualité de votre esprit détermine la qualité de votre vie. Si votre pensée est floue, imprécise, circulaire ou aléatoire, cela transparaitra dans vos résultats. De même que si votre esprit est vif, concentré et clair, cela transparaitra aussi dans vos résultats.

Si vous avez pour objectif d’avoir une bonne vie, alors travaillez à cultiver un esprit fort étant donné que cela vous permettra d’atteindre votre objectif.

Remédier aux faiblesses

Si vous avez passé beaucoup de temps à affaiblir votre esprit de manière évidente, sachez que pour en prendre soin, il vous faut régler le problème de ces habitudes néfastes.

Si vous consommez de l’alcool, réduisez-en la quantité ou abandonnez catégoriquement la consommation. L’alcool est une neurotoxine connue pour endommager le cerveau de diverses façons. Il a un effet particulièrement néfaste sur la mémoire. C’est difficile de cultiver un esprit fort si vous passez le clair de votre temps à l’empoisonner. Il en va de même pour les autres toxines qui affectent négativement le cerveau.

Évitez de manger du poisson, car le poisson est l’un des « aliments » les plus toxiques et les plus nocifs sur le plan neurologique que vous puissiez consommer aujourd’hui. En raison de la pollution de presque toutes les voies navigables du monde, le poisson consommé aujourd’hui n’a rien à voir avec le poisson consommé il y a des centaines d’années. Les poissons absorbent facilement les toxines, les métaux lourds en particulier, et ces toxines se concentrent dans leurs tissus. Vous ingurgitez donc à chaque bouchée une forte dose de neurotoxines comme le plomb, le mercure et l’arsenic.

Manger du poisson aujourd’hui, c’est comme prendre une éponge, la tremper dans une cuve de produits chimiques toxiques, puis manger cette éponge. Les effets négatifs sont cumulatifs étant donné que ces toxines s’accumulent dans vos tissus (dont votre cerveau) et dégradent peu à peu le fonctionnement de votre organisme. Si vous consommez du poisson, je vous recommande fortement d’envisager une cure de désintoxication aux métaux lourds et de supprimer définitivement le poisson de votre alimentation, à moins que vous ne cherchiez à empoisonner votre cerveau. Vous n’avez absolument aucun besoin de consommer du poisson ou des suppléments d’huile de poisson. Ces produits sont tout simplement beaucoup trop toxiques pour être consommés sans risque pour la santé.

Si vous ne faites pas régulièrement de l’exercice physique, sachez que ne pas en faire est tout aussi néfaste pour la santé que le fait de fumer régulièrement. L’exercice physique procure une grande variété de bienfaits physiques, dont d’importants bienfaits neurologiques. L’exercice de type cardio, en particulier, a été le plus étudié et a fait l’objet d’un grand nombre de recherches positives qui en vantent les bienfaits, comme le rééquilibrage des hormones et des neurotransmetteurs, l’amélioration de l’humeur et du sommeil, l’augmentation de la concentration et de la mémoire, etc. Si vous désirez faire une plongée immersive pour explorer plus amplement les bienfaits mentaux que procure l’exercice physique, lisez le livre Spark.

En règle générale, vous devez faire attention à ce qui dégrade votre performance mentale, et faire un effort pour éliminer de votre vie ces mauvaises habitudes. Il est souvent beaucoup plus important d’éliminer les mauvaises habitudes que d’adopter de bonnes habitudes. Quelle différence cela fera-t-il d’adopter de bonnes habitudes si vous empoisonnez à nouveau votre cerveau avec une nouvelle provision de toxines chaque mois ?

Consommer des données de qualité

Votre esprit est entrainé par l’entrée sensorielle. Si vous nourrissez votre esprit avec des données de mauvaise qualité, telles qu’un volume élevé d’émissions télévisées, de navigation sur Internet ou d’interactions sur les médias sociaux, votre esprit en souffrira. Il a été constaté, par exemple, que les personnes trop régulières sur les plateformes de réseaux sociaux ont une durée d’attention plus faible et de mauvais rendements scolaires (source, autre source). Toutefois, ces sites n’en sont pas nécessairement la cause. Il se peut que de tels services attirent davantage d’utilisateurs ayant une durée d’attention plus faible et des résultats scolaires moins bons. Indépendamment de la relation de cause à effet, cela n’est pas un bon présage pour les personnes qui sont actives sur de tels services.

Au lieu d’informations aléatoires et chaotiques, nourrissez votre esprit avec des informations de qualité. Lisez des livres ayant enregistré beaucoup de critiques positives sur un sujet qui vous intéresse. Prenez des notes sur ce que vous lisez et essayez d’appliquer ce que vous apprenez afin de pouvoir tester les idées par vous-même. Demandez aux personnes les plus intelligentes que vous connaissez de vous recommander des livres.

Si vous traitez beaucoup d’informations, mais que celles-ci ne vous aident pas à grandir et à vous améliorer, alors il vous faut changer les données auxquelles vous vous exposez. C’est là une différence clé entre les personnes qui pratiquent la gestion mentale consciente et celles qui ne le font pas. Les personnes qui se laissent aller à la dérive mentale acceptent toutes sortes d’informations et de données qui transitent dans leur sens. Par contre, celles qui font de la gestion mentale prennent une pause pour choisir consciemment les sources de données qui fourniront à leur esprit un carburant mental de qualité.

Faire de profondes plongées

Internet peut nous fournir un volume élevé d’expériences d’apprentissage superficielles. Il est facile de passer d’un sujet à l’autre et d’avoir l’impression d’avoir appris quelque chose d’intéressant. Toutefois, si votre exposition est superficielle, aléatoire ou non pertinente, votre esprit ne peut pas digérer intelligemment l’information et l’appliquer à votre vie.

Nos cerveaux ne sont pas bien adaptés aux changements de direction aléatoires, jour après jour. Nous sommes meilleurs quand nous faisons des plongées profondes et immersives sur des sujets précis. Cela peut produire de forts effets de transformation qui nous sont bénéfiques.

En plus de 12 ans de blogging, j’ai vu de grandes transformations dans la vie des lecteurs qui étudient mon travail d’une manière profonde. Au lieu de simplement lire les nouveaux articles au fur et à mesure qu’ils sortent, ils utilisent mon site Web d’une manière plus ciblée et délibérée. Par exemple, ils visiteront la page des Archives et passeront plusieurs heures à lire chaque article sur un sujet qui les intéresse. Ils créent l’expérience semblable à celle de la lecture d’un livre grâce à la collection de plus de 1000 articles disponibles. Certaines personnes ont pris l’habitude de lire quelques articles par jour jusqu’à ce qu’elles aient lu chacun d’entre eux, généralement dans l’ordre allant du plus ancien au plus récent. Cela équivaut à lire environ 25 à 30 livres sur le développement personnel, une véritable plongée immersive, bien que cette approche couvre de nombreux sous-thèmes.

Une excellente façon de faire des plongées expérimentales en profondeur consiste à effectuer un essai ciblé pendant une durée donnée, comme le fameux essai de 30 jours. Lorsqu’il s’agit de nouvelles expériences, le regard extérieur est nettement différent du regard intérieur. Un essai temporaire vous donne l’occasion de faire l’expérience de la perspective intérieure, ce qui est particulièrement utile lorsque vous envisagez d’apporter des changements à votre mode de vie. Vous pouvez tester de nouvelles habitudes et possibilités pendant une courte période de temps pour voir ce qu’elles vous font ressentir. Ainsi vous n’aurez pas à vous engager longtemps sur un chemin sombre. C’est une excellente façon de donner à votre esprit un avant-gout de nouvelles expériences, afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées quant à leur adoption à long terme.

Tisser des liens d’amitié avec des personnes intelligentes

Nos normes mentales sont fortement influencées par les groupes de personnes que nous fréquentons.

Si le niveau de développement mental de votre principal groupe d’amis est faible, cela vous entrainera surement aussi vers le bas. Si vous désirez vraiment faire progresser votre développement mental de façon positive, il est peut-être temps de vous débarrasser de vos amis qui sont lents à faire des progrès mentaux et d’attirer uniquement des amis à la fois brillants et ouverts d’esprit qui apprennent, grandissent et améliorent constamment leur esprit.

Nous cherchons à gagner le respect de nos confrères que nous respectons. C’est difficile de faire partie d’un groupe d’apprenants passionnés et de ne pas en devenir un soi-même.

Allez vers des gens qui vous défient, qui vous inspirent et dont la présence constante dans votre vie peut vous empêcher de vous vautrer dans un désert intellectuel.

Parfois, vous pouvez commencer en cherchant des personnes plus intelligentes à inclure dans votre groupe d’amis, par exemple en rejoignant un nouveau club, et vous réduirez progressivement le temps que vous passez avec les personnes moins inspirantes. Cependant, si cette approche n’est pas très efficace pour vous, c’est peut-être parce que la présence d’un trop grand nombre de personnes peu inspirantes dans votre vie empêche les personnes plus intelligentes de vouloir communiquer avec vous, car elles estiment que vos normes sont trop faibles. Par conséquent, il vous faudra peut-être supprimer ce frein social (qui pourrait vous influencer d’une manière que vous ne remarquez même pas) pour inviter avec succès des connexions de meilleure qualité.

J’ai vu ce travail être effectué dans les deux sens. Il est rare de voir des gens faire des changements importants dans leur vie sans changer aussi leur groupe d’amis. En règle générale, le groupe d’amis change d’abord et c’est seulement ensuite que l’importante transformation personnelle s’opère. Les normes plus élevées du nouveau groupe aident à motiver les gens à faire des changements personnels.

Passer en revue la gestion de l’esprit

Comme dernière recommandation, je vous suggère d’utiliser votre journal pour faire des bilans mensuels ou trimestriels de vos pratiques actuelles de gestion mentale. Posez-vous les questions suivantes et répondez-y :

  • Comment ai-je affaibli (ou empoisonné) mon esprit ces derniers temps ? Qu’est-ce que je dois arrêter de faire ?
  • Quelle est la meilleure information dont j’ai nourri mon esprit ? Comment puis-je augmenter et améliorer l’impact de cette information ?
  • Quelle est la pire information dont j’ai nourri mon esprit ? Comment puis-je réduire ou éliminer cette dernière ainsi que sa source ?
  • Quelles plongées profondes ai-je faites, et qu’ai-je appris d’elles ? Et quelles plongées immersives dois-je faire ensuite ?
  • Qui sont les personnes les plus intelligentes et les plus inspirantes dans ma vie ? Comment puis-je passer plus de temps avec elles ?
  • Quelles sont les personnes dans ma vie qui m’entrainent vers le bas ou qui ont un effet négatif sur mes normes ? Comment puis-je réduire leur influence ?

Traitez votre esprit comme une précieuse ressource. Protégez-le des influences négatives. Nourrissez-le d’informations de qualité. Faites en sorte qu’il soit influencé par des gens de qualité.

Plus vous gérez consciemment votre esprit, plus votre qualité de vie s’améliorera.

Note : Cet article est une traduction de l’article Caring for Your Mind de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *