TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Prendre du temps pour ce qui est important

Note : cet article est une traduction de l’article Making Time for the Important de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Gérer son tempsTrop souvent nos tâches « importantes mais pas urgentes » passent au second plan… et ne reviennent jamais au premier plan. Quand vous êtes occupé avec des tâches urgentes, vous pourriez avoir la pression de finir ces tâches d’abord avant de pouvoir justifier de faire quoi que ce soit de moins urgent. Mais alors, quand vous pouvez enfin faire une pause, vous pourriez décider que vous avez besoin d’un peu de temps libre pour vous reposer et vous régénérer, ce qui fait que ces tâches urgentes mais pas importantes remplissent les heures avant la prochaine période d’urgence. Ce schéma peut continuer pendant des années, les tâches importantes semblant toujours à quelques jours de distance, mais n’atteignant jamais la zone d’action de quelque façon que ce soit.

Ces tâches importantes incluent des choses comme fixer des objectifs, planifier son avenir, trouver une nouvelle relation, apprendre de nouvelles compétences, améliorer son alimentation, commencer un nouveau programme d’exercice, lancer une entreprise de chez soi, ou mettre fin à une addiction. À court terme elles pourraient ne pas produire beaucoup de bénéfices, mais vous pouvez parier qu’elles feront une grosse différence sur le long terme.

Si vous avez la sensation de pédaler dans le vide et de ne pas aller où que ce soit dans la vie, vous vous faites probablement aspirer par ce qui est urgent et retardez ce qui est important.

Payez-vous d’abord

Une solution à ce problème est de « vous payer d’abord. » Cette expression est généralement appliquée à l’argent, mais cela peut aussi être utilisé pour le temps. Reconnaissez que si vous voulez procéder à de véritables améliorations dans votre vie, vous devez prendre le taureau par les cornes et vous dégager du temps. Cela pourrait nécessiter de repousser des tâches urgentes d’un jour ou deux. Mais bien des fois, ce qui semble urgent sur le moment n’est pas aussi important sur le long terme.

Les gens peuvent attendre. Le monde ne va pas s’effondrer parce que vous n’avez pas répondu à un mail dans l’heure. Votre patron peut attendre. Vos collègues peuvent attendre. Votre moitié peut attendre. Vos enfants peuvent attendre. Vos factures peuvent attendre.

Oui, il pourrait y avoir des pénalités en faisant attendre tout le monde. On pourrait vous crier dessus. Vous pourriez devoir subir des frais de retard. Mais quasiment tout cela sera pardonné. Mieux vaut provoquer ces transgressions mineures que satisfaire tout le monde en ressentant de plus en plus d’amertume, et en regrettant éternellement ce qui aurait pu se passer à la place.

Planifiez un rendez-vous personnel

Un moyen simple de mettre en pratique le mantra payez-vous d’abord est de planifier un rendez-vous avec vous-même, tout comme vous planifieriez un rendez-vous chez le dentiste. Choisissez un moment et un endroit, et notez-le sur votre emploi du temps. Si quelqu’un essaye d’ajouter quoi que ce soit à votre emploi du temps à ce moment, dites simplement « Désolé, je ne peux pas. J’ai un rendez-vous important prévu à ce moment-là. Est-ce que cela peut attendre un jour ou deux ? »

Quand vous prenez un rendez-vous avec vous-même, respectez-le. Pointez-vous, et faites ce que vous avez prévu de faire pendant cet instant. Il est mieux de planifier quelqu’un d’autre à un autre moment que de mettre votre propre vie en suspens.

Est-ce une approche égoïste ? Pas vraiment. Très souvent le travail important que nous repoussons est précisément ce qui pourrait également apporter le plus grand bénéfice aux autres. Si vous améliorez votre santé et vos relations par exemple, tout le monde autour de vous en bénéficie. Si vous créez une nouvelle entreprise ou passez à une carrière ayant plus de sens, vous allez créer bien plus de valeur sociale que si vous restez coincé dans un travail qui est une impasse. Nier ce qui est important pour vous ne fait que priver les autres.

Le test des 5 ans

Quand vous vous demandez quels éléments urgents repousser afin de trouver du temps pour vos rendez-vous, servez-vous du test des 5 ans. Demandez-vous simplement « Quelle différence cela fera-t-il dans 5 ans si je repousse cette tâche urgente ? » Vous découvrirez souvent que les tâches qui semblent les plus urgentes ne feront que peu voire pas du tout de différence d’ici 5 ans, même si vous les laissiez totalement en plan.

Maintenant, appliquez ce même test des 5 ans aux tâches importantes que vous feriez pendant vos rendez-vous personnels prévus. Quelle différence cela fera-t-il dans 5 ans ? Souvent le résultat est significatif, et c’est cette perspective qui vous aidera à dire non à ce qui est urgent afin de vous assurer d’avoir du temps pour ce qui est important. Ces 5 ans passeront quoi que vous fassiez.

Quand vous regardez 5 ans dans le passé, voyez-vous que vous avez fait un grand progrès dans votre vie ? Si ce n’est pas le cas, alors pourquoi ? Avez-vous succombé à ce qui était urgent, ou êtes-vous resté concentré sur ce qui était important ? Quel changement allez-vous vous engager à faire dans les 5 prochaines années que vous n’avez pas fait ces 5 dernières années ?

Le courage

Vous pourriez penser que vous faites une faveur aux gens en travaillant rapidement sur ce qui est urgent. Ne vous leurrez pas, s’il vous plaît. Tout au fond vous savez que ce n’est qu’une distraction, un autre moyen de procrastiner. Cela pourrait être socialement acceptable de vous précipiter sur les tâches urgentes, mais si vous voulez vivre plus consciemment et profiter d’une vie vraiment épanouissante, ce genre de réflexion doit être vue comme ce qu’elle est : une addiction basée sur la peur de vivre bien en-dessous de votre potentiel.

Cela peut demander un peu de courage de dire non aux demandes sincères d’utilisation de votre temps afin de créer assez de place pour ce qui est important. Avec de la pratique, vous vous habituerez à dire non, à la fois à vos propres distractions et à celles qui viennent des autres. Vos retards à court terme pourraient frustrer les gens par moments – vous pourriez même vous frustrer vous-même – mais la plupart des gens vous pardonneront. En fait, vous trouverez généralement que les gens respectent bien plus votre temps une fois qu’ils réalisent que vous le prenez au sérieux, et cela à son tour va vous aider à booster votre propre estime personnelle.

Un exemple personnel

J’ai la chance de pouvoir dégager beaucoup de temps pour moi aujourd’hui, en particulier depuis que je n’ai plus d’emploi. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

Quand j’étais à l’université, j’ai suivi un cours obligatoire d’interaction humain-ordinateur (dans le cadre de mon diplôme en sciences informatiques), et un des devoirs était de créer et de procéder à un test puis d’écrire un article dessus. Ce test était un projet de groupe, mais chaque étudiant devait écrire son propre article. Ce projet valait 10% de notre note finale.

En raison de mon énorme charge de travail, j’ai eu la sensation que j’avais plus de devoirs que je ne pouvais le gérer. J’ai estimé que cela me prendrait environ 10 heures de faire mes recherches et d’écrire cet article. J’étais déjà parti pour avoir un A dans ce cours, et si je n’écrivais pas ce papier je finirais avec un A-. Tout bien pesé, je me suis dit que passer d’un A- à un A dans un cours ne valait simplement pas 10 heures de mon temps, en particulier quand je voyais les choses avec une perspective de 5 ans. À long terme, cela n’allait avoir aucune importance.

J’ai participé à la partie du travail en groupe de ce projet parce que je ne voulais simplement pas que les membres de mon équipe en souffrent. Nous avons créé et procédé à un test en utilisant un simple langage gestuel pour entrer les commandes dans un ordinateur. Je pense que le test pourrait avoir été inspiré par le vieux Power Glove de Nintendo (bravo à quiconque s’en souvient). Mais une fois le travail de groupe terminé, j’ai refusé d’écrire l’article. J’ai dit au professeur les raisons pour lesquelles j’ai refusé de faire ce devoir et je lui ai dit que j’en acceptais les conséquences. Il m’a lancé un regard suspicieux, mais il a paru comprendre. J’ai pensé que c’était mieux de lui dire à l’avance, pour qu’il ne reste pas à attendre en vain mon devoir. En refusant d’écrire cet article, j’ai eu un zéro pour tout ce projet, même si j’ai contribué au travail de groupe. Évidemment, j’ai eu un A- comme note finale dans ce cours.

C’était il y a 14 ans environ. Pensez-vous qu’à ce jour quiconque se soucie que je n’aie pas écrit cet article ? Le truc marrant est que mon refus de faire ce devoir a créé plus de valeur que de faire ce devoir parce que cela m’a donné une bonne histoire, une histoire que je peux utiliser pour faire avancer mon argumentaire. Si j’avais vraiment écrit cet article, je peux vous assurer que chaque mot aurait été oublié depuis longtemps aujourd’hui. Mais l’histoire en vaut en fait la peine. Avec 14 ans de recul, je pense clairement que j’ai fait le bon choix. Je ne vois pas beaucoup de travail sur le langage gestuel dans mon emploi du temps aujourd’hui. 😉

Je suis sûr que cet article paraissait important pour le professeur et les autres étudiants à l’époque, mais pour moi c’était simplement urgent. Les devoirs scolaires peuvent avoir de la valeur, mais beaucoup ne sont que des occupations. Ne laissez pas les emplois du temps d’autres personnes influencer le vôtre sans filtrer cela consciemment.

Prendre du temps pour ce qui est important est un engagement que vous devez faire personnellement. Personne ne le fera pour vous. La tendance naturelle est que votre temps soit submergé de choses à faire définies par les autres. Très peu de ces choses ont une importance. Soyez toujours vigilant de bien vous demander où va votre temps et quelle différence vos efforts feront sur le long terme. Ce n’est pas toujours facile à faire, et vous pourriez parfois avoir la sensation que vous nagez à contre-courant, mais avec de la pratique vous réaliserez que l’habitude de dédier du temps à ce qui est important vous aligne avec un courant plus subtil, un courant qui va dans la direction d’un but, d’une signification et d’une contribution plus grands, au lieu de simplement mener vers une plus grande activité.

Crédits photo : © Andrej Korzhycz – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez