Lisez un livre par semaine

Note : cet article est une traduction de l’article Read a Book a Week de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

LivresEn 1992 j’ai entendu parler pour la première fois de l’habitude de lire un livre par semaine (en moyenne), avec la plupart d’entre eux dans le domaine dans lequel vous désirez vous améliorer. Cela se traduit par environ 50 livres par an. Brian Tracy explique que cette habitude fera de vous un expert international dans votre domaine en l’espace de 7 ans. Imaginez que vous travaillez dans la vente. Si vous lisez 50 livres par an sur la vente cette année, est-ce que cela fera une différence en termes de succès de vente ? Sans aucun doute.

J’ai décidé d’adopter cette technique depuis lors, et maintenant, une douzaines d’années plus tard, j’ai en effet lu près de 600 livres pendant cette période, la plupart d’entre eux tournant autour du thème du développement personnel. Cela fait beaucoup de livres.

Cela inclut des livres sur la santé, le régime, l’exercice, la nutrition, la perte de poids, la musculation, la guérison, les arts martiaux, les biographies, la spiritualité, l’autodiscipline, la gestion du temps, les moyens de lutter contre la procrastination, les relations, le marketing, la vente, le management, les affaires, la création d’entreprises, les finances, l’intelligence émotionnelle, la programmation neurolinguistique, le courage, la confiance, l’estime de soi, le succès, la réussite, le conditionnement mental, les objectifs, la planification, le passage à l’action, l’investissement, les priorités, la génération de revenus, l’écriture, l’élocution, les compétences sociales, la consolidation des rapports, la philosophie, la persuasion, la motivation, l’humour, le leadership, l’efficacité, la productivité, la longévité, l’organisation, la croissance, la contribution, l’amour, l’optimisme, la paix intérieure, la relaxation, la méditation, le fait de penser clairement, la conscience, la visualisation, les rêves lucides, la mémoire, l’excellence, la passion, la négociation, la victoire, l’honneur, l’éveil, la supervision, la créativité, le zen. J’ai également lu beaucoup de livres de fiction et de livres techniques.

Mon objectif n’est pas de vous impressionner mais plutôt de vous faire savoir ce qu’on peut trouver au bout de cette habitude. Quand quelqu’un suggère une nouvelle habitude, je trouve cela utile de savoir où cela peut vous mener si vous la suivez pendant 1 an, 5 ans, 10 ans. Donc ce que je peux partager vous sera peut-être utile si vous êtes à l’orée de cette habitude.

Où cela mène-t-il ? Je pensais que cela me permettrait d’acquérir une grande somme de connaissances dans le domaine du développement personnel. C’est arrivé, mais cela a également augmenté mon ignorance. Imaginez vos connaissances dans n’importe quel domaine comme un cercle. À l’intérieur du cercle repose ce que vous savez. Hors du cercle est ce que vous ne connaissez pas. Le bord du cercle représente votre conscience de ce que vous ne savez pas. Plus le cercle grandit, plus son aire augmente, mais c’est aussi le cas de sa circonférence. Donc plus vous apprenez, plus vous réalisez ce qu’il vous reste à apprendre.

Il y a pourtant un bénéfice à cela. Pendant que l’extérieur de votre cercle s’agrandit, et que vous avez une meilleure connaissance de ce que vous ne savez pas, vous pouvez être plus sélectif dans ce que vous décidez d’apprendre ensuite. Votre conscience augmente. Vous pouvez utiliser ce que vous avez appris dans le cercle pour prédire où vous êtes le plus susceptible d’apprendre de nouvelles choses intéressantes en dehors. C’est un peu un processus d’apprentissage de la façon d’apprendre.

Un concept qui m’a vraiment parlé était à quel point tous ces domaines de développement personnel peuvent être interdépendants. Souvent le problème que nous pensons avoir n’est pas le réel problème que nous devrions résoudre. Par exemple, vous pourriez souffrir d’un manque de motivation, mais lire des livres sur la motivation peut ne vous mener nulle part. En fait, cela a plus de chances de vous démotiver. Le vrai problème pourrait être un mauvais régime ou un manque d’exercice. Ou un manque de liens sociaux, qui vous a mené à une légère dépression. Ou cela pourrait venir du fait que vous être coincé dans un environnement négatif qui renforce les comportements négatifs. Ou cela pourrait être un manque de clarté dans vos objectifs. Ou même un mélange de tout ça. La cause évidente du problème n’est habituellement PAS sa source réelle. Un mauvais régime et du sport, par exemple, n’est généralement pas la vraie source du surpoids. Ce ne sont que des symptômes qui viennent s’ajouter à un problème plus profond. Vous pourriez lire des livres sur le régime et le sport, puis sortir et ne pas les appliquer. Quelque chose de plus profond vous empêche d’agir sur ce que vous connaissez ─ cela souligne le réel problème à résoudre. Donc j’ai développé un respect plus holistique dans ce domaine.

Mais les connaissances actuelles et les nouvelles distinctions que vous gagnez en lisant ne sont pas le bénéfice principal. Mon expérience m’a montré que le vrai bénéfice ne vient pas de ce que vous lisez mais plutôt de l’habitude de lire. Quand vous lisez un nouveau livre par semaine, vous conditionnez votre esprit à emmagasiner de nouvelles connaissances. Votre réflexion reste fraîche et aiguisée. Votre cerveau est toujours en train de brasser de nouvelles idées, de chercher les nouvelles différences que cela pourrait faire. Chaque jour vous vous immergez dans davantage d’idées, que votre esprit doit arriver à intégrer dans votre base de connaissances existante. Lire fréquemment allume votre activité neuronale, même durant les périodes où vous ne lisez pas.

C’est pourquoi, quand les gens me demandent de leur recommander un livre spécifique pour résoudre un problème spécifique, je suis souvent embarrassé. D’abord, je ne sais pas si le problème que la personne cible est le vrai problème à résoudre, en particulier si je ne connais pas bien la personne. Mais ensuite, ce n’est pas le fait de lire un seul livre qui est important, mais plutôt l’habitude de lire chaque jour. Quand vous conditionnez votre cerveau à être à l’aise avec beaucoup d’activité mentale nouvelle, votre réflexion s’améliore considérablement, même quand vous ne lisez pas. L’expression « on s’en sert ou on le perd » est très vraie. C’est facile d’identifier les personnes qui lisent beaucoup parce que chaque fois que vous leur parlez ils ont de nouvelles idées ou anecdotes fraîches à partager. Ils ont toujours de nouvelles perspectives, de nouvelles façons de penser. Vous savez quand vous leur parlez qu’il se passe beaucoup de choses là-haut. Mais quand vous parlez à des gens qui n’ont pas lu de nouveau bouquin dans l’année, leurs pensées sont plus rebattues, et un mois plus tard ils parlent toujours de la même chose, se plaignent des mêmes problèmes, sont bloqués dans la même routine intellectuelle. Ils n’ont pas beaucoup progressé, que ce soit intérieurement ou extérieurement.

Lire ressemble beaucoup à un exercice physique. Lire est un entraînement pour le cerveau. Vous ne diriez pas « Dis-moi quel exercice je peux faire samedi pour devenir mince. » Et il est tout aussi idiot de dire « Dis-moi quel livre je peux lire pour me débarrasser de la procrastination. » Tout comme tonifier votre corps nécessite l’HABITUDE d’exercices réguliers, tonifier votre esprit nécessite l’habitude continuelle de lire. Et tout comme le manque d’exercice va atrophier vos muscles, un manque d’exercice mental atrophiera votre esprit.

C’est une bonne nouvelle, cependant, parce que cela signifie que vous ne devez pas vous forcer à tenir cette habitude pendant dix ans ou plus pour en tirer le principal bénéfice, c’est-à-dire le conditionnement mental quotidien. En maintenant cette habitude de lecture quotidienne pendant quelques semaines, vous commencerez à noter de supers résultats. Un autre effet secondaire est que votre estime de vous-même sera également boostée, en particulier si vous lisez beaucoup de livres de développement personnel. Emmagasiner des idées positives chaque jour sert à contrebalancer les influences négatives.

Lire un livre par semaine est une habitude incroyablement valorisante. Et c’est aussi vraiment agréable. Tout ce qui est nécessaire est de mettre de côté 30 à 60 minutes par semaine pour lire. Simplement s’asseoir et lire. Mais le meilleur côté est que vous pouvez doubler cela avec de l’exercice physique. Ce matin je me suis levé et j’ai fait 20 minutes de vélo d’exercice tout en lisant. Puis j’ai pensé aux idées que je venais d’apprendre tout en faisant un peu de musculation. Ce soir en allant marcher 6 kilomètres, je vais écouter pendant une heure un nouveau programme audio que j’ai acheté, puis je vais probablement lire encore 30 minutes avant de dormir. Ce qui fait 110 minutes d’absorption de nouvelles idées, dont 80 en multi-tâches. Avec une telle routine quotidienne, j’ai toujours des idées en abondance pour les articles du blog, les conférences, les produits d’information, et même mes conversations. Je peux maintenir un important flux sortant d’idées intéressantes parce qu’il y a un important flux entrant. Chaque semaine je fais de nouvelles distinctions alors que mon cerveau intègre un nouveau savoir à mon savoir existant.

Tout ce qui est ci-dessus ne s’applique pas seulement à la lecture bien évidemment, mais à l’absorption en général de nouvelles informations, y compris les séminaires, les programmes audio, les conversations ayant du sens, les cours, etc. Lire des articles ou des billets de blog est également utile, en partant du fait que vous apprenez de nouvelles idées qui vous remettent en question et vous font réfléchir. Si vous les oubliez dès que vous les avez lus, cela ne sera pas d’une grande valeur.

Lisez un livre par semaine. Faites-le pendant dix ans. Vous adorerez les résultats.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

lire un livre par semaineun livre par semainelire beaucoup de livrelire u livre par semainelisez un livremeilleur livre quand on na pas lhabitude de lire

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *