TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Les situations désespérées

Note : cet article est une traduction de l’article Hopeless Situations de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

InextricableJe suis resté debout tard la nuit dernière à jouer aux échecs sur Yahoo Games avec un vieil ami. La dernière fois que lui et moi nous sommes contactés, je travaillais encore comme développeur de jeux, donc en jouant nous avons rattrapé le temps et parlé de pas mal de choses. Je l’ai cherché après avoir eu l’intuition que je devais le contacter (un ping psychique). Évidemment, alors que je lui ai écrit sorti de nulle part, il m’a dit qu’il avait justement pensé à moi l’autre jour.

En ce qui concerne les échecs, j’ai beaucoup appris de cette expérience (autrement dit, j’ai pris une belle raclée). Il jouait depuis l’âge de 5 ans, et j’ai eu la sensation d’avoir 5 ans en jouant contre lui. Il m’a même autorisé de multiples retours en arrière pour que je puisse explorer différentes approches et revenir en arrière si elles ne fonctionnaient pas, et je n’ai quand même pas réussi à le mettre en danger. J’ai ouvert avec un e4, et je l’ai quasiment entendu penser « Ok, ce sera mat en 33 coups, mon pote. » Au moins, ce n’était pas mat en 4 coups.

Quand ma situation est devenue tout à fait désespérée à la fin de notre première partie, je me suis demandé s’il y avait un code de triche qui pourrait donner à mes pions une capacité d’attaque à distance… ou peut-être des boucliers pour faire bonne mesure. Même un seul pion Rambo m’aurait aidé, tant qu’il a un carquois de flèches explosives cela dit.

J’ai joué la meilleure partie que je pouvais faire, mais globalement c’était Wolf 359 pour moi. Peu importe ce que je faisais ou ne faisais pas, la fin était toujours la même – échec et mat.

La valeur des situations désespérées

Beaucoup sont coincés dans des situations financières désespérées en endurent la saisie de leur maison en ce moment, en particulier ici à Las Vegas. Évidemment, il y a une vague chance qu’ils puissent éviter de perdre leur maison si ils font tous les coups qu’il faut, mais beaucoup ne sont pas en position de tout faire bien sous ce genre de pression. Les gens pourraient même le voir arriver mais ne quand même pas pouvoir l’empêcher. Peu importe ce qu’ils tenteront, cela mènera toujours au même résultat – PxM (le pion prend la maison).

Voir votre maison se faire capturer craint évidemment, mais hé, ça arrive. Si vous jouez le jeu de la vie, vous devez accepter que cela puisse être un coup possible.

Cependant, il y a un bienfait caché aux situations désespérées. Quand vous savez que vous allez perdre quoi qu’il arrive, vous pouvez arrêter de jouer pour gagner, et commencer à jouer pour apprendre à la place. Vous acceptez l’inévitabilité de la perte et vous vous concentrez sur le gain à long terme. Même si vous devez endurer une petite piqûre à court terme, vous allez apprendre des leçons de valeur qui feront de vous un meilleur joueur dans le long jeu de la vie.

Je ne vous suggère pas de vous saborder et de vous retenir, provoquant ainsi votre échec par l’inaction ou le manque d’efforts. Réalisez simplement que ce n’est absolument pas grave de faire de votre mieux et de perdre quand même à la fin.

Ce qui rend une situation désespérée très stressante et inquiétante est le fait que vous y résistiez. Quand vous l’acceptez et vous rangez à l’idée, cependant, vous connaissez la paix au lieu du stress. C’est vrai même quand le résultat final est la mort.

Jouer pour apprendre

Malgré la situation désespérée de ma partie d’échecs d’hier soir, cela ne m’a pas bouleversé parce que je savais que je jouais pour apprendre. Donc sous cet angle je me garantissais la victoire simplement en faisant de mon mieux, quelle que soit la taille de ma déculottée.

La seule façon de gagner continuellement dans la vie est de voir chaque situation comme une expérience d’apprentissage. C’est le seul résultat que vous pouvez réellement garantir. Si vous en faites votre principal objectif, perdre devient impossible.

Même si une partie d’échecs peut sembler être une comparaison inadéquate par rapport à la saisie d’une maison, le même principe est à l’œuvre. Une plus grosse piqûre apporte simplement une leçon de plus grande valeur. Chaque pièce que vous perdez n’est qu’un simple pion.

Où est-ce que j’ai fait erreur ?

Dans les échecs, j’ai appris qu’un mauvais mouvement fait tôt dans le jeu peut être catastrophique pour moi par la suite. Une fois qu’un certain palier d’erreur est franchi, mon sort est scellé. Pour empêcher une défaite, je dois éviter de faire de telles erreurs, mais en raison de mon expérience limitée, je ne réalise souvent pas qu’une erreur a été faite avant qu’il soit trop tard pour y faire quoi que ce soit. Au moment où les erreurs sont faites, elles semblent souvent être des idées pas trop mal (voire bonnes).

Les gens qui subissent des saisies immobilières sont dans le même bateau. Leur mauvais mouvement pourrait avoir été fait des années plus tôt, au moment par exemple où ils ont acheté leur maison. À l’époque il était peut-être impossible qu’ils prévoient leur situation d’échec actuelle. Faire de leur mieux aujourd’hui pourrait ne pas être suffisant pour compenser l’erreur fatale faite il y a longtemps. Pion x maison devient inévitable. Peut-être qu’un joueur très expérimenté pourrait réussir à renverser les choses, mais souvent vous ne pouvez simplement pas empêcher que ce genre de capture arrive. Même les joueurs experts finissent par y succomber.

Se remettre d’une situation désespérée

Comment se remettre d’une situation désespérée ? Faites de votre mieux pour l’éviter, bien évidemment, mais quand vous atteignez le stade où la vie déclare « mat en 3 coups » quoi que vous fassiez, il est temps de s’incliner devant l’inévitable. Acceptez élégamment la défaite.

Puis retournez en arrière et analysez votre jeu pour découvrir où vous vous êtes trompé. Pensez à la façon d’éviter ces erreurs à l’avenir. Malheureusement ce n’est pas toujours facile. Vous pourriez devoir perdre bien des fois de la même façon avant de découvrir où vous vous trompez. J’ai souvent dû répéter de grosses erreurs professionnelles jusqu’à ce que je découvre finalement le schéma sous-jacent et que j’évite ce genre d’erreur par la suite. Financièrement, ces erreurs ont été de gros revers financiers, mais elles ont aussi été d’incroyables expériences d’apprentissage. Les leçons importantes coûtent souvent cher.

Parfois vous devez remonter assez loin pour découvrir l’erreur d’origine. Dans ma partie d’échecs d’hier soir, mon erreur a été faite avant même que j’aie bougé la moindre pièce. Mon erreur a été de défier mon ami aux échecs dès le début. Sauf miracle, ma défaite était déjà scellée quand j’ai envoyé ce mail. Si on part bien sûr du fait que mon objectif était de gagner la partie, ce que j’ai tenté du mieux possible mais en vain.

Dans des situations de vie plus significatives, vous pourriez avoir besoin de remonter assez loin. Par exemple, si votre maison a été saisie, la véritable erreur a peut-être été de contracter un mauvais prêt immobilier. Peut-être que c’est arrivé bien plus tôt. Peut-être que vous avez accepté de rester coincé dans un travail que vous n’aimiez pas, et que cela vous a pesé financièrement. Peut-être que vous avez choisi un chemin de carrière totalement mauvais. Peut-être que vous n’avez pas pris au sérieux vos anciens cours de maths et que votre manque de compétences vous hante encore aujourd’hui.

Le mouvement pour dépasser la défaite

La vraie vie n’inclut pas de bouton annuler, donc vous pourriez finir par perdre des pièces de temps en temps et ne pas être capable de les sauver ou de les regagner. Vous allez peut-être faire faillite quelques fois, faire foirer de bonnes relations (FxD par exemple, le fou prend la dame, ça craint vraiment !), ou être piégé dans un travail vraiment pas épanouissant. Vous ne pouvez simplement pas immédiatement annuler ces effets d’un coup de baguette magique. Mais vous pouvez voir l’échiquier de votre vie avec un nouveau point de vue. Peu importe ce qui s’est passé avant. Regardez simplement le plateau de jeu, évaluez la situation actuelle, déterminez quelles sont les meilleures opportunités, et faites le meilleur mouvement possible.

Si faire de votre mieux ne suffit pas et que vous continuez à perdre de bonnes pièces, cela signifie simplement que vous avez encore des choses à apprendre. Inutile de se plaindre et de se morfondre quand cela arrive. Vous plaindre vous donne simplement l’air idiot, en particulier parce qu’il y aura d’autres gens qui sont dans une pire situation que vous et qui échangeraient volontiers leur plateau avec le vôtre. Personne n’aime les mauvais perdants.

Quand vous perdez, remettez-vous, analysez votre jeu, et réessayez.

Le truc cool avec la vraie vie, comparée aux échecs, est que le seul échec et mat dans la vraie vie est la mort (et certains diraient que ce n’est pas un échec et mat non plus). Donc tant que vous n’êtes pas mort, le pire cas est que vous soyez mis en échec, dans quel cas vous avez toujours un autre mouvement à faire, et le jeu continue. Même si votre maison ou votre couple ou votre travail pourraient vous être enlevés, cela ne met pas fin au jeu pour autant.

Les situations désespérées sont super parce qu’elles vous apprennent à devenir un meilleur joueur. Si vous n’avez pas rencontré de situation désespérée et n’avez pas perdu de pièces, cela veut dire que vous jouez trop serré et que vous passez à côté de supers opportunités. Vous apprendrez beaucoup plus en analysant vos défaites que vos victoires, car vos défaites révèlent vos points faibles et vous permettent d’améliorer votre jeu.

Si vous êtes actuellement coincé dans une situation désespérée, rendez-vous à l’évidence. Laissez filer les pièces qui ont été prises, et supprimez-les de l’équation. Ne restez pas assis à déplorer la perte de votre cavalier. Je sais qu’il était précieux pour vous, mais vous vous en sortirez sans lui. Puis évaluez ce qu’il vous reste pour travailler, et faites un autre mouvement.

À propos, si votre couple succombe un jour à FxD (le fou prend la dame), la réponse appropriée est PRxF (le pion rambo prend le fou). ;D

Crédits photo : © stockpics – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *