TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Fixer des postériorités

Note : cet article est une traduction de l’article Setting Posteriorities de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

OrganisationVous êtes probablement familier avec l’idée de fixer des priorités. Vous regardez votre liste d’objectifs, de projets ou de tâches et vous les organisez de la plus importante à la moins importante. Puis vous concentrez votre attention sur les plus importantes avant de vous attaquer aux moins importantes. Rien de très surprenant jusque là…

Mais disons que vous avez une nouvelle priorité dans votre vie, et que c’est une priorité qui nécessite un temps d’investissement réel. Peut-être que vous voulez commencer un programme sportif, et que vous voulez y consacrer quelques heures par semaine. Mais vous n’avez pas l’impression d’avoir le temps libre nécessaire pour insérer cette routine sportive. Vous utilisez toujours votre temps pour quelque chose, même si c’est purement pour des loisirs ou du repos.

Donc le seul moyen d’ajouter quelque chose de nouveau dans votre vie est de supprimer quelque chose d’ancien.

Vous remplissez déjà chacune des 24 heures quotidiennes d’actions habituelles, que ce soit dormir ou travailler ou se reposer ou même paresser. Vous ne pouvez simplement pas y ajouter une heure de plus et créer une journée de 25 heures. (Bon… je suppose que vous pouvez si vous avez un emploi du temps très flexible, mais alors vous perdriez près de 2 semaines en fin d’année.)

Un problème survient quand vous essayez de faire ces 25 heures en l’espace de 24 heures. Cette heure devra bien être volée autre part. La plupart du temps les gens ne choisissent pas vraiment d’où viendra cette heure. Ils peuvent définir un moment précis, mais ils ne penseront pas consciencieusement à ce qui sera supprimé de cette parcelle de temps. Cela peut déboucher sur un sentiment de stress ou de surcharge sans raison apparente, ce qui mène souvent à de la procrastination. Peut-être que les activités déplacées étaient plus importantes que vous ne l’aviez réalisé.

Cette idée de fixer des postériorités signifie que vous choisissez consciemment et délibérément quoi enlever dès que vous commencez quelque chose de nouveau. Ainsi si vous voulez ajouter 30 minutes de sport chaque jour, d’où viendront ces 30 minutes ? Seront-elles volées sur le temps de sommeil, en famille, de repos, de loisirs, de réflexion, etc. ?

Dans l’idéal, chaque fois que vous ajoutez une nouvelle priorité à votre vie, vous choisissez de supprimer une postériorité. Tout comme vous faites une liste de ce qui est le plus important dans votre vie, vous pouvez faire une liste de ce qui est le moins important pour vous. Notez tout ce que vous faites dans la journée et qui n’est pas si important que ça. Où pouvez-vous voler du temps à des activités moins importantes pour le réassigner à des plus importantes ? Pouvez-vous supprimer un peu de télé pour ajouter un peu de lecture ? Pouvez-vous supprimer des moments de surf inutiles sur le net pour ajouter du temps de réflexion ?

Parfois fixer des postériorités est un vrai défi. Une fois que vous avez réussi à trouver un équilibre de vie satisfaisant, et que vous voulez commencer un nouveau projet important, il peut être difficile de voler du temps à d’autres activités parce que maintenant tout semble important. J’ai eu ce problème quand j’ai commencé à écrire mon livre. C’est un gros projet, et j’y investis actuellement près de 40 heures par semaine. Ce sont 40 heures que je dois attribuer chaque semaine si je veux arriver au bout de ce projet ─ une somme énorme de temps. Au début j’ai simplement essayé naïvement de les glisser dans un emploi du temps déjà chargé sans décider consciemment quelles 40 heures j’allais supprimer. J’ai supprimé peut-être 10 heures consciemment, et j’ai donc essayé de glisser 70 heures d’activité dans ces 40 heures. Il est évident que cela n’a pas très bien marché. Je devais consciemment choisir 30 autres heures à supprimer, et cela nécessitait de faire de gros sacrifices. Certains sont venus de mes heures de sommeil, d’autres du temps en famille, mais la plupart est venu d’autres activités professionnelles. J’ai du commencer à laisser passer beaucoup d’opportunités professionnelles dont j’aurais bénéficié en temps normal. J’ai du commencer à dire non plus souvent. Ces derniers temps j’ai du dire virtuellement non à au moins deux ou trois offres tentantes. À court terme la plupart auraient été bénéfiques, mais sur le long terme je n’aurais jamais pu finir mon livre si j’avais dit oui trop souvent. Et au final ce projet de livre est plus important que la somme de tous ces projets moindres, aussi tentants qu’ils puissent paraître.

Cela peut demander un peu de réflexion poussée pour savoir ce qui est important pour vous et ce qui ne l’est pas. Par exemple, supposez que vous travaillez actuellement à plein temps et que vous décidez de lancer votre propre affaire. Beaucoup de gens vont essayer de faire cela en lançant leur entreprise pendant leur…hum…temps libre, tout en gardant leur emploi à plein temps. Et cela marche certainement pour certaines personnes. Mais le temps libre n’existe pas vraiment, donc qu’est-ce qui est remplacé ? Souvent c’est la vie de famille, les loisirs, ou le sport. Donc si vous travaillez sur votre nouvelle entreprise en faisant 2 heures sup par jour, vous n’allez pas seulement augmenter votre temps de travail total de 2 heures, vous allez aussi réduire votre temps de repose de 2 heures. Et cela déséquilibre souvent votre vie et peut mener à une surcharge physique et émotionnelle. Je confesse être assez concerné par cette situation par moments.

Un autre moyen de gérer cette situation est de voler le temps supplémentaire pour votre nouvelle entreprise dans votre temps de travail actuel. Tout dépend des options qui vous sont ouvertes ; vous pourriez réduire vos heures, passer à un emploi à mi-temps, démissionner et travailler sur votre nouveau projet à plein temps, utiliser vos RTT et vos jours de maladie pour dégager un jour par semaine, voler des petits blocs de temps pendant votre journée de travail habituelle pour travailler à votre nouveau projet, etc. Évidemment certaines de ces options vont diminuer vos revenus, mais pour beaucoup de gens c’est un meilleur choix que de supprimer trop de temps de loisirs.

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *