Le développement personnel pour les gens intelligents

Décider simplement

prendre une décision dans le calmeSi la clarté ne s’expérimente pas sur la base d’une approche fondée sur l’information, comment pouvons-nous progresser sur ce plan ?

N’avons-nous pas besoin d’informations fiables pour prendre de bonnes décisions dans nos vies ?

En fait, ce n’est pas le cas.

Nous prenons souvent des décisions sans disposer d’informations précises, et force est de constater que dans bien des cas, nous parvenons à nos fins.

Nous ne sommes pas constamment bloqués par le manque d’informations.

En effet, chaque jour, nous buvons de l’eau, nous mangeons et nous nous déplaçons.

Nous accomplissons un certain nombre de tâches, discutons avec des gens, surfons sur internet pour nous divertir, etc.

Nous avons toutefois la possibilité de prendre nos propres décisions et c’est ce que nous faisons. Puis, nous faisons face aux résultats de ces décisions. Et ce processus se répète.

Nous n’attendons pas de disposer d’informations à 100% fiables avant de prendre nos décisions.

D’une manière ou d’une autre, nous sommes capables de décider et d’agir, même quand les informations dont nous disposons ne sont pas complètes.

Rappelez-vous les décisions que vous avez prises au cours de ces derniers jours.

Avez-vous toujours attentivement pesé le pour et le contre de chaque choix ?

peser le pour et le contre de chaque décision

Vous réaliserez sans doute que vous avez pris certaines décisions à la hâte et sans réelle analyse.

Comment avez-vous décidé de ce que vous alliez manger à chaque repas ?

Comment choisissiez-vous vos vêtements ? Ou comment gérez-vous votre temps libre ?

Il est peu probable que vous pesiez le pour et le contre de chaque option à votre portée.

Pour nombre de décisions que vous avez dû prendre, il est honnête d’affirmer que vous n’ayez pas réfléchi et que vous ayez simplement tranché.

Comment êtes-vous parvenu à faire preuve de suffisamment de lucidité pour prendre cette décision ?

Retenez ceci : prendre une décision peut être un processus très simple.

Vous pouvez le faire en une fraction de seconde en prenant simplement la décision.

Ne tombez pas dans le piège des réflexions interminables, de la résistance ou de la paralysie analytique.

Vous pouvez simplement prendre une décision. Vous le faites déjà plusieurs fois par jour.

Quand vous prenez vos décisions, vous permettez à celles-ci de se déployer librement, sans vous arrêter ; et vous passez à l’action.

Vous n’avez pas recours à des mécanismes de blocage pour vous ralentir.

Quand vous voulez manger, vous décidez quoi manger, et vous le faites.

De même, quand vous êtes prêt à aller au lit, vous décidez d’aller au lit, et vous vous couchez.

Quand vous êtes prêt à quitter votre travail, vous décidez de le faire, et vous démissionnez.

Prendre une décision est une action simple, souvent réalisée automatiquement et inconsciemment.

Cela ne nécessite généralement pas d’effort ou de pression. Vous pourriez avoir l’impression qu’une partie de vous — votre cerveau, votre cœur, votre esprit ou toute autre chose — a décidé à votre place.

Voici un changement de perspective simple, mais important que vous devez adopter.

Lorsque les gens prétendent prendre une décision, et qu’ils mettent du temps à le faire, dites-vous qu’en réalité ils ne sont pas réellement en train de décider.

Il faut moins d’une seconde pour prendre une décision.

Prendre une décision, c’est aussi simple qu’appuyer sur un bouton. Les personnes qui tardent à prendre une décision ne font que se freiner elles-mêmes.

Parcourir les options qui s’offrent à vous, ce n’est pas prendre une décision.

Discuter des possibilités, ce n’est pas prendre une décision.

Penser à prendre une décision, ce n’est pas prendre une décision.

Tous ces éléments sont des mécanismes de freinage qui retardent l’action. Vous n’avez pas encore appuyé sur le bouton qui permet de lancer la machine.

Ceci étant, il peut y avoir des motifs intelligents qui justifient le fait d’activer le système de freinage.

augmenter son niveau de clarté

Peut-être qu’au vu de certains facteurs, il convient de peser les avantages et les inconvénients de la décision que vous allez prendre.

La recherche d’informations plus précises et complémentaires vous permettrait peut-être de prendre une meilleure décision.

Il vous faut peut-être demander l’avis d’autres personnes susceptibles d’être affectées par la décision que vous allez prendre.

Tout ceci est tout à fait normal, mais je vous conseille de ne pas amalgamer ces aspects au simple fait de faire un choix.

En effet, si vous les amalgamez à la décision elle-même, vous risquez de tomber dans le piège qui consiste à prétendre que vous êtes en train de prendre une décision alors qu’en réalité il n’en est rien.

Et une fois que vous êtes coincé dans ce cas particulier, il est parfois difficile d’en sortir et de faire avancer les choses.

Il n’y a pas de mal à retarder la prise de décision de temps à autre. Il est possible que vous ne soyez pas prêt à faire face à toutes les implications de votre décision.

Toutefois, lorsque vous amalgamez vos méthodes de réflexion à votre processus de prise de décision, vous pouvez facilement brouiller votre notion de clarté.

Il n’est pas rare de tomber sur des gens qui estiment qu’ils n’ont pas tous les éléments pour prendre une décision lucide et qu’ils ont besoin de plus de temps pour se faire, alors qu’en réalité, ils prennent le temps de réfléchir parce qu’ils ne se sentent pas encore prêts à faire face à la décision et à ses implications.

Il est très intéressant de se dire : « Je ressens le besoin de prendre du recul et de mieux me préparer, car je me sens dépassé par ce que je dois faire par la suite » au lieu de dire : « J’essaie toujours de me décider ».

La première déclaration accroît votre lucidité. La seconde la brouille. C’est aussi simple que cela !

Il est important de noter que votre niveau de clarté a tendance à baisser quand vous êtes statique. Or, ce même niveau de clarté augmente quand vous vous mettez en action.

Quand vous mettez un coup de frein au processus de décision, vous ralentissez ou vous vous interrompez, de sorte que votre sentiment de clarté diminue généralement.

Il n’y a pas de mal à ressentir cela temporairement, mais si vous pensez également que vous devriez être plus lucide parce que vous êtes dans le « processus de décision », vous risquez de vous sentir frustré et confus par votre baisse de clarté alors que vous vous attendiez au contraire.

Si vous considérez ce processus comme une forme de freinage, vous ne serez pas très surpris quand votre clarté diminuera, car vous saurez que cette baisse est due à votre propre freinage, et vous saurez également que vous pouvez augmenter votre clarté en relâchant les freins et en vous remettant en action.

Article original écrit par Steve Pavlina.

En guise de complément à ce qui précède, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous. À travers elle, je partage avec vous 10 principes pour prendre la bonne décision en moins d’une minute. Cela vous parait trop beau pour être vrai ? Voyez par vous-même plutôt !

un commentaire

Laisser un commentaire

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels