Le développement personnel pour les gens intelligents

Votre rapport au plaisir

Quelle relation avez-vous avec le plaisir ?

Ressentez-vous et appréciez-vous le plaisir quand les conditions sont réunies pour ce faire ?

Avez-vous une relation d’accoutumance avec le plaisir ?

Avez-vous une relation intermittente avec le plaisir ?

Votre relation avec le plaisir est-elle saine, positive et amusante ?

Votre relation avec le plaisir est-elle simple ou complexe ?

Voici l’une des questions les plus intéressantes à vous poser :

Faites-vous confiance au plaisir ?

Et voici une autre question très importante :

Quel type de relation aimeriez-vous avoir avec le plaisir ?

Gardez en tête que le plaisir n’est rien d’autre que le plaisir.

Il n’inclut rien d’autre — pas de distraction, de dépendance, d’évasion, de culpabilité, de honte, de peur, de conséquences négatives.

Il y a quelques mois, j’ai adoré manger de délicieuses pêches — douces, juteuses et savoureuses.

J’achetais souvent deux ou trois boîtes à la fois, car j’en mangeais beaucoup.

Même lorsque j’en mangeais cinq en une journée, je n’ai constaté aucune conséquence négative.

Elles étaient tout simplement délicieuses et j’appréciais l’énergie qu’elles me procuraient.

Il s’agit d’une forme de plaisir très simple, et il est facile de se rapporter à elle.

Le mois dernier, ma femme et moi avons fait un défi de 30 jours consistant à nous embrasser pendant au moins une minute chaque jour.

Cela n’a pratiquement pas pris de temps. C’était l’un des « défis » les plus faciles à relever, et c’était un pur plaisir pour nous deux.

C’était agréable de nous rappeler que nous nous aimions en nous embrassant ainsi tous les jours.

Cela fait du bien de partager des baisers tendres et passionnés.

La minute que dure ce baiser est émotionnellement très satisfaisante.

Mais il existe bien sûr d’autres formes de plaisir qui peuvent devenir problématiques parce qu’elles s’accompagnent de qualités négatives comme la dépendance ou les abus.

Choisir une expérience saine et plaisante n’a rien à voir avec le fait de choisir une expérience malsaine.

Nous pouvons projeter les manques qu’il y a dans notre vie sur le plaisir en souhaitant les voir disparaitre.

Nous pouvons souhaiter que le plaisir joue un rôle plus important pour nous, en nous sauvant par exemple de nos problèmes ou en remplaçant les véritables relations humaines.

Mais projeter un tel besoin sur le plaisir n’est pas susceptible de conduire à une relation saine avec le plaisir.

Certaines personnes enveloppent tellement d’angoisse dans diverses formes de plaisir qu’elles tentent de remédier à cette situation en renonçant complètement au plaisir.

Elles essaient de le contrôler par l’abstinence.

Il n’est cependant pas nécessaire d’aller aussi loin, tout comme il n’est pas nécessaire de renoncer à toute relation humaine simplement parce que vous avez vécu des moments difficiles.

Ce n’est pas le plaisir qui pose problème. C’est plutôt le besoin et la projection que vous y associez.

Le plaisir, c’est bien. C’est votre rapport au plaisir qui doit être amélioré.

Considérez plutôt que vous pouvez changer votre rapport au plaisir en l’abordant d’une manière beaucoup plus pure et plus simple.

Le plaisir n’est pas une échappatoire. Ce n’est pas une solution à un problème.

Le plaisir n’est pas une échappatoire

Ce n’est pas non plus un accomplissement. Il n’est pas une source de peur, de honte ou de culpabilité.

Le plaisir est simplement un cadeau. Vous l’ouvrez, vous le recevez, vous en profitez, vous l’appréciez et c’est tout.

Ne compliquez pas les choses.

Le plaisir n’inclut point la peur, la culpabilité et la honte.

Si vous ressentez de la peur, de la honte ou de la culpabilité, ce n’est pas le plaisir lui-même qui vous fait ressentir cela.

Le plaisir est juste du plaisir.

Il y a quelques années, Rachelle et moi avions passé 30 jours d’affilée à aller à Disneyland. C’était une plongée profonde qui nous a permis de profiter d’un mois de plaisir.

Cette expérience m’a transformé d’une manière dont je ne m’attendais pas.

J’aime le fait que les valeurs de Disneyland nous aient donné la possibilité de profiter d’une expérience pleine de plaisir pendant 10 à 16 heures par jour.

Cette expérience a été bénéfique à plusieurs niveaux :

  • Notre relation s’est bien mieux portée après cette expérience
  • C’était agréable de passer autant de temps à l’extérieur
  • Nous avons pu voir de plus près les manœuvres commerciales mises en place pour la promotion de certains produits et attractions
  • Nous sommes parvenus à marcher entre 16 et 19 km par jour grâce à cette expérience

J’hésitais à le faire, mais ce fut l’une des meilleures plongées profondes de ma vie.

Vous pouvez vous adonner sainement à de nombreuses formes simples de plaisir, par exemple en savourant une pêche juteuse ou un baiser passionné avec un partenaire consentant.

Vous n’avez pas besoin de vous enfoncer dans une relation complexe et périlleuse avec le plaisir.

Lorsque vous vous engagez à profiter de différentes formes de plaisir, faites attention à votre rapport à elles.

Ce rapport est-il propre, pur et simple ?

Êtes-vous toujours disposé à expérimenter le plaisir ?

Votre rapport au plaisir s’est-il dégradé avec le temps ?

Vous sentez-vous dépendant ou obligé de vous engager d’une manière ou d’une autre ?

Quand vous donnez un peu de plaisir, cela s’accompagne-t-il de conséquences négatives ? Culpabilisez-vous ? Estimez-vous avoir perdu du temps ? Avez-vous des soucis de santé après certaines expériences ? Ressentez-vous un sentiment de honte parce que vous estimez avoir violé vos valeurs ?

Si vous remarquez que votre relation avec une certaine forme de plaisir s’est compliquée, vous pouvez vous retirer de cette relation et réinvestir dans d’autres formes de plaisir plus simples et plus pures.

Si vous mettez de l’ordre dans votre rapport au plaisir, vous pourrez expérimenter durablement une grande variété de formes saines de plaisir qui enrichiront considérablement votre vie sans vous tirer vers le bas.

quel est l'état de votre relation avec le plaisir

Voici une bonne façon de formuler cela d’un point de vue spirituel :

J’invite et j’ai l’intention d’entretenir une relation à vie avec le plaisir ; cette relation, je la veux pure, propre et saine. Je souhaite qu’elle soit dénuée de toute peur, honte ou culpabilité.

Lorsque vous ressentez de la peur, de la honte ou de la culpabilité, remontez à la source.

Déterminez d’où viennent ces sentiments. Remarquez qu’ils ne proviennent pas du plaisir lui-même.

Ils peuvent par exemple venir du sens que vous attachez à l’expérience ou sont liés aux effets secondaires négatifs de la forme particulière de plaisir que vous avez choisie.

Vous êtes donc invité à purifier cette relation et à la faire passer à un autre niveau.

Faites en sorte que votre rapport au plaisir soit un cadeau propre, pur et sain que vous vous offrez.

Article original écrit par Steve Pavlina.

J’ai beaucoup parlé sur ce blog des avantages de la méditation sur la santé et le bien-être. Aujourd’hui, en guise de complément à cet article, j’aimerais partager avec vous quelques avantages d’un plaisir sain, simple et utile : le massage. Voyez plutôt !

Laisser un commentaire

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels