Renoncer aux échanges de cadeaux pendant les fêtes

cadeauxAujourd’hui, j’ai annoncé à mes proches que je renonce définitivement à acheter, offrir ou recevoir des cadeaux pour tous les anniversaires et fêtes à venir.

Beaucoup de gens grandissent avec une tradition des fêtes axée sur l’achat et l’échange de cadeaux avec leurs proches. J’ai aimé et apprécié cette pratique quand j’étais plus jeune, et j’en garde de bons souvenirs. Aujourd’hui, cependant, cela ne signifie plus rien à mes yeux. Cette tradition ne correspond plus à mes valeurs. Je pense qu’il est temps de faire un choix conscient et de la supprimer de ma vie.

Offrir des cadeaux est un moyen populaire de montrer à une personne combien on l’aime ; et cette tradition signifie beaucoup pour certaines personnes. Je respecte cela. Toutefois, personnellement, je ne trouve pas cette tradition enrichissante ou significative, et ce, peu importe que l’on offre ou que l’on reçoive un cadeau.

Les principales stratégies que j’emploie pour témoigner mon amour reposent sur le contact physique (donner des étreintes et faire preuve de tendresse). J’aime aussi passer du bon temps avec ceux qui comptent pour moi. J’en fais fréquemment l’expérience, et cela, en comparaison, rend les cadeaux vraiment peu significatifs.

De toute façon, je n’ai jamais été particulièrement doué pour faire du shopping, et je n’ai pas non plus l’intention de m’améliorer en la matière. La plupart du temps, je ne commence même pas mes achats de Noël avant le 23 décembre. L’année dernière, il a fallu attendre le 26 décembre pour que je commence les achats.

Je sais que certaines personnes aiment acheter des cadeaux. Pour moi cependant, cette expérience est bien souvent fastidieuse, ennuyeuse et même flippante. Je fais toujours trainer les choses et finalement, je me contrains à le faire. Je capitule généralement avant d’accepter de me lancer sérieusement, et je finis par acheter des cartes-cadeaux pour tout le monde. C’est de toute évidence un chemin sans intérêt pour moi.

Certaines personnes aiment confectionner elles-mêmes les cadeaux qu’elles offrent plutôt que de les acheter, mais cette approche aussi ne me dit rien qui vaille. Le caractère obligatoire de cette pratique me met toujours mal à l’aise. Occasionnellement, j’aime offrir des cadeaux (achetés ou confectionnés) lorsque je me sens libre et inspiré de le faire. Par contre, lorsque cela prend la forme d’une obligation, je ressens comme l’envie irrésistible de cogner quelqu’un.

J’ai dit à mes proches que s’ils se sentaient toujours obligés de m’offrir des cadeaux, ils peuvent faire un don à une œuvre de charité. Je leur ai suggéré la fondation Unstoppable de Cynthia Kersey, membre du TLC, qui construit des écoles et des puits pour les enfants en Afrique.

Pour ce qui est de la façon dont mes proches réagiront à ma décision, c’est à eux de décider. Pour ma part, ma décision est prise, peu importe leurs réponses. J’espère cependant qu’ils comprendront.

Je suis heureux de cette décision. Elle simplifie ma vie et j’aime bien cela. Et peut-être qu’en publiant ce billet de blog express, j’inciterai d’autres personnes à réexaminer consciemment leurs traditions des fêtes.

Lesquels de vos choix sont-ils conscients ? Lesquels sont simplement hérités ?

Quelles pratiques abandonneriez-vous si vous saviez qu’il n’y aurait absolument aucune réaction négative de la part de qui que ce soit ?

Si vous continuez d’adopter une pratique simplement à cause des pressions sociales et d’autres formes d’obligations, alors votre motivation est basée sur la peur, et cette peur entachera également vos cadeaux. Si vous ne pouvez pas faire un don en toute liberté, étant motivé par l’amour et inspiré de le faire, est-ce vraiment un cadeau que vous offrez ? Pour moi, cela ressemble plus à une malédiction.

Léo d’Habitudes Zen a écrit un bel article sur la renonciation aux échanges de cadeaux. Bien que les raisons de Léo soient différentes des miennes, il partage quelques éléments de réflexion perspicaces.

Note : Cet article est une traduction de l’article Opting Out of Holiday Gift Exchanges de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *