Le développement personnel pour les gens intelligents

Reconversion professionnelle : Comment j’ai quitté une grande multinationale pour la photographie culinaire ?

Vous pensez déjà avec appréhension à votre retour au travail le lundi matin, dès le vendredi soir ?

Vous avez la boule au ventre chaque dimanche soir en pensant au boulot et vous vous réveillez le lundi matin à reculons ?

Chaque jour de la semaine vous semble sans fin, alors que votre week-end passe en un claquement de doigts ?

Vous êtes stressé, anixeux ou totalement ennuyé par l’absence de tâches intéressantes ?

Si vous avez répondu OUI à l’une ou plusieurs de ces questions, il serait peut-être tant d’envisager une reconversion professionnelle !

Mais ce n’est pas grave. Vous n’êtes pas seul dans ce cas-là, bien au contraire !

Selon une étude réalisée par Gallup, seulement 15% des employés dans le monde sont émotionnellement investis et heureux dans leur entreprise[1]. Je vous laisse donc faire le calcul…Cela signifie que 85% des employés dans le monde ne le sont pas !

Note : cet article invité a été écrit par Kim du blog My Sweet Discoveries.

Alors maintenant deux choix s’offrent à vous :

  • Vous décidez de prendre votre vie en main afin d’être épanoui professionnellement.
  • Vous continuez ainsi et restez dans les 85% de la population qui n’est pas heureuse dans son travail.

Dans cet article, je vous révèle comment j’ai effectué un revirement professionnel à 360 degrés et je vous donne mes astuces pour vous reconvertir dans les meilleures conditions et vous lancer dans l’entreprenariat.

reconversion à 360degrés pour devenir indépendant

Une reconversion professionnelle 360 degrés : des multinationales à l’entreprenariat

Diplôme de l’École hôtelière de Lausanne, je me suis orientée vers le marketing à la fin de mes études et j’ai travaillé auprès de grandes multinationales dans le domaine de la beauté pendant plus de 5 ans.

La vie de Chef de produits marketing ? Une succession de lancement produits, de maquillage, de parfums, d’événements, de réflexions marketing…mais aussi de stress, de très longues journées de travail, de problèmes de dernière minute à résoudre.

L’univers de la beauté étant très compétitif, il faut toujours aller plus vite, être le meilleur, se surpasser, innover.

1,2,3,4…puis 5 ans.

J’ai adoré ça, je ne comptais pas mes heures et j’étais à 200%.

Jusqu’au moment où j’ai eu l’impression de passer à côté de ma vie.

J’étais stressée, je perdais ma motivation, mon enthousiasme d’habitude débordant.

En bref, si je continuais sur cette voie j’allais m’enfoncer dans le piège des pantoufles en ciment.

Alors j’ai décidé de dire STOP !

“Le succès n’est pas la clé du bonheur. Le bonheur est la clé du succès. Si vous aimez ce que vous faites vous réussirez.Albert Schweitzer

aimer son travail reconversion entrepreneur

Le piège des pantoufles en ciment, c’est quoi ?

Si vous avez eu l’occasion de lire le livre Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland (un livre que je vous recommande d’ailleurs J), ce concept ne vous est pas inconnu.

Si ce n’est pas le cas, voici un petit résumé.

Suite à de longues études, vous avez enfin obtenu un bon poste dans une multinationale.

Cela vous plaît ? Pas plus que ça.

Mais d’un autre côté, il faut bien rembourser toutes les dépenses engendrées en frais de scolarité (ou autres) jusqu’à ce travail.

Et puis vous vous mariez, vous avez un enfant, puis deux. Une maison et un chien s’ajoutent au paysage.

De jolies décisions de vie, mais des décisions qui engendrent un coût.

Qui paye pour tout cela ? Vous et peut-être votre conjoint.

Une promotion bienvenue vous permet de vivre plus confortablement. Mais qui dit promotion, dit responsabilités. Plus d’heures passées au bureau, plus de stress ? Êtes-vous heureux professionnellement ? Non. La situation ne s’améliore pas mais vous vous êtes enlisé dans une routine avec un salaire confortable.

Une routine qui s’installe et que vous subissez jusqu’à votre retraite.

Enfin, vous pourrez commencer à profiter. Mais ne sera-t-il pas trop tard ?

Et si vous décidiez de ne pas attendre jusqu’à l’âge de votre retraite pour profiter de la vie et de devenir votre propre patron ? Fini les contraintes imposées, les décisions injustifiées, les managers non qualifiés. Vous décidez de votre vie et êtes le maître de votre travail.

comment quitter multinationale préparer sa reconversion photo culinaire

Comment préparer votre reconversion professionnelle

Avant de vous lancer dans une reconversion professionnelle et/ou l’entreprenariat, un minimum de préparation s’impose. J

Voici la méthode que j’ai développée et qui m’a beaucoup aidée.

Identifier votre Ikigaï

L’Ikigaï ou chemin de vie est un concept japonais qui vous permet d’identifier votre mission de vie.

Dans leur livre La méthode Ikigaï, Héctor García et Francesc Miralles vous proposent de répondre à une série de question pour trouver votre Ikigaï.

  • Qu’est-ce que vous aimez (votre passion) ?
  • De quoi le monde a besoin (votre mission) ?
  • En quoi êtes-vous doué (votre vocation) ?
  • Pour quoi pourriez-vous être payé (votre profession) ?

trouver son ikigai comment quitter la multinationale

Le fait de pouvoir répondre à ces questions vous permettra d’identifier le point convergent (votre Ikigaï) et de déterminer dans quel domaine vous pourriez entamer une reconversion professionnelle.

Analyser le marché

Vous avez envie de vous lancer dans l’apiculture ? De créer un camp de surf à Hawaï ?

Très bien ! Mais avant de vous lancer tête baissée dans cette voie entrepreneuriale, analysez quelques critères afin de valider vos choix :

  • L’environnement est-il propice à votre activité ? Y a-t-il des menaces ou des contraintes ?
  • Une demande existe-t-elle pour le produit/service que vous souhaitez proposer ?
  • Quel serait votre client type ?
  • Quel est son pouvoir d’achat ?
  • Votre produit/service répond-t-il à ses besoins ?
  • Avez-vous les ressources (physiques ou monétaires) nécessaires ?
  • Votre activité serait-elle viable ?
  • Comment allez-vous communiquer sur votre produit/ service ?

Si vous vous rendez compte lors de votre analyse qu’il semble difficile de vivre de votre Ikigaï et de suivre cette voie professionnelle pas de panique !

  • Repensez ou adaptez votre concept.
  • Réfléchissez à une source supplémentaire de revenu.
  • Ou refaites l’exercice de l’Ikigaï afin d’identifier un autre domaine qui pourrait être adapté à votre reconversion professionnelle !

assurer sa reconversion professionnelle photographie culinaire

Assurer vos arrières pour entamer une reconversion professionnelle

Vous pouvez bien sûr vous lancer dans l’entreprenariat sans parachute et faire un grand saut dans le vide.

C’est possible. Mais je ne vous le recommande pas.

L’entreprenariat est un monde fascinant, rempli de liberté et où TOUT est possible. Cependant, vous aurez aussi un certain lot de contraintes (cf. les pièges de l’entreprenariat dans la suite de l’article).

Je vous recommande donc idéalement d’avoir quelques économies de côté, afin d’entamer votre reconversion professionnelle sereinement, ou d’entamer celle-ci en parallèle de votre emploi actuel, si cela est possible.

comment quitter multinationale reconvertir photo culinaire

Considérez les aspects légaux et juridiques

Je ne rentrerai pas dans tous les aspects légaux et juridiques ici, sachant que ceux-ci diffèrent en fonction du pays dans lequel vous vous trouvez et que je ne suis pas spécialiste en la matière.

Tournez-vous donc vers des professionnels pour tous les aspects légaux et juridiques.

  • Création de votre structure d’entreprise
  • Dépôt de votre marque afin qu’elle soit protégée
  • Comptabilité
  • Finance
  • Assurances

Globalement, le but est de minimiser au maximum les investissements en phase de création d’entreprise.

Privilégiez donc idéalement toujours une approche « lean » (maigre en dépenses).

Le grand saut

Ça y est, c’est le moment de passer à l’action !

Vous avez peur ? Vous doutez ? Vous n’avez pas l’impression d’être prêt ?

C’est normal ! Et au fond, vous ne le serez jamais !

L’entreprenariat est fait de surprises, d’imprévus et vous demandera toujours d’être flexible.

Mais il faut vous lancer !

Comment lutter contre la pression sociale

Je ne vais pas vous mentir, le passage d’une multinationale à la reconnaissance mondiale à une activité indépendante peut engendrer son lot de questions de la part de votre entourage :

  • Es-tu sûr d’avoir pris la bonne décision ?
  • Ce n’est pas dommage de quitter une boîte si prestigieuse ?
  • Tu ne vas pas regretter ton choix ?

Si vous êtes assaillie de doutes et de questions, voici mes conseils :

  • Entourez-vous de personnes bienveillantes qui valident votre choix.
  • Repensez à toutes les situations dans lesquelles vous étiez mal, frustré, énervé, stessé.
  • Imaginez-vous avoir continué à travailler dans cette entreprise jusqu’à 80 ans et regardez votre vie en arrière. Est-ce la vie dont vous avez rêvé ?

En bref, lancez-vous sereinement et soyez heureux de cette décision.

C’est ce que j’ai fait et je ne le regrette ABSOLUMENT PAS J

se lancer et quitter sa multinationale reconversion

Il est impossible de vivre de sa passion

C’est impossible de vivre de sa passion !

La passion c’est la passion et le travail c’est le travail.

Dans la société actuelle, la passion est bien trop souvent dissociée du travail et on pense qu’il est impossible de vivre d’un domaine qui nous procure de la joie.

J’ai une bonne nouvelle pour vous aujourd’hui : c’est FAUX.

Deux semaines après la fin de mon contrat de travail, j’ai décroché 11 clients et je me suis lancée dans un projet de livre pour les fêtes de fin d’années.

Ce livre de +150 pages regroupait des articles de commerçants locaux, des recettes de cuisine, des inspirations de décorations de fêtes et une section réservée aux enfants.

Grâce à un plan marketing solide, plus de 200 books ont été vendus en moins d’un mois.

Voici quelques chiffres

  • + 2 0 0 books vendus
  • + 1 3 0 publications & stories Instagram
  • 8 articles / posts de visibilité
  • + 2 0 0 0 flyers distribués
  • + 2 0 0 affiches distribuées
  • +1 3 ’ 0 0 0 personnes touchées grâce à une campagne Instagram sponsorisée

Cela m’a également permis d’obtenir une certaine notoriété et de renforcer mon réseau.

écrire un livre changer de métier devenir entrepreneur

A l’heure actuelle, j’ai mis en place un modèle entrepreneurial qui regroupe différents types de prestations :

Je travaille actuellement pour l’un des plus gros acteurs agro-alimentaire en Suisse.

  • Création de recettes pour mise en avant de produits
  • Cours de coaching en marketing

De plus, je suis également en train de préparer une série d’autres services afin d’étoffer mon offre.

En résumé, vous pouvez être entrepreneur et VIVRE DE VOTRE PASSION.

Cela demande juste un peu d’organisation.

Les pièges de l’entreprenariat

L’entreprenariat est un monde fascinant, rempli de possibilités. Mais aussi de pièges comme :

  • Le burn-out entrepreneurial

Lorsque l’on devient son propre patron, tout est possible. Tout est à faire. On peut avoir envie de soulever des montagnes. Tout de suite.

Travailler 7/7 ? Aucun problème.

24/24 ou presque ? Pas de soucis.

On ne va pas se mentir, c’est l’erreur que tous (ou presque) les entrepreneurs font.

Travailler pour soi est tellement motivant qu’on ne s’arrête plus.

Mais attention à ne pas vous surmener.

J’avais personnellement abandonné la notion de week-end et je travaillais très tard le soir…jusqu’à ce que je remarque un impact sur ma créativité.

Faire des pauses est capital, particulièrement dans des domaines professionnels créatifs.

Je vous recommande donc de vous octroyer au moins 1 jour de travail de congé par semaine, afin d’éviter le fameux burn-out entrepreneurial.

  • Le syndrome de l’imposteur

Suis-je assez qualifiée, ai-je les compétences nécessaires, suis-je à la hauteur ?

Voici des questions qui risquent de s’immiscer en vous.

Dans le monde actuel, les compétences sont souvent assimilées à des diplômes.

Or, il est fort probable que vous n’en ayez pas et que vous soyez assaili par le syndrome de l’imposteur.

Pas de panique ! J’ai rédigé un article spécial, accompagné d’un épisode de podcast et d’une vidéo Youtube, dans lequel je vous révèle mes 5 secrets pour vaincre le syndrome de l’imposteur ! Cliquez ici pour le découvrir !

Et vous ? Quels ont été vos plus grands challenges d’entrepreneur ?

Dites-le nous en commentaires.

Mes conseils pour évoluer sereinement dans l’entreprenariat

  1. Trouvez un partenaire d’entreprenariat
    • Faites appel à votre réseau afin de trouver un partenaire, qui vous accompagnera dans votre reconversion professionnelle et cette nouvelle vie entrepreneuriale. L’idéal ? Quelqu’un à un stade similaire au vôtre, dans un domaine différent.
    • Une fois par mois, réunissez-vous et définissez vos objectifs pour le mois à venir ainsi que des récompenses associées à chaque objectif.
    • Au début du mois suivant, faites une rétrospective du mois écoulé, de l’atteinte (ou non) des objectifs et analysez ce qui a bien fonctionné et ce qui aurait pu être fait différemment.
    • Félicitez-vous et célébrez vos succès !
  2. Participez à des réseaux d’entrepreneurs
    • Trouvez des réseaux d’entrepreneurs locaux et participez aux événements.
    • Cela vous permettra de vous sentir entouré et de vous créer un réseau.

Ce qu’il faut retenir pour une reconversion professionnelle

  • Ce n’est jamais le bon moment pour se lancer. Arrêtez de vous trouver des excuses et franchissez le cap, au lieu de passer à côté de votre vie.
  • Identifiez votre Ikigaï vous permettra de définir votre chemin de vie.
  • Analysez le marché avant de vous lancer, afin de ne pas foncer tête baissée dans l’inconnu.
  • Assurez vos arrières : prévoyez quelques économies afin de tenir en phase de lancement de votre activité indépendante.
  • Ne négligez pas tous les aspects juridiques et légaux.
  • Privilégiez une approche « lean » (maigre en dépenses) lors de votre reconversion professionnelle.
  • Luttez contre la pression sociale et ne regrettez pas votre choix.
  • Il est possible de vivre de sa passion.
  • Ne tombez pas dans les pièges du burn-out entrepreneurial et du syndrome de l’imposteur
  • Entourez-vous d’un bon réseau afin d’évoluer sereinement dans votre nouvelle vie d’entrepreneur.

Envie de vous lancer dans la photo culinaire ? Cliquez ici pour découvrir comment débuter en photographie culinaire à petit prix !

Kim du blog My Sweet Discoveries

[1] « Report : State of the Global Workplace”, 2017.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Très intéressant ! La photo culinaire m’attire depuis des années et je diffère sans cesse.
    Cette année je me suis lancée, je vais déjà suivre des cours chaque semaine pour m’améliorer.
    J’ai bien noté aussi l’importance du partenaire d’entreprenariat, c’est ce qui me manque, cette possibilité de pouvoir échanger régulièrement avec quelqu’un et pouvoir s’épauler.
    Merci pour cet article qui relance ma motivation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels