TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Réalisation vs Perfectionnisme

Note : cet article est une traduction de l’article Completion vs. Perfection de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PerfectionIl y a une grande différence entre réaliser un projet et perfectionner un projet. Le perfectionnisme va souvent à l’encontre de l’élan de réalisation.

Un produit final n’a pas besoin d’être parfait pour produire de supers résultats. Cependant, le projet doit être globalement terminé.

Un scénario de film médiocre mais terminé peut quand même donner un film. Un scénario magnifique mais à moitié terminé est globalement inutile.

Un programme informatique mal dégrossi mais livrable peut quand même fournir de la valeur aux clients et générer des ventes. Un logiciel complet mais impossible à livrer ne génèrera aucune vente.

La réalisation génère des résultats. Le perfectionnisme retarde ou empêche les résultats.

Perfectionnisme vs Amélioration

Le perfectionnisme n’est pas la même chose que l’amélioration. Améliorer un projet terminé peut le rendre encore meilleur, tant que le processus d’amélioration ne provoque pas de retards déraisonnables ou ne mène pas à l’annulation du projet. Bien des fois, l’amélioration peut être faite après que le projet initial soit déclaré terminé. Un livre peut être retouché dans de futures éditions. Une chanson peut être remixée. Un site web peut être mis à jour après avoir été mis en ligne.

Je m’en suis bien sorti comme blogueur parce que je publie des articles, pas parce que je les écris. Je n’ai jamais la sensation que mes articles sont parfaits. Mais je me pousse à publier ce que j’écris, même si le résultat est toujours loin d’être parfait. Cela permet aux gens de profiter de sa valeur, et cela génère du trafic web et des revenus pour moi. Mon site web est également loin d’être parfait, mais il est suffisamment fonctionnel pour fournir de la valeur aux gens. C’est un meilleur résultat que le site web parfait avec le contenu parfait et un lancement indéfiniment repoussé.

Les normes de réalisation

Même si c’est super d’avoir des normes de qualité élevées, comment ces normes affectent-elles votre capacité à réaliser vos projets ?

Est-ce que vos normes de qualité sont tellement irréalistes qu’elles vous empêchent de faire le travail nécessaire pour réaliser vos projets ?

Si vous prétendez avoir des normes élevées, mais que vous ne produisez aucun résultat tangible, alors je suggèrerais que vos normes sont boiteuses. Quel est le bien d’une norme qui ne produit pas de résultats ?

Assurez-vous que vos normes servent votre élan de réalisation. Quand allez-vous fournir quelque chose de terminé ? Comment allez-vous mettre le point final à votre projet et le mettre sur le marché ?

Des normes fantasmées

Une norme fantasmée est une norme qui vous fait croire à tort que vous créez quelque chose d’une qualité ou d’une valeur incroyables, mais en réalité vous ne fournissez pas un produit terminé en une période de temps raisonnable.

Une raison pour laquelle les gens adoptent des normes fantasmées est qu’ils ont peur de livrer leur produit final.

Cela peut faire peur de livrer quelque chose d’imparfait. Tant que vous continuez à « travailler » sur un projet qui n’a pas été livré, vous pouvez avoir l’illusion que quand il sera enfin livré, tout sera parfait.

En réalité, chaque fois que vous mettez votre produit final dans les mains de quelqu’un, il ne sera jamais reçu avec 100% d’appréciation et de gratitude. Quelqu’un y trouvera toujours un défaut. Cela fait partie du jeu.

Si vous sortez un film, des gens vont faire des critiques négatives. Si vous publiez un livre, des gens vont le critiquer. Si vous lancez un site web, certaines personnes ne vont pas l’aimer.

Accepter les conséquences de la réalisation

Si vous vous attendez à ce que les conséquences soient toutes parfaitement positives quand vous terminez un projet, cela va nourrir votre sentiment de perfectionnisme, et vous souffrirez de retards infinis.

En vérité terminer un projet aura généralement comme résultat un mélange de conséquences positives et négatives.

Si votre projet est bon cependant, le mieux que vous puissiez espérer est que les conséquences positives dépassent les conséquences négatives. Mais ne soyez pas naïf au point de prétendre que vous êtes capable d’éviter toutes les conséquences négatives.

J’ai lu récemment une biographie de Depeche Mode, qui est mon groupe préféré. Vu leur immense popularité et leurs dizaines de millions d’albums vendus, ils sont un des plus grands groupes de tous les temps. Mais chaque fois qu’ils sortent un nouvel album, certains critiques musicaux les démolissent systématiquement. Peu importe ce qu’ils font, certains critiques bien connus leur donneront la note de 1 ou 2 sur 5. Le groupe reçoit constamment des critiques cinglantes.

Évidemment ils ont également reçu beaucoup de critiques positives, mais il y a toujours quelqu’un qui aura envie de critiquer leur travail. Certaines de leurs chansons les plus populaires, comme « Master and Servant » et « Blasphemous Rumours », ont même été interdites dans certains endroits car jugées trop sujettes à controverse ou osées, donc ils ont perdu beaucoup de potentiel de diffusion à la radio.

Et pourtant malgré cela et bien d’autres difficultés, ils ont continué à publier de la musique, ils ont eu un incroyable succès, et d’innombrables groupes ont dit que Depeche Mode avait eu une influence majeure sur eux.

Le groupe a certainement eu ses hauts et ses bas au fil des ans (addiction à la drogue, tentative de suicide, divorces, dépressions, affrontements entre personnalités, etc.), mais malgré tous ces problèmes, ils ont été capables de créer et de sortir des chansons pour leur public. Leurs chansons ne sont pas parfaites (sauf pour la chanson intitulée « Perfect » je suppose), mais ils ont été très bons pour terminer leurs chansons et leurs albums. Cela a parfois été très difficile pour eux, mais ils ont continué à publier, au lieu de créer des chansons à moitié finies et de les laisser de côté.

Beaucoup de chansons de Depeche Mode sont tout juste bof, mais en continuant à en publier encore et encore, ils ont réussi à sortir plusieurs grands hits en cours de route, comme « Enjoy the Silence ». Et même pour chaque tube, il y avait des critiques pour dire « Cette chanson est nulle et voici pourquoi… »

Une vision du succès plus réaliste

Le succès n’est jamais à 100% schtroumpfant, quel que soit le projet. Les roses ont toujours des épines.

Quand vous terminez vraiment de grands projets et que vous profitez du succès qui vient en résultat, vous allez invariablement devoir gérer des conséquences négatives qui vont avec. Au final vous allez devoir allouer du temps à la gestion des épines.

Ce n’est pas un problème insoutenable. On peut s’occuper des épines. Cependant, il est important d’accepter que ces épines existent et qu’occasionnellement vous allez devoir les gérer.

Le perfectionnisme peut être vu comme une absence de volonté de gérer les épines du succès. Mais comme les épines sont globalement inévitables, la seule façon dont vous pouvez vraiment vous prémunir de devoir gérer les épines est en empêchant le succès lui-même. Quand vous ne réalisez pas consciemment que vous résistez au succès de cette manière, cela se manifeste par le perfectionnisme. Cela vous donne l’impression que vous travaillez en direction du succès que vous désirez, mais en réalité vos projets sont toujours laissés de côté. Évidemment, vous êtes celui qui les a inconsciemment fait dérailler.

J’ai beaucoup d’amis qui pourraient être considérés comme ayant un immense succès, et ils ont tous des épines à gérer. Certains sont des auteurs renommés internationalement. Ils sont passés dans les plus grandes émissions, et ils profitent d’un niveau de vie élevé. Pourtant, ils doivent aussi gérer le stress d’emplois du temps de voyage très chargés et du nombre élevé de personnes qui attend quelque chose de leur part. Si vous appreniez à les connaître, vous ne diriez jamais que leur vie est parfaite. Mais ils ont tendance à être plus heureux quand ils atteignent de nouveaux objectifs et terminent leurs projets. La plupart des auteurs que je connais sont assez radieux quand ils viennent juste de finir un nouveau livre.

Combattre avec malice les aspects négatifs du succès

Quand vous adoptez un point de vue plus réaliste, il devient plus simple de terminer vos projets. Le perfectionnisme pose moins problème quand vous avez envie d’accepter les conséquences négatives qui vont avec les positives.

Chaque fois que je publie un nouvel article, je sais que certaines personnes ne vont pas l’aimer. Même quand j’ai la sensation que j’ai partagé de supers perspectives, je sais par expérience que certaines personnes vont penser qu’il est nul. Certaines personnes vont critiquer mon article sur leur blog. De temps en temps, quelqu’un lance un tout nouveau blog simplement dans le but de critiquer ce que j’écris. J’accepte tout cela parce que c’est un effet secondaire du succès. Ces épines viennent avec les roses que je reçois. Si j’échouais, ces épines ne seraient même pas là.

Ce qui fonctionne pour moi est d’avoir une attitude joueuse vis-à-vis des aspects négatifs du succès. Je pense qu’il n’est pas sage de nous prendre trop au sérieux. Si nous acceptons totalement que le succès inclut naturellement des contreparties, alors nous pouvons nous détendre et apprécier le processus créatif sans stress ou retards inutiles. C’est comme accepter que si vous gagnez à la loterie, vous risquez de perdre une grande partie de vos gains en impôts, directs ou indirects, et que vos anciens amis pourraient commencer à se comporter bizarrement autour de vous. Si vous acceptez cela, alors vous pouvez apprécier ce gain sans stresser pour les conséquences.

Les perfectionnistes ont peur des aspects négatifs du succès, comme en rendant un projet de travail terminé et en voyant leur patron les critiquer, ou en sortant un livre et envoyant qu’ils reçoivent des critiques négatives. Mais si vous vous tournez vers cette peur des résultats négatifs et que vous vous y attaquez avec un esprit joueur, la peur va fortement diminuer. Il est plus facile de terminer des projets quand vous ne résistez pas à leur réalisation à cause de la peur de conséquences négatives.

Une des façons dont j’ai joué avec cela par le passé a été d’écrire intentionnellement des articles dont je m’attendais qu’ils génèrent principalement des commentaires négatifs. Je trouvais toujours que ces articles étaient intéressants et qu’ils avaient de la valeur, mais au moment de la publication, je me suis dit que la plupart des gens ne les aimeraient pas beaucoup. Je les ai écrits en partie comme un acte de courage personnel, pour pouvoir dépasser toutes les peurs persistantes vis-à-vis des commentaires négatifs. Je pensais que cela ferait de moi un meilleur écrivain sur le long terme parce que j’aurais davantage envie de prendre des risques au lieu de jouer la sécurité. Comme je m’y attendais, ces articles ont bel et bien généré beaucoup de commentaires négatifs. Mais là encore, certaines personnes les ont aimés, et il est amusant de voir qu’un de ces articles (10 bonnes raisons de ne jamais trouver de travail) est devenu mon article le plus populaire. En acceptant avec amusement les aspects négatifs du succès, j’ai en fait également invité plus d’aspects positifs dans ma vie.

Rétrospectivement, c’était un exercice très sain parce que cela m’a aidé à développer la volonté d’explorer publiquement une gamme plus vaste de sujets.

Voyez ce processus comme une immunisation personnelle contre les aspects négatifs du succès. Si vous attaquez avec amusement ces aspects négatifs, vous n’allez probablement pas les voir comme un gros problème au final. Vous réagirez avec moins de résistance et de façon plus neutre. Vous pourriez même en venir à apprécier ce que vous voyiez auparavant comme étant négatif. Par exemple, vous pourriez apprendre à apprécier la publicité supplémentaire, les liens et le trafic que cela génère pour vous.

Aimer la ligne d’arrivée

Chaque fois que vous passez la ligne d’arrivée, le résultat n’est jamais parfait. Vous allez toujours regarder les jours qui sont derrière vous et sentir que vous auriez pu faire mieux. Mais fêtez et appréciez quand même votre accomplissement.

Il y a dix ans, j’ai couru le marathon de Los Angeles. Ma performance a été nulle parce que j’ai couru avec une blessure au genou (ce qui n’était pas une bonne idée, rétrospectivement), et que j’avais eu mal pendant la majeure partie de la course. Il a également plu pendant les deux premières heures de la course, donc j’ai couru habillé d’un sac plastique, et mes chaussures étaient trempées. Mais j’ai quand même franchi la ligne d’arrivée et pris la médaille réservée à ceux qui terminaient la course. Je n’ai pas pu courir pendant des semaines après cela, mais je suis content d’avoir terminé ce marathon.

Cela aide d’accepter et d’apprécier les aspects négatifs du succès, donc ne résistez pas au succès. Mais dans le même temps, nous pouvons quand même concentrer la plupart de notre attention sur les aspects positifs. Acceptez la présence des épines, mais laissez les roses vous inspirer.

Vos résultats ne seront jamais parfaits, mais un résultat moyennement bon est mieux que pas de résultat du tout.

Crédits photo : © Coloures-pic – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez