Poser des questions importantes

questions importantesQuand j’étais plus jeune, j’ai décidé que je ne voulais pas me retrouver un jour sur mon lit de mort en ayant l’impression que j’ai raté le vrai but de cette vie. J’ai réalisé que pour éviter cela, je devais créer une connexion entre l’exploration des questions importantes et ma vie quotidienne.

Qu’appelle-t-on questions importantes ?

C’est à vous qu’il revient de définir ce que vous pouvez considérer comme des questions importantes. C’est à vous également qu’il revient de les explorer. Voici quelques-unes des questions que je considère comme des questions importantes :

  • Quelle est la nature de cette réalité ? Comment fonctionne-t-elle vraiment ?
  • Cette réalité est-elle objective (un monde d’objets et d’énergie que j’habite en tant qu’être physique doté d’une conscience) ? Est-elle subjective (un monde onirique où la conscience est primaire et où tout ce qui est sensoriel est une simulation dans cette plus grande conscience) ?
  • Que m’arrivera-t-il quand je mourrai ?
  • Combien de temps pourrais-je prolonger ma vie ici, et de quelle façon ?
  • Puis-je faire confiance à cet univers ? Et qu’est-ce que cela signifie de faire confiance ou de se méfier de l’univers ?
  • L’univers lui-même est-il conscient d’une certaine façon ?
  • Qu’est-ce que l’intimité ? Jusqu’à quel point l’intimité avec une autre personne peut-elle allée ? Dans quelle mesure puis-je bien connaitre quelqu’un ?
  • Que suis-je exactement ? Suis-je ce corps doté d’une conscience ? Suis-je cette conscience qui contrôle un corps que je peux animer ?
  • Pourquoi ai-je l’air d’être présent et conscient ?
  • Pourquoi suis-je ici ?
  • Quelles sont les meilleures personnes avec lesquelles je peux me connecter pendant que je suis ici ? Comment vais-je les reconnaitre ?
  • Comment puis-je fusionner les lentilles objectives et subjectives pour prendre de meilleures décisions ? Est-ce que je peux améliorer ma capacité à utiliser les deux lentilles de façon constante dans des situations clés ?
  • Combien de temps est-il sage de passer à apprendre par moi-même plutôt qu’à partager avec le monde ? Est-il important de partager ce que je sais avec le monde ? Serait-il possible que je ne fasse que partager avec moi-même alors que je pense partager avec le reste du monde ?
  • Les gens communiquent-ils parfois en utilisant l’énergie ? Quand je m’inspire d’idées d’articles qui s’écrivent pratiquement tous seuls, pourquoi ai-je l’impression que ce sont des transmissions que je reçois ?
  • Comment devrais-je utiliser le temps qu’il me reste ici, surtout si je ne sais pas combien de temps il me reste ?
le mystère

« Vivre » les questions importantes

Quand j’étais plus jeune, on m’a donné des réponses à certaines de ces questions via la religion. J’ai appris à mémoriser et à restituer ces réponses sur commande. On m’avait appris que je serais récompensé pour mon obéissance et puni pour ma pensée indépendante. Cependant, à l’adolescence, ces réponses sont devenues moins satisfaisantes et j’en suis venu à les considérer comme absurdes et incongrues à l’intérieur de moi. Quand j’ai eu 17 ans, j’ai senti que ma propre intelligence avait déjà dépassé la profondeur intellectuelle et l’honnêteté de ces réponses.

À l’époque, je ne savais pas vraiment comment explorer ces questions importantes, alors non seulement je me suis débarrassé des anciennes réponses, mais j’ai aussi supprimé ces questions. J’ai cessé de les poser pendant un certain temps. Cette solution a aussi fini par devenir insatisfaisante. Par conséquent, j’ai fait le tour de ces questions importantes quand j’ai finalement estimé que j’étais prêt.

Par ailleurs, les questions initiales qu’on m’a enseigné à poser étaient de mauvaises questions de départ. Il s’agissait de questions telles que : Y a-t-il un Dieu ? Ou comment puis-je surmonter ma nature pécheresse ? De telles questions commencent par des suppositions qui ne font que ramener à la religion. Il m’a fallu un certain temps pour découvrir qu’il y a de bien meilleures questions à se poser. Je me sens très chanceux d’avoir échappé au piège circulaire de la pensée religieuse. C’était une étape difficile parce que pour m’échapper, je devais me tourner vers la peur et l’affronter. Je devais me tourner vers le mystère.

J’ai passé beaucoup de temps à tourner en boucle les anciennes réponses et je les ai explorés. Je ne peux pas dire que c’était une erreur, car cela a donné lieu à de nombreuses explorations, certaines plus folles que d’autres. J’ai beaucoup appris en m’intéressant à divers systèmes de croyances. Cela m’a montré que les réponses populaires à ces questions importantes n’étaient en fait que des suppositions et que les vraies réponses n’étaient pas connues parce que nous n’avions pas les données nécessaires.

Embrasser le mystère

Ensuite, je me suis montré un peu plus patient par rapport à ces questions importantes. Je n’ai plus essayé de forcer les réponses. Cette phase a été la plus agréable de toutes. Au lieu de forcer la résolution du mystère, j’apprécie le fait de vivre avec le mystère non résolu.

Quand je ferme mon esprit en m’accrochant à un système de croyances, je ne fais que me limiter. Les synchronicités ralentissent ou disparaissent. Le flux de la vie s’atténue d’une certaine façon. Je me sens déconnecté et seul. Je n’entends plus la musique.

Toutefois, quand je me reconnecte au mystère, le flux de la vie reprend. La réalité devient à nouveau merveilleuse. Les relations et l’abondance arrivent facilement. J’entends la musique, et elle est magnifique.

C’est peut-être le but de cette vie : explorer le mystère en y vivant.

Pourquoi ne pas laisser le mystère exister sans essayer d’y trouver une fausse résolution ? Pouvez-vous respirer dans cet espace et laisser votre vie le remplir ? Pouvez-vous aller au-delà des murs des réponses insensées à ces questions importantes et vivre dans le mystère, même en sachant que ce mystère peut encore être non résolu à votre mort ?

Et si la vie est une histoire sans fin ? Et si le mystère n’est jamais résolu ? Pourriez-vous faire face à une telle réalité ?

Article original écrit par Steve Pavlina.

Comme susmentionné, il revient à chacun de déterminer ce qu’il considère comme étant des questions importantes, même si certaines questions sont communes à beaucoup de personnes. Par exemple, beaucoup sont ceux qui se demandent comment s’extirper du moule de son pays pour mieux vivre. La vidéo ci-après y répond !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *