TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Ne jamais privilégier les bénéfices

Office StressNote : cet article est une traduction de l’article Never Put Profits First de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

La plupart des idées que j’ai apprises des livres d’affaires étaient inutiles. Les autres étaient carrément nuisibles. L’intuition et l’expérimentation ont été les meilleurs guides.

L’hypothèse n° 1 que les livres d’affaires ont tendance à établir est que le but de lancer une entreprise est de gagner et de faire plus de bénéfices. Certains livres s’acharnent vraiment sur ce point, comme si vous étiez un idiot pour être du même avis. J’ai trouvé que mes décisions et mes résultats sont des plus idiots lorsque j’ai cru à ce modèle.

Je viens juste de feuilleter un livre de ce genre hier que quelqu’un m’avait envoyé par la poste. Ce livre est maintenant dans la corbeille. Il servira une plus grande cause en devenant une boîte en carton, ce qui est de loin beaucoup plus sain pour nous que de laisser quelqu’un d’autre le lire.

Dès que vous entrez dans le bureau d’une entreprise qui privilégie les bénéfices, vous pouvez sentir l’oppression. C’est presque insondable que les êtres humains acceptent un tel manque de liberté. Je crains de marcher dans des endroits où tout le monde se comporte comme des zombies. L’ambiance est tellement dégoûtante. Pas étonnant que les cartels aient une entreprise aussi prospère. Je devrais probablement me droguer tous les jours aussi si je devais passer des années de vie dans une cabine.

Les bénéfices – d’abord, c’est une grande mentalité si vous voulez détruire votre santé, votre estime de soi, votre motivation et vos relations. Je ne voudrais jamais travailler dans un tel endroit, et je ne voudrais jamais soumettre les autres à un tel environnement. Les gens méritent beaucoup mieux que d’être traités comme des rouages au service d’une machine.

Il existe des priorités beaucoup plus importantes pour une entreprise. Sûrement, vous pouvez trouver quelque chose de plus passionnant que, faisons un plus grand chiffre que celui de l’année dernière.

J’aime plutôt ça :

Le but de l’entreprise est d’habiliter les gens à exprimer et à partager leur créativité, pour le plus grand bien de tous.

Il est absurde de croire que vous ne pouvez pas avoir une entreprise durable si vous ne privilégiez pas les bénéfices. D’après mon expérience, il est beaucoup plus facile d’assurer la durabilité si vous refusez de vous dégrader avec une attitude privilégiant l’argent.

Au lieu de mettre l’argent en priorité, relevez en premier les défis créatifs. Privilégiez d’abord les expériences de développement. Amusez-vous d’abord. Mettez en priorité l’opportunité de travailler avec les gens cool. Placez la contribution en premier.

J’aime, tellement, gérer mon entreprise parce que je ne passe pas l’argent en premier. L’argent est bien entendu pris en considération, mais le bénéfice net est au bas de l’échelle, là où il devrait être.

Je suis entrepreneur depuis près de 20 ans maintenant. Les années où j’ai accordé la priorité à l’argent étaient de loin les plus stressantes et les plus misérables. Les années où j’ai cherché à exprimer ma créativité, à améliorer mes relations, à me lancer dans des projets co-créatifs amusants, à apporter une contribution, à donner plus, à faire de mon mieux, et ainsi de suite, étaient les années où j’étais le plus heureux et le plus épanoui.

Cette perspective à plus long terme me permet de voir que si je crée pour moi des années stressantes et misérables, cela finirait par accumuler des décennies de ces souvenirs, ce qui signifie que dans mes dernières années, je vais me sentir terriblement amer sur la façon dont j’ai vécu ma vie. Heureusement, j’ai été capable d’empêcher cela avant d’aller trop loin dans cette voie, alors maintenant, c’est le contraire qui se passe. Je deviens de plus en plus heureux à mesure que je vieillis parce que j’empile d’année en année des souvenirs positifs. Peu importe mes revenus, je garde en souvenir les projets amusants, le flux créatif, les amitiés intimes, les collaborations, les câlins sincères, les personnes que j’ai aidées, etc. Je ne me souviens pas à quoi ressemble mon solde bancaire.

La génération de revenus de votre créativité est géniale. Laissez-la faire partie du défi. Mais ne faites pas de l’argent le but central de votre travail. Ne faites pas des choses qui ne vous inspirent pas simplement pour de l’argent. Il vaut mieux poursuivre votre chemin avec le cœur, même si cela signifie être expulsé de votre maison parce que vous ne pouvez pas payer le loyer. Je parle par expérience puisque je l’ai fait une fois. À l’époque, c’était bien sûr pénible, mais en s’en souvenant, j’en suis assez fier, et comme histoire, cela encourage les autres à ne pas se transformer en zombies.

Suivez votre chemin avec le cœur, en particulier dans les affaires. Faites du vrai travail que vous jugez digne et satisfaisant, et vous finirez chaque année avec un sentiment de satisfaction profonde, quels que soient vos revenus. Si vous faites confiance à votre intuition, agissez selon l’inspiration et prenez le temps d’accumuler de l’expérience et des relations positives, vous trouverez tôt ou tard un chemin vers la durabilité.

Crédit Photo : marcinmaslowski

Enregistrer

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez