TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Les preuves

Note : cet article est une traduction de l’article Proof de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PreuvesUn membre du forum a récemment partagé une citation de Carl Sagan, « Les affirmations extraordinaires nécessitent des faits extraordinaires. » Sagan est connu pour avoir paraphrasé Marcello Truzzi : « Les affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires. »

Ces citations partent du fait que l’univers est objectif, ce qui est une façon assez biaisée de regarder la réalité – et pas particulièrement exacte. Selon moi, ce point de vue est trompeur dans le meilleur des cas parce qu’il part du fait que les affirmations qui concernent la réalité sont observées et non créées.

Qu’est-ce qu’une preuve, d’abord ?

La preuve est un artefact issu d’une vision de la réalité à travers une lentille objective. Cependant, la preuve n’est pas une facette de la réalité. La réalité est ce qu’elle est. Elle n’a pas besoin d’être prouvée. La réalité est assez sûre de sa propre existence pour ne pas se préoccuper que certaines personnes approuvent ou réprouvent ce qu’elle est ou apportent des preuves pour supporter une théorie ou une autre. Si vous pensez que la réalité se soucie des preuves, vous pourriez tout aussi bien dire qu’elle tire une triste satisfaction de toutes les fausses preuves qui ont été présentées en son nom au cours des derniers millénaires.

Ce ne sont pas les preuves que nous voulons vraiment, c’est la vérité. Et une première bonne vérité à accepter est qu’il n’y a que les gens spongieux scrutant attentivement leur lentille qui requièrent des preuves, ce qui est en fait une expérience subjective.

Expérience contre preuve

Étant donné que vous ne pouvez pas prouver que la réalité objective existe réellement, chaque preuve que vous essayez de superposer à cette affirmation n’est qu’un château de cartes. Vous pouvez faire du chemin avec cette approche, mais toute cette superposition repose sur du doute. Vous ne pouvez jamais être totalement sûr de ces assertions car elles remontent toutes à une seule supposition improuvable. Donc, pour ce qui est de découvrir la vérité ultime, ce chemin est clairement une impasse. Il déraille dès la première étape.

Je n’avance pas que vous ne pouvez pas obtenir des résultats utiles en utilisant la lentille de la réalité objective. Vous le pouvez certainement. Cependant, chaque fois que nous parlons de preuves, nous ne devons pas oublier que nous traitons encore de la lentille et non de la réalité elle-même. Prendre la lentille pour la réalité, c’est nous rendre partiellement aveugle.

S’il n’y a pas de preuves, alors quoi ?

Laissez-moi suggérer une petite modification à la citation de Carl Sagan :

Les expériences extraordinaires nécessitent une créativité extraordinaire.

Prouver la réalité n’a aucun sens. La réalité n’est pas une chose qui doit être prouvée. Elle continuera à exister telle qu’elle est, avec ou sans votre permission. La réalité rendra simplement vos piètres tentatives de preuves ridicules sur le long terme.

Au lieu d’essayer de prouver la réalité, voyez-la comme une chose que vous expérimentez ; une chose que vous aidez à créer. Votre engagement est de participer à l’expérience en vous exprimant avec créativité, pas simplement en observant avec passivité. Vous n’avez pas besoin qu’on vous prouve la gravité. Expérimentez-la simplement. Créez grâce à elle. Si vous vous sentez contraint de vous mesurer à la gravité, alors mesurez-vous à elle avec l’intention d’étendre votre propre créativité.

Prouver une expérience subjective

Toute expérience est subjective, et une expérience subjective ne nécessite aucune preuve.

Si je vous dis, « J’ai vécu une expérience psychique intéressante l’autre jour, » et que vous dites, « Je ne crois pas en ces trucs. Prouve-le moi ! », alors je vais poliment m’excuser pour trouver un partenaire de conversation plus intéressant. D’après mon point de vue, vous avez fait un choix parfaitement acceptable en fonction du type d’expérience que vous souhaitez avoir dans cette réalité, alors qui suis-je pour me moquer de votre créativité en essayant de « prouver » que ce que vous avez créé est faux ? Votre décision est parfaitement valable. Dans le même temps, j’ai choisi d’accueillir certains types d’expériences qui pourraient ne pas être compatibles avec vos choix, ce qui fait qu’il n’y a pas beaucoup de potentiel pour qu’une conversation intéressante se développe autour de ce sujet, du moins pas une conversation que j’aurais envie d’avoir.

D’un autre côté, supposez qu’après avoir entendu cette même affirmation de ma part, vous répondiez « Magnifique. Parle-m’en. » Peut-être que nous trouverons que vos énergies créatives et les miennes sont en adéquation, et que nous pouvons partager beaucoup d’idées sympas qui nous aideront tous deux à évoluer et à nous développer. C’est exactement ce qui est arrivé quand Erin et moi nous sommes rencontrés. Notre première conversation en face-à-face a traité des rêves lucides, et je lui ai principalement posé des questions pendant deux heures. Je n’avais jamais fait de rêve lucide avant de la rencontrer, et je ne savais pas que c’était possible pour moi, mais au cours de cette conversation Erin m’a montré comment créer cette expérience. Cela ne m’a pas pris longtemps avant de faire mon premier rêve lucide, qui a duré peut-être 5 secondes. Puis je me suis amélioré petit à petit à partir de là. Imaginez passer à côté de toutes ces expériences de rêves incroyables parce que notre conversation n’aurait jamais passé le cap du « Prouve-le. » Erin aurait probablement fait une croix sur moi en me traitant de pissefroid désespérant et se serait enfuie dans la direction opposée.

Fondamentalement, la recherche de preuve est ancrée dans la peur, le doute personnel, et une faible estime de soi. Et si je crois en une chose qui s’avère être fausse ? Et si je fais une erreur ? Et si je m’éloigne trop du troupeau ?

Vous n’avez pas besoin d’une permission pour poursuivre ce qui vous intéresse véritablement, peu importe à quel point cela paraît « différent ». Profitez simplement de l’expérience.

La recherche de preuve est un but idiot de toute façon. Même face à une preuve écrasante, les gens vont s’accrocher à leurs croyances préexistantes pour des raisons émotionnelles. Avez-vous déjà rencontré une personne réellement logique qui vit en se basant sur des preuves ? Bien sûr que non. Mais vous rencontrerez beaucoup de gens qui prétendent vivre de cette façon. Un coup d’œil plus précis sur leur vie montrera que c’est loin d’être le royaume de la raison.

Je suis désolé de décevoir ceux qui me demandent de prouver l’existence des rêves lucides, ou de la projection astrale, ou même du salaire que je peux toucher. Ces gens attendront très longtemps parce que je ne me soucie pas de prouver quoi que ce soit. Cela ne rendrait vraiment pas service aux gens en nourrissant leurs peurs au lieu de les aider à dépasser leurs peurs.

Expérimenter et créer la réalité

Expérimentez votre vie. Créez votre vie. Mais ne gaspillez pas votre temps et votre énergie à chercher des preuves. Si quelque chose vous intéresse, alors entreprenez-la pour l’expérience de l’évolution subjective. Entreprenez, attirez, et créez les expériences que vous voulez avoir. Une fois que vous prenez l’habitude de le faire, vous remarquerez le temps et l’énergie que les chercheurs de preuves dépensent à courir après leur propre queue – et à quel point toute cette poursuite est basée sur la peur.

Crédits photo : © blobbotronic – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

7 Partages
Partagez7
Tweetez