Le développement personnel pour les gens intelligents

Est-il possible d’améliorer son humour ?

avoir de l'humourEst-il possible d’améliorer son humour ? Oui, absolument !

J’ai toujours eu un excellent sens de l’humour depuis que je suis enfant. Il m’arrivait de m’attirer des ennuis en faisant certains commentaires en classe, ce qui provoquait des éclats de rire dans toute la salle.

En réalité, je le fais encore aujourd’hui quand je suis en groupe. Cependant, l’humour m’est toujours apparu comme une compétence naturelle que je prenais pour acquise, et jusqu’à l’année dernière, je n’avais jamais songé à la développer de manière consciente.

Avant de rejoindre l’association Toastmasters, je n’avais jamais fait de discours à caractère humoristique de ma vie. Quand je faisais des conférences sur les affaires, le développement de logiciels ou le marketing, j’avais l’impression que l’humour était inutile ou inapproprié. J’étais complètement à côté de la plaque.

Apporter une touche d’humour à votre discours permet d’améliorer votre relation avec l’auditoire, de détendre l’atmosphère, de rendre votre audience attentive et concentrée, d’améliorer l’impact et la rétention, et de rendre votre présentation mémorable.

L’humour peut transformer un bon discours en un excellent discours, même si le sujet abordé est sérieux. Je connais certaines personnes qui affirment même que le recours à l’humour dans un éloge funèbre est une bonne idée.

Will Wright, créateur des séries de jeux Sims et Sim City, fait chaque année partie des conférenciers les plus populaires de la Game Developers Conference. Ses présentations portant sur la conception de jeux ne désemplissent pas. Pourquoi ? Parce que celles-ci sont absolument hilarantes et restent toujours mémorables. Son humour est naturel et spontané.

D’un autre côté, vous avez un orateur comme Bill Gates qui est aussi drôle qu’une panne de disque dur. Toutes les fois où je l’ai vu tenter de faire preuve d’humour, il m’a semblé forcé et artificiel. S’il venait à développer ses compétences en matière d’humour, cela pourrait facilement donner plus d’impact à son message (et probablement amener plus de gens à éviter de lui coller cette étiquette de « méchant du film »).

Dans mon club Powerhouse Pros (Toastmasters), nous avons un segment spécial qui se déroule à la fin de chaque réunion et qui tourne autour de l’humour. Il s’agit d’un moment où chaque membre peut faire une blague sur un sujet lié au contenu de la réunion. En général, nous nous retrouvons à faire entre 20 et 30 blagues différentes.

avoir de l'humour

Le défi est d’être capable de trouver la blague qui convient le mieux au contenu que nous venons d’entendre. Plusieurs humoristes professionnels sont membres de notre club, et j’ai été surpris par le degré d’humour qu’ils sont capables de dégager lors de nos réunions.

Pratiquer cette forme d’humour est un excellent moyen de développer des compétences humoristiques. Cette activité pourrait constituer un excellent ajout aux réunions du conseil d’administration de nombreuses entreprises.

Je ne pouvais pas cacher mon étonnement face aux efforts que certains humoristes déployaient pour parfaire leur art. Je considérais auparavant l’humour comme une aptitude naturelle, mais il existe des acteurs à succès qui n’avaient aucun talent dans ce sens au départ. Ils ont appris à être drôles, au point de donner l’impression que leur humour est totalement spontané et naturel.

L’une de ces personnes est Darren LaCroix, le conférencier professionnel qui a remporté le championnat du monde d’art oratoire en 2001 grâce à un discours hilarant et mémorable intitulé « Aïe ».

Il y a quelques mois, j’ai assisté à l’un de ses ateliers au cours duquel il a projeté la vidéo de son premier monologue comique. Il était tout simplement affreux. Pourtant, neuf ans plus tard, il a remporté le Championnat du monde, et on aurait juré qu’il était né drôle.

John Kinde est un orateur très talentueux qui participe régulièrement aux réunions de mon club Toastmasters. Il est le parfait exemple de celui qui a appris à faire de l’humour en travaillant dur pour perfectionner son art pendant plusieurs années.

Alors que la plupart des membres de notre club ont du mal à trouver une ou deux bonnes idées d’humour d’observation, John est capable d’en produire au moins une dizaine et parvient ainsi à nous faire tous rire aux éclats. La première fois que j’ai vu John faire cela, j’étais stupéfait. Je me suis dit : « Waouh, ça, c’est du talent ! Comment diable fait-il cela ? »

Cependant, au cours de l’année écoulée, à mesure que j’assistais à ses séminaires sur l’humour, que j’achetais l’un de ses programmes audio (en plus d’être inscrit à sa newsletter) et que j’avais (évidemment) la chance d’apprendre de lui en personne, j’ai commencé à voir que son génie cachait une méthode bien particulière.

En effet, j’ai remarqué qu’il y avait des techniques spécifiques dont il se servait sans cesse. Il ne sortait pas des blagues de nulle part, même si ses techniques étaient parfaitement intériorisées grâce à des années de pratique, au point de paraître totalement spontanées et naturelles.

Je suis encore loin de ce niveau, mais j’ai commencé à appliquer ces techniques dans mes propres présentations, et j’ai enregistré des résultats très satisfaisants. L’une de ces astuces est la suivante : si vous avez prévu une blague dans votre discours, essayez de la modifier au moment où vous la partagez afin de la relier à un événement ou une situation survenue plus tôt au cours de la réunion, plutôt que de la reproduire intégralement comme vous l’aviez envisagée.

Cela augmentera considérablement le niveau d’humour de la blague, et les rires de l’audience seront plus nourris parce que les gens seront convaincus que la blague est spontanée et non planifiée. J’ai essayé cela toutes les fois où les conditions s’y prêtaient, et j’avoue que c’est très efficace.

Aussi, notre section consacrée à l’humour m’a également permis d’apprendre à reconnaître les moments propices pour faire de l’humour spontané en plein discours, si bien que je suis généralement capable de glisser au moins quelques blagues, même si je n’avais pas prévu de dire quoi que ce soit de drôle. Cela nécessite beaucoup d’entraînement, mais le jeu en vaut la chandelle.

L’humour peut également se révéler très efficace sur votre lieu de travail, même si vous n’êtes pas un orateur professionnel. Si vous pouvez ajouter des blagues amusantes à vos présentations et autres formes de communication, vous verrez que votre capacité à influencer les autres augmentera considérablement.

avoir de l'humour, même au travail

Personne n’a envie d’assister à une présentation ennuyeuse. Cependant, si vous parvenez à provoquer des rires à intervalles réguliers, même lorsque le sujet est abordé de manière sérieuse, vous retiendrez l’attention de votre auditoire et les gens seront plus susceptibles de suivre (et de s’intéresser) à ce que vous dites.

Lorsque je fais un discours à caractère humoristique, je vise généralement à obtenir vingt éclats de rire en cinq minutes. Cela signifie que mon objectif c’est d’amener les gens à rire une fois toutes les quinze secondes en moyenne.

Toutefois, un discours humoristique n’est pas un monologue comique. Il doit porter sur un sujet intéressant, mais présenté de manière drôle.

S’il est possible de faire un discours qui transmet un message pertinent en provoquant quatre éclats de rire par minute, il est tout aussi possible de faire une présentation sur votre lieu de travail tout en faisant rire le personnel toutes les deux à cinq minutes.

Au début, je ne recourais pas vraiment à l’humour dans mes articles professionnels, mais après avoir constaté son efficacité dans des discours, je me suis efforcé d’en intégrer davantage dans mes écrits.

Il me faut généralement un peu plus de temps que d’habitude pour écrire un article plein d’humour, je ne vais donc certainement pas me transformer en comédien du jour au lendemain, en revanche j’ai remarqué que l’humour aide à mieux faire comprendre certains concepts de développement personnel.

Parfois, nous restons bloqués dans des émotions négatives telles que la frustration ou la culpabilité, mais lorsque nous arrivons à rire de nos expériences les plus difficiles, nous pouvons les surmonter plus facilement.

La valeur de l’humour est peut-être sous-estimée, mais si vous prenez le temps de développer vos compétences en la matière, je pense que vous découvrirez qu’il améliore considérablement l’impact et l’efficacité de votre communication.

Utilisez l’humour pour ajouter de la spontanéité à vos discours, du ludisme à vos présentations et de la rhapsodie à vos relances.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Pour boucler cet article, permettez-moi de partager avec vous, via la vidéo ci-dessous, 3 astuces pour devenir plus drôle et rendre les gens heureux autour de vous. Voyez plutôt !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. À mon avis, c’est un moyen facile de rendre un discours accessibles à des personnes un peu plus biaisées par rapport à ce qu’on veut dire. Merci pour cet article, qui apporte de l’humour dans notre quotidien, juste pour le fait que vous l’encouragez à être utilisé plus souvent. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels