TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Créer un tableau de croyances

Note : cet article est une traduction de l’article Creating a Belief Board de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

CroyanceQuand vous fixez un nouvel objectif, une étape importante sur la voie de l’achèvement de cet objectif est d’avoir la croyance que vous y arriverez. Si vous ne croyez pas que vous réussirez, alors certaines parties de vous vont résister à votre objectif, et vous serez frustré par des progrès extrêmement lents.

Pour croire que vous réussirez, vous devez croire que cet objectif est possible pour vous, et vous devez également croire que vous allez vraiment atteindre votre destination. Si vous ne croyez pas que votre objectif est possible pour vous, vous allez vous bloquer. Si vous croyez qu’il est possible mais que vous croyez qu’il n’est pas réaliste que vous y parveniez, vous allez vous bloquer.

Les croyances existent à un niveau subconscient, donc ils opèrent fondamentalement sous le niveau de la conscience. Mais vous pouvez être témoin de leurs effets quand vous fixez un nouvel objectif et que vous remarquez les diverses façons dont vous pouvez vous bloquer et vous empêcher de l’atteindre rapidement. Peut-être que vous procrastinez. Peut-être que vous vous retenez par peur. Peut-être que vous vous demandez si vous méritez ou non de nouveaux succès. Peut-être que vous faites des erreurs évitables qui sabotent vos progrès. La majeure partie de la résistance que vous vivez vient de vos croyances subconscientes.

Heureusement votre subconscient peut être conditionné pour adopter de nouvelles croyances. Il est fortement programmable. Si vous l’exposez à certains schémas, il peut graduellement les apprendre. Tout comme vous pouvez apprendre à faire du vélo ou à conduire une voiture, vous pouvez apprendre à croire une chose différente de ce que vous croyez en ce moment. C’est globalement une question de temps et d’entraînement.

Il y a d’innombrables techniques pour reconditionner votre esprit conscient, toutes avec différents niveaux d’efficacité selon les personnes. Certaines personnes trouvent les affirmations verbales efficaces. D’autres aiment l’autohypnose ou les techniques de programmation neurolinguistique.

En général, j’aime conditionner mon subconscient en sortant avec des gens heureux et avant-gardistes parce que leurs croyances positives vont déteindre sur moi. (Cela implique d’éviter les gens négatifs ou pessimistes pour les mêmes raisons.) J’aime aussi exposer mon esprit à au moins une heure de données positives chaque jour, dans des livres, des programmes audio, des dvd, etc.

Tout cela est bon pour un conditionnement mental positif général, mais qu’en est-il du conditionnement de nouvelles croyances propices au fait d’atteindre de nouveaux objectifs ?

Créer un tableau de croyances

Une méthode de conditionnement spécifique que j’utilise est d’avoir un tableau de croyances dans mon bureau. Comme c’est visuel, la meilleure façon de l’expliquer est peut-être de vous montrer une vidéo, pour que vous voyiez à quoi il ressemble. La vidéo a été filmée vendredi quand mes amis crudivores Matt Monarch et Angela Stokes sont venus nous rendre visite chez nous. Le tableau de croyances est visible à la minute 5:09.

Dans cette vidéo vous verrez un tableau en liège sur le mur de mon bureau avec plusieurs pages affichées dessus. Chaque page porte une seule croyance sur laquelle je travaille actuellement. Certaines de ces croyances sont basées sur des objectifs ou des habitudes spécifiques, tandis que d’autres sont plus de affirmations positives générales.

Par exemple, la première page sur le tableau dit « Je suis extrêmement productif. » Ce n’est pas un objectif clair et spécifique en soit, mais c’est une croyance positive à adopter.

J’aime le tableau de croyances parce que c’est totalement passif. Cela ne prend que quelques minutes d’en créer un, et je n’ai pas à mettre en place de nouvelles habitudes quotidiennes, comme le fait de réciter ces affirmations positives par exemple. Je n’ai même pas à me rappeler consciemment qu’elles sont là.

Mon tableau de croyances est affiché sur le mur face à mon bureau et légèrement sur le côté, à environ 3 mètres de l’endroit où je m’assois, ce qui fait que mes yeux le captent chaque fois que je travaille à mon bureau. Tout le tableau est dans mon champ visuel pendant plusieurs heures par jour. Même si je ne m’arrête pas consciemment pour lire ce qui y figure, mon subconscient peut ressasser cela à longueur de journée.

Ne vous souciez pas des croyances spécifiques que j’affiche sur mon tableau de croyances. Elles sont importantes pour moi, mais vous en trouverez assurément d’autres en fonction de vos propres objectifs.

Efficacité

Est-ce efficace ? Pour moi la réponse est oui, assurément.

Vous êtes capable d’agir d’après vos propres décisions conscientes. Par exemple, vous pouvez décider comment utiliser votre après-midi puis suivre le plan prévu. Mais il est intéressant de noter que la plupart des idées qui flottent dans votre esprit, sinon toutes ces idées, émergent en fait de votre subconscient. Et ces idées vont être filtrées par vos croyances subconscientes. Si vous avez beaucoup de filtres limitatifs, vous ne serez pas capable de former et de suivre consciemment certaines idées qui pourraient pourtant être extrêmement habilitantes. Vous ne serez pas capable de fixer consciemment certains types d’objectifs parce que votre subconscient va simplement bloquer toutes les pensées qui vous permettraient de les accomplir. Et si vos pensées sont bloquées, alors vos actions et vos résultats le sont aussi.

Maintenant, en utilisant un processus de conditionnement pour mettre en place de nouvelles croyances dans votre subconscient, vous pouvez réécrire certaines des anciennes croyances limitatives que vous avez héritées du conditionnement social, du conditionnement médiatique, des expériences traumatisantes, et d’autres sources. Cela va automatiquement changer les pensées qui parviennent à votre conscience, et ainsi mener à de nouvelles actions et de nouveaux résultats.

Généralement je vais remarquer que j’ai des pensées différentes dans les jours qui suivent l’affichage d’une nouvelle page sur mon tableau de croyances, et je vais voir mes actions changer de façon significative et évidente en l’espace d’une semaine ou deux.

Par exemple, après avoir affiché « Je suis extrêmement productif », j’ai trouvé une façon plus simple de structurer mes journées de travail, ce qui m’aide à en faire plus chaque semaine. J’ai également fini par procéder à de nombreux ajustements dans mes habitudes de productivité. Un changement spécifique est que je fais beaucoup plus de pauses en cours de journée, généralement pendant 10 à 30 minutes à chaque fois. Cela réduit ma fatigue et me permet de rester hautement motivé. Pendant les pauses je pense souvent à quel point je veux retourner travailler, donc cela me permet de vouloir travailler au lieu de devoir travailler.

Une autre page affichée sur mon tableau est « Je traite mes mails une fois par jour ». Le but de cette croyance est d’aider à renforcer une de mes habitudes de productivité et d’éviter la pratique chronovore de vérification des mails plusieurs fois par jour. Le changement évident de mes actions dans ce cas est que je traite mes mails moins fréquemment. Parfois j’ai un peu un TOC, à vérifier mes mails trop souvent certains jours, mais ces pensées obsessives sont globalement de l’histoire ancienne maintenant, et ont été remplacées par d’autres pensées qui sont plus orientées vers mes objectifs.

Mon tableau a une page finances qui dit « Je gagne 100 000 $ par mois. » Je ne trouve pas toujours significatif d’avoir des objectifs financiers spécifiques, mais cet objectif en particulier m’inspire pour tout un tas de raisons. Je gagne un salaire mensuel à cinq chiffres depuis plusieurs années, et je me sens prêt à connaître de nouveaux niveaux de créativité, de contribution et d’abondance. Je suis également prêt à faire beaucoup évoluer mon entreprise dans les années à venir.

Une action spécifique que j’ai entreprise après avoir affiché ça sur mon tableau a été de créer un groupe de réflexion local pour les gens ayant des objectifs similaires. Le groupe ne compte que trois personnes jusqu’ici, dont ma femme et moi, mais nous avons déjà eu notre première réunion et avons fixé la date du second. Les résultats de la première réunion nous ont tous laissés très optimistes, et nous avons l’intention d’attirer d’autres membres qui conviendront, à savoir des entrepreneurs qui gèrent une sorte d’entreprise d’informations (blogging, écriture, conférences pro, infos produits, ateliers, etc.), qui gagnent un salaire annuel de 6 à 7 chiffres, et qui cherchent à faire encore plus évoluer leur entreprise. Dans l’idéal, j’aimerais étendre ce groupe à 5-7 personnes, avec des réunions une à deux fois par mois.

« Créer un groupe de réflexion local » est sur ma liste de projets depuis des mois, mais je n’ai pas vraiment progressé pendant cette période. Cependant, environ une semaine après avoir affiché ma page financière sur mon tableau, le groupe de réflexion a vu le jour très rapidement. J’en ai parlé à Erin, et elle a dit « Faisons-le. » Puis j’ai envoyé un mail à un ami du coin pour lui en parler, et il a adoré l’idée. Nous avons eu notre première réunion la semaine dernière, et nous avons lancé la machine. Cela pourrait prendre du temps de développer un groupe plus grand, mais même un groupe de réflexion à trois est mieux que rien du tout.

Les croyances peuvent être assez puissantes. Jusqu’ici toutes les croyances sur mon tableau ont provoqué des changements notables dans mes pensées, mes actions et mes résultats. Les changements arrivent également rapidement. Dans la plupart des cas, il y a une différence vraiment évidente entre le jour 1 et le jour 15 après avoir posté une nouvelle page sur mon tableau.

Optimisation et ajustements

Une fois de temps en temps un élément de mon tableau de croyances va attirer mon attention. Je lève les yeux et ils sont attirés par une des croyances que j’ai affichées. Pour une raison ou une autre, cela me semble erroné. Mon subconscient l’a mâchouillé pendant un moment, l’a recraché, et a dit « Hmm… non. Je ne vais pas accepter ça tel quel. Tu vas devoir modifier ça. Berk ! »

À ce moment je fais une pause et je réfléchis un moment. Certaines pensées émergent invariablement. Ces pensées sont les objections de mon esprit vis-à-vis de cette croyance en particulier. Mon subconscient me dit pourquoi cette croyance est inacceptable.

Par exemple, j’avais une habitude sur mon tableau qui impliquait d’atteindre un certain objectif de poids. Cela paraissait raisonnable à l’époque, mais peu importe comment je le formulais, mon subconscient ne l’acceptait pas. Quand j’ai fait une pause un moment pour réfléchir, j’ai réalisé que poser un nombre précis de kilos n’avait aucun sens pour moi. Je changeais souvent ma routine d’exercice, et dernièrement j’avais pris plus de muscles en faisant plus de musculation. Je me fiche de prendre du poids pendant cette période, mais je veux m’assurer que j’ajoute du tissu sain et pas du gras. Après un moment de réflexion, j’ai changé cette page pour y écrire « Mon taux de graisse est de 11 %. » Cela a plus de sens pour moi. Cela figure sur mon tableau de croyances depuis une semaine, et je ne ressens aucune résistance pour le moment. Mon subconscient a plus d’options quant à la façon d’intégrer cette croyance. Mon poids peut monter ou descendre par rapport à maintenant et rester cohérent avec cette croyance.

Un autre élément qui a dû être ajusté était celui des 100 000 $ par mois. À l’origine j’avais inscrit un chiffre un peu plus faible, mais mon subconscient ne cessait de le repousser. J’ai rapidement réalisé que ce n’était simplement pas assez ambitieux. Mon subconscient me disait « Tu peux faire mieux. » Mais ce rejet n’est pas arrivé tout de suite. Ce n’est arrivé que quand mon subconscient avait déjà commencé à intégrer certains des autres éléments, comme « Je suis extrêmement productif » et « Je fais les tâches importantes en premier. » Pendant que ces croyances s’installaient, mon objectif financier d’origine a été subconsciemment déclassé, pour passer de stimulant à ennuyeux. Donc j’ai dû augmenter le chiffre pour qu’il soit plus cohérent avec mes autres croyances.

Quand une croyance figure sur le tableau depuis plusieurs semaines, que mes actions semblent totalement cohérentes avec celle-ci, et que je ne ressens aucune résistance vis-à-vis d’elle, alors je peux dire sans risque que la croyance a été intégrée avec succès. Je peux alors l’enlever et afficher une nouvelle croyance que j’aimerais intégrer.

Si vous décidez de créer votre propre tableau de croyances, c’est une bonne idée de penser avec soin à ce que vous y afficher. Est-ce que ce sont vraiment des croyances que vous voulez adopter ? Vont-elles se soutenir mutuellement ? Détectez-vous des conflits ?

L’expérimentation continue

Maintenant, vous pourriez avoir des questions comme Puis-je conditionner de nouvelles croyances qui ne me concernent pas ? ou Quelle est la meilleure façon de formuler mes croyances ? ou Est-ce que je peux utiliser des images au lieu de texte pour représenter mes croyances ?

La règle n°1 est d’expérimenter pour découvrir ce qui fonctionne pour vous. Accordez-vous la liberté et la flexibilité de tester de nouvelles idées et de voir si elles font une différence mesurable pour vous. Si vous trouvez quelque chose d’utile, ajoutez-le dans votre sac d’astuces. Si vous trouvez quelque chose d’inutile, balancez-le et passez à autre chose.

Crédits photo : © airdone – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *