Votre superpouvoir et votre kryptonite

Note : cet article est une traduction de l’article Your Superpower and Your Kryptonite de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

PouvoirQuelle est votre plus grande force ? Pouvez-vous l’identifier ?

Je ne dis pas que votre plus grande force est nécessairement unique, et cela ne ridiculisera certainement aucune BD de superhéros. Mais si vous pouvez identifier des forces, alors l’une d’entre elles doit être votre plus grande (ou au moins quelques-unes sont à égalité en première place). Alors qu’est-ce ?

Ce n’est pas une question facile. Mais pensez quand même à une réponse.

Comment votre plus grande force vous a-t-elle servi jusqu’ici ? La tenez-vous simplement pour acquis, ou vous en êtes-vous servi délibérément et consciemment ? Quel en est le revers ?

Trouvez-vous comme moi que votre plus grande force est aussi votre plus grande faiblesse ? Trouvez-vous que votre meilleur superpouvoir humain est aussi votre kryptonite personnelle ?

Par exemple, ma plus grande force est probablement ma capacité à apprendre très rapidement et à retenir facilement. J’ai d’excellentes capacités d’apprentissage. Je peux apprendre des choses en quelques jours qui prennent souvent plusieurs mois à d’autres gens.

Mais cette capacité est aussi ma kryptonite. Comme j’absorbe rapidement de nouvelles informations et de nouvelles idées, mes aptitudes mentales se jettent constamment à l’assaut du monde extérieur. J’emmagasine les connaissances bien plus rapidement que je ne peux les appliquer, donc je dépasse constamment ceux qui m’entourent. Il serait bien trop difficile pour moi de prospérer dans un environnement corporatiste en faisant le même genre de travail année après année. Si je n’obtenais pas une promotion tous les mois ou les deux mois et que je ne me fixais pas de défis de plus en plus grands en opposition aux besognes répétitives, le rythme du changement serait trop lent pour moi, et je me sentirais ennuyé et piégé, comme un animal en cage.

J’avais le même problème avec mon entreprise de jeux. Une raison pour laquelle j’ai choisi de me retirer du développement de jeux est que c’était un modèle d’entreprise trop lent et restrictif pour moi. J’ai dépassé le désir de fabriquer des produits d’amusement. Mais étant donné que j’étais si profondément attaché à cette entreprise, je me suis forcé à suivre mes anciens engagements que je ne referais jamais si je partais de zéro. J’ai continué à produire et à éditer des jeux, et ma nouvelle perspective a simplement fini par déborder. Par exemple, j’ai modifié l’objectif de l’entreprise pour passer du shoot-em-up arcade à des jeux de puzzle et de logique hautement cérébraux et largement non-violents. J’essayais de modifier l’entreprise pour qu’elle soit plus adaptée à ce que j’étais. J’ai même joué avec l’idée d’utiliser les jeux électroniques comme médium pour enseigner le développement personnel. Mais la nature de l’entreprise (et de l’industrie dans son ensemble) a fait que le rythme du changement était trop lent pour que je le supporte.

J’ai bientôt réalisé qu’en m’accrochant à l’état actuel de ce qui m’entourait, je ne faisais que me ralentir. Ma réalité devenait un reflet très imprécis de qui j’étais à l’intérieur. Ce site web est un reflet juste de qui je suis aujourd’hui, mais il y a un an il y avait très peu de choses dans ce qui m’entourait qui reflétaient précisément ce que j’étais réellement.

J’ai réalisé que j’avais besoin d’une carrière bien plus adaptable et flexible, une qui pourrait aider à compenser ma kryptonite et à tirer le meilleur de ma force. Cela m’a aidé à m’engager à travailler directement dans le domaine du développement personnel. Étant donné que la base même de mon travail est maintenant d’apprendre et de me développer, j’ai suffisamment de flexibilité pour continuer à me réinventer sans me sentir piégé par un modèle professionnel trop rigide. Par conséquent, j’ai pu relâcher la bride que j’avais mise autour de mon développement et l’an passé j’ai probablement connu un plus grand développement que je ne l’avais fait dans les dix années précédentes.

Vous voyez-vous dans quoi que ce soit du genre ?

Avez-vous jamais ressenti que votre vie actuelle vous empêchait de tirer totalement avantage de votre plus grande force personnelle ? Votre carrière est-elle ce qui convient le mieux à votre superpouvoir personnel ? Ou est-ce que cela vous expose de façon répétée à la kryptonite ? Pouvez-vous penser à une carrière différente qui vous permettrait de travailler directement d’après votre force ?

Un des avantages qu’il y a à travailler d’après votre force est que cela produit un fort retour sur investissements. Vous obtenez des résultats disproportionnellement hauts pour le temps et l’énergie que vous investissez.

Une fois que vous avez une vision générale de votre force personnelle (et si ce n’est pas le cas, faites quand même le test au mieux), faites un brainstorming d’une liste de 10-20 nouvelles carrières dont vous pourriez tirer avantage. Voyez quelles nouvelles possibilités vous pouvez imaginer pour votre avenir.

 

Crédits photo : DeVIce

Un commentaire

  • si je comprends bien , en fait le secret c’est aussi de ne pas chercher à figer les situations , à décider de l’avenir alors que nous ne sommes qu’au présent….
    chaque jour j’essaie de faire le point sur mes forces, cela me donne aussi du courage…

1 Trackback

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *