TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Plus c’est dur, plus vous devez l’aimer

Note : cet article est une traduction de l’article The Harder It Is, The More You Must Love It de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Chemin de développementCertains objectifs sont bien plus difficiles que vous l’imaginiez de prime abord. Peut-être que vous avez testé toutes les approches faciles et évidentes, mais que l’objectif n’y a simplement pas succombé.

Parfois vous devez faire près de 200 tentatives infructueuses pour trouver une approche qui fonctionne bien pour vous.

N’abandonnez pas simplement parce que vous vous êtes planté environ 20 fois. Vous pourriez n’en être qu’à 10% du chemin vers une solution brillante.

Est-ce que ça vous semble prometteur ou tristement décourageant ?

Si vous voulez seulement le résultat final mais que vous résistez à la difficulté de sa réalisation, vous aurez des chances d’abandonner bien avant d’avoir atteint ne serait-ce que la barre des 10%.

Pour les objectifs plus difficiles, vous feriez mieux de trouver une approche de routine quotidienne dont vous pouvez tomber amoureux.

Vous pourriez avoir besoin de faires des centaines de tentatives sur certains objectifs, pas nécessairement parce qu’ils nécessitent autant d’expérimentation mais parce que vous avez besoin de tout cet entraînement pour devenir assez fort pour réussir.

Le travail peut être difficile, mais pouvez-vous l’aimer quand même ? Est-ce que vous pouvez l’aimer, sinon pour sa difficulté, au moins à cause de sa difficulté ? Pouvez-vous regarder quelque chose de vraiment difficile et dire « J’aime que tu représentes un tel défi parce que le simple fait de m’attaquer à toi va me rendre plus fort. » ?

Vous n’accomplirez pas grand-chose dans la vie si vous refusez de tomber amoureux de cette routine.

Arrêtez d’essayer de tout simplifier dans la vie. Apprenez à cultiver une détermination tenace pour conquérir un objectif justement parce que c’est incroyablement difficile.

Si un objectif n’est pas difficile, c’est qu’il n’est probablement pas à votre hauteur.

Si vous apprenez à aimer la difficulté, vous réduisez votre résistance à des objectifs que vous associez à un travail difficile. Cela met plus d’options à votre portée. Étiqueter un objectif comme « trop difficile », comme si la difficulté était quelque chose d’indésirable, est comme dire « Je ne suis pas prêt à recevoir ce désir. »

Éliminez votre résistance à la difficulté, et vous trouverez, avec une ironie très universelle, que votre résistance à la difficulté était en fait le plus grand blocage qui vous empêchait d’atteindre l’objectif.

Plus c’est dur, plus vous devez l’aimer.

Crédits photo : © learchitecto – Fotolia

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

16 Partages
Partagez16
Tweetez