Les humains sont-ils carnivores ou herbivores ?

Herbivore ou carnivoreNote : cet article est une traduction de l’article Are Humans Carnivores or Herbivores? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Les êtres humains sont-ils anatomiquement plus similaires aux carnivores ou aux herbivores dans la nature ? Cherchons…

· Longueur de l’appareil digestif. Les animaux carnivores ont des appareils digestifs qui font 3 à 6 fois la longueur de leur corps, tandis que les herbivores ont des appareils digestifs qui font 10 à 12 fois la longueur de leur corps. L’appareil digestif des êtres humains a le même ratio que celui des herbivores.

· Acidité stomacale. Les estomacs carnivores sont 20 fois plus acides que les estomacs des herbivores. L’acidité de l’estomac humain correspond à celui des herbivores.

· Salive. La salive des carnivores est acide. La salive des herbivores est alcaline, ce qui aide à pré-digérer les végétaux. La salive humaine est alcaline.

· Forme des intestins. Les intestins des carnivores sont lisses, en forme de tuyau, donc la viande passe rapidement – ils n’ont pas de bosses ou de poches. Les intestins des herbivores sont bosselés et en forme de sac avec pleins de petites poches, comme une route de montagne venteuse, ainsi les végétaux passent lentement pour une absorption optimale des nutriments. Les intestins humains ont les mêmes caractéristiques que ceux des herbivores.

· Fibres. Les carnivores n’ont pas besoin de fibres pour les aider à faire avancer la nourriture au travers de leur appareil digestif court et lisse. Les herbivores ont besoin de fibres alimentaires pour faire avancer la nourriture dans leur appareil digestif long et bosselé, pour empêcher que les intestins soient obstrués par de la nourriture qui pourrit. Les humains ont les mêmes besoins que les herbivores.

· Cholestérol. Le cholestérol n’est pas un problème que rencontrent les carnivores avec leur système digestif. Un carnivore tel que le chat peut supporter une alimentation à haute teneur en cholestérol sans conséquences néfastes pour sa santé. Un humain ne le peut pas. Les humains n’ont aucun besoin alimentaire en cholestérol parce que nos corps génèrent tout ce dont nous avons besoin. On ne trouve le cholestérol que dans les aliments d’origine animale, pas dans les végétaux. Une alimentation végétale ne contient par définition aucun cholestérol.

· Griffes et dents. Les carnivores ont des griffes, des incisives effilées capables de maîtriser leurs proies, et aucune molaire permettant de mâcher. Les herbivores n’ont pas de griffes ou d’incisives pointues permettant de maîtriser leurs proies, mais ils ont des molaires plates pour mâcher. Les humains ont les mêmes caractéristiques que les herbivores.

Mais les humains ne sont-ils pas destinés anatomiquement à être omnivores ?

Pas du tout. Nous ne sommes pas plus semblables aux omnivores que nous ne le sont avec les carnivores. Les omnivores sont plus semblables aux carnivores qu’aux herbivores. N’hésitez pas à rechercher des tableaux comparatifs d’anatomie et de taxinomie pour avoir des informations complètes sur le sujet.

Cette comparaison avec les herbivores et les carnivores discrédite la théorie du mangeur opportuniste, qui avance que parce que les humains peuvent manger comme des omnivores, nous devons alors être omnivores. Et c’est bien évidemment faux parce qu’un simple comportement n’implique pas une compatibilité. Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire en tant qu’espèce qui mettrait en danger notre survie si nous les considèrerions toutes comme un comportement viable par défaut, comme nous tirer les uns sur les autres, se balancer des grenades, ou s’envoyer des spams.

 

Crédits photo : Jag_cz

Recherches utilisées pour trouver cet article :

animaux carnivores versus vegetarienshomme intestion carnivore ou herbivoreintestin des herbivoreintestin humain viandeintestins des omnivoresles gorille sont-ils carnivoreles humains de moins en moins intelligentsles singes sont ils carnivorelhomme a t il les intestins dun herbivorelongueur intestin animaux vegetarien carnivore
834 Partages

18 commentaires

  • C’est un article surprenant et inattendu!
    de mon côté je suis persuadé que nous ne sommes pas des omnivores obligés, que notre organisme a acquis cette possibilité pour répondre à des nécessités de survie et d’opportunisme alimentaire.
    De même que vous pourrez observer que les chiens et les chats ont aussi cette capacité de manger des légumes, des fruits, des herbes en cas de besoin.
    en fait les recherches récentes ont montré que même les oiseaux ont un régime alimentaire plus opportuniste que ce que l’on pensait!
    savez-vous que lorsque j’étais étudiant à brest, dans les années 1975, les goélands partaient le matin de leur domicile de l’île de ouessant, située à environ 25 km, se rendaient sur la décharge municipale pour se nourrir de nos poubelles, puis rentraient le soir dormir sur leur île!! c’était pour eux moins fatigant que d’aller attraper des poissons sous l’eau tout au long de la journée!
    pour finir, je ne me sens pas carnivore…. et consomme très peu de protéines d’animaux tués, mais plutôt des oeufs, du fromage et des coquillages..

  • Elise dit :

    Merci pour cet article! ça change des conneries des lobbys industriel de la mort qu’on peut lire et entendre partout!

  • Axel dit :

    Non loin de remettre en question tout l’article, une chose me gêne tout de même : Où sont les sources ? Car qu’est-ce qui empêcherait un individu lambda de rédiger un article ayant une conclusion opposée si aucune source n’est citée ?

    • Christopher dit :

      Oui, on peut lire tout et son contraire partout ! ça fait plus de 25 ans que je m’interroge sur la nature de l’Homme…et je dois dire que je ne connaîtrai donc jamais la réponse exacte (s’il y a une réponse ? )
      Je pense, avec du recul, que selon ce qu’on VEUT ÊTRE on trouve les arguments idoines. Si je décide d’être végétarien (je l’ai été) ou végétalien (je l’ai été aussi)….je trouverais toujours une bonne justification à cela et avec tous les arguments “scientifiques”. Je pense que l’Homme a un appareil digestif unique….ce qui peut en faire un “omnivore” comme un “végétarien”…!! Pour ma part je suis “flexitarien”…et ma nourriture est très très riche en végétaux crus (fruits et légumes) afin de privilégier une alcalinité. Je ne mange que du poulet (pas tous les jours !) sinon je consomme bcp de légumineuses. Je vois qu’il y a des combats inter-lobbies et lorsqu’il y a de l’argent à gagner eh bien que ce soit du côté “végétarien” ou du côte “carnivore” il y aura toujours de bons scientifiques pour vous prouver que vous devez faire ceci ou cela….Néanmoins, je continue de chercher.

    • Elisandre dit :

      Les sources sont partout. Regardez des planches anatomiques. Les sources sont les corps eux-mêmes. Ce qui est dit là est d’une logique implacable.

  • rams dit :

    J’ai trouvé un lien ou une source qui confirmerai ce que l’article http://www.unjoursansviande.be/anatomiecomparee.html
    Bonne journée

  • Manu dit :

    ” Longueur de l’appareil digestif. Les animaux carnivores ont des appareils digestifs qui font 3 à 6 fois la longueur de leur corps, tandis que les herbivores ont des appareils digestifs qui font 10 à 12 fois la longueur de leur corps. L’appareil digestif des êtres humains a le même ratio que celui des herbivores. ”

    L’intestin humain mesure en tout 7 m de long, pour une taille moyen de l’individu de 1,7 m. Ca fait un ratio 5,3, bien loin de 10 à 12 fois des herbivores…

    • Christopher dit :

      Ah voilà un bel argument très très utile que vous annoncez là ! Merci….Souvent on reçoit des chiffres sans prendre le temps de “calculer” et d’en tirer les conséquences. Un ratio à mi chemin entre le “carnivore” et “l’herbivore” ?

    • Christopher dit :

      Oups….je viens de procéder au calcul et je trouve 4, 12 comme résultat…et non 5, 2 …..???? Ce qui est encore plus éloquent d’ailleurs ? !

      • Yvain MASSON dit :

        “Notre petit intestin a une longueur moyenne de 6,70 à 9,14 mètres. La taille
        corporelle humaine est mesurée du haut de la tête jusqu’à la fin de la colonne vertébrale et a une
        moyenne de 0,6 à 0,9 mètres en longueur chez des individus normaux” L’anatomie comparative des habitudes alimentaires, Milton R. Mills

      • Dim dit :

        Bien que les données sont erronés à ce niveau effectivement, il ne faut pas oublier le reste de la comparaison…

        Les dents, la forme des intestins, les griffes..?

        Notre mâchoire qui s’actionne de droite à gauche comme un ruminant. Chose impossible pour un carnivore..

        Cet article n’est pas complètement à côté si on prend chaque élément.

      • Elisandre dit :

        Quand on mesure un animal on ne le mesure pas de la tête au bout de ses pattes arrières…

  • Fred dit :

    Par ou commencer…..
    notre systeme digestif (en moyenne 6.35m) ferais donc 10 a 12foit la taille de notre corps en moyenne 1.75m….. et meme si on prend juste le tronc on se rapproche plus du carnivore
    Nos sucs digestifs sont fait a 80% d’acide chloridrique, ne connaissant pas ceux des herbivore ou carnivore je ne me prononcerais pas mais difficiled’imaginer plus acide sans se digerer sois meme
    La salive….. le PH neutre est de 7 au dessus c’est alcalin en dessous c’est acide… le ph moyen de la salive humaine est de 6.5 donc plus acide qu’alcalin
    La forme bosselé des intestestin est vrai pour le gros intestin qui ne fait que 1.5m dontre 6metre d’intestin grele fin comme un tuyeau justement et bien plus lisse
    Pour les trois dernier point les fibres, le cholesterol et les griffes et cros sont persque entierement vrai, pour ça que l’homme n’est pas dans la categorie carnivore mais onivore qui rencontre aussi ces etats de fait
    voila encore un article faux basé sur aucune preuve scientifique, tout les chiffre que j’ai annoncé sont trouvable dans les encyclopedie de medecine bonne lecture

    • Christopher dit :

      Merci Fred de votre contribution….
      Intéressant de constater que le ratio longueur Intestins/ taille est toujours donné de façon erronée ?

    • Gege dit :

      J’ai lu un tas d’articles du genre ces derniers temps, les chiffres sont souvent erronés ou amplifiés pour faire valoir un point de vue. En plus de ça on parle de l’homme, une espèce (généralement vue comme) omnivore. Il est donc normal de trouver des similitudes avec des herbivores, mais on oublie, dans ces articles impartiaux, les similitudes avec les carnivores qui sont elles aussi nombreuses. Je peux citer par exemple l’emplacement des yeux dans le crane qui est exactement la même que tous les autres prédateurs carnivores chez les mammifères, ou l’acuité visuelle pas franchement utile aux herbivores (les oiseaux mis à part).
      Autre chose de frappant c’est que les herbivores sont généralement rapides pour distancer leurs prédateurs alors que l’homme est au contraire lent et se trouve être l’espèce la plus résiliante à la fatigue, incapable de grande vitesse sur de courtes distances mais parfaitement à même de suivre sa proie des jours durant jusqu’à l’épuisement (c’est d’ailleurs l’attribut le plus remarquable de notre espèce si on passe l’intelligence. Une qualité pourtant totalement inutile pour tout herbivore).
      Alors je ne mange personnellement que rarement de viandes, et je respecte les choix de chacun mais arrêtons avec ces fausses “chartes scientifiques” totalement axées. Que l’on fasse la choix moral de ne pas toucher aux animaux est sans doute juste (honorable au moins) mais cessez de remettre en cause l’espèce humaine omnivore qui, oui, possède des attributs végétariens importants, mais possède aussi nombre d’attributs commun avec les plus grands prédateurs de la planète.
      A bon entendeur.

      • Elisandre dit :

        la seule chose à considérer en matière de nourriture est de toutes façons l’organe de digestion, dents, griffes etc, le reste ??? aucun intérêt ; l’homme moderne est lent car gras, pollué. Je ne vois pas non plus les vaches, même sauvages comme des animaux très rapides. Une chose est sûre c’est que l’homme a beaucoup de libre arbitre donc il peut dire et faire n’importe quoi…et c’est ce qu’il ne se prive pas de faire. Et il peut même conditionner les autres hommes/esclaves/consommateurs à s’empiffrer de viande en lui faisant croire qu’il deviendra plus fort. Malgré tout des statistiques ont prouvé que les végétariens vivaient plus longtemps en moyenne et développaient moins de cancer. C’est peut être cela la meilleure preuve du régime adéquate de l’homme non ? avant de se demander à quelle vitesse il peut courir après une proie ?

  • Gill dit :

    J habite aux USA
    Puis je recevoir votre livre?
    Gill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *