TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

La valeur des idées

Note : cet article est une traduction de l’article The Value of Ideas de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Idées et boulettesChaque semaine je reçois des mails de gens qui me transmettent leurs idées de nouveaux sites web, de nouvelles entreprises, ou de nouvelles organisations qu’ils aimeraient développer. Généralement ils me demandent mon avis sur leurs idées, ce qui implique que leurs idées ont une valeur intrinsèque. À l’occasion ils veulent que j’investisse dans leurs idées, soit financièrement ou en investissant de mon temps et de mes efforts.

Je me souviens d’une expérience similaire pendant que je gérais mon entreprise de jeux vidéo. Les gens m’envoyaient leurs idées de nouveaux jeux, et me demandaient la valeur que j’accordais à leurs idées. Certains voulaient que je signe un accord de confidentialité simplement pour avoir entendu leur idée parce qu’ils étaient inquiets que je puisse la voler. Je reçois encore quelques demandes d’accords de confidentialité aujourd’hui. Je ne tiens simplement pas compte de ces demandes. Si les gens sont paranoïaques au point de penser que je pourrais voler leurs idées, autant qu’ils gardent leur secret pour eux.

Je dis généralement aux gens que leurs idées ne valent rien. On peut trouver douze bonnes idées pour dix centimes, et c’est encore trop payé.

Générer de bonnes idées

Trouver de bonnes idées est facile. Cela inclut les idées de nouveaux sites web ou de nouvelles entreprises. N’importe qui peut générer de bonnes idées.

Une technique que vous pouvez utiliser est de simplement créer une liste par brainstorming. Si vous notez 20, 50, ou 200 idées sur n’importe quel sujet, il y a des chances que vous finissiez avec quelques pépites. Vous avez probablement aussi un bon flux d’idées qui émergent à n’importe quel moment, comme pendant que vous vous douchez ou que vous faites de l’exercice. Vous n’êtes certainement pas obligé d’être un génie pour trouver de bonnes idées.

Honnêtement, souffrez-vous d’un manque de bonnes idées dans votre vie ? Il y a beaucoup plus de chances que vous ayez le problème inverse. Si vous deviez décider entre le fait d’avoir 5 nouvelles supers idées et de mettre en pratique avec succès 5 idées que vous avez déjà, que choisiriez-vous ? Je choisirais plutôt la mise en pratique.

Si vous vous sentez réellement en manque d’idées, vous pouvez en avoir autant que vous voulez gratuitement. Demandez simplement aux autres. En janvier, j’ai demandé des suggestions pour mes futurs essais de 30 jours et j’ai reçu plus de 100 suggestions, bien plus que je ne pourrais en mettre en pratique. Si vous voulez plus d’idées, demandez simplement autour de vous. Un petit pourcentage de ces idées sera utile.

La valeur de la mise en pratique

La véritable valeur de toute création est dans sa mise en pratique, pas dans l’idée elle-même.

Déplorez-vous vraiment le fait que vous n’avez pas eu une super idée avant que quelqu’un d’autre l’ait eue ? Est-ce que cela aurait fait une différence si vous l’aviez fait ? Vous laissez certainement passer beaucoup de supers idées qu’une autre personne met déjà en pratique.

Dans l’industrie du jeu, j’ai vu plusieurs compagnies bien s’en sortir avec des idées qui manquaient totalement d’originalité. Ils ont réussi parce qu’ils ont super bien mis en pratique ces idées. Il y a beaucoup de clones de Galaga et de Tetris sur le marché. Je me souviens que beaucoup de développeurs étaient perturbés par le succès de ces clones.

J’ai eu une idée de jeu originale que je trouvais plutôt bonne, mais en soi elle ne générait aucun revenu. Elle était juste là sur le papier. Cela a pris des mois de la transformer en véritable jeu, et le produit final s’est plutôt bien vendu. Certaines personnes se sont dit que c’était l’idée qui avait fait vendre le jeu. Non, c’était la mise en pratique de cette idée.

Les idées sont faciles à trouver. Mettre en pratiqueces idées est difficile parce que c’est là que les choses se compliquent. Le diable se cache dans les détails. Transformer quelque chose de mental en quelque chose de physique est souvent un sacré défi.

Évidemment il y a des exceptions, mais même quand les gens valorisent les idées, une mise en pratique solide reste nécessaire pour en tirer de la valeur.

Donner une forme concrète aux idées

Une partie de la mise en pratique d’une idée est de la rendre plus concrète, comme en créant un document de design ou un business plan. Un document structuré est plus qu’une idée ; cela fait partie du processus de mise en pratique. C’est là que vous commencez à travailler sur les détails pratiques. Si vous le faites correctement, ce genre de travail peut vraiment vous faire vous arracher les cheveux. Mais cela crée aussi beaucoup de valeur.

Par exemple, écrire une description hautement conceptuelle de 25 mots pour un nouveau film est relativement facile. Erin a récemment suivi un cours de scénario, et elle et moi nous sommes beaucoup amusés à produire plusieurs idées de films hautement conceptuels en l’espace de quelques minutes. Même son instructeur (un scénariste accompli) a aimé certaines de nos idées. Mais ces idées ne valaient pas grand-chose en elles-mêmes. Transformer une idée en script concret est difficile. Trouver un agent est difficile. Vendre un script est difficile. Retravailler un script est difficile. Tourner le film est difficile. Encaisser le chèque à six chiffres est facile.

J’ai généralement au moins 100 bonnes idées sur ma liste de choses « à bloguer ». J’ajoute des idées à la liste de temps en temps, et les gens m’envoient plus d’idées chaque semaine. Transformer ces idées en articles utiles est la partie difficile. Le temps d’écrire un article, je pourrais générer au moins 200 nouvelles idées d’articles. Cela me prendrait environ un an de mettre en pratique les idées d’articles que je peux générer en une seule heure. Si c’étaient des livres ou des jeux informatiques au lieu d’articles, une heure de génération d’idées pourrait m’occuper pour toute une vie de mise en pratique.

Même quand vous travaillez avec du contenu flexible comme des logiciels, de la musique, ou de la vidéo, cela demande quand même beaucoup d’efforts de transformer un super concept en une chose que vous pouvez réellement mettre en pratique. Une idée générale de nouveau service web n’a globalement aucune valeur. Mais quelques documents qui incluent les exigences techniques, l’analyse du marché, et un design de base de données et de logiciel poussé, tout cela a de la valeur.

Plus vos idées deviennent concrètes, plus elles ont de valeur. La valeur ultime, cependant, n’est pas atteinte tant que votre idée n’est pas sous une forme physique qui peut être partagée. Vous pourriez trouver un intermédiaire qui s’occupera de tout le reste de la mise en pratique, mais vous aurez encore besoin de dépasser un peu la phase des idées avant que ce genre de personnes veuille vous écouter.

Se concentrer sur la mise en pratique

Il est facile de rester coincé sur le tapis roulant de la génération d’idées (autrement dit dans la paralysie analytique), et de se tromper en partant du fait que les idées ont de la valeur en elles-mêmes. Je tombe moi-même souvent dans ce piège. Je continue à essayer de trouver des solutions plus optimales aux problèmes alors qu’il serait plus rapide et plus facile de simplement mettre en pratique une solution médiocre et de gérer les conséquences. Je dois me rappeler que créer un petit peu de valeur est mieux que de ne pas en produire du tout.

Il y a certaines situations où la planification à l’avance est primordiale, comme pour le projet de City Center à 8 milliards de dollars construit sur le Las Vegas Strip (le projet de construction privée le plus cher au monde). Si ils se plantent dans la construction, c’est une erreur plutôt coûteuse. Pour ce genre de projet, vous devez vous assurer que votre plan soit très concret avant de commencer à couler le béton.

Dans de nombreuses situations, cependant, les erreurs peuvent être facilement corrigées. Si vous faites une erreur dans la construction de votre site web, vous pouvez le reprogrammer pour réparer l’erreur. Si vous emménagez à côté d’un voisin que vous n’aimez pas, vous pouvez redéménager. Si votre relation actuelle va mal, vous pouvez vous séparer. Si vous quittez un emploi et que vous regrettez votre décision par la suite, vous pouvez retrouver du travail. Si vous faites un mauvais premier jet pour votre livre, vous pouvez le réécrire. Évidemment il y a des conséquences mais dans de nombreux cas ce n’est pas la fin du monde si vous vous dépêchez de mettre en pratique une idée à demi terminée. Au moins, votre mise en pratique va fournir de la valeur, et parfois cela suffit.

Si le perfectionnisme et l’obsession de trouver la bonne idée ou la bonne approche vous paralysent continuellement, mais que vous avez une idée médiocre que vous pouvez mettre en pratique dès maintenant et commencer à en apprécier les résultats, cela ne mérite même pas réflexion, si ?

Si vous n’êtes pas sûr d’être coincé ou non dans la phase des idées, fixez-vous une date limite pour commencer à mettre en pratique votre idée, quel que soit son niveau de qualité. Les dates limites sont le mal nécessaire de nombreux domaines créatifs comme le cinéma et le développement de jeux. Les gens créatifs détestent fondamentalement les dates limites, mais sans cela ils finiraient rarement quoi que ce soit. Ils resteraient coincés dans une boucle sans fin d’évaluation de diverses alternatives. Ce que vous produirez ne sera peut-être pas une mise en pratique parfaite, mais au moins vous lui ferez voir le jour.

Par exemple, mon site web a un design assez basique. J’ai fait quelque chose de simple et de fonctionnel pour que le site soit lancé sans me soucier qu’il soit parfait. Si je devais partir de zéro aujourd’hui, j’aurais fait quelques petites choses différemment. Mais ce n’est pas grave. Au moins, le site a été lancé, et j’ai pu ajuster ma trajectoire en cours de route. La valeur a été transmise. Beaucoup de gens vont regarder mon site et dire « Je suis sûr que je peux faire un site plus joli que le sien. » Je suis sûr qu’ils le pourraient, mais l’ont-ils déjà fait, ou sont-ils coincés dans la phase d’idées ? Et profitent-ils déjà de résultats convaincants ?

Si une idée ne mène pas rapidement à sa propre mise en pratique, c’est que ce n’est peut-être pas une si bonne idée après tout.  Peut-être que vous pouvez compliquer l’idée à outrance, au point de la rendre vraiment démotivante. Pouvez-vous définir l’idée en termes simples, si simples que vous pouvez en fait commencer à travailler dessus aujourd’hui ?

Si vous mettez en pratique beaucoup d’idées moyennes qui ne sont pas parfaites, vous gagnerez en expérience. Vous apprendrez probablement bien plus que vous ne le feriez si vous passiez tout votre temps à parfaire vos idées au lieu de passer à l’action.

Le temps de l’action

Si vous êtes perdu dans un océan d’idées tout en étant à la traîne côté mise en pratique, travaillez sur le fait de passer du côté action et voyez ce qui arrive. Une de mes techniques préférées pour ce faire est d’avoir des Heures d’action et des Jours d’action. Je définis un bloc de temps, comme une heure ou un jour, pour ne rien faire d’autre que de la mise en pratique.

Pour lancer cette période d’action, je crée une rapide liste d’actions. Une liste d’actions est un genre spécifique de liste de choses à faire. Cela n’inclut pas les éléments de planification, de prise de décisions poussées, de communication ou de discussion. Chaque élément sur la liste doit être tourné vers l’avancée d’un projet vers le point de délivrance de sa valeur. Cela signifie que chaque élément sur la liste doit faire avancer une tâche ou un projet sur le spectre, de l’idée mentale à l’action physique.

Une fois que j’ai commencé à travailler, je m’attaque à ces tâches dans l’ordre, et je ne m’arrête pas pour y réfléchir à nouveau. J’ai confiance dans le fait que les décisions que j’ai prises plus tôt sont suffisamment bonnes. Si les choses ne se passent pas très bien, j’ai une chance de les réparer plus tard.

Quelles bonnes idées sont actuellement en jachère ? Que pouvez-vous faire pour faire passer une de ces idées de votre imagination à la réalité physique ? Réalisez-vous que vos meilleures idées ont moins de valeur que n’importe quelle idée médiocre que vous mettez réellement en pratique ?

Crédits photo : © Kenishirotie – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

la valeur des des idée de delormevaleur et limite des idée de delormevaleur et limite des idées de Delormevaleurs des idees de delorme

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *