D’où viennent les objectifs ?

Note : cet article est une traduction de l’article Where Do Goals Come From? de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

ContexteQu’est-ce qui donne naissance à vos objectifs ? Qu’est-ce qui détermine le fait même que vous fixiez des objectifs ?

Je crois que la réponse est votre contexte. Votre contexte est l’ensemble de vos croyances concernant la réalité. C’est le sol dans lequel vos pensées prennent racine.

Par exemple, si vous avez des objectifs très matérialistes et êtes devenu très talentueux pour les atteindre, alors vous avez probablement un contexte très matérialiste. Vos croyances concernant la réalité sont ancrées dans le matérialisme.

C’est simplement du bon sens, non ? Vous aurez tendance à agir d’une façon qui vous semble raisonnable. Et la réponse à cette idée de « raisonnable » est dans votre contexte. Ce qui est raisonnable pour vous dépend de la façon dont vous considérez la réalité.

Vous ne prenez en réalité aucune décision basée sur la réalité elle-même. Vous prenez des décisions basées sur votre interprétation de la réalité. Vos stimulations sensorielles, vos souvenirs, et vos pensées et croyances constituent votre cartographie de la réalité. Au final, vous basez vos décisions sur cette carte.

Alors d’où vient ce contexte ?

Pour la majeure partie, nous en héritons. Nous apprenons nos contextes en absorbant les contextes des autres personnes. Nous sommes conditionnés par notre éducation, nos études, notre famille, notre communauté, notre gouvernement, les média, Internet, etc. Les gens que nous rencontrons, les livres que nous lisons, les choses que nous voyons à la télé, tout cela contribue à notre contexte. Ils nous aident à déterminer comment interpréter la réalité. Même ce site est une petite contribution dans l’établissement de votre contexte.

Par exemple, qu’est-ce que le mariage ? Est-ce un arrangement légal ? Un sacrement religieux ? Une connexion entre des âmes sœurs ? Cela dépend du couple ? La façon dont vous répondez à cette question dépendra de votre contexte. Demandez à différentes personnes et vous obtiendrez différentes réponses.

Après avoir atteint l’âge adulte la plupart des gens ne changent pas beaucoup leur contexte. Il est possible que vous puissiez fixer et atteindre beaucoup d’objectifs mais que vous ne remettiez jamais votre contexte en question. C’est comme être un fermier qui cultive année après année globalement le même sol, le même bout de terrain. Cela lui semble très naturel et normal de faire ça. C’est simplement une question de faire ce qu’on a toujours fait.

Vous pouvez atteindre certains résultats intéressants dans la vie simplement en vivant dans votre contexte actuel. Mais si vous apprenez également à manipuler votre contexte, vous pouvez avoir accès à un champ d’expériences encore plus grand.

Chaque contexte est une lentille au travers de laquelle vous voyez la réalité, et chaque lentille va améliorer certains aspects de votre vie et en affaiblir d’autres. Le problème est que la plupart des gens ont grandi en étant tellement imprégnés de leur contexte actuel qu’ils en oublient son existence. Par conséquent, ils se méprennent sur le contexte de leur réalité même plutôt que de le voir comme la lentille qu’il est. Au cours des prochaines semaines, je vais vous aider à mieux comprendre votre propre contexte et vous donner les outils pour faire des changements à ce niveau.

Parfois des évènements externes peuvent vous faire cahoter dans un nouveau contexte. Après le 11 septembre beaucoup d’américains ont vécu un changement de contexte. D’autres n’ont pas été affectés. Mais avez-vous déjà entrepris intentionnellement un changement de contexte ? Avez-vous déjà intentionnellement changé votre interprétation de la réalité simplement pour faire le test ? Par exemple, vous êtes-vous déjà dit : « Je vais essayer une religion différente cette année ? »

Changer de contexte de cette manière est quelque chose que je fais depuis plus de dix ans, et dans peu de temps je partagerai certaines choses que j’ai apprises en cours de route. Je pense que vous trouverez cela intéressant.

 

Crédits photo : Denned 

3 commentaires

  • merci pour cet article auquel j’adhère par expérience!

    je vous invite à revisiter chaque jour votre contexte habituel, à faire en sorte que le mot “habituel” se désolidarise de “contexte”! plus nous serons souples et ouverts à tout type d’expérience de vie, plus la Vie s’invitera en nous et pétillera!

  • Cécile dit :

    Merci Olivier de nous donner des clés ‘pratiques’, avec pour support : notre contexte.
    Accéder à de nouvelles transformations de soi par ce biais, cela équilibre un peu le développement par l’intérieure! Cela m’a fait penser à l’histoire de la grenouille qui accepte tranquillement de mourir dans une casserole d’eau sur le feu qui chauffe progressivement alors qu’elle aurait sauté de façon instinctive si elle y avait été jetée au dernier moment!

  • Cyprien dit :

    Je suis complètement d’avis. La vie que nous avons aujourd’hui découle de l’ensemble de nos connaissances et croyances. Cela détermine notre perception de la réalité. Il n’y a pas un monde, mais plutôt un monde par personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *