Le développement personnel pour les gens intelligents

Comment vaincre sa timidité grâce aux jeux de société ?

vaincre sa timidité avec les jeux de société parler en public

La timidité est la réaction que certaines personnes éprouvent face au regard de l’autre, ils veulent donner une bonne image, c’est la peur de ne pas faire bonne impression.

Nous allons voir ensemble comment les jeux de société peuvent nous aider à vaincre cette timidité lors d’une prise de parole en public et comment ils nous aident à développer nos capacités d’écoute et d’empathie.

La communication est quelque chose d’innée chez les êtres vivants, mais il n’est pas toujours évident de parler à un inconnu et encore moins de prendre la parole en public, et c’est même pour certain un cauchemar.

Pour ma part, j’ai appris à prendre la parole devant des inconnus lors de soirées jeux par le biais de plusieurs méthodes découvertes au gré de mes lectures et de mes recherches. Je vais partager quelques astuces avec vous dans cet article.

Note : Cet article invité a été écrit par Hélène Saint-Martin du blog La chasse aux jeux, un blog qui aime les jeux et qui vous aide à créer des chasses au trésor.

jeux de rôle améliorer sa prise de parole

Les jeux de rôle pour améliorer votre prise de parole en public

Un formidable outil pour s’exercer à la prise de parole, ce sont les jeux de rôle. Je ne vous parle plus de jouer à la marchande ou au docteur, mais à des jeux pour plus grands !

Pour les novices, un jeu de rôle (JdR en abrégé) est un jeu coopératif où chaque participant interprète un personnage. Chacun contribue à sa manière à la création d’une histoire fictive. L’un des joueurs tient le rôle de maître du jeu. Il y a quelque temps, j’ai écrit un article sur le rôle que doit tenir le maître du jeu dans une chasse au trésor, c’est la même chose dans les jeux de rôle : le maître du jeu propose un scénario et les joueurs vivent les aventures qui sont proposées par celui-ci.

Chaque joueur doit créer et décrire le personnage qu’il va incarner. Cette prise de parole devant le groupe de joueurs doit être claire et précise pour que tout le monde puisse comprendre les rôles et les attributs de chacun. Le maître du jeu va les guider, mais les joueurs doivent pouvoir exprimer leurs actions et leurs choix aux autres. Le lancé des dés va décider de l’avenir de votre personnage !

Parce que tout est inventé, simulé et imaginé, on gagne au fil des parties en confiance. Dans un univers onirique, l’absence d’un réel danger va nous aider à prendre la parole sans avoir peur. Au fur et à mesure des parties, ces acquis vont s’ancrer en nous !

expliquer les règles d'un jeu être à l'aise en public

Les règles d’un jeu à expliquer pour être bien écouté

Il faut maîtriser le sujet que l’on présente. Je ne me vois pas bien expliquer les règles d’un jeu aux joueurs sans avoir bien intégré toutes les règles moi-même avant. Il faut donc prendre le temps de faire une préparation en amont. Quand j’ai un nouveau jeu en main, en premier, je regarde une vidéo explicative sur le net. Ensuite, je lis les règles du jeu qui sont incluses dans la boîte, puis j’installe au fur et à mesure le jeu pour me familiariser avec le matériel. Enfin, je fais une partie fictive, seule, pour bien comprendre les mécanismes. Learning by doing ! J’ai déjà vécu cette situation, où quelqu’un est heureux de ramener à une soirée, le nouveau jeu qu’il vient d’acheter et on lit les règles pendant 3 heures. L’enfer !

astuces pour capter l'attention de l'auditoire

Mes astuces pour capter l’attention

Quand quelqu’un me parle, j’aime quand il me regarde dans les yeux, j’aime qu’il change l’intonation de sa voix, avec le temps, je me suis rendu compte que ça permettait de retenir mon attention.

Je me suis donc renseignée, documentée, puis j’ai tenté de mettre en application quelques bonnes pratiques. Certaines m’ont été utiles d’autres moins. Voilà celles que j’utilise le plus régulièrement, certainement parce que ceux sont celles qui ont le meilleur impact sur moi.

L’importance du regard

Ce sont vos yeux qui vont apporter de la crédibilité à vos paroles. « Le regard est le miroir de l’âme ». Dans un groupe, je regarde toutes les personnes à tour de rôle et les regarde régulièrement. L’attention de vos interlocuteurs à tendance à vagabonder, lorsque vous les regarder dans les yeux, l’effet est magnétique. Il est aussi important de les regarder au bon endroit sur le visage, plus vous regarder près des yeux, plus vous capter leur attention et plus vous créez un lien. Mais attention de ne pas fixer quelqu’un dans les yeux trop longtemps. En moyenne, le contact visuel dure entre 3 et 6 secondes quand vous vous adressez à un groupe et entre 6 et 20 secondes lors d’un face-à-face.

Les gestes, expressions et postures

Les gestes renforcent notre message verbal, ils doivent être dynamiques. La posture doit rester statique mais pas rigide. Il n’est pas toujours possible de se tenir face à son auditoire et de se tenir droit lors d’une réunion ou d’une partie de jeu de société, alors ce que je fais pour que tout le monde m’écoute, je me lève de ma chaise. Cette position debout me donne un certain statut et aussi, elle m’aide à pointer du doigt et à accéder aux éléments du jeu qui se trouvent au milieu de la table.

L’articulation et l’intonation de la voix

Ce n’est pas en criant que l’on se fait entendre, mais en projetant sa voix distinctement. Votre voix indiquera votre assurance face à votre public. Elle est le baromètre de votre confiance, si elle est hésitante, vacille ou perd de son assurance, vous ne serez plus pris au sérieux comme vous l’auriez voulu. La modulation de votre voix va conférer une énergie à votre message et rendra votre voix agréable à l’écoute.

Il est primordial d’articuler ce que vous dites, car il est rare que quelqu’un vous demande de répéter vos propos parce qu’il a mal compris (peut-être par timidité). Et ces temps-ci, avec le port du masque, votre voix étant atténuée, il faut redoubler d’efforts pour se faire comprendre.

La respiration

Quand vous avez le trac, comme moi, avant de prendre la parole devant des inconnus, une bonne respiration va vous permettre la gestion de cette peur de prendre la parole. Une respiration profonde et abdominale va vous permettre de vous détendre. Le plus fréquemment, nous respirons par le thorax, et cela de manière courte, c’est-à-dire en ne remplissant pas suffisamment les poumons.

Ainsi, pour avoir une respiration optimale, je bombe le torse en laissant mon diaphragme libre, je débloque les épaules du torse et je détache bien la tête de mon cou. Je perds 3 grandes inspirations par le ventre en expirant le plus doucement possible.

Reprendre sa respiration, va aussi permettre à votre public d’avoir un temps pour vous poser des questions s’il en a.

La relation

Je trouve que le monologue peut être très ennuyeux et soporifique. Il est donc nécessaire d’établir un lien avec son public et de créer une interactivité qui va permettre une écoute active. Pour cela, vous pouvez questionner votre public pour le faire participer. Les questions doivent être simples et claires. Pour ma part, par exemple, quand j’explique la règle d’un jeu, je vais demander si les joueurs ont déjà joué à un jeu similaire.

Pour détendre l’atmosphère, j’aime faire des petites blagues. Le rire permet de créer des liens. Par exemple, je place une phrase hors contexte pour voir si tout le monde écoute. Comme dans le film « le fabuleux destin d’Amélie Poulain », quand elle dit à son père « j’ai fait 2 crises cardiaques, et j’ai dû me faire avorter parce que j’ai pris du crack pendant que j’étais enceinte ». Pour les plus timides, il n’y a pas de méthode miracle, il faut pratiquer pour apprendre à faire rire et apprendre à rire de soi quand on fait des erreurs. Ne pas hésiter à s’entraîner devant un miroir puis avec des gens que l’on connaît avant de se lancer devant un public qui nous intimide.

Se mettre en scène

« Je tiens ce monde pour ce qu’il est : un théâtre où chacun doit jouer son rôle. » – William Shakespeare – Artiste, écrivain, poète (1564-1616)

Le théâtre peut être un moyen pour apprendre à surmonter sa timidité. Cette discipline m’a permis d’être plus à l’aise pour m’exprimer devant un public. Le regard des autres, lorsque je m’exprimais en public ; me faisait peur, je devenais toute rouge et j’avais des pertes de mémoire lorsque je devais prendre la parole, je n’arrivais pas à trouver mes mots. Les cours m’ont permis d’apprendre à m’exprimer, à mémoriser un texte, à contrôler et à exprimer mes émotions, et enfin à me mettre en scène.

En résumé, une bonne préparation est importante et il faut maîtriser son sujet avant de se lancer.

faire face au stress vaincre sa timidité

Les jeux d’ambiance, pour faire face au stress

Les jeux d’ambiance de type Taboo, nous aident à parler devant un groupe de personnes, le tout dans une situation stressante. Le stress est lié au sablier, ce temps imparti nous entraîne à réagir vite et nous oblige à passer à l’action. On perd parfois ses mots dans la panique. Ainsi apprendre à étoffer son vocabulaire, grâce aux synonymes est primordial. Rien de pire qu’un gros blanc ! Tout comme dans l’apprentissage d’une langue étrangère, les conversations sont difficiles quand il nous manque un mot précis. Alors le mieux, c’est de pouvoir contourner notre problème en utilisant des synonymes ou de savoir décrire le mot qui nous manque.

Pour pouvoir se sentir plus à l’aise devant une situation stressante, j’utilise une méthode simple : c’est de mettre les bras en forme de V, comme en cas de victoire, pendant 2 minutes avant un entretien ou une prise de parole en public. Si vous ne voulez pas que tout le monde pose des regards interrogateurs sur vous, utilisez un endroit discret (comme les toilettes par exemple) pour exercer votre position. Cette méthode modifie le taux de sécrétions d’hormones, selon Ngub Nding, pharmacien et praticien de la thérapie par les champs de pensée. Le cortisol, hormone qui augmente en cas de stress, va baisser significativement et celui de la testostérone, régulateur de l’humeur, lui va augmenter.

apprendre à utiliser le langage non verbal importance

Les jeux de stratégie passent par le langage non-verbal

Dans le jeu, on apprend à se positionner, à prendre des décisions et à faire des choix. Que l’on joue à un jeu coopératif ou compétitif, il va falloir bien observer les autres joueurs. Il va falloir développer ces capacités d’écoute et d’empathie pour pouvoir bien communiquer avec l’autre et ainsi prendre des décisions stratégiques. L’écoute de l’autre ne s’arrête pas aux mots. Les études du psychologue et professeur de psychologie de l’université de Californie, Albert Mehrabian, ont établi la règle des 3 V (vocal – verbal – visuel) ou des 7 % – 38 % – 55 %.

les règles des 3 V langage verbal non verbal

Ces études, nous montrent bien l’importance du langage corporel et de l’intonation de la voie dans notre communication. Ce déchiffrage, qui se cache derrière les mots, est appelé par certains : l’instinct. En voyant l’importance du langage non-verbal, je me suis tournée vers le livre de Allan et Barbara Pease « Le guide ultime du langage corporel », ils partagent des décennies d’études et d’analyses du langage corporel. Ils décortiquent un par un l’usage des parties de notre corps.

Voici les 10 points essentiels à retenir :

  1. Hocher la tête : Les hochements de la tête lents créent une atmosphère positive et indique que la personne veut en savoir plus. Au contraire, les hochements de la tête rapides permettre de comprendre que la personne veut passer à un autre sujet.
  2. Dire non de la tête : C’est une attitude clairement négative.
  3. Positions de base de la tête : Positionner sa tête vers le haut montre une position neutre, arrogante ou de supériorité. La tête inclinée est un signal de soumission, on incline la tête quand on est intéressé par quelque chose. C’est une position à éviter lors d’une négociation ! La tête inclinée vers le bas est un signal d’attitude négative, critique ou agressive. Elle est souvent accompagnée de bras croisés. Alors pour faire relever la tête à votre audience, montrez un objet que l’on tient dans nos mains en hauteur ou pour ma part des éléments du jeu lors de l’explication de la règle du jeu.
  4. Hausser les épaules : soulever ses épaules et rentrer la tête est une position de protection et de soumission. Ce geste montre des excuses implicites. Sortez donc la tête pour avoir l’air confiant.
  5. Frotter ses vêtements pour enlever des saletés imaginaires ou déplacer des objets : cela révèle une opinion de désaccord. Aider la personne à s’exprimer en ouvrant vos mains et en lui demandant ce qu’elle pense de votre idée.
  6. Mains sur les hanches : c’est une position de détermination, la personne est prête à passer à l’action.
  7. Mains dans les poches ou glissés dans la ceinture : attitude agressive et virile.
  8. Jambes écartées : la personne essaie d’établir une autorité sur les autres. Cette position est rapidement copiée par les autres pour conserver un statut dans le groupe.
  9. Assis sur une chaise : Quand la jambe est sur l’accoudoir de la chaise, cette position montre une attitude informelle mais elle peut aussi véhiculer de l’indifférence voir de l’hostilité. La position penchée en arrière avec les mains derrière la tête véhicule une image de confiance ou de supériorité. La position chevauchée sur sa chaise représente une position de protection, le dossier agit comme un bouclier. La personne peut se montrer dominante et agressive.
  10. Montrez que l’on est prêt : Une main (ou 2) posée sur la cuisse peut montrer que l’on est prêt mais aussi que l’on est impatient comme au départ d’une course.

Vous aurez compris que les mots à eux seuls ne suffisent pas, pour bien capter l’attention de votre interlocuteur, parlez lui avec passion, confiance, enthousiasme et en toute authenticité.

Les jeux de société sont essentiels au développement dès le plus jeune âge pour apprendre à écouter les autres, respecter les règles, apprendre à attendre son tour et à gérer ses émotions (surtout en cas de frustration). Il n’est jamais trop tard pour un adulte d’apprendre à reconnaître ses émotions et à vaincre sa timidité par le jeu.

Bons jeux !

Hélène Saint-Martin du blog La chasse aux jeux

Sources :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels