Le développement personnel pour les gens intelligents

Comment surmonter le FOMO numérique ?

surmonter le FOMO numériqueL’une des raisons pour lesquelles les gens craquent face à l’encombrement numérique (boîtes de réception pleines, nombre incalculable d’onglets ouverts, etc.), c’est qu’ils sont trop attachés au contenu qu’ils consultent en ligne.

En effet, le contenu numérique est disponible en abondance, et vous pouvez ressentir le besoin d’en collecter et d’en enregistrer une grande quantité, dans l’espoir de le consulter plus tard.

Avoir un intelligent système de collecte peut être utile, mais il est également judicieux de réduire le flux si votre boîte de réception déborde fréquemment de nouvelles idées.

Voici quelques astuces qui vous permettront de vous libérer du FOMO numérique.

PS : Je précise à toute fin utile que FOMO est l’acronyme de « Fear of missing out » qui peut se traduire en français par « peur de rater quelque chose », notamment une actualité ou un évènement permettant d’interagir socialement.

  • Essayez de ne pas consommer de caféine pendant au moins un mois. La consommation régulière de caféine peut rendre plus difficile l’établissement de priorités, car les éléments insignifiants vous semblent plus importants qu’ils ne le sont. La caféine crée également une dépendance, et toute dépendance tend à encourager d’autres schémas de dépendance, affaiblissant au passage votre autodiscipline.
  • Dès qu’un nouveau contenu numérique se présente à vous, décidez ce que vous souhaitez en faire et passez rapidement à autre chose.
  • Optez pour le « non » comme réponse par défaut. Chaque élément de contenu numérique est une invitation qui doit être justifiée. À moins que vous ne puissiez dire « oui » à l’invitation, fermez-la.
  • Privilégiez l’apprentissage immersif à l’apprentissage chaotique. Si un sujet vous intéresse réellement, étudiez-le de manière approfondie. Lisez plusieurs livres sur ce dernier. Cherchez et lisez des articles intéressants autour de ce sujet. Suivez un cours à cet effet. Puis arrêtez tout le processus si vous estimez avoir assimilé suffisamment d’informations pour vous satisfaire pour l’instant. Lorsque vous réaliserez que vous avez quelque chose de nouveau et de significatif à explorer dans ce même domaine, planifiez une autre immersion profonde.
  • Ignorez les suggestions, sauf quand vous en avez explicitement besoin. Que liriez-vous ensuite si vous n’avez pas une liste de choses à lire ? Pouvez-vous demander des suggestions, choisir et acheter de nouveaux livres, puis les lire jusqu’au bout ? Lorsque vous aurez réuni tous les livres numériques qui vous ont été recommandés, vous pouvez ignorer toutes les autres suggestions jusqu’à ce que vous en ayez fini.
  • Envisagez un schéma du type « maintenant ou jamais » quand vous êtes confronté à une suggestion rapide. Traitez-la sur-le-champ, ou ignorez-la définitivement. Si vous déclinez la suggestion et que celle-ci est relativement importante, elle reviendra.
  • Abstenez-vous de jeter un coup d’œil ailleurs. Vous pouvez utiliser les médias sociaux sans jamais consulter le fil d’actualités des autres. Interagissez simplement dans votre propre espace en vous concentrant sur les idées que vous partagez. Ne permettez pas que votre esprit subisse l’assaut de plusieurs dizaines d’idées aléatoires provenant d’autres personnes.
  • Concentrez-vous sur vos objectifs et vos projets plutôt que sur les commentaires et les suggestions des autres. Si vos objectifs actuels ne sont pas assez intéressants, fixez-vous des objectifs plus intéressants. Si vous n’êtes pas concentré sur vos objectifs, cela signifie qu’ils sont probablement trop ennuyeux.

gérer du contenu numérique

  • Posez des questions « anti-FOMO ». Vous avez peut-être l’habitude de vous poser des questions comme « et si j’en avais besoin ? » quand vous réfléchissez à la possibilité de conserver telle ou telle chose. Créez une contre-voie qui vous permettra d’objecter avec des questions comme « n’est-ce pas là un élément encombrant ? », « quelle importance cela aura-t-il dans ma vie dans 10 ans ? » ou « ne devrais-je pas plutôt m’atteler à travailler sur mes objectifs ? ».
  • Limitez vos abonnements. Fixez-vous une limite quant au nombre de listes de diffusion auxquelles vous pouvez vous abonner. Vous pouvez par exemple vous arrêter à 5 listes de diffusion. Lorsque vous en ajoutez une nouvelle, supprimez-en une ancienne. Limitez vos abonnements sur YouTube à 10 chaînes. Et pour chaque abonnement, cherchez à déterminer de quelle façon il vous aidera à atteindre vos objectifs.
  • Pratiquez le minimalisme numérique. Supprimez les applications que vous n’aimez pas. Nettoyez votre bureau de tout ce qui l’encombre. Réduisez de 80% vos signets. Supprimez les rappels visuels distrayants que votre cerveau doit constamment traiter.
  • Supprimez les données numériques accumulées. Vous sentiriez-vous plus léger si vous supprimiez un téraoctet de données plus ou moins inutiles ? Parmi toutes les données que vous avez sauvegardées, quelles sont celles dont vous aurez réellement besoin au cours des 10 ou 20 prochaines années de votre vie ? Une partie de ces données vous rattache-t-elle à votre passé ? Expérimenterez-vous une certaine liberté supplémentaire en vous débarrassant de la plupart de ces données ? Si vous ne deviez conserver que 50 giga-octets de données, que conserveriez-vous ?

Faites attention au FOMO numérique, car il s’agit d’un phénomène qui peut vous faire perdre le contrôle de votre vie si vous ne le maîtrisez pas.

Si vous remarquez qu’une partie de votre vie numérique prend de l’ampleur et devient difficile à gérer, redéfinissez votre approche.

Éliminez les choses qui vous encombrent et redonnez-vous la possibilité d’expérimenter la facilité et la légèreté.

Article original écrit par Steve Pavlina.

Vous l’aurez compris, pour lutter contre le FOMO numérique, vous devez sélectionner avec soin le contenu auquel vous vous exposez en ligne. Mais pourquoi vous contenter de faire ce tri uniquement en ligne ? Pourquoi ne pas purger vos sources d’informations de façon générale histoire de ne retenir que des choses pertinentes pour vous ? C’est ce que je vous invite à faire à travers la diète médiatique. Pour en savoir plus, regardez la vidéo complémentaire ci-dessous.

un commentaire
  1. Hey
    Hey ô pour te commenter mes impressions les premières du moins
    Merci pour la prise de contact et le réel et concrêt engagement auprès de tes abonnés et les rebels intelligent
    J’ai commencé à suivre les cours et à la question de l’Appréhension j’ai dis je rétorque
    Elle est passée dernière ma motivation à réussir et réaliser mon rêve afin de gagner plus et me sentir accomplie
    Maintenant je vais être franche
    Je ne suis qu’un élément qui cherche aussi à profiter de la vie et pour celà j’ai appris à me battre mais seule
    Là où je veux en venir c’est que je ne suis pas sûre de faire comme toi le poids face à des milliers voire des millions de spectateurs et je suis admirative de ta qualité d’orateur entre autres
    Tu arrives à galvaniser sans comment dire sans forcer et ça c’est le Top
    Si j’ai une appréhension c’est celle-là car trop habituée à travailler seule car…attends..je veux être riche et m’épanouïr dans mon travail avec la possibilité de faire évoluer au gré de mes envies et pensées mes idées et les partager avec des personnes qui se retrouveront dans ces projets concepts produits, commentaires
    Mais je me suis retrouvée seule dans cet ascenseur
    et le « harceleur » me tenait en haleine mais l’on me rabâchait dans ma propre famille « si tu avais fais des études » alors que j’ai des diplômes et qualifications mais à quoi bon le leur faire entendre ils ne comprenaient rien
    Dîtes moi si je suis si inaudible que celà
    Je sais que j’ai eu des problèmes mais de là à s’obstiner à ce que j’eusse échouée
    Ah ça non
    Double rage de vaincre
    J’étais à Cannes pendant le confinement et je viens de Paris
    Nah
    Maintenant je suis attentivement vos conseils
    À suivre
    À bientôt Olivier
    Magali

Laisser un commentaire

Bienvenue sur Devenez Meilleur, qui propose quelques-uns des meilleurs articles du blog de Steve Pavlina, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels