Comment arrêter d’être déçu

Note : cet article est une traduction de l’article How to Stop Being Disappointed de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Se plaindreSi quelqu’un est en retard environ 70% du temps, et que vous vous attendez à ce qu’il arrive à l’heure, c’est une attente assez idiote, non ? Il pourrait arriver à l’heure, mais cela ne sera probablement pas le cas.

Ce que beaucoup de gens vont faire est de s’énerver contre l’ami qui est souvent en retard. Est-ce que cela change le comportement de cette personne en général ? Peut-être quelques fois, mais généralement cela a peu ou pas du tout d’effet. Cette personne va très certainement continuer à être en retard à peu près aussi fréquemment.

Attendre qu’une personne change ne change pas son comportement. Cela a plus de chances d’ancrer son comportement actuel car la personne aura tendance à résister à ce que les autres demandent d’elle.

Au lieu de résister à vos attentes, une approche plus raisonnable est de les accepter. Acceptez que votre ami continue certainement à être en retard la plupart du temps.

Notez que cela ne signifie pas non plus que vous prédisez que votre ami sera toujours en retard, pour être agréablement surpris quand il sera à l’heure. Cela serait également inexact. Cela signifie que vous acceptez que vous ne sachiez pas vraiment quand cette personne va arriver et qu’il y a de grandes chances que ce soit plus tard que prévu. Faites une prédiction basée sur la réalité, pas sur des attentes démesurément positives ou négatives. Dans bien des cas votre prédiction sera un éventail de résultats possibles avec certains résultats plus probables que d’autres.

Maintenant, votre ami pourrait changer de comportement avec le temps, mais quand ces changements arriveront, vous allez fondamentalement en voir des preuves flagrantes. Est-ce que votre ami s’est engagé à devenir plus ponctuel ? Si c’est le cas, est-ce qu’il y a des preuves physiques autres que des promesses vides ? Par exemple, quand vous rendez visite à votre ami chez lui, est-ce que vous voyez traîner des livres comme Comment être ponctuel ? Est-ce que votre ami partage des détails de ses efforts pour changer ? En d’autres termes, avez-vous des preuves solides que cette habitude va réellement être corrigée ?

Laissez-moi reformuler. Si quelqu’un vous a dit qu’il vous pariait 100€ que votre ami serait en retard à vos rencontres la plupart du temps pendant les six prochains mois, est-ce que vous prendriez le pari (c’est-à-dire que vous pariez que votre ami sera généralement à l’heure) ? Si vous n’aviez pas envie de prendre le pari, on peut dire sans risque que vous vous attendez à ce que l’ancien comportement perdure.

S’il n’y a aucune preuve de changement, alors la meilleure façon de prévoir son comportement futur est son comportement passé. Dans ce cas, le passé égale le futur.

Si votre prédiction actuelle est que l’ancien comportement a des chances de continuer, alors lancez-vous et projetez cette attente plus loin dans le temps d’au moins dix ans. En l’absence de preuve claire du contraire, il est raisonnable de vous attendre à ce que ce schéma continue année après année pendant au moins dix ans de plus.

Maintenant faites de votre mieux pour accepter cette prédiction sans résistance. N’essayez pas de changer cela pour des raisons émotionnelles.

La meilleure façon de prédire un comportement futur est le comportement passé, donc si vous êtes clair à propos de ce comportement passé, vous pouvez raisonnablement vous attendre à ce que cela continue globalement comme ça, sauf engagement sérieux pour changer de trajectoire. Il est toujours possible de changer, mais envisagez la possibilité que cela puisse ne pas arriver.

Maintenant, avec cette acceptation de fraîche date en tête, comment est-ce que cela affecte votre relation avec votre ami ? Est-ce que cela vous donne le droit de dégager cette personne de votre vie ? Pas nécessairement. Cela signifie juste que désormais vous pouvez réaliser la probabilité que cette personne sera en retard la plupart du temps. Cela signifie que vos décisions seront plus intelligentes car elles seront basées sur des prédictions plus précises, pas sur de faux espoirs.

Hier, Rachelle et moi sommes allés à un rendez-vous prévu à l’avance. Avant d’y arriver, j’ai vérifié les avis en ligne pour cet établissement. Sur six avis, il y en avait cinq à 0 étoile et un à 1 étoile, sur 3 étoiles possibles. Les gens se plaignaient que les employés étaient lents, fainéants et qu’ils détestaient visiblement leur travail. Ils ont tous finis par être servis, mais tout le monde s’est plaint de la lenteur, et il était clair qu’ils étaient frustrés. Une frustration habituelle était qu’un rendez-vous qui aurait dû prendre 5 minutes avait fini par prendre entre 30 et 40 minutes.

D’où vient ce aurait dû ? Il vient des prédictions inconscientes des gens. Les prédictions de ces clients étaient inexactes, elles ont été multipliées par 6 ou 8, et l’attachement à ces prédictions a amené cette frustration.

Nous aurions pu aller dîner ailleurs évidemment, mais cela n’a pas semblé nécessaire. Nous avons simplement mis à jour nos prédictions d’après ces avis. Peut-être qu’ils iront plus vite avec nous, avons-nous pensé, mais il y a des chances que notre rendez-vous prenne au moins 30 ou 40 minutes. Comme la veille de notre visite était un jour férié (le 4 juillet), j’ai pu ajouter cela à la prédiction, en me disant que cela pourrait être plus bondé que d’habitude, ce qui signifie que nous pourrions devoir attendre plus longtemps encore.

En raison de ces attentes, j’y suis allé préparé, j’ai emmené mon iPhone avec des programmes audio à écouter et mon MacBook pour pouvoir travailler si j’en avais envie. Il s’est avéré que nous avons fini par attendre plus d’une heure. Cependant, j’ai aimé le temps que j’y ai passé et je n’étais pas en colère ou frustré parce que je n’avais pas emmené avec moi une prédiction inexacte du genre « ça devrait prendre 5 minutes ». À la place, j’ai utilisé ce temps pour écouter un programme audio et faire des recherches en ligne.

En même temps, si cela avait été un problème de voir ce rendez-vous prendre tant de temps, nous aurions pu aller ailleurs, mais y aller avec des attentes raisonnables a rendu cet ajustement inutile.

Revenons à cet ami qui est généralement en retard…

Si avoir un ami qui n’est pas ponctuel est un problème pour vous, vous pouvez toujours sortir cette personne de votre vie. Mais vous pouvez aussi vous adapter avec souplesse au retard auquel vous vous attendez si vous avez quand même envie de continuer votre relation avec lui. Le type d’approche que vous aurez dépend de la nature de votre relation.

Par exemple, si c’est une relation de travail, et que les retards de votre ami vous coûtent de l’argent et vous fait manquer des opportunités, vous pourriez trouver qu’il est mieux de l’enlever de votre équipe et d’accorder plus d’attention à des gens qui sont plus ponctuels.

Mais si c’est une relation informelle avec quelqu’un avec qui vous aimez quand même passer du temps, vous pourriez ne pas avoir besoin d’y mettre fin. Vous pouvez simplement mettre à jour vos attentes en conséquence. N’invitez pas cet ami à quoi que ce soit qui nécessite une présence ponctuelle. À la place, invitez-le à sortir quand vous avez un emploi du temps flexible et quand ses retards ne poseront pas problème. Vous pouvez arriver à l’heure et emmener quelque chose pour vous occuper si votre ami arrive en retard. Vous pouvez rattraper vos mails en retard, ranger le disque dur de votre ordinateur portable, ou en profiter pour lire ou écouter de la musique ou des programmes audio.

J’utilise cette approche quand je rencontre des gens pour la première fois. Si je ne les connais pas encore, je ne peux pas prédire s’ils seront ponctuels ou pas. La plupart des gens arrivent relativement à l’heure. Certains arrivent en retard. Et un tout petit pourcentage n’arrive en fait jamais. Mais cet éventail de résultats n’est pas un problème. Si les gens arrivent en avance ou à l’heure, super. Sinon, je peux sortir mon iPad et lire un peu jusqu’ à ce qu’ils arrivent. Et s’ils ne viennent pas du tout, je vais simplement profiter de mon temps tout seul et m’occuper avec autre chose.

Prédire un comportement arrive est quelque chose d’inconscient, et d’inévitable. Nous ne pouvons pas arrêter de faire des prédictions parce que c’est ancré dans notre cerveau. Votre cerveau ne peut faire autrement que de prédire quel mot va arriver à la fin de cette _____. Vous allez prédire quel chiffre arrive après 2 4 6 _. Vous allez même prédire la lettre qui manqu_.

Donc n’essayez pas d’éviter de faire des prédictions. Cela serait futile. À la place, autorisez-vous à accepter vos prédictions comme elles arrivent. Faites de votre mieux pour vous débarrasser de tout attachement et toute résistance qui se met sur la route de prédictions plus exactes, flexibles et intelligentes. Faites attention à ce qui arrive et à quelle fréquence, en termes de schémas comportementaux généraux et d’individus en particulier.

Maintenant supposez que je rencontre quelqu’un plusieurs fois, et que je puisse voir qu’il est généralement en retard. Est-ce que je vais l’inviter à un endroit où arriver en retard aurait des conséquences négatives ? Non. Est-ce que je l’engagerais et le ferais travailler à un poste où la ponctualité est importante ? Bien sûr que non. Est-ce que je pourrais quand même avoir avec lui une relation amicale où son manque de ponctualité ne poserait aucune difficulté ? Bien évidemment.

Quel rôle joue la prédiction dans les affaires ?

Tout comme les gens peuvent succomber à des attentes déraisonnables dans leur vie personnelle, ils font des erreurs similaires en affaires. Les gens passent souvent de mauvais accords professionnels et font de mauvais investissements. Ensuite, pour des raisons émotionnelles, ils essayent de convaincre leur cerveau de modifier ces prédictions. « Cet investissement va me faire perdre de l’argent si je le garde » va se transformer en « Je suis sûr que cette actions va remonter bientôt. »

De bonnes prédictions sont faites sans émotion. Vous pourriez tenir compte de données émotionnelles, en particulier pour prédire les comportements humains, mais il n’est pas sage de laisser vos prédictions être teintées d’émotions. Une bonne prédiction est basée sur des schémas reconnaissables, pas sur l’espoir, une intervention divine, ou des chances irréalistes.

Ainsi, une bonne prédiction nécessite de bonnes données. Si vous êtes nouveau en affaires, vous n’allez pas nécessairement être capable de prédire votre performance à long terme. Vous allez avoir besoin de tester d’abord quelques accords et opportunités, développer de nouvelles sources de revenus, et tester votre comportement. Ensuite vous aurez des données vous permettant de voir comment votre performance prend forme. Avec ces données et de bonnes prédictions dénuées d’émotions, vous pouvez identifier et viser des zones de développement.

Une erreur commune que font les gens est de regarder les résultats professionnels des autres pour prédire le leur. C’est comme regarder la ponctualité de quelqu’un d’autre pour prédire la vôtre. Vous pourriez choisir quelqu’un qui est comme vous et terminer avec une prédiction assez exacte, mais vous pourriez tout aussi bien mal choisir. Le simple fait que les autres soient en retard ne prédit pas que vous serez en retard.

Ce que vous pouvez apprendre des autres, cependant, c’est quels schémas ont plus de chances de mener au succès que d’autres. Beaucoup de gens essayent de faire cela au niveau comportemental, mais les comportements des gens peuvent être très difficiles à imiter si vous ne comprenez pas les pensées, les croyances et les motivations qui donnent naissance à ces comportements.

Imiter les pensées et les croyances des autres est également assez difficile. Assez souvent les gens à succès ne savent même pas quelles pensées ont contribué à leur succès et lesquelles n’y ont pas contribué. Beaucoup de libres qui ont tenté de partager ces schémas de succès se contredisent. Certaines personnes prétendent avoir réussi avec une grosse éthique de travail et une incroyable persévérance, alors que d’autres prétendent que le succès est une question de grâce, de facilité et de suivre le courant.

Voici ce que je suggère : si vous voulez imiter les schémas de succès des autres, ce que vous devez vraiment imiter est leur capacité de prédiction. Vous n’avez pas besoin de copier leurs pensées, leurs croyances ou leur comportement. Vous avez simplement besoin de comprendre leurs prédictions. Si vous comprenez comment et pourquoi ils font les prédictions qu’ils font, alors vous pouvez apprendre à faire le même genre de prédictions, et cela vous fournira les informations nécessaires pour faire des choix intelligents dans un domaine similaire.

Par exemple, si vous voulez copier les investissements en bourse de Warren Buffet, n’essayez pas de copier son comportement. Et ne vous souciez pas d’imiter ses pensées, ses croyances et l’image qu’il a de lui-même. À la place, cherchez à comprendre comment et pourquoi il fait les prédictions qu’il fait. Pourquoi est-ce qu’il s’attend à ce que certaines entreprises prennent de la valeur ? Quels facteurs utilise-t-il pour faire ces prédictions ? Notez que si vous comprenez ses prédictions, alors vous pourriez prendre le même genre de décisions profitables en termes d’investissements.

Vous pourriez également remarquer que les gens qui ont d’excellentes compétences relationnelles sont également très doués pour faire de prédictions dans leurs interactions sociales. Ils saisissent bien la façon dont les autres vont réagir à certains stimuli. Ils peuvent prédire avec précision le moment où un certain comportement serait perçu comme flippant tandis qu’une action similaire bien que très légèrement différente serait vue comme sexy.

Si vous avez suivi ma série d’articles sur les revenus passifs, vous pouvez utiliser cette idée à votre avantage pour améliorer vos compétences de génération de revenus. Ne vous souciez pas trop de gagner de l’argent immédiatement. Commencez plutôt à penser aux opportunités qui ont le plus de chances de générer de grands succès.

Pensez aux nouveaux produits qui viennent juste de sortir. À quel point pensez-vous qu’ils vont se vendre ? Que pensez-vous de la dernière tablette Microsoft Surface ? Est-ce que ce sera un succès ou un flop ? Et le dernier Google Nexus ? Et l’iPhone 6S ? Quels produits vont, selon vous, avoir du succès, et pourquoi ? Sur quels facteurs basez-vous vos prédictions ?

Si vous voulez créer un e-book comme prochaine source de revenus passifs, allez sur Amazon.fr, cherchez les sujets qui vous intéressent, et voyez ce qui se vend le mieux. Voyez si vous pouvez déterminer pourquoi ils sont en top des ventes et pourquoi les autres livres du même genre ne le sont pas. Un facteur-clé est certainement l’auteur. Les auteurs populaires ont plus de chances d’avoir du succès que les auteurs inconnus. Mais qu’en est-il des auteurs inconnus qui connaissant un succès instantané ? Quels facteurs y ont contribué ? Est-ce leur choix de genre, de style d’écriture, leurs méthodes marketing, leur prix, autre chose ? Voyez si vous pouvez prédire quels facteurs comptent et lesquels ne comptent pas.

Évidemment, la chance et le caractère aléatoire jouent un rôle, mais il y a beaucoup d’autres éléments qui peuvent être contrôlés, même pour de nouveaux auteurs. Pourquoi ne pas en tirer parti en reproduisant les facteurs qui ont le plus de chances de générer du succès et en évitant les facteurs qui ont le plus de chances de mener à l’échec ? Pourquoi vous embêter à écrire un livre dans un genre qui est connu pour mal se vendre, par exemple ?

En développant la capacité à faire des précisions plus précises quant à ce qui se vendra bien et ce qui ne se vendra pas bien, cela vous permettra de prendre de meilleures décisions au moment de créer et de lancer vos propres produits.

Une stratégie que j’ai utilisée pour développer le trafic de mon site web a été de faire attention aux pics de trafic et de noter quels articles ont provoqué ces pics. J’ai fait de mon mieux pour comprendre pourquoi certains articles ont généré des pics de trafic tandis que la plupart des articles ont eu très peu d’effets sur le trafic. Avec ce savoir, j’ai pu écrire délibérément plus d’articles dont je m’attendais qu’ils boostent mon trafic. J’ai utilisé ces données pour améliorer mes prédictions, puis j’ai utilisé ce que j’ai appris de ces prédictions pour prendre de meilleures décisions. Je n’ai pas toujours eu bon évidemment, mais mes résultats se sont quand même visiblement améliorés.

Être un peu plus précis dans vos prédictions peut vous permettre de prendre des décisions plus intelligentes, et sur plusieurs années, cela peut mener à une amélioration significative de vos résultats, à la fois personnellement et professionnellement.

Globalement votre cerveau est brillant pour faire des prédictions. Laissez-le faire le travail, et faites de votre mieux pour accepter ses prédictions avec calme et détachement. Basez vos prédictions sur ces prédictions flexibles et intelligentes, pas sur des attentes qui ont été corrompues pas un résidu émotionnel excessif.

Crédits photo : © javieruiz – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment arrêter de imité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *