TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Le grand mythe des protéines

Note : cet article est une traduction de l’article The Great Protein Myth de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

VégétarismeQuand je dis aux gens que je suis végétarien, la première question qui sort de leur bouche est souvent, « Ok, et où tu trouves tes protéines alors ? »

Dès que j’entends cette question, je fais mon lever d’yeux au ciel habituel et je sais immédiatement que je discute avec quelqu’un qui… eh bien… quelqu’un qui n’y connait pas grand-chose en plantes. L’idée que les aliments végétaux puissent être dépourvus de protéines n’est rien d’autre qu’un mythe.

Mythe n°1 : Les plantes ont une faible teneur en protéines

Les aliments végétaux sont généralement plein de protéines. Par exemple, la laitue tire 34% de ses calories des protéines, et le brocoli 45%. Pour l’épinard c’est 49%. Pour le chou-fleur 40%. Pour le céleri 21. Les haricots vont de 23 à 54% en fonction de la variété. Pour les céréales cela va de 8 à 31%. Les noix et racines en tirent de 8 à 21%. Les fruits sont les plus bas, autour de 5 à 8% en moyenne.

Si vous vouliez souffrir d’un déficit en protéines, vous devriez soit restreindre sérieusement votre nombre de calories total (autrement dit vous priver), soit avoir une alimentation bordélique et déséquilibrée basée sur une malbouffe sans protéines et quelques fruits. Mais dans ces cas, le déficit en protéines ne sera probablement pas le plus grand risque.

Personnellement je n’ai jamais rencontré personne souffrant d’un déficit en protéines aux États-Unis, végétarien ou pas. Le risque bien plus grand (aux USA du moins) est la surconsommation de protéines.

Mythe n°2 : Les protéines végétales sont incomplètes

Un autre mythe est l’idée que vous avez besoin de combiner différents aliments végétaux pour obtenir des protéines complètes. L’idée serait que la plupart des aliments végétaux ne contiendraient que certains des acides animés essentiels, et que vous devriez donc combiner des aliments « incomplets » comme les haricots et le riz à d’autres pour obtenir des plats qui contiennent des protéines complètes. Cette idée a été notamment mise en avant dans le livre Sans viande et sans regrets (Un régime alimentaire pour une petite planète) écrit en 1971 par Frances Moore Lappé, qui s’est vendu à un million d’exemplaires. Malheureusement, beaucoup de gens ne savent toujours pas que cette théorie s’est avérée par la suite complètement fausse, et que Lappé elle-même s’est rétractée quant à cette théorie d’origine dans des travaux ultérieurs qui ont été beaucoup moins populaires. La vérité est que la plupart des aliments végétaux contiennent tous les acides aminés essentiels, mais qu’en plus, votre corps stockera les acides aminés entre les repas – il n’a pas besoin d’avoir tous ceux qui sont essentiels en un seul repas. Donc la théorie de combiner les aliments végétaux pour obtenir des protéines complètes n’est même pas un tant soit peu correcte. Bien sûr, ceux qui sont végétariens depuis toujours savaient déjà que la théorie de Lappé était fausse, étant donné qu’ils ne souffraient pas de déficits en protéines quelle que soit la façon dont ils combinaient leurs repas.

Beaucoup de gens aujourd’hui partent de l’idée erronée qu’avoir suffisamment de protéines en se nourrissant de plantes est difficile ou impossible. J’adore particulièrement quand les gens m’expliquent pourquoi je devrais soit être mort soit souffrir de symptômes de déficit en protéines. Je n’ai pas mangé la moindre protéine animale depuis maintenant 8 ans et demi, pas plus que les autres végétariens que je connais.

Et je ne suis pas mort. Au contraire, je me sens formidablement bien.

Alors ne vous inquiétez pas du fait d’avoir suffisamment de protéines. Mangez simplement vos légumes, et vous irez bien.

 

Crédits photo : valery121283

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherches utilisées pour trouver cet article :

le myth des protéinemythe des protéines

6 Comments

  • Posted 6 novembre 2013 at 10 h 26 min | Permalink

    Le mythe des protéines, y viendra-t-on à bout ? Merci pour cet article. 😉

  • Posted 7 novembre 2013 at 18 h 45 min | Permalink

    Bonjour,
    L’idée que les éléments végétaux ne contiennent qu’un certain nombre d’acides aminés n’est pas un mythe mais une réalité. Par contre, en effet, ne pas prendre en compte le fait que notre organisme a la capacité de les stocker pendant plusieurs jours est effectivement l’erreur commise par Frances Moore Lappé et il est vrai que cela change tout.
    On pourrait rajouter à cet excellent article que les protéines végétales contiennent moins d’acides aminés soufrés (certes utiles en faible quantité pour la synthèse de la kératine de nos cheveux et de nos ongles mais nocifs pour notre digestion s’ils sont présents en trop forte quantité) que les aliments d’origine animale ce qui est un argument de plus en faveur du régime végétarien.
    On pourrait enfin mentionner que consommer une quantité suffisante de protéines d’origine animale s’accompagne obligatoirement d’une consommation excessive des graisses qui leur sont associées dans la viande.
    Encore une preuve qu’opter pour un régime végétarien est un bienfait pour notre santé … et pour la planète.

  • Posted 24 novembre 2013 at 13 h 12 min | Permalink

    Bonjour Olivier et merci pour ton article ! Etant pratiquant de musculation et ayant un blog sur le sujet, je ne conseillerai biensur pas ce type d’alimentation sous peine de ne pas progresser ! Mais il est vrai que le fait de ne manger que des protéine vegetales ne doit pas être très nocif pour la santé … Pourquoi ne prends-tu pas un complément alimentaire d’acides aminés essentielles afin d’être sur de ne pas en manquer dans ton alimentation ?

  • Posted 4 juin 2016 at 16 h 56 min | Permalink

    Bravo ! ça doit faire trois heures aujourd’hui sur mon pc.
    Et je dois admettre que l’article en question est complet.

    A mon avis la la prise de masse. Est l’un des plus merveilleux
    sport. Tellement génial !

  • Posted 2 juillet 2016 at 8 h 06 min | Permalink

    Merci Olivier,je partage sur la page de mon restaurant vegan,une question sur les protéines plus que récurrente,la peur de manquer de protéines et de fibres……

  • lawl
    Posted 23 août 2016 at 14 h 30 min | Permalink

    « Les plantes ont une faible teneur en protéines »
    Réponse :
     » laitue tire 34% de ses calories des protéines, »
    Mais le mot important c’est de ses calories mais ces légumes « protéiné » sont très peu de calorie !

    Si on prend les épinards elles contiennent en fait 3g de protéine pour 100g.
    Il faudra donc manger 1kg d’épinard pour avoir l’équivalent d’un steak de 100g !

One Trackback

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *