Engagement de 5 ans

engagement de 5 ansLes gens surestiment souvent les niveaux qu’ils peuvent atteindre en un an, mais sous-estiment grossièrement ce qu’ils peuvent réaliser en 5 ans.

Si vous voulez vraiment enregistrer des résultats, prenez un engagement de 5 ans et mettez-vous au défi d’atteindre un objectif particulier. Il peut s’agir de mettre en place une entreprise en ligne, développer vos compétences sociales, devenir un globe-trotter, etc. Il est inutile de prendre un engagement plus petit.

Quand j’ai commencé à bloguer en 2004, je m’attendais à continuer de le faire en 2009. Autrement, je n’aurais pas commencé à bloguer.

Beaucoup d’autres blogueurs abandonnent au cours de leur première année, ce qui n’est rien d’autre qu’une grosse perte de temps. Si à la base ils avaient pour but de cesser toute activité après une si courte période, alors c’est qu’ils n’ont jamais pris la chose au sérieux dès le départ. Les meilleurs résultats sont obtenus bien après la première année. Si vous ne pouvez donc pas prendre un engagement de 5 ans, pourquoi vous gêner ?

Bien sûr, l’on ne peut nier que le bricolage apporte une certaine valeur en termes d’expérience. Toutefois, en termes de résultats, la valeur sera presque nulle. Si vous voulez simplement accumuler des expériences à court terme pour le plaisir, alors n’hésitez pas à continuer de cette façon. C’est très bien. Ce n’est pas une erreur de le faire si c’est votre intention dès le départ.

Cependant, si votre intention est de générer des résultats significatifs, comme de nouvelles relations solides, un ensemble de compétences pointues sur le plan commercial, un parcours professionnel satisfaisant ou d’importantes sources de revenus, alors oubliez le bricolage.

Si vous remarquez que tous les 6 mois vous prenez un nouveau départ, cela prouve que vous n’êtes pas véritablement engagé. Dès lors, voici ce qui se produit : chaque fois que vous arrivez au point où vous êtes sur le point d’enregistrer des résultats moyens pour ensuite obtenir d’excellents résultats à long terme, vous arrêtez tout et supprimez ainsi vos progrès.

Au cours de la première année, un nouveau site Web commencera tout juste à obtenir quelques redirections, un placement dans les moteurs de recherche, de la reconnaissance sur les réseaux sociaux et un trafic modéré. La graine est devenue un jeune arbre. Alors, les propriétaires regardent le jeune arbre avec déception parce qu’ils voulaient un arbre adulte à cette étape. Ils l’arrachent donc du sol et commencent un autre projet à partir de zéro. C’est absurde. Après 5 ans à procéder de cette façon, ils n’ont presque pas de résultats pour justifier leurs efforts.

Après avoir passé une année sur un projet, vous pouvez avoir l’impression de n’avoir fait aucun progrès. C’est souvent le cas au début de la transformation. Toutefois, 5 ans plus tard, la transformation peut être profonde.

En 2004, j’ai rejoint Toastmasters pour développer mes compétences et mon expérience en expression orale. Après un an, je suis passé à un club plus huppé, mais je faisais encore des discours de 5 à 7 minutes et il m’arrivait de faire des présentations occasionnelles de 20 minutes. J’ai également participé à quelques concours de discours. Préparer une présentation de 20 minutes me prenait une journée entière. J’étais en train d’acquérir des compétences, mais sur le plan des résultats, je n’avais pas grand-chose à montrer pour justifier mes efforts.

Cependant, après 4 ans à Toastmasters, j’ai commencé par donner mes premières allocutions rémunérées. Je gagnais 3 000 $ pour 90 minutes sur scène, et mes frais de déplacement et d’hôtel étaient pris en charge. C’est un résultat !

Un peu plus de 5 ans après avoir rejoint Toastmasters, j’ai organisé mon premier atelier public. Cela m’a rapporté plus de 50 000 $ pour 3 jours de conférence. C’est un résultat !

Maintenant, je peux organiser des ateliers de fin de semaine quand je le désire et gagner des dizaines de milliers de dollars chaque fois. J’en ai organisé 9 jusqu’ici. Chaque atelier que j’ai organisé m’a permis de gagner plus d’argent que je n’en ai gagné au cours de ma première année dans le blogging. C’est un résultat !

Avant, il me fallait un mois pour préparer entièrement un nouvel atelier. Maintenant, je peux le faire en une semaine. Aujourd’hui, je peux aussi préparer une nouvelle allocution d’une heure en 15 ou 30 minutes environ, et le résultat est meilleur que lorsque je prenais une journée entière pour préparer un speech de 20 minutes.

Ce n’est pas le fruit du hasard. C’est un résultat obtenu grâce à la pratique et à l’engagement. Pas un engagement de 6 mois ni d’un an, mais un engagement de 5 ans.

Je n’ai quitté Toastmasters qu’en 2010 quand j’ai compris que je n’avais plus besoin de la structure. Sur une période de plusieurs années, je suis passé de discours gratuits de 5 à 7 minutes à mes propres séminaires publics de 3 jours. Et j’ai gagné des dizaines de milliers de dollars pour chaque atelier. Une fois de plus, il s’agit d’un résultat concret et mesurable, et pas seulement d’une expérience d’apprentissage.

C’est ce que j’ai toujours visé depuis le début. Je savais que j’y arriverais si je m’en tenais aux objectifs que je me suis fixés. Si dès le départ, mon but n’était pas de rejoindre Toastmasters pour au moins 5 ans, je n’aurais probablement pas rejoint la communauté.

un résultat

La première année de tout nouvel engagement est invariablement la plus embarrassante. Vos compétences ne sont pas totalement peaufinées. Vous ne savez pas ce que vous faites. Vous commettez beaucoup d’erreurs.

Cette première année est aussi le moment où l’on apprend le plus vite. Cependant, la 5e année est généralement celle où l’on obtient les meilleurs résultats.

Au fond, nous aimons les raccourcis. Si vous trouvez un raccourci viable, profitez-en. Cependant, ne prenez pas la décision de vous lancer dans un important projet de croissance personnelle si vous n’êtes pas prêt à prendre un engagement de 5 ans au moins — en supposant que votre but, c’est d’enregistrer des résultats concrets.

Ne vous obligez pas à vous engager dans un projet aléatoire pour les 5 années à venir. Réfléchissez plutôt aux décisions qui peuvent engendrer des résultats à long terme si vous vous y tenez. Cela exige un certain degré de connaissance de soi. En effet, vous devez savoir à quoi vous allez vous en tenir sur 5 ans et vice versa. Si vous êtes conscient que vous n’allez pas continuer un projet sur 5 ans, ne vous donnez pas la peine d’y consacrer 6 mois.

Déterminez lesquels de vos intérêts et vos objectifs seront probablement encore très importants à vos yeux dans 5 ans. Intéressez-vous à votre passé. Qu’est-ce qui vous intéressait il y a 5 ans et qui vous intéresse encore aujourd’hui ? Quels sont les objectifs et aspirations qui reviennent chaque année ? Est-il possible que cette tendance se poursuive ? Ces intérêts à long terme vous donneront un indice sur les domaines dans lesquels vous devez redoubler d’efforts et vous engager davantage.

Quand j’ai commencé à bloguer, j’avais déjà écrit des articles gratuits pendant 5 ans auparavant (de 1999 à 2004). Je pouvais donc raisonnablement m’attendre à continuer dans cette voie.

Quand je me suis engagé à donner des allocutions publiques, je donnais déjà des discours gratuits à des conférences de développeurs de logiciels et de jeux vidéo pendant plusieurs années auparavant. Par conséquent, là encore, j’avais établi un modèle.

Même si vous êtes dans la vingtaine ou moins, il y a des modèles que vous avez établis. Quels sont les fils que vous continuez de tisser dans votre vie ? Jusqu’où pourriez-vous aller si vous décidiez d’y mettre un peu de sérieux ? Jusqu’où pourriez-vous aller si vous preniez un véritable engagement de 5 ans pour obtenir des résultats concrets ?

Article original écrit par Steve Pavlina.

Pour prendre un engagement de 5 ans, il va sans dire que vous devez sortir de votre zone de confort. Vous devez accepter de faire des expériences qui vous bougent, car un engagement de 5 ans requiert une grande détermination. Je vous invite donc à suivre la vidéo ci-après qui s’étend un peu plus sur comment sortir de sa zone de confort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *