TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Comment être mauvais dans tout

Note : cet article est une traduction de l’article How To Do Everything Wrong de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

EchecMême si j’écris normalement pour les gens qui sont intéressés par le fait d’améliorer leur vie, je suis conscient que beaucoup sont engagés sur la voie opposée. Ces gens refusent volontairement les étapes qui mèneraient à des améliorations mesurables. Ils préfèrent que tout se passe mal – aussi longtemps que possible.

Parfois ils se plantent et font accidentellement quelque chose de bien. Ils sont généralement capables de saboter très vite ces succès inattendus, mais ils préfèrent quand ils peuvent empêcher ces expériences positives d’arriver dès le départ.

Si vous faites partie de ce groupe mal-reconnu et mal-apprécié, voici quelques suggestions quant à la façon dont vous pouvez mieux empêcher tout succès et vous assurer un échec total jusqu’à votre mort.

Le mauvais chemin

Remarquez les chemins que prennent les gens qui sont heureux et ont du succès, et évitez ces chemins. Favorisez les chemins populaires car ils vous aideront à atteindre au mieux des résultats moyens, et les résultats moyens devraient éviter tout sentiment indésirable d’accomplissement. Les meilleurs chemins sont ceux qui vous donnent la sensation de tourner en rond jusqu’à ce que vous soyez trop fatigué pour marcher et que vous deviez abandonner. Les chemins qui sont plats ou en légère pente descendante sont souvent de bons choix, et ils ont également tendance à satisfaire les critères de popularité. Évitez tous les chemins qui avancent dans les collines ou frôlent des montagnes ; les vues élevées sont perturbantes. Dirigez-vous vers des terrains que vous détestez parce qu’il est plus facile de détester votre vie quand vous détestez ce qui vous entoure. Si vous pouvez vous débrouiller pour vous perdre en passant, c’est génial.

Les mauvaises tendances

Faites l’inventaire des habitudes qui ont généré les meilleurs résultats pour vous, et abandonnez-les. Remplacez-les par des habitudes qui garantissent que vous ne fassiez aucun progrès. Encore mieux : les habitudes qui vous font repartir en arrière. Regardez beaucoup la télé. Mangez au fast-food. Évitez de faire de l’exercice. Faites de Facebook le zénith de votre journée.

Le mauvais endroit

Il est important de vivre dans un endroit qui dégage une vibration d’immobilisme. Cherchez des endroits qui attirent les gens aux revenus moyens ou sous la moyenne, et favorisez les environnements qui sont tellement laids que même Shakespeare succomberait à l’angoisse de la page blanche. Vivez avec des gens qui vous encourageront à suivre des chemins dont vous ne voulez clairement pas ; vivre avec vos parents aussi longtemps que possible peut beaucoup vous y aider.

Le mauvais moment

N’agissez jamais si vous pouvez justifier de faire les choses en retard. Restez sur la touche aussi longtemps que vous le pouvez, et évitez le terrain aussi longtemps possible. Ne soyez pas ponctuel. Au final, les opportunités vont passer. C’est moins stressant d’arriver en retard parce que personne n’attendra grand-chose de vous. Si vous agissez trop tôt, vous risquez de réussir.

La mauvaise raison

Les gens sont fouineurs, c’est bien connu, et tôt ou tard ils vont se renseigner sur vos plans. On croit à tort que tout le monde devrait chercher à améliorer sa vie, donc vous allez devoir devenir bon pour détourner leurs demandes avec de fausses réponses. Quand ils remarquent finalement que vous semblez à la traîne niveau progrès, rejetez la faute sur les facteurs extérieurs, comme l’économie, votre patron, votre ex, etc. Si vous dites la vérité aux gens, ils pourraient essayer de vous motiver à faire quelques changements, et vous ne voulez clairement pas de ça.

La mauvaise journée

Levez-vous tard si vous sentez que vous êtes un lève-tôt, et sortez-vous du lit tôt si vous vous sentez mieux en vous levant tard. Tout au long de la journée, efforcez-vous de faire le contraire de ce qui vous rend heureux et productif. La plupart des gens trouvent qu’il est utile de faire un travail qu’ils détestent. Comme cela ils s’assurent que, même s’ils s’arrangent pour passer une bonne matinée et/ou une bonne soirée, les heures passées au travail vont plomber toute leur journée, ce qui leur assure une expérience globale déplaisante.

La mauvaise semaine

Enfilez plusieurs mauvais jours les uns après les autres, et vous pouvez créer une semaine très médiocre – peut-être même une semaine terriblement mauvaise si vous vous y efforcez vraiment. Il est important de ne rien faire de véritablement réparateur le week-end ; gaspillez autant que possible votre temps en paresse, en inactivité et en amusements futiles. Vous voulez entamer le lundi en vous sentant entravé dès le début. Si vous arrivez à garder ces sentiments de stress, de dépression ou d’ennui toute la semaine, c’est tout bon. Une fois que vous êtes coincé dans un tel schéma, ne faites rien pour changer cela.

La mauvaise méthode

Apprenez des erreurs des autres, et copiez-les. Utilisez des méthodes qui ont prouvé leur inefficacité par le passé, en vous assurant que vous obtiendrez des résultats tout aussi mauvais. Regardez également votre propre passé. Remarquez ce qui n’a jamais fonctionné pour vous, et continuez à le faire. Si cela n’a pas fonctionné jusqu’à maintenant, il n’y a aucune raison que ça marche aujourd’hui.

La mauvaise technique

Ne soyez pas trop créatif et n’essayez pas d’innover. Copiez la technique de quelqu’un d’autre si vous le pouvez. Être dans la masse est plus sûr qu’en sortir en tant qu’individu à part entière. Il est plus facile d’empêcher tout succès si vous favorisez les techniques populaires adoptées par la masse – ne faites rien de trop exubérant. Le style est bien trop proche du succès.

Le mauvais mélange

Assurez-vous que les ingrédients principaux que vous mettez dans votre vie ne se mélangent pas bien. Trouvez un travail qui ne paye pas assez pour couvrir vos dépenses, comme ça vous n’arriverez pas à joindre les deux bouts. Ayez dans votre vie quelqu’un qui ne correspond pas bien aux amis que vous avez. Remplissez votre cuisine d’aliments qui vous font vous sentir légèrement malade la plupart du temps. Ne cherchez pas l’équilibre.

Les mauvais gènes

Ôtez-vous tout pouvoir en rejetant vos problèmes sur votre ADN. Laissez vos gènes vous servir de frontière ultime. Ignorez la vérité selon laquelle vos pensées déterminent largement la façon dont vos gènes s’expriment.

Les mauvaises fins

Il est difficile d’éviter totalement de fixer des objectifs parce qu’une partie de votre esprit voudra remplir le vide. Faites en sorte de remplir cela de pseudo-objectifs analogues qui vont s’attacher à vos récepteurs d’objectif et empêcher efficacement les vrais objectifs de se mettre en place accidentellement. Il est prouvé que cela fonctionne bien : gagner plus d’argent, trouver un/e amoureux/se, trouver un travail, etc. Le manque de précision facilite grandement la procrastination.

La mauvaise voie

Si vous vous faites un jour aspirer dans la réalisation d’un objectif, prenez la route la plus sinueuse possible. Au lieu de lancer une vraie entreprise qui fournit de la valeur et rapporte de l’argent, restez occupé avec des tâches futiles, comme vous tracasser pour le design de votre logo et vos cartes de visite. Changer fréquemment de projet pour que rien n’aboutisse jamais. Créez l’illusion du progrès sans produire quoi que ce soit de quantifiable.

Le mauvais plan

Créez des plans truffés d’erreurs pour atteindre vos objectifs, des plans dont n’importe qui de raisonnablement intelligent pourrait pointer les failles. Assurez-vous qu’au moins une étape cruciale nécessite un horcruxe.

Les mauvaises mains

Évitez de devenir trop bon dans quoi que ce soit. Les compétences sont la recette du succès, donc faites en sorte de rester aussi incompétent que possible. Évitez les livres, les programmes audio, les séminaires et les gens éduqués. Votre éducation s’est terminée il y a bien longtemps, n’essayez pas de la ressusciter. Laissez vos mains incompétentes être de plus en plus distancées chaque nouvelle année qui passe.

Les mauvais yeux

Utilisez une perspective qui vous rend impuissant. Excluez les angles de vue qui rendraient vos problèmes trop faciles à résoudre en apparence. Si vous rendez vos problèmes vraiment démesurés, il sera plus facile de rester coincé. Si un problème semble trop facile à résoudre, vous pourriez être tenté de vraiment le résoudre, et cela ne ferait qu’accélérer votre progression sur la voie du succès – mauvaise idée !

Le mauvais prix

Fixez des objectifs que d’autres s’attendent à vous voir atteindre, même s’ils ne vous intéressent pas vraiment. Tous les autres ont sûrement raison, et vous avez tort, donc suivez le programme et faites semblant d’aimer ça.

Les mauvaises questions

Posez des questions qui ne peuvent pas vous apporter de réponses utiles, comme : Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à progresser ? Pourquoi les gens sont toujours aussi méchants ? Pourquoi est-ce que je suis une telle poule mouillée tout le temps ?

Les mauvaises réponses

Maintenant, prenez ces questions idiotes, et essayez d’y répondre quand même. Soyez aussi impuissant que vous le pouvez. Je n’arrive jamais à progresser parce que je suis stupide. Les gens sont méchants avec moi parce que je suis un perdant. Je suis une poule mouillée parce que je n’ai pas de compétences sociales, donc je sais que je vais me mettre dans l’embarras dès que je vais ouvrir la bouche.

Le mauvais tambour

Marchez en suivant le roulement du tambour de quelqu’un d’autre, jamais du vôtre. Le meilleur conseil à suivre est celui qui vient des gens qui semblent se soucier de vous mais qui sont trop incompétents pour savoir de quoi ils parlent. Allez chercher des conseils de santé auprès de fumeurs en surpoids. Prenez des conseils financiers auprès de gens qui peuvent à peine payer leurs propres factures. Les proches sont de premier choix pour ça.

Les mauvaises personnes

Fréquentez souvent des perdants désenchantés, en les élevant au rang d’amis. Mieux encore, jurez-leur loyauté. Si l’un d’entre eux montre le moindre indice d’ambition ou de brillance, accusez-le d’être fou et abrutissez-le d’une quantité suffisante d’alcool, ou éjectez-le de votre tribu. Accueillez ouvertement les nouveaux membres qui démontrent leur aptitude au sarcasme et qui possèdent une collection de jeux vidéo qui rivalise avec la vôtre.

La mauvaise énergie

Gardez intentionnellement une vibration totalement désalignée avec le bonheur, le succès et l’accomplissement. Visualisez votre échec chaque fois que vous en avez la chance. Quand vous vous sentez énervé, amplifiez-le pour le transformer en rage. Quand vous vous sentez triste, nourrissez cette tristesse pour la transformer en cafard abrutissant que vous pourrez traîner pendant des semaines. Inquiétez-vous beaucoup. Sachez que les choses vont toujours se détériorer pour vous.

Les mauvais signes

Décidez que vous avez consommé suffisamment de latte taille Venti pour que vos capacités psychiques dormantes se soient enfin éveillées. Interprétez chaque message reçu comme un signe que vous êtes sur la bonne voie, même si les seules personnes qui semblent se préoccuper que vous existiez sont tout aussi perdues que vous. Interprétez le manque évident de progrès en avant dans tous les domaines mesurables de votre vie comme une évolution spirituelle. Le développement intérieur est toujours invisible.

La mauvaise intensité

Pendant 28 jours par mois, soyez une vraie limace de canapé qui pense que se lever à 7h est le top de l’ambition. Puis, pendant 48 heures, devenez un vrai maniaque qui parle à tout le monde de l’idée inspirée qu’il ne mettra jamais en œuvre. Mettez le paquet dans une discussion enfiévrée une fois par mois, puis retournez gentiment dans le confort de l’inaction.

Le mauvais air

Vous savez que vous êtes sur la voie de la misère quand vous écoutez la musique globale de votre vie et que tout ce que vous percevez est un bruit discordant où tout semble désaccordé. Si quelque chose commence à fonctionner, et que vous commencez à entendre quelque chose qui ressemble à de la musique, alors trouvez ce qui crée cette odieuse harmonie et détruisez-le.

Mauvais trop longtemps

Si vous appliquez déjà la plupart de ces conseils, alors vous ne devriez pas avoir de problèmes de succès, de bonheur et d’accomplissement qui infecteraient votre existence monotone. Vous pouvez vous détendre et avancer en roue libre jusqu’au cercueil. Ne lâchez rien ! 🙂

Crédits photo : © danimarco – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment etre mauvais??Comment etre mauvaise dans la vie

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partagez
Tweetez