Réussir en aidant les autres à réussir

Note : cet article est une traduction de l’article Succeeding by Helping Others Succeed de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Aider les autresQue pensez-vous des gourous en auto-assistance qui tirent la majeure partie de leur succès (financier ou autre) grâce à leur travail de gourou en auto-assistance ?

Que pouvons-nous dire d’un orateur professionnel qui parle de succès mais dont le plus grand succès est d’avoir du succès en parlant de succès ?

Je n’ai aucun problème avec ça, tant que cet orateur est honnête.

Il y a un problème quand un orateur prétend être une chose qu’il ou elle n’est pas, comme ceux qui mentent en prétendant être millionnaire grâce à leur dernière entreprise qui a été en réalité un désastre financier, tout en tirant d’immenses profits des ventes de livres et de séminaires qui apprennent aux gens comment devenir riche.

Je trouve qu’il est merveilleux d’avoir une entreprise centrée sur le fait d’aider les gens, même si cela suit un schéma récurrent, comme aider les gens à aider les autres de la même façon que vous les aidez. Si la demande est là pour ce genre de travail et si cela bénéficie réellement aux gens, alors c’est un modèle d’entreprise parfaitement acceptable. En fait, je pense que c’est un des modèles d’entreprise les plus intelligents à l’heure actuelle. Pourquoi ne pas vous aider en aidant les autres ?

J’ai géré une entreprise de jeux vidéo pendant plus de dix ans et j’ai eu pas mal de succès avec. J’aurais pu continuer à faire évoluer cette entreprise, mais un truc amusant est arrivé en cours de route. J’ai commencé à écrire des articles pour aider d’autres développeurs de logiciels indépendants, et en quelques années, mes articles sont devenus plus populaires que mes jeux. Sur le long terme, j’ai eu un plus grand impact en apprenant aux gens comment gérer une entreprise comme la mienne plutôt qu’en m’occupant de ma propre entreprise. Plus de jeux créatifs ont été édités en conséquence des articles que j’ai écrits, bien plus que ce que j’aurais pu développer avec ma propre entreprise.

Quand j’ai commencé à écrire des articles qui n’étaient pas limités aux développeurs de logiciels, sur des sujets comme la fixation d’objectifs et la productivité, mon influence s’est étendue. Rapidement, les gens sont venus sur mon site de jeux simplement pour lire les articles. Essayer de vendre des jeux à ces gens n’avait pas beaucoup de sens, car la plupart d’entre eux n’étaient même pas intéressés par les jeux.

Finalement j’ai réalisé que je pourrais fournir un meilleur service (et au final développer une meilleure entreprise) en écrivant plus d’articles au lieu de sortir plus de jeux. Cela n’avait pas de sens de continuer à publier des jeux quand j’avais tous ces gens qui venaient sur mon site de jeux pour obtenir des conseils de développement personnel.

Il est amusant de voir que même si je gérais une entreprise de jeux vidéo, ma passion pour le développement personnel n’a pas pu s’empêcher de pointer le bout de son nez.

A l’époque il était difficile de réaliser ce qui arrivait. Au début, j’ai vu ce changement imprévu de démographie de mes visites comme un problème un peu ennuyeux. J’ai pensé que je devrais peut-être arrêter de poster de nouveaux articles sur mon site. Mais finalement j’ai reconnu que c’était une opportunité en or. Si je pouvais attirer des gens intéressés par le développement personnel sur un site de jeux indépendants, imaginez ce que je pourrais faire avec un site web qui se concentrerait exclusivement sur le développement personnel. 🙂

Au début c’était difficile d’endosser l’habit de professeur. Je pensais tout le temps à l’expression « Ceux qui savent faire font. Ceux qui ne savent pas faire enseignent. » Cela ne m’a pas aidé de voir que beaucoup de mes amis et associés dans l’industrie du jeu ont réagi avec le même genre d’attitude quand je les ai informés de ma décision de lancer un site de développement personnel et de me retirer de l’industrie du jeu.

Mais je m’en suis tenu à ma décision. La demande était trop importante pour que je l’ignore. J’étais tombé par hasard sur une meilleure façon de fournir de la valeur aux gens. Plus longtemps je continuais à éditer des jeux, plus je sentais que je perdais du temps. En me retenant de me lancer dans le développement personnel, j’empêchais les gens de profiter d’un meilleur service que j’aurais pu leur proposer à la place.

Même si je n’encourage pas activement les gens à lancer leur propre site de développement personnel, des centaines de gens m’ont dit qu’ils avaient lancé des blogs et des sites en voyant mon travail, souvent en accordant le crédit de leur changement à Comment gagner de l’argent avec votre blog et 10 bonnes raisons de ne jamais trouver de travail. La plupart de ces sites traitaient également de développement personnel. Au début, je n’étais pas sûr que ce soit une bonne chose. Je ne m’inquiétais pas de la concurrence parce que je ne pense pas en termes de manque, mais je m’inquiétais que trop de gens se précipitent dans ce domaine, car je savais que la plupart échouerait. La plupart des gens ne prennent simplement pas ce genre de travail au sérieux et ils abandonnent au bout de quelques mois. Mais certains d’entre eux s’engagent vraiment et ont du succès ; beaucoup ont réussi à quitter leur travail suite à cela.

C’est une récompense personnelle d’aller sur certains de ces sites aujourd’hui et de voir le chemin qu’ils ont parcouru. Ils continuent à fournir un service de valeur à leurs visiteurs. En plus, ils apportent une bien plus grande contribution avec leur site que tout ce qu’ils ont pu faire auparavant.

La plupart de ces nouveaux sites sont gérés par des gens bien plus jeunes que moi. Pour beaucoup, c’est leur première expérience réelle d’entreprise. Ils n’ont peut-être pas beaucoup d’expérience du monde réel à partager, mais ils ont bien le désir d’aider les gens. Le désir les pousse à travailler sur leur propre développement personnel, pour avoir quelque chose d’efficace à partager. Généralement, ceux qui essayent de feindre le succès ne vont pas très loin, mais ceux qui sont honnêtes et partagent leur progression au fur et à mesure peuvent clairement fournir beaucoup de valeur.

Il n’est pas nécessaire d’être une sorte de super-gourou pour aider les gens. Vous n’êtes pas obligé de gagner des sommes folles, de trouver la relation parfaite, ou d’avoir le physique idéal avant de pouvoir continuer. Vous pouvez commencer en partageant ce que vous connaissez, et qui a certainement beaucoup plus de valeur que ce que vous pensez.

Vous n’avez pas besoin d’être le meilleur dans tout. Vous pouvez toujours partager ce que vous faites. Vous pouvez toujours apporter une contribution. Vous pouvez toujours fournir de la valeur aux gens.

Comment savoir si ce que vous avez à partager a de la valeur ? Commencez par le partager, et vous le saurez vite. Si cela produit de la valeur, les gens vous le diront. Si ce n’est pas le cas, les gens vont généralement vous ignorer. Tant que vous êtes ignoré, continuez à faire des tests en essayant de fournir de la valeur de façon nouvelle et unique. Peut-être que vous avez une jolie voix et que vous seriez meilleur pour des podcasts que pour des articles de blog. Ou peut-être qu’une vidéo serait un meilleur moyen d’exprimer votre créativité. Les seules limites sont ce que vous pensez.

Quand j’ai sorti mon premier jeu informatique indépendant, il est largement passé inaperçu. Cela m’avait pris six mois de le développer, mais tout le monde s’en foutait. Mon second jeu s’est vendu un peu mieux, mais c’était quand même fondamentalement un flop. J’ai testé différents styles et différents genres de jeux. Cela a demandé plusieurs moutures, mais j’ai fini par créer un jeu primé qui s’est bien vendu pendant des années. Cela m’a demandé environ cinq ans de tâtonnements pour aligner mes compétences de développement de jeux avec le fait de créer de la valeur pour les autres.

Cinq ans, cela peut paraître long, mais je suis arrivé à l’origine sans rien connaître quasiment de la façon de gérer une entreprise. Cela m’a pris beaucoup de temps de calibrer mes compétences aux réalités du marché. Au début, j’essayais de créer un produit qui se vendrait, un truc qui me ferait gagner de l’argent. Mais dans les dernières années, je me suis concentré sur le fait de proposer des jeux que les gens aimeraient. C’est une énorme différence d’état d’esprit.

Quand j’ai lancé mon blog, j’ai pu commencer à fournir de la valeur aux autres bien plus rapidement parce que je n’étais pas enfermé dans l’idée de gagner de l’argent. Je me suis concentré sur le service rendu. J’ai rapidement trouvé comment utiliser mes compétences pour fournir aux gens ce qu’ils voulaient et ce dont ils avaient besoin.

Je reçois parfois des mails de gens qui se plaignent de ne pas être riche après avoir blogué pendant quelques mois. Un blogueur m’a écrit aujourd’hui pour exprimer sa déception de ne pas avoir encore dépassé les 100 visiteurs par jour. Il a lancé son blog il y a moins d’un mois. C’est moi, ou les gens sont un peu impatients aujourd’hui ?

Le résultat le plus important à rechercher n’est pas le nombre de visiteurs que votre site attire ou la somme d’argent que cela vous rapporte. Découvrez plutôt si vous faites réellement une différence dans la vie des gens. Aidez-vous les gens ? Fournissez-vous une réelle valeur ? Si vous fournissez réellement de la valeur, le temps et le référencement s’occuperont de la majeure partie de vos chiffres-clés.

J’ai discuté dernièrement avec un ami qui travaille dans le domaine du développement personnel. Professionnellement, lui et moi avons connu notre meilleure année l’an dernier, et nous nous attendons à ce que cette année soit encore meilleure. Nous plaisantions à propos du reste de l’économie qui s’écroulait autour de nous. Pourquoi nous sentons-nous aussi optimiste quand tant de gens sont nerveux ? Parce que nous savons que nous fournissons une valeur réelle aux gens. Nous savons que nos compétences sont alignées avec notre contribution. Nous avons également la capacité de faire beaucoup de bien aux gens qui luttent financièrement, qui cherchent à changer de carrière, ou qui doutent de leur avenir.

Erin est dans le même cas. Pendant une crise, plus de gens doutent de leur avenir, et elle propose des lectures intuitives qui apportent aux gens une grande clarté à propos de leur vie. Par conséquent, ses revenus ont également considérablement augmenté l’an dernier. Pourquoi ? Parce que ses compétences sont alignées avec le fait d’aider les gens à obtenir ce qu’ils veulent.

Aider les gens à évoluer est un service qui est très demandé. Peu importe que nous soyons au milieu d’une crise (alimentée par les médias). Cela signifie simplement que les gens sont plus enclins à réduire les dépenses de faible valeur, et qu’ils sont plus sensibles au fait de dépenser leur argent avec sagesse ; dans des achats qui leur fournissent le meilleur rapport qualité-prix. Si vous fournissez une valeur faible, vous êtes sur une pente glissante en temps de crise. Mais si vous fournissez une valeur solide qui répond aux besoins des gens, une crise peut même créer de plus grandes opportunités pour vous ; les gens vont supprimer ce qui est obsolète dans leur vie et chercher plutôt ce que vous faites.

Quand votre modèle d’entreprise n’est plus nourri par une demande suffisante, vous pouvez toujours changer et faire autre chose. Mais s’il y a une chose dont l’humanité a besoin en ce moment, c’est que plus d’entre nous nous lancions et acceptions notre plein potentiel au lieu de nous restreindre aux rôles limités que nous a assignés notre conditionnement social. Dans notre environnement actuel, il y a énormément de place pour que plus de gens lancent des entreprises basées sur le fait d’aider et d’encourager les autres à évoluer. Il y a beaucoup de marge avant que nous arrivions à saturation dans ce domaine.

Crédits photo : © blobbotronic – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *