TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Comment satisfaire vos besoins sans être en manque

Hand TouchNote : cet article est une traduction de l’article How to Meet Your Needs Without Being Needy de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

D’une part, on nous apprend que nous avons certains besoins en tant qu’êtres humains, y compris les besoins de survie (nourriture, eau, abri, etc.), les besoins émotionnels (appartenance, amour), les besoins d’estime de soi, etc…

Que tous ces concepts soient ou non considérés comme de véritables besoins est discutable. L’idée qu’il y ait une hiérarchie claire des besoins, comme celle de Maslow, est également discutable – et, dans la mesure où je peux le dire, ce modèle a été assez déconsidéré. Mais nous pouvons probablement convenir que certains aspects non essentiels de la vie peuvent parfois nous préoccuper, ce qui nous donne la perception que ces éléments insatisfaits sont considérés comme des besoins non satisfaits.

D’autre part, on nous apprend qu’il n’est pas souhaitable d’être en manque ou accaparant, comme si les personnes en manque étaient atteintes d’une maladie que nous ne voudrions pas attraper.

Besoins vs Dépendances

(suite…)

Comment ne plus procrastiner pour ton projet

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Faut-il te lancer à FOND dans un projet innovant dont le succès n’est pas garanti ?

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Comment te former à l’entreprenariat seul

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

L’ingrédient simple et indispensable pour déléguer efficacement

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Faut-il que tu promeuves activement tes vidéos Youtube, tes articles, tes produits ?

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Les ebooks ont-ils de l’avenir ? Comment les utiliser stratégiquement

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Comment faire du marketing efficace en 2017

Ressources :

Cliquez ici sur le bouton “Youtube” rouge ci-dessous pour vous abonner à la chaîne et être prévenu gratuitement quand une vidéo géniale est publiée 🙂 :

 

Profiter de relations riches et abondantes

Man Woman LipsNote : cet article est une traduction de l’article Enjoying Rich and Abundant Relationships de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

À quel point votre vie relationnelle pourrait-elle être abondante ? Existe-t-il des limites réelles à ce dont vous pouvez faire l’expérience et ce dont vous pouvez profiter avec des partenaires disposés ? Dans cet article, je vais partager quelques francs témoignages sur la création de relations ouvertes plus profondes, y compris ce que j’aimerai explorer prochainement.

J’apprécie vraiment cette exploration des relations ouvertes que je mène depuis 4 ans. Il s’agit d’une expérience de transformation pour le moins qu’on puisse dire, non en une seule fois, mais une sorte de processus graduel de déploiement et de maturation dans le temps. Ce qui était autrefois à l’extérieur de ma zone de confort se trouve résolument en elle. C’est un bel endroit pour s’y trouver, mais bien sûr, je ne suis pas le genre de personne à m’arrêter et à m’installer confortablement même lorsque les choses vont bien. J’aime continuer à trouver de nouvelles façons d’apprendre, d’évoluer et d’explorer.

Aujourd’hui, je décrirai ma vie sociale et relationnelle avec les mots suivants : abondant, fluide, gracieux, excitant, naturel, aimant, attentionné, sensible, expressif, amusant, ludique, sensuel, connecté, heureux et épanouissant.

Parfois, je me sens un peu débordé, mais quand ça m’arrive, je me retire et je fais une pause ; si je me sens débordé par des invitations, je décline plusieurs d’entre elles et prend du temps pour recharger mes batteries. Les gens sont généralement très compréhensifs lorsque je dois faire cela.

Parfois, je fais des erreurs, auquel cas j’apprends quelque chose de nouveau et fais des ajustements de plus en plus raffinés dans mes observations et mes actions. Aujourd’hui, je trouve les erreurs que je fais de plus en plus mineures. Je m’améliore en lisant à des gens et en détectant le flux que notre connexion veut suivre, comme si l’énergie entre nous avait son propre esprit ; lorsque je peux exploiter ce flux, je peux coopérer plus facilement avec lui.

Trouver des partenaires compatibles

(suite…)

Embrasser le nouveau

Old New SneakersNote : cet article est une traduction de l’article Embrace the New de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Lorsque je n’ai pas de vision claire sur ce dont j’aimerai faire l’expérience dans ma vie, j’aime explorer quelque chose de nouveau. Je sais que je veux continuer à évoluer, alors je recherche de nouvelles expériences de développement, de nouveaux endroits, de nouvelles personnes. En somme, tout ce qui est nouveau.

Cette décision par défaut d’embrasser le nouveau a été une puissante heuristique pour guider mon chemin de vie. Je me retrouve penché sur de nombreuses expériences pour la simple raison qu’elles sont nouvelles. Si je reçois une invitation pour essayer quelque chose que je n’ai jamais essayé auparavant, j’ai tendance à dire assez souvent oui. Si je ne suis pas sûr, je me pousse vers l’affirmative. Je pense que l’exploration de quelque chose de nouveau est généralement mieux que de ne rien faire. Une nouvelle entrée signifie apprendre, chose que j’adore.

Parfois, je dois retourner dans ma zone de confort pour reprendre mon souffle. Trop de nouveautés pourrait parfois devenir un peu étourdissant, donc lorsque j’éprouve ce sentiment, je marque un temps d’arrêt pour un renouvellement personnel. Une longue méditation, une marche en solo la nuit, une séance d’écriture dans mon journal, ou encore écrire un nouvel article sont des expériences de restauration pour moi.

Ensuite, lorsque je me sens prêt à étendre de nouveau mes activités, je lance des invitations fraîches et / ou dis oui à plus d’invitations à explorer. Je me penche vers le nouveau. Plus je fais cela, plus ma zone de confort se développe, et plus je me sens capable de dire oui aux expériences auxquelles j’ai auparavant résisté.

Oslo

(suite…)