Les pièges cachés qui empêchent la mise en place d’un style de vie

style de vieEn principe, adopter un style de vie conscient semble une chose merveilleuse. Cela implique de créer un style de vie que vous aimez et d’avoir une source de revenus durable pour le financer. Cependant, ce que beaucoup de gens ne réalisent pas, c’est le grand nombre de pièges cachés qu’il y a sur le chemin et qui peuvent facilement saboter la transition. Intéressons-nous à quelques-uns de ces pièges.

La routine

Si vous voulez passer d’un mode de vie routinier et monotone à un mode de vie beaucoup plus riche et intéressant, surtout en termes de recherche de nouvelles expériences, alors vos anciennes routines devront être rompues ; elles ne peuvent plus être maintenues.

Par défaut, vous allez vous surprendre à retomber dans vos vieilles habitudes qui ne vous servent plus. Vous resterez à la maison alors que vous préférez voyager parce que rester chez vous est ce que vous avez toujours fait. Vous sympathiserez avec les mêmes personnes qui renforcent votre ancienne routine même si vous savez au fond de vous qu’elles n’adhèreront pas à votre nouveau style de vie.

Avant même la transition, il est bon de commencer à rompre avec vos anciennes habitudes de temps en temps. Commencez à vous éloigner de vos anciennes habitudes et à essayer de nouvelles expériences lorsque vous le pouvez. Embrassez la nouveauté.

Les amis incompatibles

Vous avez peut-être des amis qui sont compatibles avec votre ancien style de vie, mais le sont-ils avec la nouvelle orientation que vous désirez prendre ? Pourraient-ils vous suivre de l’autre côté ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous apprêter à sortir de ces relations, et plus tôt vous le faites, moins vous ressentirez la résistance sociale pendant la transition.

Si vous vous considérez comme une personne loyale, assurez-vous que votre loyauté ne soit pas entamée. Soyez loyal envers vous-même. Restez fidèle à votre chemin de croissance. Soyez fidèle aux nouvelles relations hautement compatibles qui vous attendent. Ne confondez pas la loyauté avec l’entêtement ou la peur.

Être loyal dans des relations dysfonctionnelles qui vous empêchent de grandir n’est pas une vraie loyauté. Admettez la vérité ; admettez que vous avez peur de vous aventurer sur un territoire inconnu, et que vous vous accrochez aux anciennes relations pour vous donner une excuse afin d’éviter de passer à l’étape suivante. Une fois que vous serez honnête avec vous-même, il vous sera plus facile d’aller de l’avant.

Vous n’êtes pas obligé de rompre délibérément avec vos anciens amis. Embrassez sans honte votre nouveau chemin de croissance, et laissez-les réagir comme bon leur semble. S’ils peuvent être heureux pour vous et se montrer d’un grand soutien, c’est génial. Si ce n’est pas le cas, laissez votre transition faire son effet sur eux, et voyez s’ils reviennent à vous. S’ils ne reviennent pas et continuent de résister, lâchez prise. Vouloir combattre une telle résistance est une véritable perte de temps. Essayer de convaincre une personne qui ne veut pas être convaincue est une tactique dilatoire, alors ne vous laissez pas entrainer dans de telles absurdités.

En matière de style de vie, j’ai connu plusieurs grandes transitions. Chaque fois que je l’ai fait, j’ai perdu de vieux amis et j’en ai gagné de nouveaux. Certains amis ont été capables de me suivre à travers plusieurs transitions. Ces amis ont tendance à être les plus compatibles, parce qu’ils sont capables d’accepter les gens qui recherchent la croissance et qu’ils s’attendent au changement plutôt qu’à une monotonie perpétuelle.

Si vous fréquentez des gens qui ne souhaitent pas vous voir changer, ce ne sont pas vos amis. Ne laissez pas leur besoin vous trainer vers le bas. Cela ne vous est pas utile ; cela ne sert pas le monde.

Les partenaires incompatibles

Un partenaire qui ne peut pas accepter votre changement de style de vie est l’un des plus grands saboteurs auquel vous pouvez être confronté. Sortir d’une relation incompatible peut être l’un des défis les plus douloureux lorsque vous essayez d’adopter un nouveau style de vie. J’ai vécu cela à l’instar de beaucoup de mes lecteurs. Cependant, pour vraiment créer une vie épanouie, il est souvent nécessaire de passer par ce genre d’épreuves.

Vous ne pourrez rien y faire. Vous ne pouvez pas trainer avec vous un partenaire qui ne veut pas vous suivre. Et ce n’est pas la peine de faire cela de toute façon. Il existe de nouveaux partenaires incroyablement compatibles qui vous attendent, mais ils ne vous reconnaitront jamais comme un partenaire compatible tant que vous resterez coincés dans votre ancienne relation.

Lisez l’article « Comment décider quand mettre fin à une relation à long terme » pour voir où vous en êtes actuellement. Je recommande aussi vivement le livre Too Good to Leave, Too Bad to Stay (Trop beau pour partir, trop mauvais pour rester) de Mira Kirshenbaum. C’est probablement le meilleur livre que je n’aie jamais lu sur les relations amoureuses. C’est une délicieuse et édifiante expérience de lecture qui changera à jamais votre conception des relations intimes.

Vous pouvez également apprécier l’article « Relations 4D » si vous voulez un modèle simple pour vérifier le degré d’autonomisation de vos relations à travers les quatre dimensions clés d’une relation.

Les dépendances

Créer un style de vie incroyable peut sembler très amusant, mais il faut aussi de l’engagement, de l’autodiscipline et de la patience pour y parvenir. Si vous souffrez d’une quelconque dépendance – et c’est le cas de la plupart des gens – elles saboteront votre capacité à rester sur la bonne voie.

Toutes les dépendances affaiblissent le cortex préfrontal qui est la partie de votre cerveau responsable de la planification et de l’auto discipline. Les dépendances sont insidieuses parce qu’elles diminuent votre capacité à penser de manière rationnelle et à vous discipliner, ce qui rend encore plus dure la tâche de vaincre la dépendance.

Il est juste de préciser que plus vous avez des dépendances que vous entretenez fréquemment, plus votre autodiscipline sera faible. Comment pouvez-vous effectuer un important changement de style de vie si vous ne parvenez même pas à agir comme il le faut de façon cohérente et continuelle ? C’est extrêmement difficile. Il est fort probable que vous succombiez à des contretemps sans fin.

Si vous voulez créer un style de vie extraordinaire, faites de la lutte contre la dépendance votre priorité, peu importe combien cela peut être difficile. Cela comprend l’alcool et les autres drogues, le tabagisme, la pornographie, le jeu, l’utilisation excessive d’Internet, du téléphone portable ou des médias sociaux, la consommation d’aliments malsains, le sexe, le shopping, les jeux vidéo et le surmenage.

Plus vous trainez des dépendances dans votre nouveau style de vie, plus elles saboteront votre joie de vivre. Lorsque vous pensez à votre nouveau mode de vie, développez une vision de vous-même libre de toute dépendance. Les dépendances positives comme la dépendance aux exercices physiques sont acceptables, mais voyez votre personne libre de tout rituel négatif et auto destructeur.

Si vous avez longtemps trainé une dépendance qui vous ralentit, arrêtez d’essayer de négocier avec elle. Votre vraie décision, c’est soit d’épouser cette dépendance jusqu’à ce que la mort vous sépare, soit de rompre pour toujours avec elle et de ne plus jamais vous revoir. Si vous n’êtes pas prêt pour la dernière option, alors vous êtes marié par défaut et vous trainerez probablement cette dépendance pour le reste de votre vie. Êtes-vous prêt à la trainer décennie après décennie ?

Quel que soit le type de dépendance que vous avez, il existe de nombreux groupes de soutien qui peuvent vous aider. Il suffit d’effectuer la recherche suivante sur Google : « Vaincre la dépendance [type de dépendance] » ; par exemple « Vaincre la dépendance à la pornographie sur Internet », et vous trouverez de nombreuses ressources. Commencez à lire et prenez conscience que la dépendance vous nuit. Vous découvrirez également comment vous pouvez la surmonter. Vous serez peut-être très inspiré en lisant les histoires d’autres personnes.

L’inconfort

Vous vous sentirez mal à l’aise lorsque vous adopterez un nouveau style de vie. Si votre nouveau mode de vie implique beaucoup de croissance et de changements, comme des voyages fréquents, alors vous vous sentirez beaucoup plus mal à l’aise.

Avec votre ancien style de vie, vous vous seriez peut-être senti à l’aise. La plupart des jours semblaient normaux et répondaient à vos attentes, même si vos attentes étaient très faibles. Vous étiez dans votre zone de confort la plupart du temps.

Vous devez mettre un terme à ce genre d’expériences, du moins pour un certain temps. Lorsque vous ferez la transition (et peut-être bien plus tard), vous sortirez de votre zone de confort. Aussi étrange que cela puisse paraitre, vous devrez développer la capacité d’être à l’aise avec l’inconfort.

Vous ne pouvez pas laisser l’inconfort vous arrêter parce que l’inconfort sera partie intégrante de votre nouvelle réalité. Voyagez dans un nouveau pays dont vous ne parlez pas la langue, et vous serez mal à l’aise. Faites votre première séance de coaching, donnez votre premier discours en public ou faites votre premier interview, et vous vous sentirez mal à l’aise. Parlez de votre transition à d’autres personnes et vous le serez également. Tout cela fait partie de l’expérience de croissance. Si vous ne vous étiez pas senti mal à l’aise, vous ne grandiriez pas assez.

Plus vous accueillez l’inconfort, plus les choses deviennent faciles. Beaucoup d’expériences qui me mettaient mal à l’aise me semblent aujourd’hui amusantes. La semaine prochaine, je me rends au Royaume-Uni, puis en Italie la semaine qui suit. Je ne suis jamais allé en Italie auparavant, et je ne parle pas italien, je peux donc m’attendre à me retrouver dans des situations inconfortables de temps en temps, mais j’ai déjà suffisamment d’expériences similaires à mon actif, et cela ne me dérange plus. Je suis maintenant à l’aise avec ce niveau d’inconfort. Il y a des années, cet inconfort m’aurait suffi pour éviter un tel voyage, à moins que je ne me sois préparé ou que je n’aie joué la carte de la sécurité en y allant en groupe.

L’égocentrisme

Le dernier piège est l’un des plus fréquents chez mes lecteurs. Si votre nouveau style de vie ne tourne qu’autour de vous, vous et vous, alors vous aurez probablement du mal à poursuivre votre voyage.

Votre nouveau style de vie doit nécessairement apporter quelque chose. Que donnez-vous en échange de tout ce que vous recevez ? Comment intégrez-vous d’autres personnes dans votre voyage ? Pourquoi quelqu’un devrait-il se donner la peine de se soucier de vous ou de vous aider ?

Sans un soutien social positif sur votre chemin, vous devrez y aller seul, et c’est assez difficile. Cela a aussi tendance à être décourageant. J’ai vu des gens renoncer à cause de la solitude et de l’isolement lorsqu’ils adoptent une approche axée premièrement sur eux-mêmes en matière de style de vie. La plupart du temps, ils ne vont pas très loin parce qu’ils constatent qu’il est trop difficile d’obtenir un revenu. Si vous ne vous souciez pas de servir les autres, pourquoi devraient-ils se gêner à mettre leur argent à votre disposition ?

C’est formidable de réaliser vos désirs personnels, mais pensez aussi à la façon dont vos gains peuvent également profiter aux autres. Je le fais en partageant publiquement mes leçons de croissance. Quand je me suis engagé sur ce chemin, je ne savais pas à quel point cela allait être impactant.

Depuis que j’ai commencé à bloguer en 2004, mon site Web a été visité plus de 100 millions de fois et mon contenu a été partagé, traduit et republié partout dans le monde. Je reçois des commentaires de gens de tous les continents, sauf de l’Antarctique (une zone qui me résiste encore pour une raison qui m’échappe). Cela m’aide en retour à alimenter mon propre parcours en faisant entrer dans ma vie de nombreuses personnes qui recherchent la croissance et qui m’encouragent dans ce que je suis en train de faire. La plupart des amis que j’ai aujourd’hui, je les ai connus grâce à ce travail.

En principe, votre travail et votre style de vie devraient être étroitement liés, se soutenant mutuellement de manière holistique. Créer cet équilibre est certes un défi, mais lorsque vous le relevez enfin, vous êtes vainqueur.

* * *

Ces saboteurs (ces pièges) ont brisé de nombreuses transitions de style de vie, alors ne les ignorez pas. Continuez d’apprendre à travers ces défis. Considérez-les comme des opportunités de grandir qui vous rendront plus forts.

Note : Cet article est une traduction de l’article The Hidden Saboteurs of Lifestyle Design de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *