L’énergie sexuelle

Note : cet article est une traduction de l’article Sex Energy de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Passion et motivationNapoleon Hill a consacré un chapitre complet à la transmutation de l’énergie sexuelle dans son livre Think and Grow Rich (Penser et devenir riche). Il a trouvé que les gens qui avaient le plus de succès étaient fortement sexués, et remportaient de grands succès en dirigeant leur énergie sexuelle dans leur travail. Dans cet article je vais expliquer comment utiliser l’énergie sexuelle pour fixer des objectifs qui s’alignent avec vos déclencheurs d’excitation biochimiques naturels, de sorte que vous arriviez à passer plus facilement à l’action en direction de vos objectifs.

L’énergie sexuelle comme carburant

Qu’est-ce que cela signifie, qu’un objectif vous inspire ? Cela signifie que, quand vous pensez à votre objectif en faisant comme si il était déjà là, il est tellement attirant que vous avez une attirance quasiment sexuelle envers lui. Imaginer votre objectif déjà achevé est carrément excitant, et vous recevez une réponse biologique à cela.

Quand vous êtes excités sexuellement, vous ressentez une forte envie de passer à l’action, d’une façon ou d’une autre. Vos hormones prennent le dessus, et vous êtes alors incroyablement concentré et vous ne pouvez penser à rien d’autre qu’à l’objet de votre désir. C’est ce que l’on ressent en étant attiré par un objectif qui nous inspire vraiment. C’est une magnifique obsession ; même rêvasser en y pensant est une expérience délicieuse et qui donne de l’énergie. C’est un sentiment de tension plaisant qui vous tire vers l’avant jusqu’à la libération.

Même si vous pourriez faire face à des défis et à de la résistance en cours de route, ils ne vous déphasent pas parce que les surmonter est une expérience plaisante quand vous êtes excité. Poursuivre vos objectifs est comme pratiquer l’art de la séduction. Vous ne pleurnichez pas sur les problèmes que vous rencontrez parce que les surmonter ne fait qu’augmenter votre plaisir. Si un problème vous heurte, vous pourriez être temporairement frustré, mais sur le long terme cela ne fait que rendre la poursuite encore plus excitante et la récompense encore plus grande.

L’alchimie sexuelle

Pensez aux gens qui vous attirent le plus sexuellement. Vous ressentez une certaine alchimie avec eux. Vous n’avez pas cette sensation auprès de tout le monde. Certaines personnes font exploser vos hormones, et certaines personnes non. Vos réactions pourraient être déterminées par un étrange mélange de biologie et de conditionnement social.

De la même manière, vous trouverez que certains objectifs vous attirent et vous excitent naturellement, tandis que d’autres n’ont pas cet effet sur vous. Intellectuellement vous pourriez avoir la sensation que certains objectifs sont une bonne idée, tout comme vous pourriez vous dire qu’une conquête potentielle peut sembler un bon choix, mais si l’alchimie n’est pas là, la passion et l’énergie ne suivront pas, et vous finirez avec un raté que vous regretterez plus tard.

Dans mes premiers jours de fixation d’objectifs, je suis souvent tombé dans ce piège. Je n’arrêtais de fixer des objectifs qui avaient l’air super sur le papier. Je les visualisais indéfiniment, mais au bout de quelques semaines, j’avais la sensation que quelque chose s’était éteint. L’étincelle initiale avait disparu, et je ne m’en souciais plus… peut-être encore intellectuellement mais certainement plus émotionnellement.  Les objectifs étaient coincés dans ma tête mais n’ont jamais contaminé le reste de mon être. Par conséquent, quand je travaillais sur ces objectifs, cela me demandait beaucoup d’efforts de me motiver à continuer. J’avais tout le temps la sensation que je pédalais en côte.

D’un autre côté, j’avais parfois une folle idée d’objectif, et même si cela ne semblait pas être la chose la plus intelligente à faire, je devenais totalement obsédé par son accomplissement. Je ne pouvais pas entrer trop rapidement dans la phase d’action. Je travaillais dur, mais le travail était sans effort. Appeler cela du travail serait comme appeler le sexe du travail… du bénévolat à la limite. Cela pourrait impliquer de gros efforts, mais c’est plus de l’amusement que du labeur. L’objectif et le chemin pour y parvenir sont tous deux appréciables. C’est comme si l’objectif plantait d’une certaine manière ses crochets en moi ; mon appétit prenait le contrôle et faisait le travail pour moi.

Découvrir vos déclencheurs d’excitation

J’ai appris qu’il y avait certains aspects des objectifs qui, à un certain point, vont déclencher cet état d’excitation. Ces déclencheurs varient d’une personne à l’autre, mais voici certains des miens :

  • Défi – Je suis excité par les objectifs qui présentent à mes yeux un véritable défi. Si un objectif semble trop facile pour moi, si je peux voir un chemin relativement rectiligne pour y parvenir, je n’arrive simplement pas à m’y intéresser. Atteindre des objectifs simples est comme attaquer un faible ; je n’en tire aucun honneur. Si c’est facile, cela ne vaut simplement pas le coup de le faire parce qu’aucune évolution n’en sortira.
  • Unicité – Je suis attiré par des objectifs qui entrainent ma vie sur des chemins inhabituels. Je n’aime pas regarder le même film deux fois, et je n’aime pas fixer des objectifs qui ont déjà été faits avant. Si « tout le monde le fait », je me sens engagé biologiquement à faire autre chose. Je préfère explorer un territoire vierge, en particulier ceux qui comportent beaucoup de panneaux « Attention, dragons ». Faire face à un dragon est bien plus amusant que de cuire sur une plage.
  • Témérité – J’adore fixer des objectifs qui semblent avoir peu de chances de réussir (du moins, selon les normes des autres). Plus j’entends « Vous allez échouer » et « Ce que vous prévoyez est impossible », plus je sais que je suis sur la bonne voie. Combien de fois est-ce que j’ai entendu « Personne ne gagne sa vie en tant que développeur indépendant de jeux vidéo » ? Puis cela a été, « Personne ne gagne correctement sa vie en bloguant ». Même le spermatozoïde qui m’a engendré avait décidé de tenter sa chance et de se lancer.
  • Impact – Si je sens qu’un objectif n’a pas de sens ou est hors-sujet dans le grand ordre des choses, je ne vais jamais m’en soucier. J’aime les objectifs qui peuvent éclabousser et avoir des répercussions positives sur les autres. Il doit y avoir quelque chose de plus en jeu que ma propre gratification. À un certain niveau, je dois voir que mon objectif contribue au plus grand bien de tous. Je laisse passer beaucoup d’opportunités qui paraissent bonnes parce que je ne vois pas comment elles pourraient bénéficier à plus de quelques personnes, et qu’il n’y a pas d’alchimie quand cela arrive.
  • Créativité – J’aime les objectifs qui appellent des solutions élégantes et qui sortent de la norme, le genre de solutions qui nécessite des doses massives de créativité humaine ; précisément le genre de solutions qui rend fous les droitiers. En tant que gaucher de naissance, je salive pour des objectifs qui demandent que j’enflamme mon hémisphère droit pendant des heures d’affilée. Les tâches non-créatives me font tomber à genoux, implorant « Pourquoi diable est-ce qu’il n’y a pas un logiciel qui fait déjà ça ? » Je n’ai honnêtement aucune idée de la façon dont j’ai survécu à 12 ans d’école catholique – cela m’a demandé deux ans de cleptomanie effrénée pour retrouver ma santé mentale, et même alors certains vont témoigner que je ne m’en suis pas totalement remis.

Il est intéressant de noter que ce sont les mêmes qualités que je trouve les plus attirantes chez les femmes – autrement dit des femmes qui aiment les défis ; qui sont décalées et inhabituelles ; qui ont une haute tolérance au risque ; qui veulent servir le plus grand bien de tous ; et qui peuvent apprécier la créativité, le catholicisme et la cleptomanie.

Même si je ne l’ai pas trouvé de cette façon à la base, je parie que si vous listez les qualités que vous trouvez les plus attractives chez les gens avec qui vous ressentez une certaine alchimie, vous trouverez ces mêmes facteurs s’appliquer également à vos objectifs. Vous pourriez avoir besoin de les généraliser un peu, mais je m’attends à ce qu’il y ait une corrélation.

Fixer des objectifs excitants

Fixer quasiment n’importe quel objectif peut vous faire vous sentir bien et vous donner un boost d’énergie pendant un moment, mais combien de temps cela durera-t-il ? Si l’alchimie n’est pas là, votre attirance envers votre objectif va rapidement s’essouffler. Vous allez regarder en arrière dans quelques semaines, et vous aurez comme l’impression que c’était une autre personne qui avait fixé cet objectif. Cette attraction que vous avez ressentie à un moment ne sera rien d’autre qu’un vague souvenir. Il ne vous restera qu’une sensation : « Boh, qui s’en soucie ? » Cet objectif pourrait quand même avoir l’air intelligent et raisonnable, et vous pourriez avoir la sensation que vous devrait vous inspirer, mais ce n’est simplement plus le cas. Si vous essayez de tenir bon quand même, vous souffrirez d’une baisse de motivation et de fréquente procrastination. Vous pourriez quand même atteindre votre objectif, mais cela sera une course éreintante en pente raide. Une fois que vous atteindrez finalement cet objectif, vous vous demanderez pourquoi vous avez travaillé si dur pour un truc pareil.

Ne vous engagez pas dans ce genre d’objectifs. Si un objectif ne vous excite pas, il n’en vaut pas la peine pour vous, donc balancez-le, simplement.

Cela peut être difficile de balancer ce genre d’objectifs une fois que vous vous y êtes attaché, mais essayez de reconnaître que l’alchimie est tout aussi importante dans la fixation d’objectifs qu’elle l’est dans les relations. Si votre énergie sexuelle n’entre pas en jeu, vous passez vraiment à côté. Ne vous accrochez pas à des objectifs qui ne vous inspirent pas s’il n’y a pas d’alchimie. Y mettre fin pourrait être difficile, mais au moins votre objectif aura peu de chances de se sentir rejeté.

Vous pourriez rencontrer certains obstacles de temps en temps qui vous donneront envie d’abandonner, mais arrêtez-vous et demandez-vous si l’alchimie est encore là. Oubliez momentanément le chemin que vous suivez, et visualisez simplement l’objectif en lui-même. Imaginez que vous y êtes déjà. En avez-vous encore vraiment, vraiment envie ? Est-ce que l’idée même d’atteindre cet objectif déclenche une production d’hormones? Est-ce que vous êtes excité rien qu’en y pensant ? Est-ce que vous avez du mal à penser à autre chose ? Si l’objectif vous convient, vous devriez pouvoir réveiller cette alchimie simplement en y pensant, tout comme vous pourriez déclencher une réaction en regardant une photo séduisante d’une personne que vous trouvez irrésistiblement attirante. Si vous devez vous convaincre que votre objectif est attirant, vous avez fixé le mauvais objectif.

Transformer vos objectifs existants

Même si je trouve inutile de s’accrocher à des objectifs qui ne m’excitent pas, j’ai découvert que je pouvais parfois transformer des objectifs existants en leur faisant un petit relooking d’énergie sexuelle. Dans mon cas, cela implique de se poser des questions comme :

  • Comment est-ce que je peux rendre cet objectif plus stimulant, suffisamment pour que je fasse vraiment des efforts ?
  • Comment est-ce que je peux rendre cet objectif plus unique ? Comment est-ce que je peux éviter les écueils de ce qui a déjà échoué par le passé ?
  • Comment est-ce que je peux rendre cet objectif plus courageux ? Comment est-ce que je peux faire en sorte que le chœur des « tu vas échouer » me motive à atteindre des sommets ?
  • Comment est-ce que je peux rendre cet objectif plus grand et plus impactant, et apporter une contribution positive aux autres ?
  • Comment est-ce que je peux rendre cet objectif plus créatif, et exploiter pleinement le potentiel de mon hémisphère droit ?

Parfois il est facile d’ajuster vos objectifs pour qu’ils s’adaptent à vos déclencheurs d’excitation. D’autres fois ces questions révèlent que vos objectifs existants sont trop loin du compte.

Tout comme il est important de profiter d’une alchimie sexuelle dans vos relations romantiques, il est important de profiter d’une résonance biochimique avec vos objectifs. Vous pourriez avoir tous les bons facteurs, mais s’il n’y a pas d’alchimie, il est temps de passer à autre chose. Ne vous focalisez pas uniquement sur l’alchimie, assurez-vous que vos objectifs correspondent à vos valeurs et créent cette étincelle biochimique.

Il y a quelques années, quand je fixais des objectifs pour faire évoluer mon entreprise de jeux vidéo, j’ai commencé à me poser le genre de questions que j’ai mentionnées ci-dessus, et j’ai rapidement réalisé que je n’avais plus d’alchimie avec ces objectifs. Après avoir géré l’entreprise pendant près de dix ans, ce n’était plus un défi pour moi. Le travail était devenu trop facile pour moi, et j’aurais pu continuer en roue libre indéfiniment sans travailler très dur. Je faisais une chose qui chaque année perdait de son caractère unique. Je n’avais pas la sensation que je faisais quoi que ce soit de vraiment téméraire. Je n’avais pas le genre d’impact que je voulais avoir. Et mon travail n’était plus assez créatif. J’avais la sensation de devenir domestiqué, et j’avais très envie de faire bouger les choses pour retrouver la passion qui m’animait au début.

J’aurais pu régler ces problèmes dans une certaine mesure sans quitter l’industrie du jeu vidéo, mais j’ai réalisé que j’aurais une bien plus grande alchimie avec des objectifs totalement différents. Il était temps de m’attaquer à un domaine différent, en particulier un domaine où je pourrais apporter une contribution bien plus significative. Rétrospectivement, je suis vraiment très content de ne pas m’être accroché à ma confortable position dans l’industrie du jeu vidéo. Trop de confort tue mon esprit.

Votre alchimie avec un objectif va changer avec le temps, donc il est important de vérifier cela régulièrement. J’avais une super alchimie avec l’industrie du jeu vidéo quand j’avais 20 ans, mais cette attirance a diminué vers mes 30 ans. Hormis quand j’aide ma sœur à lancer des jeux éducationnels sur internet, je ne touche quasiment plus aux jeux. Au total, j’ai joué à peine quelques heures aux jeux vidéo l’an dernier, et même cela m’a ennuyé. Mais si vous m’aviez demandé à 20 ans si je perdrais un jour tout intérêt pour les jeux vidéo, je vous aurais dit que c’était impossible. 🙂

Souvenez-vous que tout l’enjeu de la fixation d’objectifs et de faire avancer vos pensées et vos actions dans une nouvelle direction. Si vous n’êtes pas poussé à agir, vous fixerez des objectifs boiteux.

Tout comme j’ai dit que bâtir un trafic web durable revient à fournir du super contenu, les objectifs doivent également avoir un super contenu pour vous inspirer à passer à l’action. Dans ce cas, super contenu signifie que vos objectifs entrent en résonance avec vos facteurs biologiques d’attraction, de sorte à ce que vous entriez dans un état d’excitation biochimique simplement en y pensant. Dans cet état passer à l’action se fait sans effort et fait plaisir. D’autres pourraient encore considérer que c’est un travail, mais vous ne le verrez plus du tout comme ça. 🙂

Crédits photo : © freshidea – Fotolia

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment utiliser son énergieénergie de gauchèrehttps://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1882 lkiuuyEvkfCa2LDISwt4pZaucR8FuPEyreDSUXqA3sPsKX99LZSG6WCbFU3sf5kN f2669c2d0206cd2753c4b3f6fb3bc6063118f679&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme

Un commentaire

  • Véronique dit :

    Bonjour Olivier,
    Je suis complètement d’accord avec votre article qui ne fait que confirmer m’a façon de penser sur le choix pertinent de ses objectifs et la réussite. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *