TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Conscience et résistance

Note : cet article est une traduction de l’article Awareness and Resistance de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Trois singesJe suis bien conscient que beaucoup de gens seront ennuyés, énervés, rebutés, ou voudront simplement que j’arrête quand je dévie de sujets « sûrs » comme la productivité et la gestion du temps et que j’explore des sujets plus sensibles voire controversés comme les relations, la santé, ou la spiritualité. Cependant, d’après mes expériences passées j’ai vu que ce sont les idées auxquelles nous résistons le plus férocement qui représentent au final un sol fertile pour les nouvelles expériences de développement.

Au travers de ce blog je vous fournis des idées auxquelles réagir, et votre réaction à ces idées devient le terreau de votre développement personnel. Si une idée résonne en vous, super. Si une idée semble n’avoir aucun impact sur vous, il y a peu de chances que ce soit important pour votre développement. Mais si une idée allume une étincelle de résistance en vous, alors vous avez un terreau potentiel pour le développement.

Explorer votre propre résistance aux idées peut vous aider à clarifier votre propre réflexion et votre compréhension quant aux raisons de vos croyances. Mon objectif n’est pas de convertir quiconque à ma façon de penser concernant des sujets comme l’alimentation ou la spiritualité ou les relations. Mon objectif est d’aider à augmenter votre conscience vis-à-vis de votre façon de penser et de vous comporter, et de vous encourager à faire de tels choix plus consciemment et délibérément au lieu de sombrer à nouveau dans le conditionnement social et/ou l’abêtissement.

J’ai fondamentalement plus de respect pour les mangeurs de viande qui prennent le temps d’explorer et de réfléchir précautionneusement à leur alimentation, font un choix conscient concernant quoi manger, agissent en adéquation avec ces croyances, et continuent à rester ouverts aux nouvelles informations, que je n’en ai pour les végétaliens qui mangent simplement comme ça parce que c’est comme ça qu’on leur a appris à se comporter et qu’ils n’y ont jamais réellement réfléchi consciemment. J’ai le plus grand respect pour ceux qui explorent consciemment et délibérément tous les aspects de leur vie sans peur excessive, attitude défensive, ou résistance – ceux qui sont le plus ouvert au fait de trouver la vérité au lieu de vouloir justifier leurs croyances actuelles. Devenir plus conscient et ouvert requiert que nous sachions, et que nous n’ignorions pas les informations, en particulier quand cela provoque de la résistance en nous.

Vivre consciemment et délibérément, en ayant totalement conscience de ce que vous faites et êtes réellement. Ce processus mène beaucoup de gens vers des types de régimes, des relations, et des croyances spirituelles similaires, mais suivez ce chemin pour vous-même et voyez où cela vous mène. L’objectif n’est pas d’adopter un style de vie particulier. C’est de regarder toutes les informations que vous avez réunies d’après vos expériences personnelles et de faire ce que vous croyez fondamentalement être le meilleur choix pour vous.

Si vous voulez devenir plus conscient, un des meilleurs endroits où commencer est votre résistance. En notant les domaines de votre vie où vous pouvez facilement être sur la défensive et résister émotionnellement, vous verrez des endroits où vous aurez une incroyable opportunité de développement. Imaginez par exemple un couple que vous connaitriez et dont la relation semble terne. Si vous essayez de soulever le problème avec eux, ils pourraient littéralement vous foutre dehors – vous rencontrez une grande résistance. Pour ce couple cette relation est un domaine où ils ont un fort potentiel de développement. Les domaines dans lesquels nous sommes les plus réticents au changement sont précisément ceux que nous devons changer.

Résister à une idée émotionnellement et être sur la défensive n’est pas pareil qu’être en désaccord avec une idée. Si je vous dis que j’ai en réalité 250 ans, vous pourriez me traiter de menteur ou d’idiot, mais ce que j’avance ne risque pas de provoquer en vous une résistance émotionnelle ou de vous mettre sur la défensive. Vous êtes simplement en désaccord, mais vous ne résistez pas. Cependant, si je vous dit que vous avez l’air gros et que vous devriez changer d’alimentation, cela pourrait en effet provoquer une résistance émotionnelle, tout dépend à quel point cela reflète en vous un domaine dans lequel vous devez progresser.

Je crois que si une idée provoque une attitude défensive et de la résistance émotionnelle (et pas simplement un désaccord intellectuel), on peut y trouver un brin de vérité auquel vous devez faire face pour progresser. Si je vous dis que votre mariage est une imposture et que vous devriez divorcer, vous allez simplement vous emporter si vous ne me croyez pas. Mais s’il y a un soupçon de vérité quant à mes dires, vous allez passer sur la défensive, en augmentant de plus en plus votre résistance au fur et à mesure que j’appuie là où ça fait mal. Mais le seul moyen de dépasser cette résistance est d’y faire face et d’être plus pleinement conscient de ce à quoi vous résistez exactement, comme à la réalité que votre mariage ne fonctionne pas, que votre régime est mauvais pour vous, ou que votre carrière ne vous comble pas.

Si vous et moi devions avoir une conversation en face à face concernant votre vie, quels sujets pourrais-je soulever qui provoqueraient en vous une mise sur la défensive ou de la résistance ? Que pourrais-je dire qui vous ennuierait réellement et vous mettrait même en colère contre moi ? Votre santé ? Votre corps ? Votre job? Vos finances ? Votre couple ? Vos compétences sociales ? Vos compétences de parent ? Votre famille ? Vos croyances religieuses ? Vos croyances politiques ? Votre état émotionnel ? Votre courage ? Votre confiance ? Votre discipline ? Votre passé sordide ? Votre pire habitude ? Vos addictions ?

Qu’est-ce qui provoquera une réponse du genre « bats-toi ou fuis », vous fera ressentir un besoin fort de me foutre dehors ou de vous battre en retour ? Pas simplement un désaccord intellectuel, mais le genre de réponse qui fait taire votre capacité à penser logiquement et vous fait réagir bien plus instinctivement. Qu’est-ce que ça peut être ?

La résistance nous montre où nous avons besoin de plus de clarté consciente. En reconnaissant et en explorant la résistance en vous-même et en devenant plus courageux quant au fait d’affronter les parts inavouables de votre vie, vous deviendrez en fait bien plus conscient et ouvert, ce qui augmentera votre capacité à mettre à mal d’autres domaines de résistance avec davantage de succès. Cela sera de plus en plus difficile pour toute autre personne de vous mettre sur la défensive émotionnellement parce que vous serez plus ouvert aux nouvelles idées et informations sans avoir besoin de leur résister. La clarté deviendra plus importante pour vous que le confort. Le changement vous paraîtra plus naturel que la stabilité.

Invitez les idées à pénétrer librement votre conscience. Pensez-y. Soyez d’accord ou non. Mais quand vous y résistez émotionnellement, reconnaissez que cette résistance est en vous, pas dans l’idée. En traquant cette résistance jusqu’à sa source, vous reconnaîtrez bientôt où vous devez principalement progresser.

Voici un article lié qui explore ce qu’il faut faire quand vous reconnaissez où vous avez besoin de progresser mais que vous ne vous sentez pas assez forts pour y faire face consciemment: Le courage de vivre consciemment.

 

Crédits photo : velazquez 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

résistance emotionnel

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *