TwitterFacebook
Le développement personnel pour les gens intelligents

Comment se créer une boîte à outils de techniques pour résoudre ses problèmes

Note : cet article est une traduction de l’article Developing a toolkit of problem-solving techniques de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

Boite à outilsHier, j’ai regardé avec un ami un DVD qui analyse 30 clips du Championnat du Monde de joutes verbales publiques afin d’étudier certaines des meilleures performances. J’aime le concept derrière cette vidéo : en plus de modéliser les tout meilleurs au monde dans votre domaine, vous pouvez aussi apprendre beaucoup en étudiant les autres grands compétiteurs, même si ils ne sont pas forcément numéro 1 dans leur domaine, il y a des chances qu’ils fassent au moins une chose mieux que n’importe qui d’autre. Dans le cas des discours publics, les compétences incluent l’utilisation de l’humour, des expressions faciales, de la gestuelle, l’utilisation d’accessoires, l’occupation de la scène, l’utilisation des pauses et du silence, le story-telling, la variété des tons, les arrêts (en se déplaçant intentionnellement sur la scène), le contenu du discours, l’utilisation de métaphores, etc. Donc même si beaucoup de gens ont tendance à étudier les vainqueurs de ce genre de compétition, j’aime vraiment le fait d’étudier aussi chaque participant.

L’avantage principal de cette étude plus large est que cela permet la création d’une plus grande collection d’outils de résolution des problèmes.

Il est dit que quand votre seule arme est le marteau, chaque problème ressemble à un clou. Ayant étudié le développement personnel une grande partie de ma vie d’adulte, une chose à laquelle je ne m’attendais pas en me lançant sur cette voie était le nombre « d’outils » disponibles pour résoudre les problèmes humains que nous rencontrons, comme la procrastination, la paresse, les objectifs confus, les relations difficiles, etc. Quand vous connaissez 100 méthodes différentes de surmonter la procrastination, je pense que vous avez beaucoup plus de chances de combattre les variations uniques d’un problème lorsqu’il se présente.

Un charpentier amateur peut commencer avec simplement un marteau et un tournevis, mais un maître-charpentier peut avoir 100 outils différents pour résoudre toute une variété de problèmes de charpente. Maintenant, il se peut qu’un marteau et un tournevis puissent résoudre 80% des tâches qui nécessiteraient 100 outils, mais avec une boîte à outils aussi complète, le maître-charpentier sera plus précis, et il y a certains problèmes qu’un novice ne peut simplement pas régler, pas à cause d’un manque de compétences mais d’un manque d’outils.

C’est une métaphore sur le travail que vous faites pour votre propre développement personnel. Par exemple, si vous avez des problèmes de procrastination, et que vous avez essayé de résoudre ce problème dans votre vie de différentes façons, essayez de lister tous les différents « outils » que vous avez utilisés pour vous y attaquer. Si vous ne pouvez en lister que 5 ou 10 (ou moins), alors peut-être que la procrastination en soi n’est pas le vrai problème. Peut-être que vous n’avez simplement pas assez d’outils pour gérer toutes les variations possibles de la procrastination. Alors en partant de détails précis, vous pourriez trouver que parfois vous pouvez surmonter ce problème de procrastination tandis que d’autres fois cela reste ingérable.

Pensez comme ce maître-charpentier avec ses 100 outils. Maintenant quand il va acheter l’outil numéro 101, il est fort probable que ce soit quelque chose de très ésotérique et qu’il n’utilisera que rarement. Mais quand un problème de charpente particulier nécessite l’utilisation de cet outil, même si cela n’arrive que tous les deux ans et que l’outil coûte 50€, il sera content de l’avoir. Chaque outil est un investissement qui augmente le nombre de problèmes que l’on peut résoudre efficacement.

Est-ce que vous investissez suffisamment dans les outils dans votre vie ? Avez-vous des problèmes qui apparaissent chaque semaine et que pourtant vous pensez ne pas avoir totalement maîtrisés ? Essayez-vous de tout résoudre avec un marteau et un tournevis ?

Par exemple, si la procrastination est un problème pour vous, quels sont les 10 derniers livres que vous avez lus sur le fait de surmonter la procrastination ? 10 livres vous donneraient au moins 50 à 100 outils pour surmonter la procrastination. La plupart des gens ne lisent pourtant pas un seul livre à ce sujet, donc tout ce qu’ils ont est ce marteau et ce tournevis.

Si votre voiture lâche, l’emmèneriez-vous chez un mécanicien qui ne possède qu’une clé à molette et un cric ? Si vous aviez besoin d’une opération à cœur ouvert, voudriez-vous que cela soit fait par un chirurgien dont les seuls outils sont une aiguille et un tube en plastique ?

Même si nous pouvons nous fier à des experts bien équipés quand il est question de réparer notre voiture, de préparer le dîner, ou de s’occuper de nos cœurs, vers quoi nous tourner quand ce sont nos vies qui doivent être réparées ? Je pense que c’est un domaine dans lequel nous devons assumer une responsabilité personnelle et développer nos propres boîtes à outils en les rendant aussi riches que possible. Nous devons rester personnellement responsables de la façon d’apprendre comment résoudre les épineux problèmes de la nature humaine, comme définir nos propres objectifs et les atteindre, nous pousser à agir malgré la peur, découvrir nos valeurs et vivre avec intégrité, bâtir des relations exaltantes avec les autres, être parent, prendre soin de notre santé et de notre énergie, développer notre philosophie de vie personnelle, évoluer en la meilleure personne possible, etc. Un marteau et un tournevis ne suffiront pas.

Alors comment développer cette boîte à outils pour notre vie ? Un des moyens les plus simples et de commencer à emprunter vigoureusement les meilleurs outils des gens qui nous entourent. Même si vous avez du mal dans un domaine, il y a des chances que quelqu’un que vous connaissez ait le même problème. Allez voir cette personne et demandez-lui conseil. Empruntez l’outil et ajoutez-le à votre propre boîte. Le bon côté dans le fait d’emprunter des outils de conditionnement de vie est que vous n’avez pas à les rendre.

La seconde méthode est de dévorer toutes les informations possibles à propos du domaine en question. Ne faites que lire un livre sur le sujet. Lisez 10 livres par 10 auteurs différents. Même si vous trouvez que certains de ces livres sont vraiment nuls, pour peu qu’ils vous donnent un seul bon outil que vous n’avez pas encore, c’est super. J’ai lu beaucoup de livres horribles et mal écrits qui m’ont donné un élément utile. Et de temps en temps, je tombe sur un livre vraiment excellent qui me donne des dizaines d’idées nouvelles.

Donc, tout comme vous vous attendez à ce qu’un charpentier, un chirurgien, un mécanicien, ou un chef étoilé aient une grande collection d’outils pour résoudre les problèmes dans leur domaine, ayez la même approche vis-à-vis de votre propre vie. Ne battez pas votre coulpe si vous n’arrivez pas à trouver de solution à un vieux problème comme perdre du poids. À la place, soyez curieux. Voyez si vous pouvez apprendre au moins 100 nouvelles techniques différentes à essayer.

Pourquoi est-ce si important d’avoir une grande boîte à outils ? Parce que chaque situation humaine que vous rencontrez est unique. Si vous avez besoin de perdre du poids, votre physiologie est différente de n’importe qui d’autre. Donc aucun outil ne s’avèrera être absolument parfait pour la situation en question. Il est bien plus probable que vous deviez trouver une solution hybride en combinant plusieurs outils. C’est comme pour un charpentier, un chirurgien, un mécanicien ou un chef qui utilise tout un tas d’outils dans un ordre spécifique pour résoudre un problème particulier, mais l’utilisation de chaque outil peut être spécifique à chaque situation. Si vous avez 5 outils disponibles, vous allez être très limité dans votre capacité à trouver avec succès une solution hybride. Mais si vous avez 100 outils, beaucoup d’entre eux ne sont qu’une subtile variation d’un des autres, et vous serez capable de vous attaquer aux problèmes humains uniques avec une bien plus grande variété et une bien meilleure précision. Et vous éviterez également l’écueil de la généralisation à outrance, qui vous fait utiliser le marteau pour toutes les situations.

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

7 Partages
Partagez7
Tweetez