Comment abandonner le café

Note : cet article est une traduction de l’article How to Give Up Coffee de Steve Pavlina. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article !

CaféLa caféine est la drogue moderne la plus répandue dans le monde du travail, facilement accessible, socialement acceptable, prête à servir, et bien sûr parfaitement légale. Quand aux effets sur la santé, j’ai lu autant d’études prouvant ses effets néfastes que positifs, donc désormais je ne serai catégorique ni dans un sens ni dans l’autre. Une chose est sûre cependant ─ la caféine est addictive. Et cette nature addictive est ce qui pour moi le fait pencher du côté négatif.

Adolescent, je buvais beaucoup de soda ; le coca était mon préféré. Je n’ai jamais bu de café quand j’étais adolescent, et j’en ai rarement bu à l’université. Mais quand je me suis lancé dans la programmation de jeux pour PC, il m’arrivait de boire du café tous les jours pendant des mois. Mais de temps en temps je brisais cette habitude et ne consommais plus de caféine pendant des mois d’affilée. C’était une sorte de cycle.

Puis j’ai lu le livre Pour Your Heart Into It d’Howard Schultz (Mettez-y votre cœur, N.D.R.), qui est l’histoire de Starbucks (Schultz en est le PDG). Schultz a rendu tellement attirant le café gourmet, que je me suis laissé embarquer par le bateau Starbucks pendant un moment et j’ai essayé tous les types de cafés gourmets, expressos, latte au soja, etc. Je sais que tous les buveurs de café n’aiment pas Starbucks (ma mère en fait indéniablement partie), mais je pense quand même que leur café est parmi les meilleurs. Puis j’ai acheté une machine à expressos et je m’en suis servi pour faire mes propres cappuccinos au soja (j’évite tous les produits laitiers).

Au fil du temps j’ai fini par apprécier le goût des différents cafés gourmets, qui étaient bien meilleurs que le jus de chaussette que je buvais à l’université. Mais il était tellement simple de tomber dans le domaine de l’addiction, à boire du café par habitude plutôt que simplement quand j’en voulais un. Aujourd’hui je bois encore du café à l’occasion, mais c’est exceptionnel. La plupart du temps, je ne consomme pas de caféine pendant des semaines ou des mois d’affilée. Je trouve relativement facile de briser cette habitude. Voici quelques façon d’y arriver :

Méthode 1 : Du café aux tisanes

D’abord, passez du café au thé. Vous aurez encore votre dose de caféine, mais plus autant. Profitez de certains thés de qualité ─ pas Lipton ! J’aime particulièrement l’Earl Grey et le thé vert. Et je trouve que c’est facile à faire sur le moment. Mais si vous trouvez trop difficile de changer de façon aussi radicale, alors faites la transition sur une période de quelques semaines égale au nombre de tasses de café que vous buvez par jour. Par exemple, si vous buvez 4 tasses de café par jour, alors passez à 3 tasses de café / 1 de thé la première semaine, puis 2/2 la deuxième semaine, puis 1/3, et enfin 0/4 la quatrième.

Ensuite, passez d’un thé normal à une tisane sans caféine (pas décaféinée ou déthéinée). La tisane n’est pas vraiment du thé, mais c’est tout comme. Il existe une immense variété de goûts. Je recommande d’acheter un pack contenant différentes variétés pour voir lesquelles vous appréciez. Vous pouvez faire le changement d’un coup, ou utiliser la méthode progressive ci-dessus. Voilà, vous êtes libéré de la caféine.

Méthode 2 : Du café au café de céréales

Passez du café au café de céréales. Le café de céréales est au café ce que la tisane est au thé, et le café de céréales est naturellement sans caféine. Le café de céréales n’est pas du vrai café, mais c’est un mélange moulu de céréales, de noix, de fruits secs, et de goûts naturels que vous pouvez mettre dans une machine à café filtre normale et faire quelque chose qui ressemble et à un goût assez similaire au café. Certains cafés de céréales que j’ai essayés étaient très amers et plutôt… dégueulasses. Après avoir en avoir essayé des différents, j’en ai trouvé quelques-uns que j’ai vraiment aimés (notamment Teeccino, lien en anglais, N.d.T.). Il a un des meilleurs goûts de tous ceux que j’ai essayés, et on peut le trouver sous toute une variété de goûts : vanille-noix, java, noisette, menthe-chocolat, amande amaretto, etc. Parfois je mélange différents goûts pour faire des concoctions intéressantes. Même si je préfère généralement le goût riche d’une bonne tasse de café de Sumatra, ce truc n’est pas trop mal. Ca a un goût similaire à celui au café, mais son goût est vraiment unique, et ce n’est pas aussi acide que le café. J’ajoute généralement un peu de lait de riz à chaque tasse pour le rendre plus crémeux.

Une excellente façon de faire la transition pour du café de céréales est de le mélanger avec du café normal quand vous videz votre filtre. Donc si vous utilisez normalement 4 doses de café, essayez 3 doses de café avec 1 dose de café de céréales la première semaine, et continuez graduellement comme dans la méthode précédemment citée.

Une partie de l’addiction au café est due au fait d’avoir une boisson chaude, donc les deux méthodes ci-dessus se concentrent là-dessus. J’aime vraiment avoir quelque chose de chaud à boire, spécialement pendant l’hiver. J’ai même un petit chauffe-mug sur mon bureau. J’alterne généralement par semaines entre du Teeccino et de la tisane. Aujourd’hui j’ai déjà pris deux tasses de Teeccino vanille-noix.

Je suppose que vous pourriez essayer un processus similaire si vous êtes accro au soda en faisant la transition avec quelque chose d’autre, comme de l’eau ou du jus, mais je n’ai jamais trouvé difficile d’arrêter le soda.

Je ne recommande pas le café décaféiné ou le thé déthéiné parce que des produits cancérigènes sont utilisés dans le processus de décaféination, et les boissons décaféinées restent hautement acides. D’après ce que j’en ai lu, je dirais que vous seriez mieux sans caféine.

Quand vous abandonnez la caféine, il y a des chances que vous ayez des symptômes de manque. Si je prends 4 tasses par jour puis que je décroche, j’aurai des maux de tête et de dos, et généralement mes émotions sont hors de contrôle pendant plusieurs jours. Mais je préfère quand même faire une transition rapide plutôt que graduelle. Je préfère avoir à supporter le manque.

Pourquoi tout bonnement abandonner le café ?

Je ne peux pas ignorer le boost d’énergie et l’accélération mentale que fournit la caféine. Mais je remarque aussi des effets secondaires quand je bois du café. La caféine semble rendre une partie de mon cerveau hyperactive et une autre hypoactive. Je deviens vraiment bon pour faire les choses, mais très mauvais dans la priorisation de ce qui doit être fait. Si je bois beaucoup de café, je vais passer des heures à faire beaucoup de tâches peu importantes, et je trouve que je vais beaucoup trop travailler sur d’autres habitudes non-productives. Je deviens comme un rat dans une roue, à en faire encore et encore mais sans accomplir ce qui compte vraiment. Je trouve très difficile de me concentrer sur la situation dans son ensemble d’après un angle de réflexion global quand j’ai consommé de la caféine.

Je sens aussi que la caféine bloque beaucoup trop mon intuition et ma créativité. Il me manque la subtilité des influx sensoriels, et ma réflexion devient trop linéaire. Parfois la pensée linéaire est une bonne chose pourtant. Si j’ai beaucoup de tâches subalternes à faire, et que j’ai déjà une liste de tâches claire à suivre, boire une tasse de café peut me permettre de terminer plus rapidement. Mais si je dois m’asseoir et faire du travail de haut niveau comme développer mon prochain plan trimestriel, la caféine mettra le bazar dans mon processus de réflexion et réduira drastiquement ma capacité de concentration. Mon esprit se débat dans trop de caféine ; il est difficile de rester concentré sur une seule chose.

En plus, la caféine interfère clairement dans mes habitudes de sommeil. Même si je bois une tasse de café le matin et aucune autre le reste de la journée, je ne dors pas aussi bien. Je me réveille au milieu de la nuit, ou alors il est difficile de sortir du lit le matin. Quand je ne consomme pas du tout de caféine, je dors mieux et je me réveille facilement. J’ai également moins de coups de barre dans la journée.

Et enfin la caféine me donne plus chaud qu’habituellement, y compris pendant que je dors. J’ai besoin de mettre la clim pour être bien, donc c’est un autre frais annexe.

Je ne vais pas dire que vous avez besoin d’abandonner totalement le café, mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’y rester accro toute l’année, en particulier si vous connaissez une baisse d’intuition, de créativité, et de pensée globale comme c’est le cas pour moi. Si vous trouvez que cela devient une addiction, essayez une des méthodes ci-dessus pour passer à un substitut au café comme la tisane ou le café de céréales. Vous pourrez alors profiter d’une boisson chaude sans effets secondaires négatifs. Je pense que c’est plus facile quand vous avez un substitut au café plutôt que de faire totalement sans, mais ce ne sera pas une nécessité pour tout le monde.

 

Crédits photo : red2000

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment arreter le cafécafé de céréalesarreter le caféSUBSTITUT CAFEcomment arreter de boire du caféque boire d\autre que du cafécafé aux céréalescafé céréalecomment decrocher du caféles bien fait d\arreter de boire du café

3 commentaires

  • Jean dit :

    Bonjour
    ma mère était infirmière de nuit. Elle buvait une cafetière chaque nuit. Elle a eu un cancer de l’estomac, puis ses reins ont lachés, puis le coeur.
    Je ne comprends pas les gens qui ont besoin de tout un processus pour arréter une habitude nocive. C’est vraiment infantile à mes yeux. Le café est mauvais. J’ai arrété du jour au lendemain dés que je m’en suis rendu compte. Ensuite, remplacer une addiction au café par une autre aux tisanes, c’est pas mieux. Sursolliciter ses reins est mauvais. Buvez, mais pas trop. Ce n’est pas naturel de se gaver de quoi que ce soit.
    Stop aux habitudes infantiles qui rassurent, ces doudous pour les grands.
    Soyez adulte, tout simplement.

  • Barth dit :

    Excellente méthode !
    Je la citerai sur mon blog dédié à l’arret de la caféine !
    Merci Olivier pour cette traduction intéressante 😉
    Barth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *